Les Baby-boomers

De
Publié par

La spécificité des baby-boomers et leur histoire de 1945 à 1969 sont éclatantes. Les cadres dans lesquels cette génération, nombreuse - en 1968, un tiers des Français ont moins de vingt ans -, a évolué ont, en effet, changé de dimensions au moment de son adolescence, qu'elle a vécue à l'ère du temps accéléré et de l'espace dilaté. Les « mutants » n'ont pas seulement grandi dans une France des Trente Glorieuses en pleine mue, dont ils étaient tout à la fois le produit et le reflet, mais leur socialisation politique et culturelle s'est opérée dans un monde où les jeux d'échelles étaient en train de se modifier à une vitesse et avec une intensité sans précédent. Analyser ces jeux d'échelles comme le fait ce livre favorise une double réflexion : celle des baby-boomers eux-mêmes, pour reconstituer la configuration historique dont ils sont très largement le produit, celle des autres générations, pour mieux saisir l'identité de cette classe d'âge si présente dans la France d'aujourd'hui.

Jean-François Sirinelli, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris et directeur du Centre d'histoire de l'Europe du vingtième siècle, est l'auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Génération intellectuelle. Khâgneux et normaliens dans l'entre-deux-guerres (Fayard, 1988) ; Intellectuels et passions françaises. Manifestes et pétitions au XXe siècle (Fayard, 1990) ; Histoire des droites en France (Gallimard, 1992) ; Sartre et Aron, deux intellectuels dans le siècle (Fayard, 1995).


Publié le : mercredi 26 mars 2003
Lecture(s) : 66
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213652474
Nombre de pages : 330
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La spécificité des baby-boomers et leur histoire de 1945 à 1969 sont éclatantes. Les cadres dans lesquels cette génération, nombreuse - en 1968, un tiers des Français ont moins de vingt ans -, a évolué ont, en effet, changé de dimensions au moment de son adolescence, qu'elle a vécue à l'ère du temps accéléré et de l'espace dilaté. Les « mutants » n'ont pas seulement grandi dans une France des Trente Glorieuses en pleine mue, dont ils étaient tout à la fois le produit et le reflet, mais leur socialisation politique et culturelle s'est opérée dans un monde où les jeux d'échelles étaient en train de se modifier à une vitesse et avec une intensité sans précédent. Analyser ces jeux d'échelles comme le fait ce livre favorise une double réflexion : celle des baby-boomers
eux-mêmes, pour reconstituer la configuration historique dont ils sont très largement le produit, celle des autres générations, pour mieux saisir l'identité de cette classe d'âge si présente dans la France d'aujourd'hui.

Jean-François Sirinelli, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris et directeur du Centre d'histoire de l'Europe du vingtième siècle, est l'auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Génération intellectuelle. Khâgneux et normaliens dans l'entre-deux-guerres (Fayard, 1988) ; Intellectuels et passions françaises. Manifestes et pétitions au XXe siècle (Fayard, 1990) ; Histoire des droites en France (Gallimard, 1992) ;
Sartre et Aron, deux intellectuels dans le siècle (Fayard, 1995).


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.