//img.uscri.be/pth/17b9c2522d409bbedc80a6d61b8d413f3aff4e5f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Les Bagnards d'Hô Chi Minh

De
261 pages

1950... L'auteur de ce récit, René Mary, âgé de 23 ans, est chef de section dans une unité de tirailleurs tonkinois, à Cao Bang. Remarqué par le colonel Charton, commandant de la garnison, dont on lira la préface, il est affecté à la Légion étrangère, participe aux durs combats de la R.C.4. Il est blessé et fait prisonnier par le Viêt-minh. Alors commencent pour lui et ses compagnons sous-officiers l'aventure et le calvaire, objets de cet ouvrage, qui, paradoxalement, n'avaient jamais été racontés. Jamais le voile n'avait été levé sur le sort réservé aux sous-officiers du corps expéditionnaire retenus en captivité.

Écrit sobrement, sans recours aux artifices faciles et sans aucune haine, ce témoignage n'en est que plus saisissant. L'auteur l'a construit à partir de ce qu'il a personnellement vécu et enduré en prenant soin d'en faire attester l'authenticité par ses camarades d'infortune. Épreuves physiques incroyables, tentatives de récupération idéologique se succéderont pour des hommes soudés par l'épreuve, une épreuve dont beaucoup ne reviendront jamais. Ces survivants de l'au-delà avaient peine à imaginer qu'ils seraient un jour libérés, d'autant plus que la « mort » de certains d'entre eux était officiellement annoncée...

Voir plus Voir moins
1950... L'auteur de ce récit, René Mary, âgé de 23 ans, est chef de section dans une unité de tirailleurs tonkinois, à Cao Bang. Remarqué par le colonel Charton, commandant de la garnison, dont on lira la préface, il est affecté à la Légion étrangère, participe aux durs combats de la R.C.4. Il est blessé et fait prisonnier par le Viêt-minh. Alors commencent pour lui et ses compagnons sous-officiers l'aventure et le calvaire, objets de cet ouvrage, qui, paradoxalement, n'avaient jamais été racontés. Jamais le voile n'avait été levé sur le sort réservé aux sous-officiers du corps expéditionnaire retenus en captivité.
Écrit sobrement, sans recours aux artifices faciles et sans aucune haine, ce témoignage n'en est que plus saisissant. L'auteur l'a construit à partir de ce qu'il a personnellement vécu et enduré en prenant soin d'en faire attester l'authenticité par ses camarades d'infortune. Épreuves physiques incroyables, tentatives de récupération idéologique se succéderont pour des hommes soudés par l'épreuve, une épreuve dont beaucoup ne reviendront jamais. Ces survivants de l'au-delà avaient peine à imaginer qu'ils seraient un jour libérés, d'autant plus que la « mort » de certains d'entre eux était officiellement annoncée...