Les Bérets blancs de la Légion en Indochine

De
Publié par

Paul Simonin, ancien chef de maquis dans la Résistance, accomplit sa mission d'officier français dans les rizières et la jungle cochinchinoise en déjouant les ruses de l'adversaire, en inventant un nouveau modèle de poste militaire adapté au terrain, en protégeant les populations civiles.
Il retrace dans cet ouvrage l'histoire inédite des « Bérets blancs », Vietnamiens d'origine khmère engagés volontaires dans la guerre d'Indochine. Mais l'aventure des « Bérets blancs », c'est aussi le combat d'un homme qui, loin des états-majors, applique l'esprit de la Résistance à un conflit dans lequel l'armée s'embourbe. Il répond à la guérilla du Vietminh par une autre guérilla qui respecte les droits de l'homme et pratique avant la lettre l'ingérence humanitaire.
Un témoignage qui éclaire de manière nouvelle la présence française en Indochine et, au-delà de la défaite, lui apporte une justification, personnelle et collective : la défense des libertés.
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226384447
Nombre de pages : 226
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Paul Simonin, ancien chef de maquis dans la Résistance, accomplit sa mission d'officier français dans les rizières et la jungle cochinchinoise en déjouant les ruses de l'adversaire, en inventant un nouveau modèle de poste militaire adapté au terrain, en protégeant les populations civiles.
Il retrace dans cet ouvrage l'histoire inédite des « Bérets blancs », Vietnamiens d'origine khmère engagés volontaires dans la guerre d'Indochine. Mais l'aventure des « Bérets blancs », c'est aussi le combat d'un homme qui, loin des états-majors, applique l'esprit de la Résistance à un conflit dans lequel l'armée s'embourbe. Il répond à la guérilla du Vietminh par une autre guérilla qui respecte les droits de l'homme et pratique avant la lettre l'ingérence humanitaire.
Un témoignage qui éclaire de manière nouvelle la présence française en Indochine et, au-delà de la défaite, lui apporte une justification, personnelle et collective : la défense des libertés.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.