Les Villes dans la France moderne 1740-1840

De
Publié par

Dans ses nouveaux contours, l'histoire de la France urbaine est née il y a une quinzaine d'années seulement. Bernard Lepetit y apporte une contribution essentielle. Ici, la ville n'est plus simplement un site, un point de rassemblement des hommes ou un observatoire commode de la société : elle est un enjeu de conflits, un lieu d'innovations, un centre organisateur des territoires. Comment le neuf naît-il de l'ancien ? Comment le tissu urbain de la période industrielle sort-il du passé et comment, aujourd'hui encore, s'y enracine-t-il ?

C'est à l'époque moderne que se construit le réseau des grandes routes et que s'organise le semis régulier des chefs-lieux. Si les routes assurent le décloisonnement, elles renforcent aussi la prééminence des villes déjà affirmées. La réforme administrative, au contraire, renouvelle les hiérarchies urbaines tout en perpétuant les modes anciens de fonctionnement des villes. C'est la multiplication des « capitales » au petit pied.

De ces mouvements contradictoires naît l'évolution d'un territoire en apparence toujours semblable, en fait constamment renouvelé.

Né en 1948, Bernard Lepetit, agrégé de l'université, docteur ès lettres, chercheur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, est secrétaire de rédaction des Annales. Il a déjà publié plusieurs ouvrages sur l'histoire de la ville, les réseaux de transports et l'organisation de l'espace en France.

Publié le : mardi 21 mai 2013
Lecture(s) : 3
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226297440
Nombre de pages : 490
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant