Louis XIV

De
Publié par

Méfiant envers toute grandeur excessive et surtout imprégné des préjugés d'une légende noire, le public demeure trop souvent réticent à l'égard du plus étonnant de nos rois. De Louis XIV, qui a parrainé les écrivains, les savants et les artistes, créé de grandes institutions culturelles, orienté un siècle entier, réuni à la France un empire colonial et une dizaine de provinces nouvelles, qui a créé l'Etat moderne en évitant soigneusement l'étatisme, qui a remodelé la société en assurant la promotion de nouvelles élites; de Louis XIV, qui a dominé de sa personnalité et de son rayonnement le siècle le plus brillant de notre histoire, les Français ne gardent parfois qu'une image étroite et déformante: comme si l'adultère, un zèle religieux poussé jusqu'à l'intransigeance, la condamnation de Fouquet et la fâcheuse dévastation du Palatinat avaient constitué l'essentiel d'une vie de 77 ans et d'un règne personnel de 54 ans.

Le présent livre, qui représente quarante ans de fréquentation du Grand Siècle, débarrasse l'historiographie des poncifs et des clichés. L'érudition, toujours présente, jamais n'alourdit un texte nuancé. Dans ce gros ouvrage (traduit de New York à Moscou), qui se lit comme un roman, on retrouve ou l'on découvre un roi, un règne et un royaume marquant l'apogée de la France.

François Bluche, historien réputé et professeur émérite à l'université de Paris, est sans doute le meilleur spécialiste du XVIIe siècle. Fayard a publié en 1990, sous sa direction, un Dictionnaire du Grand Siècle, déjà classique.
Publié le : mercredi 3 septembre 1986
Lecture(s) : 53
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213648026
Nombre de pages : 1046
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Méfiant envers toute grandeur excessive et surtout imprégné des préjugés d'une légende noire, le public demeure trop souvent réticent à l'égard du plus étonnant de nos rois. De Louis XIV, qui a parrainé les écrivains, les savants et les artistes, créé de grandes institutions culturelles, orienté un siècle entier, réuni à la France un empire colonial et une dizaine de provinces nouvelles, qui a créé l'Etat moderne en évitant soigneusement l'étatisme, qui a remodelé la société en assurant la promotion de nouvelles élites; de Louis XIV, qui a dominé de sa personnalité et de son rayonnement le siècle le plus brillant de notre histoire, les Français ne gardent parfois qu'une image étroite et déformante: comme si l'adultère, un zèle religieux poussé jusqu'à l'intransigeance, la condamnation de Fouquet et la fâcheuse dévastation du Palatinat avaient constitué l'essentiel d'une vie de 77 ans et d'un règne personnel de 54 ans.

Le présent livre, qui représente quarante ans de fréquentation du Grand Siècle, débarrasse l'historiographie des poncifs et des clichés. L'érudition, toujours présente, jamais n'alourdit un texte nuancé. Dans ce gros ouvrage (traduit de New York à Moscou), qui se lit comme un roman, on retrouve ou l'on découvre un roi, un règne et un royaume marquant l'apogée de la France.

François Bluche, historien réputé et professeur émérite à l'université de Paris, est sans doute le meilleur spécialiste du XVIIe siècle. Fayard a publié en 1990, sous sa direction, un Dictionnaire du Grand Siècle, déjà classique.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi