Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 19,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

1 L’activité du port de Königsberg e 1 dans la seconde moitié duXVIsiècle
Cetteétudereposeessentiellementsurlescomptabilitésdouanièresduport prussien,conservéesdanslasériedesOstpreussische Foliantenauxarchivesde Königsberg,actuellementauStaatlichesArchivlagerdeGöttingen.Jusquicices documentsnavaientpasfaitlobjetdundépouillementsystématique.Nepouvant faireétatduneélaborationstatistiquequinestpasencoreterminée,jevoudrais seulementenprésenterd’aborduneanalysecritique,caractériserlesgrandstraitsdu commercedeKönigsbergdaprèscettesourcedepremièrevaleur,pourdégager ensuitequelquesidéessurlaconjoncturecommercialedanscesecteurprussienau e coursdelasecondemoitiéduXVIsiècle. LeportdeKönigsberg,d’aprèsdesrenseignementsdatantdelafindu e XVIIiséutissaptsenlecdeaDtniz,gie;àladifférentneruopdémrcoileècpa,essuvso audébouchédungrandbassinfluvial.Cependantletraficenregistré,pourlapériode de1550à1650quejaiétudiée,démentcetteappréciationpessimiste.Lavillesélève surlePregel,à9kmduHaff,à40kmdelamer,etnesemblepasavoirunetrèsforte vocationmaritime:siellepossèdealorsunepetiteflottemarchande,lesbarquesqui yapportentleproduitdespêcheriesprochesappartiennentàdeshabitantsdevillages avoisinants(enparticulierdelarégionquisétendaunord-est,desCouresparexem-ple).Leportnenestpasmoinscapablederecevoirtrèscourammentdesnaviresde plusde100last(200 tonneaux),etmêmequelquefoisde200last.Ilcommunique facilementaveclintérieur:liaisonsparlePregeletsesaffluentsjusquauKurisches HaffetauNiémen,ducôtédelest,etducôtédelouest,parleHaff,avecElbinget mêmeavecleréseaudelaVistule.Ontrouvedesnavirespetitsmaiscapables daffronterlamer«venusdeDantzigparlaVistule».Königsbergadoncunarrière-payspropre,lapartieorientaledelaPrusseducaleetlaLituanie,maisellerecueille aussiunepartieducourantdetransitdontl’essentiels’écouleparDantzig.Quand cettedernièrevilleestassiégéeen1577,ladouaneduSundenregistreunénorme gonflementdunombredesnaviresvenantdeKönigsberg;mêmeentempsordinaire, KönigsbergnevitpascomplètementenmargedeséchangesdubassindelaVistule.
e 1.Bulletin de la Société d’histoire moderneebsg,gredinöKs21,°n,eiré19585,10-,p.eLs71.viserahc quisetrouvaientalorsàGöttingen,sontmaintenantàBerlin-Dahlem(StaatsarchivPreussischer Kulturbesitz).Àlasuitedecettecommunication,figurenticideuxnotesconsacréesauxpublications documentairesnéerlandaisesdonnantaccèsauxcomptesdouaniers.
3
Trafics maritimes, courants commerciaux
PourdéterminerlavaleurdelinformationfournieparlesPfundzollbücher,il n’estpasnécessairedes’attardersurl’institutionmêmeduPfundzoll,nideremonter e e auxprécédentshanséatiquesduXIVetduXVÉvoquonstnbeinocnnsu.osiuq,elcèisseulementlanalogieaveclePfahlgeldperçuàDantzig,dontlescomptessontrelati-e vementabondantspourlasecondemoitiéduXVsiècle,maispresquetotalement e1 perduspourleXVIseirésaL.elcèilitétabicompdeàöKévesnresocsgingreb commenceen1549etprésentenaturellementdeforteslacunes:20annéesrepré-sentéesde 1549à 1602,puis,aprèsunegrosselacune,lasériereprenden1621, mieuxgarnie.HormislesdouanesdeStockholm,Königsbergestcependant,dans toutelaBaltique,leportleplusfavorisésouslerapportdecettedocumentation e e statistiquepourlafinduXVIudtedeltubéXVIIsiècle;lescomptabilitésduSund, beaucouppluscontinues,sontévidemmentàrangeràpart. LenregistrementdesnaviresseprésenteàKönigsbergdelamanièresuivante: lemaîtredenavireX,detelleville(cerenseignementmanqueparfoisdansles premièresannées),estarrivéetadéclarésonnavireetsesmarchandisesàtelledate; suiventlalistedesmarchandisesdéchargées,puiscelledesmarchandiseschargéeset, pourchaquearticle,laquantitéetlataxepayée;souventceslistesindiquentlesnoms despropriétairesdelacargaison.Àpartirde1581,demanièreconstante,ontrouveen outrelamention:«acquittéàtelledate»,secondedatepostérieureàcellequifigure entêtedelapage.Onremarquedoncquemanquentlenomdunavire,uneindication directedesontonnage(quontrouveraseulementàpartirde1625),laprovenanceet ladestinationdunavire.Lesmaîtresdenaviressontclassésentroiscatégories:de Königsberg,Hanséates,Hollandais.Cetterépartitionpourraitsexpliquerparlappli-cationdetarifsdifférentiels,dumoinsàlorigine;entoutcaslestroisrubriquessont maintenuesdistinctessaufenquelquesannéesoùHanséatesetHollandaissetrouvent mélangés(1554,1563).Laterminologiedecesrubriquesmanqueévidemmentde rigueur.OnyappelleHollandaisaussibienlesAnglaisetlesÉcossaisquelesvérita-blesNéerlandais,etletermeHanséatess’appliquedansceclassementnonseulement auxnaviresdesvilleshanséatiques,maisàceuxdetouslesportsdelaBaltiquedont certainsnontjamaisfaitpartiedelaHanse.Maisavecleursflottementsetleurs inexactitudes,lestroisrubriquesdudocumentcorrespondentassezbienàdestypes dactivitédifférentssurlesquelsnousreviendrons. Lesregistresdonnent-ilsunrecensementfidèleetcompletdumouvementdes naviresetdesmarchandisespourlesannéesconsidérées?Onpeuts’assurerd’abordque leregistreabienététransmistelqu’ilfutétabli,grâceàlafoliotationancienne;leslacu-nesdues,dansuneannéeconservée,àdesdégâtsmatériels,sontaisémentrepérables(par exempleen1582,àlafindesnaviresdeKönigsberg).Restentlesdéfaillancespossibles aumomentmêmedel’inscription.Ilfautobserveràcesujetquelatenuematérielledes registres,siellelaisseàdésireraudébut,devientexcellenteàpartirdesannées1580. L’identificationdescapitaines,danslecasfavorableoùnouspossédonslesregistresde plusieursannéesconsécutives,offreunmoyendecontrôle.Danslespremièresannéesde nosregistres,ilarrivequ’unnaviresoitsignalépartant,parexempleenseptembre,et qu’onleretrouveaudébutdel’annéesuivante,signaléànouveaucommesortantduport,
e 1.LescomptesduXV(unedizsièclenneésneiaendayHenrpar0015te6014etrsésylanatnos) Samsonowicz,«HandelzagranicznyGdan´skawdrugiejpolowieXV,»ukeiwPrzeglHist,47,1956,p.283-352.
4
e L’activité du port de Königsberg dans la seconde moitié duXVIsiècle
sansquesarentréeaitéténotéedansl’intervalle.Cesdéfautsquedécèleunexamen attentifdisparaissentàpartirdesannées1570-1580.D’unemanièregénérale,laconcor-danceentrelesregistresdedeuxannéesconsécutives,ausujetdesnaviresquihivernent àKönigsberg,esttrèssatisfaisante;lorsqu’unnavireaucoursdel’hiverachangéde capitaine,lefaitestnotéàlapremièresortieauprintempssuivant,signeentreautres d’unevigilancecertainedupersonneldeladouane:unnavirenepouvaitpratiquement pasluiéchapper.Lasécuritéestévidemmentmoinsgrandeencequiconcernel’enregis-trementdescargaisons,d’autantquelechargementetledéchargementn’étaientpas toujourseffectuésdirectementàquai.Lecapitaineousonreprésentantvenaitfaireune déclarationsousserment(lesregistresrenfermentquelquesoriginauxdedéclarations faitesdevantleConseild’ElbingetproduitesensuiteàKönigsberg,lesnaviresencause ayanttouchélesdeuxports).Ilseraitvaind’épiloguersurlavaleurdecetteg arantie morale,maislesregistrescontiennentquelquestracesdesanctionsréellesamende pourdissimulationdemarchandises.Faut-ilimputerlararetédetellesmentionsàl’habi-letédesfraudeursouàuneefficacitéreposantsurlacraintedel’amende?Entoutétatde cause,lapossibilitédefraudeétaitinfinimentmoinsgrandeiciqu’àElseneurdansle Sund,oùlecapitainedéclaraitunecargaisonaupassage,sanschargernidécharger,etoù l’onn’instituapaslavisitedesnaviresavant1618.Undernierindicefavorabledelasoli-ditédesdonnéesdeKönigsbergapparaîtdanslefaitquelesmarchandisesexemptéesde taxe–propriétéduducdePrusseouduroideDanemark–sontrecenséescommele reste;danslecasoùils’agitduroideDanemark,lescribeprendmêmelesoindejoindre oudetranscrirelapiècejustificativedel’exemption.Pourrésumerdonc,l’étudedes comptabilitéspermetdedonneruneréponseaffirmativeàlaquestionposée:enregistre-mentexactdansl’ensemble,sousréservedequelquesincertitudesmineuresquipeuvent êtrelocaliséeschronologiquementetsystématiquement,etdontl’évaluationrelative autoriseàdirequ’ellesnefaussentpasl’imageglobale.
Ladocumentationprésentecependant,outresesinsuffisancesdéjàsignalées(pas deprovenancesnidedestinations),unpointfaible:ellenepermetpasàl’intérieurd’une annéedepréciserlachronologiedesdépartsetdesarrivées,dereconstituerunmouve-mentsaisonnier.Sil’enregistrementd’unnavirecomporteuneseuledate–en1573par exemple–laseulecertitudeestquecettedatesesitueentrecelledel’arrivéeetcelledu départ;enadmettant,hypothèselaplusprobable,quecettedatesoitcelledel’arrivéeou s’enécartepeu,onignoretoutdeladatedudépart.Nousdisposonsparlasuitededeux datesparnavire:lapremièrecorrespondsansdouteàpeudechoseprèsàl’arrivée,mais lasecondepeutêtreassezéloignéedudéparteffectif.Lecapitaine,ayanttrouvésonfret, vientfairesadéclarationetverserlataxecorrespondante.Maisilarrivequ’ilnepuisse toutcharger:onretrouvealorsdansunautrenavire,etnaturellementnepayantpasune secondefois,unepartiedelacargaisonqu’ilavaitdéclarée.Ilarriveaucontrairequ’après avoirfaitsadéclarationdecequ’ilvaemporter,uncapitainetrouveuncomplémentau fret;d’oùunenouvelledéclaration,etunetroisièmedatefigurantàproposdecenavire. Undélaivariable,parfoisassezlong,s’écouledoncentreladatelaplustardivedel’enre-gistrementetcelledudépart.Caslimite:voici,en1588,lenavired’AlbrechtMöller,de Königsberg;sonarrivéeetlacargaisonqu’ilapportesontenregistréesendatedu 26 septembre;suitlalistedecequ’ilemporte,aveclamention«acquittéle11 octobre». Onvadonccompterunnavire,unecargaisonpartisen1588aprèsle11 octobre.Mais danslalistedesHanséatesvoiciunnaviredeLubeckaveclesdeuxdates:15 octobre (arrivée)et23 octobre(acquittementdelataxe);lacargaisonqu’ilemporte,onnousledit expressément,estcelled’A.Möller,mortentre-tempsdelapeste.Cetépisodeaccidentel
5
Trafics maritimes, courants commerciaux
illustreàlafoislepointfortetlepointfaibledusystèmedenregistrement:précisiondu recensement,insuffisancedelachronologieàl’intérieurd’uneannée.Lamesuredu mouvementannuelnes’entrouvepasaffectée,maislefaitquenouspossédions,aulieu deladatededépart,unsimpleterminus post quem,estgênantpourl’étudedeproblèmes telsquelarotationdesnaviresoulerythmesaisonnierdel’activitédansleport. Àcesobservationsquin’épuisentpaslanécessairecritiquedeladocumentation, ilconvientdajouterencorequeleportdeKönigsbergvitpourainsidireensymbiose avecElbing,àlintérieurduHaff.DenombreuxnaviresenregistrésàKönigsbergont déchargéetchargéenpartieenElbing.LataxepayéeàKönigsbergpeutcorrespondre àunmouvementdemarchandiseseffectuéàElbing,ouréciproquement.Iln’enrésulte pasderisquedeconfusion:laventilationestfaitedanslesregistres.Cetteétroite liaisonrendseulementsouhaitableunélargissementdudépouillementàcequipeut existerencoredesPfundzoll-Listend’Elbing;onauraitainsiunensemblenaturel.Mais lesdocumentsdouaniersdeKönigsbergsuffisentpoursefaireuneidéedeceport. Lanalysequantitativedutraficseraitfastidieuseàexposeroralement;on retiendradonciciseulementquelquescaractèresgénérauxtouchantaucalendrierde lanavigation,auxmarchandisesimportéesetexportées,auxtypesdactivitédiffé-rentsquiapparaissent.Àdéfautdumouvementsaisonnier,nouspouvonsdéterminer convenablementladuréedelasaisonutiledansleport.Ellesouvreenmars,généra-lement:départdesnaviresquionthivernéàKönigsberg.Surlavingtainedannées pourlesquelleslesrenseignementsexistent,onobserveunevariationdenvironun mois:débutmars-débutavril.Ilnarrivepratiquementpasdenaviresavantledébut davril.LesHollandais,venuspourtantdeloin,setrouventlesplusnombreuxdans lespremierscontingentsdarrivées.Ilsentrentensuiteparvagues,ayantnaviguéen convoi.Lesnaviresdanoisformentdepluspetitspaquets.Cequivientdeportsalle-mandscommeLubeckseprésenteenordreplusdispersé.Onenregistredescargai-sonspourledépartjusquàfinseptembre,encoreunpeudanslapremièrequinzaine doctobre,exceptionnellementetilsagitalorsdedépartsisolésjusquaudébutde novembre.Lesrentréesséchelonnentdavantage:onentrouveendécembre,unefois mêmedanslespremiersjoursdejanvier(ilsepeutquedanscertainesannées,ces rentréestardivesaientéchappéàlattention;cequiexpliqueraitquelerecensement desdépartssoitmeilleurqueceluidesarrivées).Aucoursdecedemi-siècle,lesvaria-tionsobservéesn’indiquentpasunetendanceàl’allongementdelasaisonutile.Il faudraitprolongerlobservationsurunepériodetroisouquatrefoispluslonguepour entirerlesélémentsquellepeutfourniràlétudededeuxproblèmes:celuidéven-tuellesfluctuationsclimatiques,etsurtoutlaquestiondesincidencesduprogrès réalisédanslaconstructionnavaleetdansledomainenautique. Pourlacompositiondutrafic,lesdocumentsnefournissentquedesquantités, nondesvaleurs.Lataxesurlesmarchandisesestspécifique,saufdanslescastrèsrares oùledouaniersetrouveenprésenced’articlesn’entrantpasdanssanomenclature,ou trèshétéroclites(untonneaudemercerie,dontlecontenuestd’unevariétéinépuisable, etqu’onnes’amusepasàdétailler);danscescasonestimeetontaxead valorem.Pour lesproduitscourants,lesordonnancesducalesfixentdestarifstrèsdétaillés.Lesdiffé-rencesdetarifscorrespondentassurémentàdesdifférencesdeprix:leseldeLune-bourgpaiepluscherqueceluideBrouage,lefromentpluscherqueleseigle.Maisrien n’indiquequ’ilyaitproportionnalité.Lesprixdesgrainspeuventvarierbeaucoupau coursd’uneannée,sanschangementdutarifquilesfrappe.Iln’estdoncpaspossiblede
6
e L’activité du port de Königsberg dans la seconde moitié duXVIsiècle
comparerl’importancerespectiveenvaleurdesproduitsdiversquisontimportéset exportés.Calculerlesvaleursàpartirdesquantités,commel’ontfaitdeshistoriens suédoisétudiantlecommerceextérieurdeleurpays,estuneopérationtrèshasardeusesi l’onnedisposepasdeprixlocauxassezsûrs.Mieuxvautsecontenter,aumoinsprovi-soirement,desuivrel’évolutiondesquantitésproduitparproduit.
Àl’importation,lerôledominant,parsamasse,duselnesedémentpasunseul instant;quelqueslastdeseldeLunebourgentrentdanslescargaisonscompositesde navireslubeckoisoudenaviresvenantvraisemblablementdeLubeck.Maisl’essentiel– engénéralbeaucoupplusde90%–consisteenselatlantiquearrivantencargaisons homogènessouventimportantes(100lastetplus).Letraficenprovenance directe dOccidentcomprendvisiblementdeuxcatégoriesdenavires,lesnaviresdeselet lesnaviressurlest;danslesunsetlesautres,detoutespetitesquantitésdedenrées commelesdrapsoulesraisinssecsconstituentunfretaccessoireminuscule.Àlafindu siècle,cesélémentssecondairessonttoutefoisenaugmentationrelativesurlesnavires hollandais.Secondproduitenpoidsàl’importation,leharengestd’abordpourlaplus grandepartduharengdeScanieetd’Aalborg;entrentaussienquantitésplusfaiblesles poissonsséchésoufumés,péchésdanslaBaltique,etdupoissondeBergenapportépar desnaviresallemands.Dansledernierquartdusiècle,lesarrivagesdeharengdanoissur naviresdanoiss’accroissent,tandisquesedéveloppel’importationdirectedehareng «flamand».Lesvinsaussioccupentuneplacecroissante:dansl’ordre,vinsduRhin, vinsfrançais,vinsméridionaux;onconstateenrevanchelarégressiond’unCrössner WeinquiarrivaitengénéralsurdesnaviresdeStettinoudelarégion,doncsansdoutepar l’Oder.C’estpourlesdrapsquel’évolutionapparaîtlaplusnette:audébut,arrivages faibles,etsurtoutdedrapshollandais;àlafin,prédominancedudrapanglaisdontles progrèssontàrapprocher,l’unportantl’autre,delafréquentationplusintenseduportpar desnaviresanglais(unevingtaineparandanslesannées1580,enycomptantlesÉcos-sais,quisontplusmodestes;cesnaviresanglaisamènentunpeudecharbon).Cetessor e ducommerceanglais,quis’amplifieraauXVIIsiècle,tientàlaprésenced’unecompa-gnieanglaiseàElbing,quimériteraituneétudeparticulière.Illaissedetoutefaçonles AnglaistrèsloinderrièrelesHollandais.D’Angleterreencoreviennentdirectementou nonduplombetsurtoutdel’étain,tandisqueKönigsbergreçoitdufersuédois–tousces métauxnepesantautotalpastrèslourddansletrafic.Ilfautsignalerenfindeuxéléments moinsprévisiblespourquiconnaîtlescaractèresgénérauxducommercebaltique. KönigsbergimporteduDanemarketdeSuèdedeschevauxetdesbovins(cesecondarti-cleestplusétonnantsil’onsongeàl’exportationmassivedepeauxdebovinsquel’on observedanslemêmetemps).Leportreçoitaussibeaucoupdefourrures(lapin,écureuil, quelquespelleteriesplusprécieusesetmêmedespeauxdemoutons),quisemblent proveniravanttoutd’ÉcosseetdeScandinavie.Lesecteurdesproductionsanimalesest duresteàpeuprèsleseuloùleportsetrouveàlafoisimportateuretexportateur,pour desvolumesfaiblesdanslesdeuxcas(beurre,suif).Ilestremarquableeneffetque Königsberg,àladifférencedeDantzigoudeLubeck,neredistribuepasparmerune fractionnotabledesesimportations;pratiquementtoutcequientredansleportpasseà l’intérieur;toutcequ’onexpédieparmerademêmeuneprovenanceterrestre.
Lesexportationsprésententunestructuresimple,enquatregroupesmassifs. Lescéréalesd’abord,dontchacunsaitquelademandeenOccidentimprimeson rythmeauxéchangesEst-Ouest. Königsbergenexpédiepargrossescargaisons (navireshollandais)etaussienpetitesquantitésàl’intérieurdelaBaltique,soit versdeszonesparfoisdéficitaires(Suède),soitpouruneréexportationprobable
7
Trafics maritimes, courants commerciaux
(Lubeck,Danemark).Lefromenttientuneplacenonnégligeable:10%,15% mêmeduseigle,quinaturellementdomine;l’orgeetl’avoinecomptentpeu,de mêmequelafarine.KönigsbergnesemblepaspossédercommeDantzigdegrands moulinscapablesdefournirau-delàdumarchélocal.Danslesannéesdefaible exportationcéréalière,montel’importancerelativedugroupedesproduitsfores-tiers:cendres,poix,goudronetbois(essentiellementWagenschossetKlapholz).Si unecargaisonhollandaisenormalecomportebeaucoupdegrains,unpeudebois,on netrouveguèredenavirespartantsansboisnicendres.Pourlesdeuxautresgrou-pesprincipaux,onobserveuneévolutiondivergente:diminutiondesexportations decuirsetdepeaux,toujoursassezfaiblesd’ailleursdanslescargaisonshollandai-ses;élargissementaucontrairepourlelinetlechanvre,quisontaussiàlabasedes seulsproduitsfinisousemi-finisjouantquelquerôleàl’exportation,c’est-à-direles filsetlescordages.Endehorsdecesquatregroupes,iln’yaguèreàretenirquele houblon,chargésurdenombreuxnaviresbaltiques,etbeaucoupmoinsinsignifiant quelalaineoulacire. Lestransformationssignaléesdanslastructureducommercemaritimede Königsbergnenaltèrentpaslescaractèresfondamentaux:commercede«pays neuf».Maiscetteunitédansletempsrecouvreàchaquemomentladiversitéfrap-pantedetypesdactivitécorrespondantengrosàcequonappellera,fautedun meilleurterme,la«nationalité»desnavires.Ilyauntypedecargaisondutraficinté-rieuràlaBaltiqueetdesnaviresclasséssouslarubrique«Hanséates»,unautretype franchementhollandais,caractéristiquedesrelationsdirectesaveclOuest.Non certesquelesportscommeLubeck,Dantzigoumêmed’autresmoinsimportants manquentdenaviresparcourantlesmersoccidentales.Laflottemarchandede Königsbergprouvejustementlecontraire:ellecomprenddeslongscourriers,degros naviresàcargaisonrelativementhomogène(activitédetypehollandais),etdescabo-teursàcargaisontrèscomposite(type«hanséate»).SilesgrosnaviresdeDantzig, Lubeck,HambourgouBrêmenapparaissentquexceptionnellementàKönigsberg, cestquilssontemployésparlesarmateursdecesportsàleursrelationsdirectesavec lesPays-BasoulAtlantique. Letableausuivantmetenévidencelesrelationsentrelestypesdactivitéetles instrumentsdetransportutilisés.Ilportesur15annéeséchelonnéesde 1549à 1593.
NaviresdeKönigsberg
Navires«hanséates»
Navireshollandais
a Naviresanglaisetécossais
TOTAL
Effectif
440
1 869
2 350
98
4 757
Effectifdesnaviresde80lastetplusen%parrapportàleffectif globaldelacatégorie
14,8
1,4
10,9
1
7,3
Effectifdesnaviresdemoinsde40lasten% parrapportàleffectif globaldelacatégorie
49,3
88,3
31
80,6
56,3
a.Anglaisetécossaiscomptésàpartseulementdanslescinqannées1581,1582,1588,1589et1593.Danslesdixautres années,leurnombreestincertainmaistrèsfaible;ilssontcomptésaveclesnavireshollandais.
8
e L’activité du port de Königsberg dans la seconde moitié duXVIsiècle
L’activitédes«Hanséates»,avecleursnavirespetitsetmêmetrèspetits,s’exerce souventsuruneligneprécise(Lubeck-Königsbergparexemple,ouRostock-Königsberg); onpeutsuivrelemêmenavirevenanttroisouquatrefoisdanslannéeàKönigsberg, avecdescargaisonsquionttouteslamêmeallure.Exempleen 1581et 1582:dansces deuxannées,ilentredansleport134naviresdanoisoudesduchés(40deCopenhague, 52deFlensbourg,22deLandskrona).Touscesnaviresontuntonnagevoisinde 20last;ilsapportentsurtoutduharengetchargentunpeudehoublon,unpeudebois, unpeudelinetdechanvre,parfoisquelquespeauxetquelquesgrains.Aucoursdes deuxmêmesannées,arrivent58naviresdeRostock,detonnagetrèssemblableen moyenneàceluidesbateauxdanois;ilsviennentengénéralsurlest,ouavecdela chauxouducalcaire,etchargentpresqueexclusivementdubois.Les52navireslubeckois relevésdanslamêmepériodeontuntonnageàpeinesupérieur:plutôt30lastque20. Maisleurscargaisonsdiffèrentbeaucoupdesprécédentes.Ladoublecargaison (entréeetsortie)dunnavirelubeckoispaieunetaxevoisineengénéralde40marks, lordredegrandeurcorrespondantétantde10markspourunnaviredeCopenhague oudeFlensbourg,de3markspourunnaviredeRostock.Noussavonsquavecdes cargaisonscomposites,lemontantdecestaxesnedonnepasuneindicationpropor-tionnellesurlesvaleurs,maisuntelécartestsignificatif.ÀKönigsberglesnavires lubeckoisassurentuntraficdedenréesprécieuses:ilsimportentenparticulier,ettrès vraisemblablementdeLubeck,dupoivre,delétainetautresproduitschersmaispeu embarrassants.
Letrafichollandaissecaractériseparlaprédominancedenaviresmoyensà cargaisonsimple(grains,produitsforestiers)dontlatotalisationformeuncourantmassif. ComparéeàcelledesHollandais,l’activitédesBritanniquesprendunrelieforiginal. Ducôtéécossaistoutparaîtmédiocre:petitsnavires,unpeudedrap,desel,des fourruressansgrandevaleur.LesAnglaiseuxaussienvoientàKönigsberguneflotte modeste, maisleurscargaisonsnesontpasinsignifiantes.En1588,unnaviredeHull, dontletonnagenedépassepas12last,paieprèsde100marksdetaxe:ilapporte 564draps.Touslesnaviresanglaisnontpasunechargeaussiricheàlarrivée,mais àlasortieilsseressemblenttous:pratiquementpasdecéréales,l’essentielchezeux consisteenlin,chanvre,cordages,poixetgoudron.L’observationdecesdifférences concrèteséclairelavariétédesintérêtsétrangersquicontribuentàanimerleport prussien.
LecommercemaritimeactifdeshabitantsdeKönigsbergprésenteune combinaisondesdeuxprincipauxtypesdactivité.Duncôtédegrosnaviresfaisant dansl’annéeunalleretretour,ourentrantmêmeparfoisauprintempssuivantleurdépart, desnaviresdesel.Souventlexpéditionprendlaformedunesociététraditionnelle; lesco-armateurs,dontlecapitaine,separtagentlapropriétéduselrapportéd’Occident auproratadespartsdunavirequilspossèdent.Dunautrecôté,desnaviresdetype lubeckois(encequiconcerneleurcapacitédetransport)fontcouramment4ou 5voyagesenuneannée,avecunfretvariéetdevaleurappréciable.Cesttrèsproba-blementavecDantzigetLubeck,sûrementpasavecdesportspluséloignés,quils assurentrégulièrementunepartiedesliaisons.Autotal,commetouslesautresports prussiensàcetteépoque,Königsbergnedisposequeduneflotteréduiteparrapportà lampleurdutraficportuaire.IlnesemblepasquelesmarchandsdeKönigsberg fassentungroseffortpourassurerunplusgrandrôleau«pavillon»local,saufpeut-êtrequandlerythmedesaffairesseralentit.Lasecondemoitiédesannées1550,étant marquéeparunefortechutedutrafic(43%de1554à1559)onconstate,en1559
9
Trafics maritimes, courants commerciaux
et 1560,ungonflementdelaflottelocale:sortiedegrosnaviresrelativementnombreux, dontuneproportioninhabituelledenaviresneufs.Orbeaucoupsortentàvide,phéno-mèneexceptionnel,alorsquelesarrivéessurlestsontaucontrairetrèsfréquentes. Lexemplemontrecommentuneétudedifférentiellefaitressortirlacomplexitédune conjonctureàcourtterme.Maiscetteétudeneprendtoutsonsensquedansune perspectivepluslongue. Malgréleurslacunes,lesdonnéesfourniesparlesPfundzollbücherincitentà larecherched’unindicegénéral.Pourconstruireuntelindice,l’idéalseraitd’utiliser lesvaleursdeséchanges,maisétantincalculablessansarbitraire,ilafallulesécarter. Lesrecettesdouanièresfourniraientunecourbefacileàtracer,maissansvaleuren raisondesvariationsnoncohérentesdestarifsappliquésauxdifférentesmarchandi-ses.Ilfautdoncsecontenterdupossible,dunindicefondésurletonnage,ensachant bienqu’iln’estpasirréprochablepuisquelemêmetonnagepeutcorrespondreàdes cargaisons«pauvres»etàdescargaisons«riches».Siletonnagedesnaviresnest e pasindiquéexpressémentauXVIpaieàlasortie,hcqaeunvarieecnèuelxatisede 3schillingparlast,soit1markpour20last.Ayantlapreuvequecetarifnevariepas pendanttoutelapériode,nouspouvonscalculertouslestonnagesenlast.Lalastest uneunitédecapacitéplutôtquedejauge.Unelast,danslecommercedescéréales, équivalaitàenviron2tonnes(avecdesvariantesnaturellementselonlesvillesetselon lescatégoriesdegrains;disonspourfixerleslimitesentre1900et2200kg).Lalast unitédetonnagenestdoncpasunétalondunerigueurparfaite:ilnenexistepasà l’époque.Undétailduregistrede1559nousapprendcommentonévaluaitletonnage: AbrahamFriese,deKönigsberg,partavecunnavireneufconstruitsurplace;onlui faitpayerpourlenavireunetaxede7marks,enconvenantquàsonretourcettetaxe seraajustéeselonlaquantitédeselrapportée;quandilrevientdanslétéavec166last desel,lataxeesteneffetportéeà8marks. Laconstructiongraphiquemontreclairementledésaccordentrelacourbedu nombredenaviresetcelledutonnage,quiestévidemmentbienpréférable.Enprenant commebaselamoyennedesannées1554,1555,1559et1560(=100),onobtientles résultatssuivantsenindices:
1573
1581
1593
1623
Nombretotaldesnavires sortisdeKönigsberg
210
275
355
499
Tonnagetotaldecesnavires
198
299
515
1 014
Lacourbedunombredesnaviresnerendpascomptedufaittrèsimportant queconstitue,àpartirdesannées1590,l’augmentationdestonnagesunitaires moyens. UnecomparaisonavecdessériestiréesdescomptabilitésduSund(daprèsla publicationdeNinaBang)suggèredesréflexionsintéressantes.Onachoisipour
10
e L’activité du port de Königsberg dans la seconde moitié duXVIsiècle
établirlesindicessuivantsdefixerlabaseàlamoyennedesannées1560,1563et 1573parcequonpossèdepourcesannéeslesdonnéesprovenantdesdeuxsources.
TotaldesnaviresenregistrésdansleSund
TotaldesnaviressortisdeKönigsberg
NavirespassantleSundvenantdeKönigsberg
NavireshollandaissortisdeKönigsberg
TonnagehollandaissortideKönigsberg
TonnagetotalsortideKönigsberg
Moyenne 1560-1563-1573
100
100
100
100
100
100
111
184
234
1581
231
266
217
158
238
351
1593
352
535
373
122
335
518
1623
536
1 145
734
Lapremièreconclusionfrappanteestlacorrélationtrèsbonneentrelacourbe desnavireshollandaissortisdeKönigsbergetcelledesnaviresdéclarant,àleur passageduSundversl’ouest,qu’ilsviennentdeKönigsberg.Cetteconcordanceest plusimportantequeladifférencedesvaleursabsolues:sileSundenregistretoujours commevenantdeKönigsbergunnombredenaviresinférieuràceluidesnavireshollan-daiseffectivementsortisdeceport,lexplicationestfacile:certainsnavirestouchent unautreportentreleurdépartdeKönigsbergetleurarrivéedansleSund.Maisentre cesdeuxpremièrescourbesetcelledutonnagehollandaissortideKönigsberg, l’écartestconsidérableetvaenaugmentant.Onmesureparlàlafaiblessed’un indicefondésimplementsurledénombrementdesnaviresdansleSund.Cette faiblessenes’atténuenullement,aucontraire,sil’onconsidèrelacourbedumouve-re mentglobaldesnaviresdansleSund(1 lignedutableauci-dessus):iln’yapas compensationparlestrèsgrandsnombres,maisaggravationdudésaccordavecles courbesdetonnage,parcequel’écarttenantàl’augmentationunitairesetrouve multiplié.OnremarqueratoutefoisquemêmedanslescomptesduSund,laprogres-siondutraficenprovenancedeKönigsbergestbeaucoupplusrapidequecellede lensembledutrafic.Ledésaccordentrelescourbestiréesdeladocumentationprus-sienneetcellesquonpeutconstruireàpartirdelapublicationdeNinaBangtientainsi àdeuxraisons.IlconfirmeenpremierlieuqueledécomptedesnaviresdansleSund donneunemauvaiseimagedesfluctuationsdutrafic,commel’avaitdéjàmontré AkselErhardtChristensen.Maisilrévèleenoutrequelaconjoncturecommerciale deKönigsbergprésenteunecertaineoriginalitéparrapportàlaconjoncturebalti-e que:l’activitéduportconnaîtdanslasecondemoitiéduXVIsiècleunessornette-mentplusrapidequeceluiducommercebaltiquedanssonensemble.L’examendu tableau(notammentlesdeuxdernièreslignes)montrebienlerôledécisifdes Hollandaisdanscetessor.GrâceàeuxKönigsberg,partisansdouted’assezbasau débutdusiècle,s’estélevéàlafinausecondrangdesportsdecetterégionetproba-blementdetoutelaBaltique,aprèsDantzig.
11