Mers El-Kebir Juillet 1940

De
Publié par

   À l’aube du 3 juillet 1940, une puissante force navale britannique entre en rade de Mers el-Kébir, dans la baie d’Oran. À 17 h 55, après de nombreuses sommations à la flotte française, les Britanniques ouvrent le feu et Mers el-Kébir s’embrase : dans une mer de mazout en flammes, près de 1 300 hommes sont tués, 350 blessés. L’incompréhension, l’indignation sont à leur comble, la presse se déchaîne contre la « perfide Albion ». Mais Churchill avait-il le choix ?

   Faisant suite à la capitulation de la France en mai-juin 1940, le drame de Mers el-Kébir représente un événement militaire crucial dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Tout laisse à penser que la Royal Navy n’aurait pu résister bien longtemps si Churchill n’avait écarté la menace de voir la flotte française rejoindre celle de l’Axe et prendre la maîtrise des mers. 

   Dominique Lormier présente avec minutie cette opération militaire, remontant aux origines du drame, avec des portraits approfondis de Darlan, de Pétain, de Churchill… Il offre un panorama éclairant de la défaite de mai-juin 1940 et des conséquences désastreuses de l’armistice et balaie, preuves à l’appui, les idées reçues sur cette période capitale. La question de la capacité de l’Empire colonial français à continuer la lutte contre l’Axe, dès l’été 1940, est pour la première fois abordée au-delà des passions antagonistes.

Publié le : mercredi 6 juin 2007
Lecture(s) : 101
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702145722
Nombre de pages : 198
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
   À l’aube du 3 juillet 1940, une puissante force navale britannique entre en rade de Mers el-Kébir, dans la baie d’Oran. À 17 h 55, après de nombreuses sommations à la flotte française, les Britanniques ouvrent le feu et Mers el-Kébir s’embrase : dans une mer de mazout en flammes, près de 1 300 hommes sont tués, 350 blessés. L’incompréhension, l’indignation sont à leur comble, la presse se déchaîne contre la « perfide Albion ». Mais Churchill avait-il le choix ?
   Faisant suite à la capitulation de la France en mai-juin 1940, le drame de Mers el-Kébir représente un événement militaire crucial dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Tout laisse à penser que la Royal Navy n’aurait pu résister bien longtemps si Churchill n’avait écarté la menace de voir la flotte française rejoindre celle de l’Axe et prendre la maîtrise des mers. 
   Dominique Lormier présente avec minutie cette opération militaire, remontant aux origines du drame, avec des portraits approfondis de Darlan, de Pétain, de Churchill… Il offre un panorama éclairant de la défaite de mai-juin 1940 et des conséquences désastreuses de l’armistice et balaie, preuves à l’appui, les idées reçues sur cette période capitale. La question de la capacité de l’Empire colonial français à continuer la lutte contre l’Axe, dès l’été 1940, est pour la première fois abordée au-delà des passions antagonistes.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.