Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Opération Suicide

De
368 pages
L’incroyable histoire d'un des raids les plus audacieux de la Seconde Guerre mondiale !

Début 1942 : les forces de l’Axe sont à leur apogée. Presque toute l’Europe vit sous la botte nazie et la France occupée est sous le contrôle, y compris économique, de l’Allemagne.
L’Angleterre, qui a étendu le blocus maritime à la France, s’inquiète du nombre croissant de navires allemands forceurs de blocus, particulièrement en Gironde où le port de Bordeaux est la plaque tournante des échanges d’armes et de matières premières entre l’Allemagne et le Japon. En mai, Lord Selborne, ministre de la guerre économique du gouvernement de Churchill demande que des mesures soient prises pour attaquer les navires de l’Axe basés à Bordeaux.

7 décembre 1942 : au large de Montalivet-Soulac dans le département de la Gironde, le sous-marin britannique HMS Tuna met à l’eau cinq canots : à leur bord dix commandos du Corps des Royal Marines.
Leur mission : atteindre l’estuaire de la Gironde, puis remonter, de nuit, la rivière jusqu’au port de Bordeaux et enfin poser des mines magnétiques sur les navires de l’Axe.
L’homme qui a donné le feu vert à la préparation de cette opération nommée Frankton est Lord Louis Mountbatten, chef des opérations combinées.
Il se doutait que tous ces hommes allaient mourir. Il n’avait pas tort : deux canoéistes se noient, six sont capturés par les Allemands puis exécutés, seuls le Major Hasler dit « Blondie » et le Marine Williams Sparks en réchapperont avec l’aide de la Résistance française.

Opération Suicide est le récit de ce raid passionnant, extraordinaire dans sa conception, totalement fou dans son exécution.
L’auteur revient sur les circonstances et les conditions de la mise au point de l’opération et décrit, avec force détails et au plus près de l’action, l’épopée de ces commandos à travers la France, puis dans les Pyrénées et en Espagne, jusqu’à Gibraltar.

Le 31 mars 2011, un mémorial dédié à l’Opération Frankton a été inauguré par les autorités britanniques et françaises à la pointe de Grave, en Gironde.

A propos de l'auteur
Citoyen britannique, Robert Lyman est un historien réputé, spécialiste de l’histoire militaire et de la Seconde Guerre mondiale. Il est membre de la Royal Historical Society et auteur notamment d’un précédent ouvrage sur le siège de Tobrouk.

Un livre publié par Ixelles éditions
Retrouvez-nous sur www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L’incroyable histoire d'un des raids les plus audacieux de la Seconde Guerre mondiale !

Début 1942 : les forces de l’Axe sont à leur apogée. Presque toute l’Europe vit sous la botte nazie et la France occupée est sous le contrôle, y compris économique, de l’Allemagne.
L’Angleterre, qui a étendu le blocus maritime à la France, s’inquiète du nombre croissant de navires allemands forceurs de blocus, particulièrement en Gironde où le port de Bordeaux est la plaque tournante des échanges d’armes et de matières premières entre l’Allemagne et le Japon. En mai, Lord Selborne, ministre de la guerre économique du gouvernement de Churchill demande que des mesures soient prises pour attaquer les navires de l’Axe basés à Bordeaux.


7 décembre 1942 : au large de Montalivet-Soulac dans le département de la Gironde, le sous-marin britannique HMS Tuna met à l’eau cinq canots : à leur bord dix commandos du Corps des Royal Marines.
Leur mission : atteindre l’estuaire de la Gironde, puis remonter, de nuit, la rivière jusqu’au port de Bordeaux et enfin poser des mines magnétiques sur les navires de l’Axe.
L’homme qui a donné le feu vert à la préparation de cette opération nommée Frankton est Lord Louis Mountbatten, chef des opérations combinées.
Il se doutait que tous ces hommes allaient mourir. Il n’avait pas tort : deux canoéistes se noient, six sont capturés par les Allemands puis exécutés, seuls le Major Hasler dit « Blondie » et le Marine Williams Sparks en réchapperont avec l’aide de la Résistance française.

Opération Suicide est le récit de ce raid passionnant, extraordinaire dans sa conception, totalement fou dans son exécution.
L’auteur revient sur les circonstances et les conditions de la mise au point de l’opération et décrit, avec force détails et au plus près de l’action, l’épopée de ces commandos à travers la France, puis dans les Pyrénées et en Espagne, jusqu’à Gibraltar.

Le 31 mars 2011, un mémorial dédié à l’Opération Frankton a été inauguré par les autorités britanniques et françaises à la pointe de Grave, en Gironde.

A propos de l'auteur
Citoyen britannique, Robert Lyman est un historien réputé, spécialiste de l’histoire militaire et de la Seconde Guerre mondiale. Il est membre de la Royal Historical Society et auteur notamment d’un précédent ouvrage sur le siège de Tobrouk.

Un livre publié par Ixelles éditions
Retrouvez-nous sur www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin