Paul Touvier et l'Eglise

De
Publié par

3 septembre 1944: à la libération de Lyon, le chef milicien Paul Touvier disparaît. 24 mai 1989: il est arrêté dans un prieuré intégriste à Nice. Entre ces deux dates, une longue cavale, ponctuée de deux condamnations à mort, d'une arrestation et d'une évasion, d'années partagées entre la réclusion volontaire et l'errance, de démarches sans nombre conduites avec l'aide d'une constellation de prélats, de prêtres, de religieux, le tout débouchant sur une grâce présidentielle, bientôt suivie d'un scandale public et d'une inculpation pour crimes contre l'humanité.

C'est pour faire la lumière sur ce soutien apporté par des milieux d'Eglise multiples que le cardinal Decourtray a chargé une commission d'historiens présidée par René Rémond de procéder à une investigation approfondie, afin de comprendre comment et pourquoi Paul Touvier a bénéficié d'autant de concours ecclésiastiques durant si longtemps. Faut-il invoquer la charité chrétienne? Le droit d'asile? Les connivences idéologiques vichyssoises? Le manque de discernement de tant de pasteurs? C'est à ces questions que tente de répondre le rapport remis au cardinal Decourtray par les membres de la commission et que l'archevêque de Lyon a choisi de rendre public au moyen de ce livre.

Les auteurs
René REMOND, président de la Fondation nationale des sciences politiques - Jean-Pierre AZEMA, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris - François BEDARIDA, directeur de recherche au CNRS - Gérard CHOLVY, professeur à l'université Paul-Valéry, Montpellier - Bernard COMTE, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Lyon - Jean DUJARDIN, supérieur général de l'Oratoire - Jean-Dominique DURAND, professeur à l'université de Lyon-III - Yves-Marie HILAIRE, professeur à l'université de Lille-III
Publié le : mercredi 22 janvier 1992
Lecture(s) : 55
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213648415
Nombre de pages : 420
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
3 septembre 1944: à la libération de Lyon, le chef milicien Paul Touvier disparaît. 24 mai 1989: il est arrêté dans un prieuré intégriste à Nice. Entre ces deux dates, une longue cavale, ponctuée de deux condamnations à mort, d'une arrestation et d'une évasion, d'années partagées entre la réclusion volontaire et l'errance, de démarches sans nombre conduites avec l'aide d'une constellation de prélats, de prêtres, de religieux, le tout débouchant sur une grâce présidentielle, bientôt suivie d'un scandale public et d'une inculpation pour crimes contre l'humanité.

C'est pour faire la lumière sur ce soutien apporté par des milieux d'Eglise multiples que le cardinal Decourtray a chargé une commission d'historiens présidée par René Rémond de procéder à une investigation approfondie, afin de comprendre comment et pourquoi Paul Touvier a bénéficié d'autant de concours ecclésiastiques durant si longtemps. Faut-il invoquer la charité chrétienne? Le droit d'asile? Les connivences idéologiques vichyssoises? Le manque de discernement de tant de pasteurs? C'est à ces questions que tente de répondre le rapport remis au cardinal Decourtray par les membres de la commission et que l'archevêque de Lyon a choisi de rendre public au moyen de ce livre.

Les auteurs
René REMOND, président de la Fondation nationale des sciences politiques - Jean-Pierre AZEMA, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris - François BEDARIDA, directeur de recherche au CNRS - Gérard CHOLVY, professeur à l'université Paul-Valéry, Montpellier - Bernard COMTE, maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Lyon - Jean DUJARDIN, supérieur général de l'Oratoire - Jean-Dominique DURAND, professeur à l'université de Lyon-III - Yves-Marie HILAIRE, professeur à l'université de Lille-III
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.