Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Pourquoi le Nazisme ?

De
21 pages

Vous avez toujours rêvé de pouvoir donner votre avis sur tous les sujets ?


La collection « Tout pour briller en société » vous offre la possibilité de vous cultiver rapidement et de manière ludique : nous vous proposons de briller en société grâce à cinq fiches (du lundi au vendredi) et un test QCM de culture général (samedi) pour vérifier vos connaissances acquises durant la semaine sur un sujet précis.


L'ouvrage : Ce livre numérique revient sur le contexte historique de l’émergence du nazisme, et notamment sur la manière dont l'arrivée au pouvoir des nazis est accueillie en Allemagne et dans le monde.


L'auteur : Axel Klioua est chercheur en science politique. Il est aujourd'hui l'auteur de plusieurs ouvrages pour la collection « Tout pour briller en société ». Outre Pourquoi le nazisme ?, il a écrit les titres suivants : Pourquoi la Seconde Guerre mondiale ?, Lénine ou encore Le Marxisme.


Avec « Tout pour briller en société » vous pourrez éclairer de votre esprit vos dîners ou soirées du week-end !

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait


Les termes « nazi » et « nazisme » sont la contraction des dénominations « national-socialiste » et « national-socialisme » ; concepts avancés par Adolf Hitler en réaction et en opposition à l’« Internationale socialiste » ; soit, dans le contexte de l’entre-deux-guerres, en réaction et en opposition à l’Internationale Communiste (IC, dite IIIe Internationale), laquelle fut fondée en 1919 par Lénine, les bolcheviks et les communistes de tous les pays, ensemble tendus, depuis la révolution bolchevique d’Octobre 1917, vers l’accomplissement de la révolution sociale mondiale.

Adolf Hitler accède aux commandes de l’État allemand le 30 janvier 1933, dans un contexte de crise économique mondiale qui, à compter du krach boursier d’Octobre 1929, frappe plus durement l’Allemagne que ses voisins européens ; champ politique allemand aux prises avec une atmosphère de guerre civile qui, d’Octobre 1929 à janvier 1933, se sera peu à peu caractérisée par une configuration radicalement bipolaire opposant massivement (et tant au niveau institutionnel qu’au niveau quasi insurrectionnel) les nazis aux communistes.

Mais si le nazisme triomphe (par la voie des urnes) en 1933, il puise sa force motrice à partir des événements qui, de 1914 à 1917 puis de 1917 à 1933, secouent l’Europe, en général, et l’Allemagne, en particulier : à savoir la Première Guerre mondiale puis, à partir de la révolution bolchevique d’Octobre 1917, la défaite et le Diktat de Versailles qui précipitent la fin de l’Empire allemand et la succession de troubles révolutionnaires que la Russie bolchevique attise directement et indirectement ; accumulation de circonstances fortement défavorables qui, tel un affaissement de dominos, s’enchaînent au cours des houleuses années allemandes de 1918-1919 et au-delà.

Face à cette double situation d’aliénation (les vainqueurs de 1914-1918 qui accablent l’Allemagne à Versailles en la condamnant à payer jusqu’en 1988 et la Russie communiste qui œuvre à l’avènement d’une Allemagne communiste), Hitler (autrichien pangermaniste) entend œuvrer à la pérennité de « La » nation menacée de déliquescence et de disparition. Et d’emblée (quoique nécessairement par étapes), dès ces années 1918-1919, c’est la guerre qu’il a en ligne de mire. Pas n’importe quelle guerre (pas simplement ni spécifiquement une guerre de revanche contre les vainqueurs) : mais la guerre qu’il livrera à « la Mecque » de l’internationalisme révolutionnaire (l’URSS – Union des Républiques socialistes soviétiques) dans le but d’anéantir sa « religion » et ses « adeptes », et d’y établir la particularité germanique et l’espace vital (Lebensraum) du Reich millénaire.