Raid sur Amiens

De
Publié par

En février 1944, la Résistance du Nord de la France est en émoi. Dès le début de l’année, les réseaux ont été fortement ébranlés par les forces conjuguées de la Gestapo et de l’Abwehr. Au point que des centaines de résistants sont faits pri-sonniers, notamment à Amiens, et attendent dans leur geôle une mort quasi certaine.

Ramrod 564, un vaste plan d’intoxication destiné à manipuler les services secrets allemands ?

Au matin du 18 février, l’opération Ramrod 564 (renommée par la suite opération Jéricho) est lancée. 19 bombardiers Mosquito de la Royal air Force volent à basse altitude au-dessus de la Manche et atteignent les côtes françaises, en quasi rase-mottes. Leur objectif : bombarder avec une précision chirurgicale la prison d’Amiens et permettre à des résistants et prisonniers politiques de s’évader par les brèches créées dans les murs d’enceinte. En quelques minutes, les bombardiers britanniques vont lâcher des dizaines d’engins détruisant des murs, des bâtiments et semant la mort.

Quelles ont été les véritables motivations de la Royal Air Force ? Ce raid était-il réellement destiné à libérer des prisonniers importants ou bien à manipuler les Allemands en leur faisant croire qu’un débarquement dans le Nord de la France était imminent ?
Quoique de nombreux détenus aient été repris - et une centaine tués - et qu’une controverse continue d’être alimentée sur les raisons qui ont motivé l’opération Jéricho, ce raid demeure parmi les plus fameux et les plus spectaculaires de la Seconde Guerre mondiale.

Comme à son habitude, dans Raid sur Amiens, Robert Lyman fait un récit détaillé et argumenté de cette intervention militaire incroyable, depuis sa préparation jusqu’à ses répercussions sur la poursuite et la fin du conflit mondial.
 
A propos de l'auteur
Robert Lyman est un historien réputé, spécialiste de l’histoire militaire et en particulier de la Seconde Guerre mondiale. Il est membre de la Royal Historical Society et auteur notamment d’Opération Suicide et Raid sur Saint-Nazaire parus chez Ixelles éditions.

Un livre publié par Ixelles éditions
Visitez notre site : http://www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com

Publié le : mercredi 22 octobre 2014
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782875154989
Nombre de pages : 368
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
En février 1944, la Résistance du Nord de la France est en émoi. Dès le début de l’année, les réseaux ont été fortement ébranlés par les forces conjuguées de la Gestapo et de l’Abwehr. Au point que des centaines de résistants sont faits pri-sonniers, notamment à Amiens, et attendent dans leur geôle une mort quasi certaine.

Ramrod 564, un vaste plan d’intoxication destiné à manipuler les services secrets allemands ?
Au matin du 18 février, l’opération Ramrod 564 (renommée par la suite opération Jéricho) est lancée. 19 bombardiers Mosquito de la Royal air Force volent à basse altitude au-dessus de la Manche et atteignent les côtes françaises, en quasi rase-mottes. Leur objectif : bombarder avec une précision chirurgicale la prison d’Amiens et permettre à des résistants et prisonniers politiques de s’évader par les brèches créées dans les murs d’enceinte. En quelques minutes, les bombardiers britanniques vont lâcher des dizaines d’engins détruisant des murs, des bâtiments et semant la mort.
Quelles ont été les véritables motivations de la Royal Air Force ? Ce raid était-il réellement destiné à libérer des prisonniers importants ou bien à manipuler les Allemands en leur faisant croire qu’un débarquement dans le Nord de la France était imminent ?
Quoique de nombreux détenus aient été repris - et une centaine tués - et qu’une controverse continue d’être alimentée sur les raisons qui ont motivé l’opération Jéricho, ce raid demeure parmi les plus fameux et les plus spectaculaires de la Seconde Guerre mondiale.
Comme à son habitude, dans Raid sur Amiens, Robert Lyman fait un récit détaillé et argumenté de cette intervention militaire incroyable, depuis sa préparation jusqu’à ses répercussions sur la poursuite et la fin du conflit mondial.

A propos de l'auteur
Robert Lyman est un historien réputé, spécialiste de l’histoire militaire et en particulier de la Seconde Guerre mondiale. Il est membre de la Royal Historical Society et auteur notamment d’Opération Suicide et Raid sur Saint-Nazaire parus chez Ixelles éditions.

Un livre publié par Ixelles éditions
Visitez notre site : http://www.ixelles-editions.com
Contactez-nous à l'adresse contact@ixelles-editions.com
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi