Soldats guyanais prisonniers de l'armée allemande - Grande Guerre 1914-1918

De
Publié par

« L’historiographie de la Guyane pendant la Grande Guerre est très récente. Les premiers travaux de chercheurs sur cette période ne datent que de trente ans, et j’y ai à l’époque apporté ma contribution.
La commémoration officielle du « centenaire » de 1914-1918 est pour la Guyane l’occasion d’une production de travaux historiques et pédagogiques de grande qualité (…).
Les pistes de recherche sur cette période de l’histoire de la Guyane sont encore multiples, et fourniront pour de nombreuses années encore des sujets d’étude passionnants aux étudiants en Histoire, d’autant que la dynamique créée par l’effet « centenaire » a pour conséquence d’ouvrir chaque jour de nouveaux ensembles documentaires, autrefois non-consultables ou très difficiles d’accès (…).
Que savait-on, il y a encore quelques années, sur les soldats guyanais potentiellement faits prisonniers par l’armée allemande pendant la Grande Guerre ? Rien ou presque, si ce n’est quelques noms de poilus, glanés au cours des recherches (…).
Cette étude n’a pas la prétention d’être exhaustive – ce qui serait illusoire – et d’autres prisonniers de guerre guyanais, internés dans d’autres camps, seront probablement « repérés » dans le cadre de recherches ultérieures, et leurs parcours individuels appréhendés plus finement. Toutefois, cet ouvrage donne pour la première fois une vue d’ensemble sur une partie méconnue de l’histoire de la Guyane, basée sur l’analyse de documents d’archives jusqu’à présent inédits. »
Extrait de l'avant-propos de Rodolphe Alexandre
Publié le : lundi 1 septembre 2014
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782844509598
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Avant-propos
L’historiographie de la Guyane pendant la Grande Guerre est très récente. Les premiers travaux de cher-cheurs sur cette période ne datent que de trente ans, et j’y ai à l’époque apporté ma contribution de jeune historien en publiant en 1986 la première étude sur ce sujet. La commémoration officielle du « centenaire » de 1914-1918 est pour la Guyane l’occasion d’une produc-tion de travaux historiques et pédagogiques de grande qualité, que la Région Guyane a souhaité accompagner pour que ces ouvrages soient accessibles au plus grand nombre, et notamment aux jeunes des établissements sco-laires de notre territoire. Les pistes de recherche sur cette période de l’histoire de la Guyane sont encore multiples, et fourniront pour de nombreuses années encore des sujets d’étude passionnants aux étudiants en Histoire, d’autant que la dynamique créée par l’effet « centenaire » a pour conséquence d’ou-vrir chaque jour de nouveaux ensembles documentaires, autrefois non-consultables ou très difficiles d’accès. Les pages qui suivent sont en partie le résultat de l’éclosion de ces nouvelles ressources archivistiques. En effet, que savait-on, il y a encore quelques années, sur les soldats guyanais potentiellement faits prisonniers par l’ar-mée allemande pendant la Grande Guerre ? Rien ou presque, si ce n’est quelques noms de poilus, glanés au cours des recherches. La numérisation et la mise en ligne par l’Universitätsbibliothek d’Heidelberg de la collection intégrale de laGazette des Ardennes, le journal allemand de propagande qui publiait régulièrement des listes de pri-sonniers de guerre français dans les camps allemands, a permis d’affiner la liste des Guyanais. A ces éléments s’ad-joignent, depuis peu, les archives de l’Agence internatio-nale des prisonniers de guerre, au sein du Comité inter-national de la Croix-Rouge à Genève, toujours en cours de numérisation, mais dont une partie très importante est déjà accessible en ligne. Cette étude n’a pas la prétention d’être exhaustive – ce qui serait illusoire – et d’autres prisonniers de guerre guyanais, internés dans d’autres camps, seront probable-ment « repérés » dans le cadre de recherches ultérieures,
5
et leurs parcours individuels appréhendés plus finement. Toutefois, cet ouvrage donne pour la première fois une vue d’ensemble sur une partie méconnue de l’histoire de la Guyane, basée sur l’analyse de documents d’archives jusqu’à présent inédits.
6
Rodolphe ALEXANDRE Président de la Région Guyane
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant