Toute la géographie du monde

De
Publié par

Cet essai repose sur des facteurs indiscutables, la géographie physique, souvent méconnue de nos jours, mais il ne s'y limite pas. Après une description de la planète Terre, il en détaille tous les aspects : continents, océans, etc. Chaque pays, chaque État actuel - on en compte plus de deux cents - se trouve décrit non pas par ordre alphabétique ou de puissance, mais à sa place (la Suisse avec la montagne ou la Mauritanie avec le désert...).

En géographie humaine (et les États sont des réalités de géographie humaine), les faits peuvent faire l'objet d'interprétations diverses et la liberté de ton s'impose. Les auteurs ont des opinions, comme en avaient les voyageurs de jadis, ils les expriment et le lecteur n'est pas obligé d'y adhérer. Comme les bons journalistes, avec lesquels ils ont de nombreux points communs, ils séparent l'exposé du donné de leurs commentaires.

On trouvera dans cette géographie du monde beaucoup d'histoire. Physiquement, le monde a peu changé depuis la fin de la dernière glaciation, il y a quinze mille ans, car la géographie physique, à l'échelle de notre vie, a quelque chose d'immuable. Mais, puisque nous parlons des États et des nations qui sont institutions humaines, il est impossible de séparer les faits de leur histoire qui conditionnent leur aspect aujourd'hui.

Publié le : mercredi 31 janvier 2007
Lecture(s) : 66
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213639284
Nombre de pages : 414
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cet essai repose sur des facteurs indiscutables, la géographie physique, souvent méconnue de nos jours, mais il ne s'y limite pas. Après une description de la planète Terre, il en détaille tous les aspects : continents, océans, etc. Chaque pays, chaque État actuel - on en compte plus de deux cents - se trouve décrit non pas par ordre alphabétique ou de puissance, mais à sa place (la Suisse avec la montagne ou la Mauritanie avec le désert...).

En géographie humaine (et les États sont des réalités de géographie humaine), les faits peuvent faire l'objet d'interprétations diverses et la liberté de ton s'impose. Les auteurs ont des opinions, comme en avaient les voyageurs de jadis, ils les expriment et le lecteur n'est pas obligé d'y adhérer. Comme les bons journalistes, avec lesquels ils ont de nombreux points communs, ils séparent l'exposé du donné de leurs commentaires.

On trouvera dans cette géographie du monde beaucoup d'histoire. Physiquement, le monde a peu changé depuis la fin de la dernière glaciation, il y a quinze mille ans, car la géographie physique, à l'échelle de notre vie, a quelque chose d'immuable. Mais, puisque nous parlons des États et des nations qui sont institutions humaines, il est impossible de séparer les faits de leur histoire qui conditionnent leur aspect aujourd'hui.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.