//img.uscri.be/pth/351a2b5e59c627d3e333f7d03740fe19c40fb45a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,88 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Découvrir le plurilinguisme dès l'école maternelle

De
187 pages
Dans notre société actuelle un argumentaire diversifié défend l'entrée des langues étrangères à l'école maternelle en tant qu'apprentissage. Cet ouvrage développe une approche spécifique à l'école maternelle, prenant en considération le développement du jeune enfant, proposant un parcours de découverte multilingue et multiculturelle, en faveur de la diversité. Les jeunes enfants peuvent alors entrer en contact avec plusieurs langues, sans être submergés, la perspective étant de construire des enfants "euro phones" épanouis.
Voir plus Voir moins

À Nicolas et Rina, des enfants bilingues aussi divers que tous les autres.

Remerciements

Ce travail n’aurait pas pu être réalisé sans l’aide d’un nombre important d’amis, de collègues, d’enseignants. Les citer tous présenterait le danger d’oublier quelqu’un. Ils savent que leur aide m’a été inestimable et que ma reconnaissance à leur égard est immense. Néanmoins je voudrais remercier en particulier Hubert et Patricia Bricaud, Andy Arleo, Hélène Trocmé-Fabre, Patrick Gromy, et aussi Thomas, Clarence, Peter, Arnaud, Andrea, Solene, Clarisse, Laurianne, Thibault, Dorian, Eva, Marion, Laura ( à qui je doit la phrase « parler une langue étrangère, c’est dire la même chose d’une autre façon » ), Lucie, Charlie, Benjamin, Noémie, Thiphaine, Melen, Nolwène, Emilie, Emeline, Louen, Vivian, Bastien, Thiphanie...

Première Partie
L’apprentissage précoce des langues

Pour initier cet ouvrage, nous exposerons, au chapitre 1, les différentes positions favorables à l’apprentissage « précoce », en indiquant sur quels arguments elles sont fondées. Nous montrerons également les différences entre deux apprentissages distincts : le naturel, déterminé par les besoins de communication dans la vie quotidienne, et l’institutionnel, établi sur des objectifs scolaires, avec des performances à acquérir. Le chapitre 2 esquisse un profil des acteurs appartenant au monde éducatif. Ces acteurs ont des motivations et des objectifs distincts, et parfois contradictoires. Afin de définir le rôle de chacun, et en accordant une place importante à l’enfant de l’école maternelle, ce chapitre met en évidence quelques difficultés pour la mise en place de l’enseignement/apprentissage des langues à l’école maternelle, qui doit disposer d’une approche pédagogique spécifique et particulière pour que l’enfant puisse atteindre son autonomie et ainsi agir dans l’univers diversifié des langues. Le chapitre 3 est consacré au statut des langues étrangères dans la société, ainsi qu’à la représentation que celle-ci a des différents locuteurs, des préjugés, et de l’acceptation de la différence.