//img.uscri.be/pth/43eed31f1f1e47756380220a0f6cd227d1855ac9
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Didactique de l'éducation musicale

De
118 pages
L'enseignement de l'Education musicale repose sur trois rubriques: le chant, le solfège et l'audition d'oeuvres. Chacune de ces rubriques requiert une pratique didactique particulière qui constitue l'objet de ce tome 2. Le contenu de celui-ci présente des outils pédagogiques indispensables à l'enseignement-apprentissage de l'Education musicale.
Voir plus Voir moins
KouakouKANGAetModesteArmandGORAN KOFFI
DIDACTIQUE DE L’ÉDUCATION MUSICALE De la théorie à la pratique Tome2
Didactique de l’éducation musicale De la théorie à la pratique
Tome 2
Kouakou KANGAet Modeste Armand GORANKOFFIDIDACTIQUEDE LEDUCATION MUSICALEDe la théorie à la pratique Tome 2 La pratique didactique de l’éducation musicaleL’Harmattan
jàpubliésAuteur : GORAN Koffi Modeste ArmandLa musicologie dans la société ivoirienne.Sarrebruck (Allemagne) : Éditions Universitaires Européennes, 2011. Musicothérapie traditionnelle chez les Komian en Côte d’Ivoire.Paris : L’Harmattan, 2012.L’enseignement de la musique en Côte d’Ivoire: contextes, contraintes et propositions.Paris : L’Harmattan, 2012.© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11305-0 EAN : 9782343113050
CHAPITRE I LE CHANT Le chant est la cause laplus facile à défendre en Éducation musicale. Iljoue le rôle leplus important dans l'Éducation musicale des débutants et constitue la base et lepoint de départ de la formation musicale. En même temps, il en est le couronnement. Le chant est une émission des sons musicauxpar la voix humaine. C'est un texte dont il s'agit de comprendre enprofondeur chaque nuance, chaque détail, chaque référence culturelle, chaque notion solfégique. Ilgroupe de façon synthétique, autour de la mélodie, le rythme et l'harmonie. Les exercices d'intonation, de reconnaissance des sons, de rythme,prennent une importancejustifiée s'ils convergent vers lui. L'activité auditive et vocale, ainsique les études d'ordre visuel, deplus,prendront ungrand intérêt si elles sont en liaison avec le chant. Il est le meilleur moyenpour développer l'audition intérieure, clé de toute vraie musicalité. On l'envisage aussi commeproduit culturel, comme porte d'entrée vers lesgoûts, les habitudes et lesquestions de sociétépropres à notrepays ou à un autre. I-1 SENS DE L'ACTIVITÉ VOCALE « Je ne saispas,je ne veuxpas chanterparcequeje chante faux » ; leprofesseur d'Éducation musicale est souvent confronté à ces réactions d'élèves,qui sous prétexte de nepasposséder lesqualités requisespour le chantpensentpouvoir s'affranchir de cettepratique. Or, même si le chant, comme toute activité du cours, doit conduire vers leplaisir musical ainsique l'appellent les programmes, ce n'estpaspour autant une simple distractionqui ne demanderait aucun effort et reposerait sur des capacités préexistantes. Donc, il faut habituer 7
l'enfant à chanter sans la moindre crainte,provoquer à cette occasion unegymnastique naturelle de l'organe vocal, notamment en augmentant sa tessiture, créer une association musculaire entre l'organe vocal et legeste du bras ; associationspermettant à l'avenir laperception de la direction du mouvement sonore. Cependant, l'appréhension des élèves n'estpas à gliger et nous montreque la difficulté à trouver la justesse dans le chantpeut être vécue en ternie d'échec, avec toutes les conséquencesque cela implique: rejet, dérision, blocage... Mais, cette recherche de lajustesse, et plus largement, de laqualité du chant, neprésentepas des difficultés uniquementpour l'élève ; l'enseignant lui-même rencontre des obstaclespour obtenir d'une classe très motivée, un résultat sonorequi lui convienne. Souvent, le simple modèle vocal, mêmeparfait et répétéplusieurs fois, ne suffitpas. Il faut,par conséquent, développer le « chant intérieur »par la transposition spontanée ; amener les enfants à uneprise de conscience de ce chant intérieur qui précède l'émission vocale. La voix est un instrumentqu’il fauttoujourspparer à exprimer la musique, notamment dans un cadre collectif et au collège. Cette mise en vocalité musicaleprend des formes diverses en fonction du moment de lajournée. Dans tous les cas, elle vise à installer une écoute de la musique et de son corps comme une sensibilité à sapropre production sonore. Àpartir de cesquelques éléments de réflexion, nous pouvons constaterque lajustesse dans le chant n'estpas un paramètre isoléque l'onpourrait manier en soi. D'ailleurs, lajustesse ne seprésentepas comme une finalité musicale, elle entre seulement dans l'alchimie d'uneproduction réussie. Tout travail d'apprentissage de chant en Éducation musicale, s'il veut être efficace et de qualité, doit être
8
précédé et accompagné d'unephase de motivationqui permette de rassembler leplus d'énergiepossible. MOTIVER EN VUE DE CHANTER JUSTE Àquoi cela sert-il ? Nos élèves ne comprennentpas toujourspourquoi ils doivent travailler le chant dans un cadre obligatoire. Deplus, ils nous opposent implicitement ou explicitement leur culture vocale, souvent issue de la variété, cequi rend délicat tout travail vocal. Leur rapport avec l'école, lorsqu'il n'estpas conflictuel, se situe souvent auplan utilitaire :«j'apprendspourque ça me serve à réussir, à vivre... ». Ily apeu d'élèves sensibles, à la gratuité du savoir, de la culture, de l'art. Alors il faut susciter chez l'élève un ensemble de mécanismesqui vont lepousser à apprendre et l'orienter vers des situations-problèmesqui vont l'amener à être autonome. La motivation apparaît être un élémentprimordial de tout apprentissagequi débouche sur la « créativité », c'est-à-dire un désir de résoudre effectivement les difficultés, de trouver des solutions originales auxproblèmesposés. Les modèles vocaux et culturels distilléspar les moyens de communication de masse constituent une réelle difficultépour lajustesse du chant. Difficulté liée enpartie à l'imitation de leurs modèles de chanteurs à l'exemple du parler chanté en usage dans les répertoires de Rap. Il est essentielque l'élève sentequ'il existe etqu'il est reconnu comme tel. Il doit avoir lapossibilité d'êtrepartie prenante, et donc deposséder un certainpouvoir d'élaboration, degestion, d'évaluation sur le travail de l'apprentissage du chant. Aussi a-t-il besoin d'être intégré dans leprocessus d'apprentissage du chant. Onpeut dégager le sens de cette activité vocale en faisantun brainstormingsur : chanter, àquoi cela sert-il? Onpeut orienterprogressivement les élèves vers l'idée que les activités du cours de chant peuvent se justifier par
9