Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

MEMOIREet PATRIMOINE duRENOUARDLa vie associative est faite de passion et de gratuité, elle est un lieu d'engagement.
Mémoiredécole1846-1983
Trouvailles et Retrouvailles du Renouard
(15 août 2008)
Réalisation : Hubert Deuley, Dorothée Laval, Serge Leblanc, Francis Rouchaud
Nous manquons d’informations pour certifier sa localisation, définir sa date de construction, sa date de disparition. Ce que nous savons :Un premier instituteur Jacques Armand Jourdain exerça au Renouard en 1846.Ce que nous supposons : La première école (1) devait se situer aux « Champs Margerits ». Le plan cadastral de 1810 est trop ancien … La matrice de 1829 correspond à des terrains privés.
L’accès aux Archives devrait nous permettre de déterminer si la maison nouvellement restaurée deM Dugardin appartient à l’histoire de l’’Ecole de 1846 qui fut remplacée vers 1900 par l’actuel bâtiment (2). 1895 (?) - 1983 L’école des Champs Margerits fut remplacée vers 1900 par l’actuel bâtiment (2) construit selon un plan établi par l'administration (grande porte, vastes fenêtres, plafond élevé), au sommet de la côte qui part de « La Forge » et conduit au Ménil Imbert sur un terrain un peu plus grand (3953 contre 3856 pour un même nombre d’élèves) au sol de la terre battue.
Façade & Cour en terre battue
Mémoire d’école –15/08/2008Page : 6/32
Le chemin de l’école …Selon les époques, les élèves s’y rendaient: A pied ; Du temps où les routes et les chemins d’accès n’étaient pas carrossables, les enfants devaient effectuer parfois de longues distances, la commune étant très étendue. Certains accompliront plus de trois kilomètres (voire plus), traversant parfois des herbages (comme ceux habitant au lieu dit : « La Lune »). Ils étaient dans l’obligation departir de nuit, emportant souvent dans leur panier ou leur musette,fournitures d’école et repas du midi. Les plus proches de l’Ecole rentraient chez eux le midi, les autres avaient recours au poêle de l’Ecole pour réchauffer leurs aliments et mangeaient, soit sur les tables de la classe, soit à la table de l’Instituteur.A bicyclette : Pour quelques uns seulement (car peu en possédaient) à partir de l’époque (1935 environ) où routes et chemins s’y prêteront.En voiture automobile: A partir de l’époqueles routes seront goudronnées quelques où parents les conduiront en classe. Par autocar : Quand après les années 1970, sera organisé le ramassage scolaire, les élèves étaient alors déposés à l’entrée de la cour vers 8 heures du matin. Il étaient parfois admis à rentrer en classe avant l’heure des cours. Le soir, après un temps de liberté dans la cour de récréation et une heure de travail libre en classe (sous la surveillance du maître), ils étaient repris par leur car et reconduits à leur domicile.
Mémoire d’école –15/08/2008Page : 10/32
La lecture à la maison était exigée journellement. Elle était contrôlée en classe dès le lendemain par un petit questionnaire écrit (voir page précédente) collé dans le cahier du jour de l’élève.L’écritureL’écriture fut toujours l’objet d’exercices particuliers, jusque dans les années 1960, elle se faisait à la plume (nécessitant encre et buvard). Majuscules et minuscules étaient étudiées en détail avent d’être mises en application dans des mots ou des textes écrits reproduits soigneusement par l’élève sur son cahier.
Avec l’apparition du stylo bille (ou à plume) dans les années 1970, la belle écriture disparut malgré les leçons. Le Français L’orthographe:Très longtemps, l’apprentissage de l’orthographe se faisait autour de la célèbre dictée, des règles de grammaire et de la conjugaison. Vers les années 1960, le livre permit l’utilisation d’exercices spécifiques. S’ajouta la réalisation d’un cahier personnel comportant par exemple des classifications diverses.Exemple ci-dessous : mots terminés par le même son mais avec une orthographe différente.
Mémoire d’école –15/08/2008Page : 16/32
femmes, 5 veufs, 11 veuves, 5 militaires) soit au total des deux communes, 906 habitants. Il y eut donc une école au Renouard alors … en 1846 !Population en 1866 : 650… Il faut attendre 1911 pour voir la population passer en dessous du seuil des 500 habitants ! (1906 : 5191911 : 472) …Une école de filles ? Maximum en 1928 avec 58 élèves, l’effectif était relativement stable aux environ de 40 élèves jusqu’à la disparition des emplois dans le monde agricole et la création du ramassage scolaire des collèges. A l’origine, la scolarisation eut du mal à s’imposer ! Fermeture de l’école en 1983.Photo de classe : 1905 De la période précédantla 1ère guerre mondiale, nous n’avons pu obtenir de document concernant l’Ecole et son effectif. Cette première photo en notre possession date de 1905. Elle permet d’estimer que la classe de M. Hardy comportait un effectif avoisinant 40 élèves (garçons et filles) document concernant l’Ecole et notamment sur l’effectif.
Mémoire d’école –15/08/2008Page : 21/32
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin