Éducation et dialogue interculturel

De
Publié par

Les établissements d'enseignement ont un rôle fondamental à jouer pour initier et développer le dialogue interculturel et accompagner la construction d'une Union européenne plus forte, plus fonctionnelle et mieux investie par les citoyens. Cet ouvrage collectif propose une mise en perspective de cette thématique, en particulier avec le concours d'auteurs d'Europe centrale.
Publié le : vendredi 15 janvier 2016
Lecture(s) : 30
EAN13 : 9782336401720
Nombre de pages : 204
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sous la direction de Ľudovít HAJDUK& Martin KLUS
ÉDUCATION ET DIALOGUE INTERCULTUREL
Local & Global
Éducation et dialogue interculturel
e Cet ouvrage est le 45 de la
Des frontières invisibles. Voyage au centre de la règle de droit, Canada & Suisse, Joseph JehlFrontières, réalités & imaginaires, Pierre San GinèsFrontières numériques & artefacts, H. Hachour, N. Bouhaï & I. Saleh (dir.) Frontières numériques & savoir, H. Hachour, N. Bouhaï & I. Saleh (dir.) Circulations & frontières. La Polynésie des Biennales, Benoît Blanchard Penser et construire l’Europe, Bogdan Bogdanov Aux frontières du management,Francis Massé Innovations managériales : enjeux et perspectives, Thierry Côme & Gilles Rouet (dir.) L’Afrique en discours. Lieux communs & stéréotypes de la crise, Michael Rinn & Nathalie Narváez Bruneau (dir.) La rue et l’e-rue.Nouvelles contestations citoyennes,Petia Gueorguieva & Anna Krasteva (dir.) Services publics, entreprises publiques, quelle place pour les citoyens ?,A. Galabov & G. Rouet (dir.) Frontières et Artistes. Espace public, mobilité & (post)colonialisme en Méditerranée, Éric Bonnet & François Soulages (dir.) Lieux & Mondes. Arts, cultures et politiques, Éric Bonnet & François Soulages (dir.) Mondialisation & Frontières. Arts, cultures & politiques, François Soulages (dir.) L’Art contemporain au Vietnam,François Damon Intégration et voisinages européens,Radovan Gura & Gilles Rouet (dir.) Frontières & œuvres, Éric Bonnet (dir.)Les frontières numériques, Imad Saleh, Nasreddine Bouhaï & Hakim Hachour (dir.) Biennales d’art-contemporain & frontières, François Soulages (dir.) Migrations en blanc. Médecins d’est en ouest, Anna Krasteva & Despina Vasilcu (dir.) Le sport : diffusion globale et pratiques locales, David Sudre & Matthieu Genty (dir.) Esthétiques de la ville : équipements et usages, Thierry Côme & Gilles Rouet (dir.)Identités et espaces publics européens, Radovan Gura & Natasza Styczyńska (dir.) Esthétiques de l’espace public,Serge Dufoulon & Jacques Lolive (dir.) Mobilisations citoyennes dans l’espace public,Gilles Rouet (dir.) Arts et espaces publics, Marc Veyrat (dir.) Médias et sociétés interculturelles,Martin Klus & Gilles Rouet (dir.) e-Citoyenneté, Anna Krasteva (dir.) Quelles frontières pour quels usages ?, Gilles Rouet (dir.) Transhumanités. Fictions,formes et usages de l’humain dans les arts contemporains,Isabelle Moindrot & Sangkyu Shin (dir.) Suite de la liste après la table des matières
Sous la direction de Ľudovít HAJDUK& Martin KLUSÉducation et dialogue interculturel
Volume publié avec le concours de la Chaire Jean Monnetad personam« Identités et Cultures en Europe » et grâce au soutiende l’Université Paneuropéenne de Bratislava Recension du volume : Thierry Côme & Radovan Gura Rédacteurs scientifiques : Anne-Coralie Bonnaire & Christophe Lips Partenaires de la collection RETINA International, Recherches Esthétiques & Théorétiques sur les Images Nouvelles & Anciennes, ECAC,Europe Contemporaine & Art Contemporain, Paris 8, Institut Supérieur de Management & Laboratoire de Recherche en Management, LAREQUOI, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, IEEI,Institut d’Études Européennes et Internationales, Reims & Faculté de Sciences Politiques et des Relations Internationales, Banská Bystrica.Comité scientifique international de lecture Argentine(Silvia Solas, Univ. de La Plata),Belgique(Claude Javeau, Univ. Libre de Bruxelles), Brésil(Alberto Olivieri, Univ. Fédérale de Bahia, Salvador),Bulgarie(Ivaylo Ditchev, Univ. de Sofia St-Clément d’Ohrid),Chili(Rodrigo Zuniga, Univ. du Chili, Santiago),Corée du Sud(Jin-Eun Seo, Daegu Arts University, Séoul),Espagne(Pilar Garcia, Univ. de Séville),France(Gilles Rouet, Univ. de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, Univ. Matej Bel, Banská Bystrica & François Soulages, Univ. Paris 8),Géorgie(Marine Vekua, Univ. de Tbilissi),Grèce(Panayotis Papadimitropoulos, Univ. d’Ioannina),Japon(Kenji Kitamaya, Univ. Seijo, Tokyo),Hongrie(Anikó Ádam, Univ. Catholique Pázmány Péter, Budapest),Russie(Tamara Gella, Univ. d’Orel),Slovaquie(Radovan Gura, Univ. Matej Bel, Banská Bystrica),Taïwan(Stéphanie Tsai, Univ. Centrale de Taïwan, Taïpei)© L’Harmattan, 20165-7, rue de l’École polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISSN : 2257-3690 ISBN : 978-2-343-08247-9 EAN : 9782343082479
Introduction Ľudovít Hajduk & Martin Klus Les établissements d’enseignement sont des lieux importants de dialogue interculturel au sein de notre Europe multiculturelle. Un système éducatif moderne doit, à tous les niveaux, contribuer à la formation des élèves et étudiants pour qu’ils deviennent capables de répondre aux besoins d’un monde en constante évolution et de pouvoir changer d’orientation professionnelle, en intégrant une démarche d’apprentissage permanente. Cet objectif est, entre autres, celui du « Memorandum pour la formation tout au long de la vie », adopté par la Commission européenne en 2000 et qui insiste sur la nécessaire continuité de l’apprentissage tout au long et dans tous les domaines de la vie. En premier lieu, ce texte met en évidence le besoin de nouvelles compétences qui, avec les connaissances, sont indispensables pour une participation active et durable dans la société de la connaissance et qui représentent les bases fondamentales de l’exercice de la citoyenneté et de l’obtention d’un emploi. Les résultats des études comparatives PISA de l’OCDE, axées sur la performance, et les résultats des élèves durant le dernier cycle de l’enseignement obligatoire ne sont pas, pour tous les pays concernés, satisfaisants par rapport aux perspectives du marché du travail. C’est le cas, en particulier, en Slovaquie, alors même que, depuis de nombreuses années, les autorités et les acteurs sont convaincus de la nécessité de changements au sein du système éducatif, en termes de contenus comme de méthodes. Dans le contexte des processus de mondialisation et de multiculturalisme européen, la situation de l’enseignement secondaire et supérieur
7
Ľudovít Hajduk & Martin Klus
slovaque est un exemple certainement significatif des progrès qu’il reste à faire au sein de l’Union européenne. En effet, les universités comme les collèges et lycées ne proposent pas de programmes d’études suffisamment attractifs, dans différentes langues étrangères, pour préparer et accompagner une expérience internationale et une mobilité internationale, alors qu’une continuité est nécessaire pour permettre les transferts d’un établissement d’enseignement supérieur à l’autre, à la fois pour les étudiants et les enseignants, comme le prévoit la mise en œuvre de la Déclaration de Bologne sur l’Espace européen de l’enseignement supérieur depuis juin 1999. De plus, la mobilité et la coopération internationale ne doivent pas seulement s’appliquer à l’enseignement supérieur européen, mais aussi à d’autres parties du monde. Parmi les déclarations collectives postérieures à la signature de la Déclaration de Bologne, celle de Louvain, en 2009, a fixé les priorités pour les dix prochaines années. Il s’agit, entre autres, d’appeler les établissements d’enseignement européens à poursuivre l’internationalisation de leurs activités et à s’engager dans la coopération mondiale pour le développement durable. Cet objectif d’ouverture internationale de l’enseignement supérieur européen a régulièrement été rappelé. Par rapport à la concurrence à l’échelle mondiale, le communiqué affirme la nécessité de renforcer la stratégie de dialogue et de coopération fondée sur le partenariat avec d’autres parties du monde. L’objectif d’accroître la mobilité des étudiants, chercheurs et enseignants est un élément particulièrement important du communiqué, en ce qui concerne le développement de la communication interculturelle dans l’enseignement secondaire et supérieur au sein de l’Espace européen de l’éducation. L’importance de la mobilité est ainsi soulignée, pour améliorer l’internationalisation académique et culturelle de l’enseignement supérieur européen, pour le développement individuel et pour l’emploi mais également pour favoriser l’acceptation de la diversité et mettre en place une situation sociale de reconnaissance mutuelle entre les cultures. Le communiqué propose que d’ici 2020 au moins 20 % des diplômés de l’enseignement supérieur européen aient effectué une partie de leurs études et de leur formation professionnelle à l’étranger. Il est ainsi nécessaire de rendre 8
Introduction
possibles ces mobilités avec une évolution des structures des programmes d’études de l’enseignement supérieur, dans les trois cycles. Pour autant, il est facile de constater que dans certains pays, en particulier en Slovaquie dont il est question dans plusieurs chapitres de ce livre, les conditions d’incitation à la mobilité internationale sont mises en place assez lentement. Il en est de même pour la communication interculturelle, qui peut être définie comme un processus d’interaction intégré à de multiples situations, déterminée par les particularités mêmes des langues, cultures, mentalités et systèmes de valeurs des partenaires en interaction mutuelle. Des compétences interculturelles déterminent l’efficacité de ce type de communication. Il s’agit d’un préalable à la compréhension et à la tolérance envers les autres cultures, au respect et à la compréhension des spécificités culturelles de chacun. Ces compétences interculturelles sont perçues comme la capacité individuelle de pouvoir communiquer et coopérer de manière efficace avec les membres d’autres cultures, grâce à des connaissances sur les spécificités nationales, ethniques et culturelles. Des compétences linguistiques et une posture d’ouverture vis-à-vis des spécificités culturelles des partenaires sont fondamentales pour les compétences interculturelles. Tous ces aspects sont d’une grande importance pour le succès futur non seulement de la République slovaque, mais aussi pour l’ensemble de l’espace européen. Voici la thématique principale de cet ouvrage collectif. L’udovít Hajduk, docteur habilité en philosophie et éthique de la Faculté des lettres de l’Université Matej Bel de Banská Bystrica, a été professeur à l’Université Matej Bel de Banská Bystrica et à l’École supérieure de médecine et de travail social Sainte Élisabeth de Bratislava, professeur invité et associé à l’Université de Salzbourg, à l’Université de Cottbus, à l’Université des Sciences appliquées d’Aix-la-Chapelle, à l’Institut A. S. Pouchkine de Moscou et à l’Institut de philosophie de l’Université de Silésie à Katowice et conférencier invité aux USA, en Allemagne, Autriche, Angleterre, Russie, Indonésie, Pologne, République tchèque. Ancien membre du Conseil des programmes de la République slovaque, il a occupé les fonctions de Vice-président du Conseil scientifique, de Secrétaire scientifique et de Vice-directeur de l’Institut pédagogique national et de Directeur du Centre russe de l’Université paneuropéenne de 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.