Enseignement des langues en immersion

De
Publié par

L'apprentissage d'une langue en immersion est un phénomène ancien qui revient régulièrement dans les débats contemporains sur l'acquisition de compétences langagières. Cet ouvrage constitue une réflexion en trois temps sur cette immersion. Tout d'abord, il s'agit d'établir un état des lieux des connaissances didactiques sur l'éducation immersive. Ensuite, l'auteur propose de considérer l'immersion comme un concept philosophique qui oppose institutions scolaires et société civile. Vient ensuite l'exemple de l'Irlande et de son bilinguisme.
Publié le : mardi 15 mars 2016
Lecture(s) : 5
EAN13 : 9782140004322
Nombre de pages : 328
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Anne-Marie O’Connell
Enseignement des langues en immersion
Enseignement des langues en immersion
Anne-Marie O’CONNELL
Enseignement des langues en immersion
Approche didactique, perspective philosophique, le cas de l’Irlande
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07956-1 EAN : 9782343079561
« S’immerger dans une langue, ce n’est pas se contenter de se plonger dans ses structures comme dans son histoire […]. C’est aussi s’approcher des réalités qu’elle féconde quotidiennement ».
7
Marc Quaghebeu
Introduction générale Définir l'immersion Le dictionnaire définit l’« immersion» comme l' « action de plonger un corps dans un liquide ». Appliqué à l'enseignement et à l’apprentissage, ce mot n'est apparu comme terme didactique dans le lexique français que vers 1690 (Robert Dictionnaire historique). Ainsi décrit-il de manière métaphorique « le fait de se retrouver dans un milieu étranger sans contact direct avec son milieu d'origine » (Larousse 2004). À ce titre on l'associe assez facilement à l'enseignement-apprentissage des langues vivantes, le plus souvent. Si l'on extrait ses caractéristiques sémantiques les plus saillantes, on s'aperçoit que l'immersion se constitue autour de la relation asymétrique d'un ou de plusieurs individus et d'un milieu qui ne leur est pas familier, et dont le contact est le résultat d'un déplacement géographique. Dans un contexte d'enseignement-appren-tissage d'une langue, le milieu se définit comme l'environnement familial ou social dans lequel un locuteur apprend à maîtriser une langue, à commencer par la sienne, laquelle est inséparable de la culture qu'elle exprime et crée en même temps. En fonction de l'âge, la manière d'acquérir une compétence langagière est différente, de même que les méthodes d'enseignement qui s'y rapportent. L'école est le seul milieu social dans lequel la séparation entre ce que l'on apprend, la méthode par laquelle on y parvient et l'identité de celui ou celle qui contrôle et évalue cet enseignement est la plus perceptible et distincte. Du point de vue matériel, l'école est un milieu social et institutionnel, régi par des codes et des normes de conduite et de relations dont la singularité est telle qu'elle souligne parfaitement le caractère artificiel, normé, de la relation d'enseignement-apprentissage, communément conçue comme un triangle dont chaque angle correspond à un élément de cette relation : l'enseignant, l'apprenant et le savoir enseigné, ou sujet de la connaissance en question. Ceci nous amène à poser comme autre terme de cette
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.