Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - ZIP

sans DRM

Dédé la débrouille

4 pages


A la rencontre d'inventeurs qui répondent à l'adversité par l'ingéniosité, Sebastian Perez Pezzani raconte le monde autrement. Portrait.

Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Maisons perdues

de editions-thierry-marchaisse

Maisons perdues

de editions-thierry-marchaisse

Dédé la débrouille

IL Y A DES VELOS qui sont des machines à laver, des bambous qui font de super bagnoles, des fûts à huile qui se transforment en manèges enchantés... Le monde est ce qu'en font les hommes. Et ceux que part rencontrer Sebastian Perez Pezzani sont du genre à bricoler le réel plutôt qu'à le subir, comme l'indique le titre de sa collection de films: « D comme débrouille », hébergée au sein de l'émission de Canal+ « les Nouveaux Explorateurs ». « Le vélo mexicain avec cuve de machine à laver intégrée pour faire la lessive en pédalant, c'est du pop art! », s'enflamme Sebastian Perez Pezzani quand on lui demande de citer une invention qui l'a impressionné. Il y a de ça, en eff et, dans ces rafi stolages poétiques et pratiques, ces bouts de fi celle qui répondent à l'adversité par l'inventivité. Du Kenya à la Colombie, de l'Albanie au Mexique, Sebastian Perez Pezzani nous fait découvrir petits malins et gros cerveaux à l'origine de ces trouvailles. Une façon de raconter le quotidien et ses galères sans pathos et de témoigner que la vie prend (presque) toujours le dessus, ce dernier aspect se révélant particulièrement flagrant avec ce numéro consacré au Rwanda.