//img.uscri.be/pth/9a5aff10ea9bc672a81980786dc4abdc8937f64f
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Épreuves pratiques en psychiatrie

De
241 pages
Cet ouvrage aborde l'ensemble de la pathologie psychiatrique figurant au programme officiel enseigné dans nos facultés de médecine. Il permet également l'entraînement des candidats à la préparation de l'examen national du résidanat de médecine. Il comporte une trentaine d'épreuves pratiques très étoffées. La dernière s'intéresse à des questions de culture générale en psychiatrie. Chaque épreuve comporte soit un seul type de question (QCM, QROC ou cas cliniques), soit plusieurs types de questions associées.
Voir plus Voir moins
figurant au programme officiel enseigné dans nos facultés de médecine. Il permet également l’entraînement de nos jeunes candidats à la préparation de l’examen national du résidanat de médecine. Il comporte une trentaine d’épreuves pratiques très étoffées. La dernière s’intéresse à des questions de culture générale en psychiatrie. De lecture aisée, chaque épreuve comporte soit un seul type de question (QCM, QROC ou cas cliniques), soit plusieurs types de questions associées. La structure de ce manuel et sa richesse, permettra à l’étudiant de compléter ses connaissances théoriques en psychiatrie, par un entraînement pratique aux différents items.
LOUANI
Mohamed Amine ALOUANI
Épreuves pratiques Mohamed AmineeAn psychiatrie
QCM, QROC et cas cliniques à l’usage des étudiants en médecine
Avant-propos du Pr Farid Kacha
Préface du Pr Abdelkader Benarab
Épreuves pratiques en psychiatrie
Épreuves pratiques en psychiatrie
Mohamed Amine Alouani
Épreuves pratiques en psychiatrie
QCM, QROC et cas cliniques à l’usage des étudiants en médecine
Avant-propos du Pr. Farid Kacha
Préface du Pr. Abdelkader Benarab
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-12163-5 EAN : 9782343121635
Avant-propos
La préparation des étudiants en médecine aux examens et concours, nécessite l’élaboration de documents pédagogiques dans toutes les spécialités. Mais c’est peut être, pour la psychiatrie que ces documents sont les plus attendus. C’est en effet, une spécialité qui bouleverse les rituels acquis par les étudiants au cours de leur cursus. C’est également la spécialité qui utilise le vocabulaire le plus origi-nal et le plus surprenant. Le prof. Alouani Mohamed Amine, a eu l’idée de combler ce vide. Il était temps de proposer le premier ouvrage traitant des épreuves pratiques en psychiatrie. Souhaitons à l’auteur et à tous les étudiants succès et réussites. Professeur Farid Kacha
5
Préface
Que peut dire un non psychiatre sur la psychiatrie ? Longtemps cette discipline soumise au discours univoque, a généré une situa-tion qui a bridé et retardé l’évolution de ses formes thérapeutiques, minée par une double tension : le silence du malade, et l’internement comme régime auxiliaire à la répression institution-nelle. Le discours sociologique, mais surtout philosophique, en libérant la parole du champ clos, où la maintenait la permanence de cette obéissance, a du même coup pensé l’articulation de la subjec-tivité à la société qui la produit. De là, le champ le plus productif de la recherche psychiatrique, tente de s’affranchir des balises rigides, de s’assimiler les signifiés, de déjouer l’intraduisible, de dire la parole non déployée. Cette perspective herméneutique accroît notre écoute, favorise la réconciliation de la parole aliénée et celle du praticien qui l’interprète. La démarche thérapeutique se maintiendrait dans la difficulté d’opérer, aussi longtemps qu’elle persistait dans son refus ou son incapacité à se livrer à la rencontre des secrets intérieurs, expres-sions de vérité dans le discours du sujet traité. Comme le souligne fort à propos Ronald D. Laing : « Je pense que les schizophrènes ont plus de choses à apprendre aux psychiatres sur le monde inté-rieur que les psychiatres à leur malade ». Le philosophe Foucault, son contemporain, va dans le même sens, quand il affirme : « ja-mais la psychologie ne pourra dire la vérité sur la folie puisque c’est la folie qui détient la vérité sur la psychologie. »
C’est ce contexte de rencontre et de dialogue, que le Professeur Alouani Mohamed Amine espère pouvoir suggérer dans cette con-tribution, sous forme de procédé d’évaluation. Il nous livre oppor-tunément son travail, à l’usage des étudiants de médecine et parti-culièrement de psychiatrie, en vue de mesurer leurs connaissances
7
acquises, au cours de leur cursus universitaire. Il est construit sous la forme classique d’un questionnaire (QCM), suivi d’une série de réponses aux questions posées.
À la lecture, on comprend mieux la démarche de l’auteur. Elle permet d’esquisser d’emblée un diagnostic, appliqué individuelle-ment à chacun des candidats, afin de détecter avec précision les insuffisances, déterminer les besoins et in fine améliorer l’apprentissage et le rythme formatif. L’échelonnement des ques-tions et la proximité immédiate des réponses, offre comme une combinaison dialogique, suggestive de véritables séquences péda-gogiques. C’est précisément cet esprit didactique qui anime ce ma-nuel scolaire, par sa fonction probatoire à l’exercice de la profes-sion psychiatrique, qui mérite toute l’attention.
Le professeur Alouani Mohamed Amine a une longue pratique de la psychiatrie. Sa double expérience de praticien et d’enseignant a favorisé chez lui, la nécessité d’aller au-delà des formes codifiées existantes, dans le difficile métier de psychiatre. Clarifier et simpli-fier ses règles d’apprentissage, ses modes d’intelligibilité, ses voies d’accès, telle peut être la nécessité paradigmatique, dont le bien-être du patient constitue la matrice.
Le dernier volet de ce travail est à mon sens d’une extrême impor-tance. Relevant de la culture générale, il répond justement à cette autre nécessité ontologique. Il oriente les étudiants vers plus d’écoute et de compréhension de la maladie, en leur évitant de s’atteler à la seule contrainte de l’exclusivité neuroleptique. L’épreuve n°30 introduit des questions d’ordre historique sur la psychiatrie. Elle nous renseigne sur les premières recherches en la matière, celles qui ont brisé les chaînes du fou, excommunié de l’espace public, par suite d’erreurs doctrinales, en faisant évoluer la maladie mentale proprement, vers le champ médical. Ce chapitre figure aussi l’émergence et le développement d’une herméneutique analytique, longtemps demeurée à l’ombre de la médecine, mais dont la psychiatrie aujourd’hui s’y adosse utilement. Ces considéra-tions du sens de l’écoute du malade suggèrent un dépassement de la phénoménalité observable. Dépasser la simple zone sémiologique apparente, pour intégrer le sens caché, telle est la tâche la plus ar-due dans l’approche du malade mental : tenter de déchiffrer le sens caché dans le sens apparent. La psychiatrie tire sa vitalité de
8
l’exigence que lui enjoint sa pratique, en l’impliquant de plus en plus dans une posture d’empathie cognitive. Cette exigence se trouvant être encore plus aiguë, s’agissant de cette médecine de l’âme et de l’esprit, au sens étymologique du terme. Aujourd’hui son seul pouvoir est d’aller vers l’Autre, vers la prospection phé-noménologique des intimités narratives, les expériences interhu-maines, les souffrances psychiques, pour saisir possiblement les significations des structures de l’existence. L’auteur soucieux de la formation et du suivi de ses étudiants, a mis en œuvre cet excellent syllabus, dont la texture didactique, va certainement contribuer à l’amélioration du niveau de leurs études, aux préparations des exa-mens, et qui se présente aussi comme une voie propédeutique, au futur métier de psychiatre. Pr. BENARAB Abdelkader Docteur en Littérature et Philosophie, Sorbonne Paris IV
9