Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Guide bibliographique de l'étudiant et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

De
176 pages
Cet ouvrage est le coffre à outils de l'étudiant, du jeune chercheur en Antiquité : histoire, philologie, archéologie, etc. Il entend faciliter la recherche des sources et des travaux utiles à toute enquête sur les mondes anciens grecs et latins. L'ouvrage présentera les principales règles à suivre pour la rédaction de notices bibliographiques et offrira des suggestions d'ouvrages consacrés à l'étude générale ou des pans plus étroits de l'histoire grecque et romaine.
Voir plus Voir moins

#&%(%%%

GUIDE BIBLIOGRAPHIQUE
DE L’ÉTUDIANT
ET DU JEUNE CHERCHEUR
EN HISTOIRE GRÉCO-ROMAINE

Christophe Burgeon

Guide bibliographique
de l’étudiant
et du jeune chercheur
en histoire gréco-romaine

D/2016/4910/43

© Academia – L’Harmattan s.a.
Grand’Place, 29
B-1348 Louvain-la-neuve

ISBN : 978-2-8061-0300-0

Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé
que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants
droit.

www.editions-academia.be

Guide bibliographique
de l’étudiant
et du jeune chercheur
en histoire gréco-romaine

Christophe Burgeon

Ouvrage dumêmeauteur:

BURGEONCh.,La troisièmeguerrepunique et
ladestructiondeCarthage. Le verbe deCatonet les armesde
Scipion, Louvain-la-Neuve,Academia, 2015.

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

Avant-propos

Cet ouvrage se propose d’être le coffre à outils de l’étudiant, du
jeune chercheur et de l’amateur éclairé qui s’intéresse à
l’Antiquité gréco-romaine dans sesmultip: hles aspectsistoire
(politique, sociale, économique…), philologie, archéologie,
épigraphie,numismatique,papyrologie, etc.Eneffet,ilentend
faciliterla recherche des sources et des travaux utiles à toute
enquêteportant surlesmondes anciens grecs etlatins.

L’heuristique, la science qui permet à l’historien de sélectionner
et de hiérarchiserla documentation, etlaprésentationcodifiée de
cette recherche dans untravailscientifique, revêtent uncaractère
fondamental. Nous avons dès lors fait le choix d’organiser notre
propos autourdecesdeuxpoints.

Lapremière partie dece guide présenteralesprincipales règles
à suivreau coursde la rédaction de notices bibliographiques.
Nous tâcheronsdesavoir commentilconvientderetranscrire la
référence d’une monographie, d’un article scientifique, d’une
source ancienne, etc. Nous aurions pu utiliser d’autres
méthodes,mais cellechoisie dansle présent corpusoffrel’avantage
d’avoir été pensée en fonction des études en histoire,quelleque
fûtlapériode étudiée, etdecouvrir toutesles situations que le
jeuneantiquisantest susceptible derencontrer.Comme nous
nous sommes attachés àle montrer, il importesurtout que la
méthodeutiliséesoit cohérente et uniforme.

La bibliographiesélectivereprise enseconde partie offrira
quelques suggestions d’ouvrages consacrés à l’étude générale et
à celle depansplus étroits de l’histoiregrecque et romaine.
Cettesecondesectioncomprendra, en outre,uneprésentation et
une explication de l’utilisation desprincipaux corpus de sources
littérairesetdesgrandsinstrumentsdetravail liés
àlapapyrologie, à l’épigraphie et à la numismatique. Serontégalement
présentés lesinstruments bibliographiquesgénéraux ayant trait
aux fragments d’historiens grecs et latins.Si la part bellesera

5

3

Christophe Burgeon

faite aux outils écrits, l’utilisation des ressourcesinformatiques
nesera pasenreste.

6

4

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

PARTIE I

Comment rédiger une référence
bibliographiqueet classer l’ensemble
des notices dans la bibliographie
finale ?

I. Comment rédiger une référence
bibliographique ?

Précisons d’emblée que les règles d’écriture des références
bibliographiquespeuventvarier selon
lesauteursetlesmaisons d’édition. Ainsi, pour exemple, le prénom de l’auteur
peutêtre abrégé àson initiale, etfigureravantouaprèsle nom
de famille. Cependant, il convient d’appliquer le modèle
choisi de façon uniforme tout au long de l’article oude la
monographie àrédiger.En outre, il est utile desavoir que chaque
revuescientifique a desnormesbibliographiques.Pour
connaître ces«référencescanoniques», l’étudiantoule
chercheur quisouhaiterait soumettre àpublicationunarticle,une
communication ou un manuscritdoit serapporteraux
«recommandationsaux auteurs»présentes surlesite web dela
revue ou de l’éditeur auprès duquel ils veulent envoyer leur
productionécrite.

7

5

Christophe Burgeon

1. Rédiger la référencebibliographique d’une
monographie

Paradigme proposé :

NOM DE L’AUTEUR Initiale du prénom,Titre. Sous-titre,
lieu(x) d’édition, maison d’édition, année de publication,
[col1
lection],numéro(s)depage(s).

Remarquesimportantes:
1.Letitreàréférencerest celuidelapage de garde, et
non celui qui figure en couverture, lequel peut n’être
qu’une forme abrégée;

2.

3.

4.

5.

L’indication de la tomaison peut intervenir après le
titre(oulesous-titre)ou,pourlesencyclopédiesou
les séries d’ouvrages par exemple, entre le titre et le
sous-titre;

Si plus de trois auteurs ont rédigé l’ouvrage, le nom
dupremierauteurestgénéralement suivideet aliiou
deet al. ;

Pour les livres collectifs, le nom et l’initiale du
prénom de l’éditeur oududirecteurdepublicationsont
respectivement suivisdelamention(éd.)ou (dir.) ;

Il peutêtreintéressantdepréciserla date
delapremière édition lorsquecelle-ciest trèséloignée de
l’édition la plus récente. L’année de l’editio princeps
s’insère alors entre crochets après celle de l’édition
consultée;

1
Leséléments situésentrecrochetsne doiventpasobligatoirementfigurer
dans unenoticebibliographique.

8

6

6.

7.

8.

9.

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

Le nom dulieu depublicationdoit êtreindiqué en
français ;

Si le lieu d’édition de l’ouvrage n’est pas indiqué, la
mentions. l.(poursineloco) doit figurer en lieu et
place.Pour une date depublication non mentionnée,
on choisira d’écrires.d.(poursine dato) ;

Si l’ouvrage comporte dans ses éléments de
référence une fautemanifeste, ce quiest extrêmement rare,
ilfautla recopier telle quelle en la faisant suivre de
[sic] ;

L’indication de la maison d’édition,afortioricelle
dela collection, n’est pas obligatoire;

10.Dans le cas d’ouvrages inédits, comme les mémoires
demaster etles thèsesde doctorat,onajoutera,après
letitre,lamention«mémoire demaster»ou celle
de «thèse de doctorat», et l’on indiquera le nom de
l’université où le travail a fait l’objet de la
soutenance;

11.Pensezà accentuerlesmajusculeset àindiquerla
première lettre du nom de l’auteur en grande capitale.

Exemples:

SOUTHERNP.,Domitian,TragicTyrant,Londres-NewYork,
Routledge,1997,p. 60-67.

VEYNEP.,Palmyre. L’irremplaçable
trésor,Paris,AlbinMichel,2015,p.52.

9

7

Christophe Burgeon

2. Rédigerla référencebibliographique d’un article
de revue

Paradigmeproposé :

NOM DE L’AUTEUR DE L’ARTICLE Initiale du prénom,
«Titre de l’article»,Titre dela revue, numéro,année(s),
numéro(s)de page(s).

1.
2.
3.
4.

Remarques:
Si le titre de la revue fait l’objet d’une abréviation
courante et reconnue, il est souhaitable de lanoter sous
cette forme(ex :ACpourL’Antiquité classique).Le
lecteur trouveralaliste exhaustive desnoms abrégésdes
périodiques scientifiques consacrés à l’Antiquité
gréco2
romaine dans l’Annéephilologique(APh) . Danslecas
de la rédaction d’un mémoire ou d’une monographie, la
liste des abréviations adoptéesdoitfigureren début
d’ouvrage.
Siun périodique paraît sousla forme de
plusieursfascicules, vousdeveznoterlenumérodufasciculeutilisé,
puis celuidelarevue.
Il est d’usage de ne pas faire précéder le titre de la
revue de « dans»oudein.
Lorsque l’on ne dispose pas dunumérodelarevue
(c’est parfois le cas pour un périodique en version
électronique), il est évidemment de rigueur d’indiquer au
moins l’année.

2
Cf. infrap.121-126.

10

8

Exemples :

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

CARCOPINOJ.,«Autourdes
RBPh,8,1,1929,p. 234-237.

Gracques.

Études

critiques»,

MARTINM.,«Peut-onencorelire SiliusItalicus ?»,VL,123,
1991,p. 25-38.

3. Rédiger la référencebibliographique d’un article
issu d’un ouvrage collectifou d’une notice de
dictionnaire

Paradigmeproposé :

NOM DE L’AUTEUR DE L’ARTICLE Initiale duprénom,
«Titre de l’article», dans/inNOM DU
DIRECTEUR/ÉDITEURDEPUBLICATION Initiale duprénomsuivide(dir.)ou
de(éd.),Titre. Sous-titre de l’ouvrage collectif, lieu d’édition,
maison d’édition, année de publication, numéro(s) de page(s).

Exemples:

CHAMPIONC.B., «PolybiusandthePunicWars», dans
HOYOSD. (dir.),A Companion to thePunicWars,Oxford,
Blackwell,2015,p.95-110.

MORLEYN., “The poor in the city of Rome”, dans ATKINSM.
etOSBORNER. (dir.),Povertyin theRoman World,Cambridge,
CambridgeUniversityPress,2006,p. 21-40.

11

9

Christophe Burgeon

4. Rédiger la référencebibliographique d’une source
littéraire traduite

Paradigmeproposé :

NOM DE L’AUTEUR ANCIEN,Titre,numérodu livreancien,
3
NOMDU TRADUCTEUR[et celuidu COMMENTATEUR]
Initiale duprénomde celui-ci[et celle duprénomdu
commentateur], lieu d’édition, maison d’édition, année de
publication, [collection],numéro(s) depage(s).

Exemples :

POLYBE,Histoires,LivreIII, texte établiet traduitparDE
FOUCAULTJ.,Paris,LesBellesLettres,1971, [Collectiondes
Universités deFrance],p. 3-12.

LIVY,HistoryofRome,Books 1-2, texte traduitparFOSTERB.
O.,Harvard,LoebClassicalLibrary,1919,p. 45-50.

5. Rédiger la référencebibliographique d’unlivre
d’auteur ancien

Paradigmeproposé :

NOM DE L’AUTEUR ANCIEN,Titre de l’œuvre,numérodu
livre enchiffre(s) romain(s), chapitre(s) enchiffre(s)arabe(s),
paragraphe(s) enchiffre(s)arabe(s).

3
Cf.listeinfra

12

10

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

Remarques :
1.Le nom de l’auteur ancien peut être écrit en
minuscules ;
2.Il est vivement conseillé de donner le titre de l’œuvre
4
sous une forme abrégée usuelle ;
3.Ilestpréférable denepasindiquerle titre de
l’ouvrage ancien lorsque nous n’avons conservé de
l’auteur qu’une seule œuvre (ex.:Tite-Live, dontla
seule œuvre connue est l’AbVrbe condita).

Exemples :

1)TAC.,Ann.,V, 2.
e e
Il s’agit du 2chapitre du 5livre desAnnalesdeTacite.

2)LIV.,III, 5, 3.
e ee
Il s’agit du 3paragraphe du 5chapitre du 3livre de l’Ab Vrbe
conditadeTite-Live.

6. Rédiger la référence bibliographique d’un site
internet

Paradigmeproposé :

Nom du site Web, de l’auteur ou de l’organisme, titre de la page
d’accueil. Adresse URL de la ressource (page consultée le…
[dateprécise en jour,mois etannée]).

4
Cf.liste exhaustiveinfra

13

11

Exemple :

Christophe Burgeon

Université deParisI Panthéon-Sorbonne,
ouvertes HAL de l’Université Paris I
https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/ (page
2016).

Leportail archives
Panthéon-Sorbonne.
consultéele 26mai

Conseil:Lorsquevous citezet/ou référencezplusieurs
auteursanciens danslamêmenoteinfrapaginale,
ceux-cidoivent figurerparordre chronologique.Ainsi,Cicéronfigurera
avantSuétone.

Rappel:Toute référence (source,monographieou
article)mentionnéepourlapremière foisdoitfigurer sous saforme
complète.Cependant,pouréviterderépéter unenotice
déjàdonnée,ilest recommandé derecourir àdeuxtermeslatins:ibid.
(pouribidem) si larépétitionse fait surlamêmepage, etop.cit.
(pourdeopere citato) si ce n’est pas le cas. Par ailleurs, le renvoi
à unchapitreou à unepageprécédentese faitparlamentioncf.
supraet celuià unchapitreou à unepageultérieureparcf. infra.

14

12

Guide bibliographique de l’étudiant
et du jeune chercheur en histoire gréco-romaine

II.Comment classer l’ensemble des notices
dans la bibliographie finale ?

Dans la bibliographie de fin d’ouvrage ou d’article, il est
fondamentalde classerles références endeuxcatégories distinctes :

1. Les sources

Elles sont classifiéespar auteurs anciens,puisparordre
alphabétiqueou chronologique.Ainsi,laGermaniedeTacitepeut
êtrementionnéeavant sesAnnales.Toutefois,ilestloisible à
l’auteur de ne reprendre que les éditions qui n’appartiennent pas
auxquatre grandes collections (Bibliotheca
Teubneriana,CollectiondesUniversitésdeFrance,OxfordClassicalTexts,Loeb
5
Classical Library). Ce choix doit toutefois faire l’objet d’une
mentionspécifique.

2. Les travaux(livresetarticles)

Ils sont classés par ordre alphabétique des noms d’auteurs.
Lorsqu’un scientifique a publiéplusieurspublications, celles-ci
sont également classéesparordrealphabétiqueou
chronologique.

5
Cf. infrap.17-23.

15

13

14