//img.uscri.be/pth/c7bb787b121754e9962b1276274d92560869fb00
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Guide du jeune candidat à l'emploi en Guinée

81 pages
Ce guide rassemble des témoignages de responsables de ressources humaines et de professionnels du recrutement. Il est illustré par des exemples concrets et pratiques qui permettent au chercheur d'emploi d'envisager ses démarches "en situation". Enfin il s'appuie sur des statistiques très utiles pour la compréhension du chômage des jeunes en Guinée.
Voir plus Voir moins

Guide du jeune candidat à l’emploi en Guinée

Forum des Jeunes de Guinée

Guide du jeune candidat à l’emploi en Guinée

La stratégie de recherche d’emploi expliquée aux jeunes diplômés

L’HARMATTAN

© L'H ARMATTAN, 2010 l'École5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-11808-9 EAN : 9782296118089

PREFACE
Trois éditions successives du Salon de l’emploi ont forgé la conviction du Forum des Jeunes de Guinée sur le besoin plus que pressant d’une véritable politique emploi jeunes dans le cadre d’une approche globale intégrant une multitude de paramètres. Parmi ceux-ci, la formation académique de base, l’acquisition de l’expérience professionnelle mais aussi le développement personnel des candidats à l’emploi et notamment la maîtrise des techniques de recherche d’emploi. Les statistiques tirées des candidatures de 1200 jeunes, lors de la 3ème édition du salon de l’emploi, sont, à ce titre, édifiantes : Plus de 75% des candidats n’avaient jamais suivi de formation aux techniques de recherche d’emploi ; Bien qu’ayant terminés leurs études depuis plus de deux ans (critère de sélection pour le SADE 2009), plus de 21% n’avaient jamais déposés de dossier de candidature dans une entreprise ; Dans le lot de ceux ayant déjà postulé à un emploi, 20 % seulement avaient déposé un dossier complet ; il leur manquait soit le Cv soit, la plupart des fois, la lettre de motivation.

-

Le résultat se devine aisément : la majorité de candidats n’étaient jamais parvenus jusqu’au test de recrutement ou à l’entretien d’embauche (respectivement 64% et 72%) étapes qui, théoriquement, supposent que le candidat a au moins passé avec succès la présélection par les CV et la lettre de motivation. Par ailleurs, les entreprises participantes aux différentes éditions du Salon de l’emploi et, pour plusieurs d’entre elles, en mal de ressources humaines de qualité, ont toutes opéré les mêmes constats : D’une part, le faible niveau de formation de base de beaucoup de candidats ; D’autre part, même lorsque le niveau semble correct, l’impossibilité d’évaluer le candidat du fait de son incapacité à « se vendre ».

L’amélioration générale de l’enseignement en Guinée, condition obligatoire pour régler le premier aspect du problème, relève d’une entreprise dont la responsabilité appartient d’abord aux pouvoirs publics. Ce qui n’empêchera pas le FOJEG d’apporter sa contribution à ce défi très prochainement. En revanche, considérant la réelle volonté des entreprises d’embaucher des jeunes guinéens pour peu qu’ils répondent à un minimum de standards acceptables, le FOJEG en partenariat avec les éditions l’Harmattan Guinée, a pris l’initiative d’éditer ce guide destiné plus particulièrement aux jeunes diplômés guinéens. Pour

5

ce faire, il s’est appuyé sur l’expérience de responsables de ressources humaines ayant une connaissance approfondie du secteur de l’emploi en général et des spécificités du contexte guinéen en particulier. C’est cependant le soutien appuyé et combien efficace du Ministère des micro finances, du secteur informel, de l’emploi des jeunes et des femmes qui, au final, aura facilité la réalisation de ce projet. Le FOJEG tient particulièrement à remercier l’engagement personnel de Madame la ministre qui, très tôt, aura perçu l’utilité et l’opportunité de notre entreprise. Sans avoir la prétention d’être le sésame de l’accès à l’emploi, le présent guide se veut un outil d’accompagnement du candidat à l’emploi. Nous souhaitons qu’en plus des efforts que chaque jeune demandeur d’emploi consentira pour améliorer sa formation académique de base, il sera un allié efficace dans son parcours professionnel. Moustapha NAITE

Président du FOJEG

INTRODUCTION
La précarité de l’emploi et les exigences du marché et de la consommation dans les économies développées ont entraîné une surenchère au niveau des critères de sélection des employés. Chaque entreprise souhaite recruter les meilleurs et dans les meilleures conditions pour toujours plus de rentabilité dans le rapport coût/rendement du salarié. C’est ce contexte hautement sélectif qui a fait de la recherche d’emploi une discipline à part entière et qui exige une démarche jalonnée de règles, d’indicateurs et de références précises. Ces paramètres fondamentaux dans les pays développés se sont très vite transposés non seulement aux filiales des grands groupes implantés en Afrique et notamment en Guinée mais également aux entreprises locales désireuses de s’étalonner aux standards internationaux de gouvernance d’entreprise. Ainsi, toute relativité observée, à l’image du chercheur d’emploi européen, le candidat à l’emploi ou au stage en Guinée devra non seulement améliorer son employabilité à la hauteur du poste recherché mais également respecter les règles de base de la recherche d’emploi et de l’intégration professionnelle. La multiplicité des secteurs d’activités, la concurrence et les avancées technologiques élevant sans cesse les indicateurs de performance des entreprises, les techniques de recherche d’emploi se sont affinées et déclinées en autant de secteurs et de niveaux d’exigences et de responsabilités. Le présent guide n’a pas la prétention de parcourir l’ensemble des techniques de recherche d’emploi, entreprise utopique eut égard à la diversité des règles existant en la matière, selon les secteurs d’activités, les postes envisagés et la culture concernée. Néanmoins, les recommandations ci-après exposées sont le fruit d’une synthèse et d’une harmonisation des règles impératives qu’un jeune candidat doit connaître dans le cadre de sa quête d’emploi ou de stage. Elles s’attachent également à prendre en compte certaines spécificités guinéennes. La maîtrise de ces techniques est certes indispensable mais elle n’est pas suffisante. Le principal atout du candidat restera sa formation de base et les outils dont il se dotera en complément (langue étrangère, informatique, etc) Le candidat apprendra dès lors que, pour postuler à un emploi ou un stage, sa formation, ses expériences professionnelles éventuelles et son vécu doivent impérativement figurer sur un CV qui doit accompagner une lettre de motivation, dans le but de décrocher un entretien d’embauche reflétant son développement personnel. Ces étapes (II) devront s’accompagner d’une démarche incitative destinée à favoriser la prise en compte de votre candidature. C’est pourquoi, particulièrement lorsque vous recherchez un stage, vous devrez aussi être en mesure de proposer une

7

mission à l’entreprise qui vous intéresse afin, au final de réussir votre intégration en entreprise (III). Avant toutes ces étapes, il est cependant nécessaire de rappeler au candidat les fondamentaux du succès en matière de recherche d’emploi (I). C’est seulement fort de tous ces acquis que le candidat mettra en place une véritable stratégie de recherche d’emploi (IV). Bien entendu, il est important que le demandeur d’emploi dispose d’un minimum de connaissances par rapport à la réglementation du travail et notamment en début de relations employeurs/employés (V). Enfin et surtout, décrocher un premier emploi ou un stage relève souvent d’un parcours parsemé de désillusions et d’erreurs, toutes choses qui participent à l’aguerrissement du jeune candidat pour les défis futurs. Il est donc inutile de se décourager tant il est vrai que « Ce sont les échecs bien supportés qui donnent le droit de réussir» (Jean Mermoz)