Manuel de gestion des organisations de l'économie sociale et solidaire

De
Publié par

Organiser, planifier, motiver, faire faire, contrôler les résultats, communiquer... voilà l'essentiel du rôle d'un responsable. Qu'il s'agisse d'une association, d'un groupe d'initiative commune, d'un service, d'un projet, d'une coopérative ou d'une petite entreprise, ce manuel pratique vous explique comment : créer les documents de travail ; gérer les ressources diverses ; atteindre vos objectifs avec succès.
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 100
EAN13 : 9782296484924
Nombre de pages : 102
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Manuel de gestion

des organisations de l’économie

sociale et solidaire

Nous sommes conscients que quelques scories subsistent dans cet ouvrage.
Vu l’utilité du contenu, nous prenons le risque de l’éditer ainsi
et comptons sur votre compréhension.
© L’Harmattan, 2012
5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-55990-5
EAN : 9782296559905

Célestin NKOU NKOU

Manuel de gestion
des organisations de l’économie
sociale et solidaire

Études Africaines
Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa
Dernières parutions

Jean-Pierre MISSIE,
Histoire et sociologie de la pauvreté en Afrique,
Regards croisés sur un phénomène durable
, 2012.
André MBATA MANGU,
Barack Obama et les défis du
changement global. Leçons pour le monde, l’Afrique et la politique
étrangère américaine
, 2012.
Clotaire SAULET SURUNGBA,
Centrafrique 1993-2003. La
politique du Changement d’Ange Félix Patassé
, 2012.
Elliott Anani SITTI,
Investir en Afrique pour gagner
, 2012.
Edgard GNANSOUNOU,
En finir avec le franc des économies
françaises d’Afrique
, 2012.

Philippe NKEN NDJENG,
L’idée nationale dans le Cameroun
francophone, 1920-1960
, 2012.
Pierre Esaïe MBPILLE,
Les droits de la femme et de l’enfant : entre
universalisme et africanisme
, 2012.
Michel BOURGEOIS,
Senghor et la décolonisation
.
Radio Dissóó,
la révolte paysanne
, 2011.
Abderrahmane M’ZALI,
La coopération franco-africaine en matière
de Défense
, 2011.
Aly Gilbert IFFONO,
Naître, vivre et mourir en pays kisi
précolonial,
2011.
E. Libatu LA MBONGA,
Espoirs déçus en République démocratique
du Congo
, 2011.
Paulin KIALO,
Parcs nationaux et diplomatie environnementale au
Gabon
, 2011.

Justine DIFFO TCHUNKAM,
Droit des activités économiques et
du commerce électronique
, 2011.
Kouadio A. ASSOUMAN,
Le rôle des Nations Unies dans la résolu-
tion de la crise ivoirienne. Tome 1 : Soutien aux initiatives françaises et
africaines. Tome 2 : Soutien à l’accord politique de Ouagadougou
, 2011.

Sommaire
Avant-propos
....................................................................7

Introduction
....................................................................11

Généralités
......................................................................15

Module

1

Elaboration et tenue des documents administratifs..........19
Module

2

Élaboration et tenue de documents comptables...............29
Module

3

Élaboration et tenue des documents financiers................45
Module

4

Élaboration et tenue des documents
de planification................................................................53

Module

5

Techniques de rédaction d’un rapport d’activités,
d’un procès-verbal

et d’un compte-rendu de réunion......73

Annexes
...........................................................................83

5

Avant-propos
C
et ouvrage se fixe trois objectifs simples :
a)

Démystifier les quatre principaux types de
documents conçus et utilisés dans les entreprises et
autres organisations, en les débarrassant des
complications possibles pour en faciliter l’accès et
l’usage pratique aux débutants ;

b)

Faire comprendre aux non initiés : le code et
l’utilité de chaque document, avant d’en envisager
la forme, le style, le fond ou l’adaptation ;

c)

Inculquer l’habitude de mettre ‘tout’ par écrit ‘car
les écrits restent et les paroles s’en vont’… afin de
sortir certains acteurs de la torpeur et de l’amateurisme
traditionnel, pour les faire entrer dans le
professionnalisme qui permet de garder la trace.


D
ans la plupart des organisations opérant en milieu
rural à l’instar des GIC, les documents donnent
l’impression d’être essentiellement de la paperasse dont la
finalité pourrait se résumer ainsi : «
noter tout ce qu’on
peut pour remplir les formalités administratives
».

Dès lors, les responsables de certaines entités omettent
ou négligent l’aspect utilitaire de ces ‘papiers’ qui
ressemblent à leurs yeux, à une autre forme de tracasserie,
laquelle
s’ajoute sur toutes celles qu’on rencontre déjà dans le
parcours d’un G.I.C. au Cameroun.
Pourtant…

7



L
es documents de gestion et de planification ne
doivent pas seulement se limiter à répondre aux exigences
des autorités publiques. Ou, pour le cas des pièces comp-
tables, à la tenue des comptes et des livres comptables
selon les plans comptables OHADA
1
, SYSCOA ou
PCEMF.


M
ême s’ils ne sont pas une fin en soi, des
instruments adaptés peuvent s’avérer très pratiques et
utiles surtout lorsqu’ils contribuent d’une manière ou
d’une autre à instaurer de nouvelles relations d’affaires.
De toute façon, grâce à son exploitation à bon escient
et de manière efficace, tel ou tel document peut
déclencher : un effet de transparence, une collaboration
étroite, des échanges fructueux ou un partenariat solide et
profitable pour les parties prenantes dans un projet. Cet
avantage, loin d’être un facteur de perte de temps, favorise
la création ou le développement de nouveaux rapports
socioéconomiques basés sur la confiance et l’harmonie.
En outre, une comptabilité simplifiée et maîtrisée
permet de mieux cerner et discerner ce qui se passe
exactement au sein de l’entreprise, du fait que, chaque
décision prise, chaque ‘mouvement’ effectué provoque
inéluctablement un ‘impact comptable’. Ce mouvement
fait l’objet d’un enregistrement d’écriture dans deux
comptes donnés.
Par conséquent, les documents de planification, de
gestion administrative, comptable et financière qui sont
expliqués dans cet ouvrage, ne se limiteront plus au seul
objectif du contrôle étatique et fiscal. Ces outils


1 OHADA :
O
rganisation pour l’
H
armonisation en
A
frique du
D
roit
des
A
ffaires.
SYSCOA :
Sy
stème
C
omptable
O
uest-
A
fricain.
PCEMF :
P
lan
C
omptable des
E
tablissements de
M
icro
F
inance
(comme étant des associations).

8

permettront à leurs utilisateurs d’avoir une meilleure
vision de leur GIC/coopérative/microprojet et, sans
appréhension ni complexe, de conduire leur activité droit
au succès.

9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.