//img.uscri.be/pth/823e67e4d3dd2069cbf695c34ea92001bc68fa07
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Expliquez-moi l'Ambassadeur et le consul

De
49 pages

Tout le monde a vu à la télévision la publicité montrant des diplomates en tenue de soirée à un cocktail ! Mais qu’en est-il en réalité de leur activité quotidienne dans les quelque 250 ambassades et consulats français présents dans près de 165 pays dans le monde ?


En quelques retours historiques et brefs descriptifs, cet ouvrage présente un panorama exhaustif de l’activité des postes diplomatiques et consulaires français à l’étranger. Il montre la richesse et la variété des missions exercées, la diversité des profils professionnels des agents qui se trouvent en permanence au cœur de l’actualité internationale et s’adaptent continuellement aux évolutions du monde.


Divisé en 7 chapitres (Un peu d'histoire, Le ministère des Affaires étrangères, Le travail diplomatique, Comment devient-on ambassadeur ?, Le rôle de l'ambassadeur, Qui travaille avec l'ambassadeur ? et Le rôle du consul), cet ouvrage permet de bien cerner le rôle de ces hommes au centre des relations internationales. Synthétique et abondamment illustré, ce documentaire est agréable et facile à utiliser par des jeunes, en particulier dans le cadre d'un cours d'éducation civique. Lexique et adresses utiles viennent parfaire l'ensemble. Une collection riche de nombreux titres.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi


 Les collections du citoyen   Institutions 

L’ambassadeur
et le consul

Ouvrage collectif NANE éditions - François Plaisant - Quentin de Pimodan
Ministère des Affaires étrangères

Illustrations : Marc Lataste/MAE
Photographies : Frédéric de la Mure/MAE

Cet ouvrage est coédité avec le ministère des Affaires étrangères

 

 



 16, rue de Marignan – 75008 Paris
Téléphone 01 53 83 95 78 – Fax 01 53 75 36 80

contact@nane-editions.fr  www.nane-editions.fr

Le ministère des Affaires étrangères

Le travail diplomatique

Comment devient-on ambassadeur ?

Le rôle de l’ambassadeur

Qui travaille avec l’ambassadeur ?

Le rôle du consul


Lexique


Collection

Adresses utiles

Un peu d'histoire…

Les diplomates existent depuis qu’il y a des États*. Au fil des époques, leur fonction a beaucoup évolué.

Des hommes au service de leur pays et de leurs concitoyens

richelieu
Le cardinal de Richelieu (1585-1642), secrétaire d’État aux Affaires étrangères de 1616 à 1617. « Une négociation continuelle ne contribue pas peu au bon succès des affaires. »

Dans l’Antiquité, lors de grandes occasions, les cités grecques échangent des « ambassades » qui se composent de plusieurs orateurs*. À Rome, la République puis l’Empire dépêchent des délégués en pays étrangers.

Au XVe siècle, les souverains italiens s’aperçoivent qu’il est préférable que l’ambassadeur habite sur place en permanence pour mieux connaître le pays où il travaille.

En France, au XVIe siècle, François Ier jette les bases du système diplomatique moderne en envoyant régulièrement de nombreux représentants en Hongrie, en Pologne, en Suède, dans les États allemands… En 1589, Henri III confie à l’un de ses quatre secrétaires d’État, Louis de Revol, le département* des Affaires étrangères.

Dès la fin du XVIIe siècle, la France entretient ainsi des missions permanentes dans dix-neuf capi­tales étrangères.

Au XVIIIe siècle, la diplomatie, mot qui désignait jusqu’alors l’étude des documents d’archives, devient l’art de mener les négociations internationales.

Au cours des siècles, de grands écrivains et artistes furent aussi diplomates, parmi lesquels François Rabelais, Joachim du Bellay, Saint-Simon, Jean-Jacques Rousseau, François-René de Chateaubriand, Alphonse de Lamartine, Stendhal, Jean Giraudoux, Paul Claudel, Saint-John Perse et Romain Gary.

Quant à l’institution consulaire, qui est chargée de l’administration et de la protection de la communauté française à l’étranger, son origine remonte au temps des croisades des XIe et XIIe siècles, lorsque des « consuls » administraient souverainement leurs compatriotes. Colbert, ministre de Louis XIV, les a rattachés à la Marine en 1669. À la Révolution, l’administration des consuls a été transférée au ministère des Affaires étrangères.


histoire_300

Des hommes au centre des relations internationales

Désormais, l’ambassadeur, unique et permanent dans chaque pays étranger où il exerce, est essentiellement chargé d’entretenir les relations entre son pays d’origine et son pays de résidence : ces relations sont dites bilatérales*. À partir du XIXe siècle surtout, les affaires internationales impliquent souvent plusieurs pays, et des réunions rassemblent alors de nombreux États ; celles-ci sont dites multilatérales*.

Des organisations multilatérales apparaissent à leur tour (comme l’ONU*). Les États membres y sont représentés par des ambassadeurs placés à la tête de représentations permanentes.

 



1. L’homme de lettres Alphonse de Lamartine (1790-1869) a été diplomate en Italie de 1820 à 1830, sous le règne de Louis-Philippe, avant de se lancer dans une carrière politique.

2. 67e Assemblée générale des Nations unies à New York (septembre 2012).

 

visageSAVIEZ-VOUS QUE…

Le mot ambassadeur vient, à travers l’italien, d’un mot latin médiéval d’origine celte, ambactus, qui signifie « homme de service ».

 

*Les mots suivis d’un astérisque sont expliqués dans le lexique.

Le ministère des Affaires étrangères

Sous l’autorité du ministre et sur instructions du président de la République*, le ministère des Affaires étrangères (MAE) élabore et met en œuvre la politique extérieure de la France. Il est également chargé de la protection et de la promotion des intérêts français à l’étranger et de l’assistance aux ressortissants* français hors du territoire national.

Le Quai d’Orsay : un lieu, un ministère

Quai d'Orsay

Au 37 quai d’Orsay, dans le VIIe arrondissement de Paris, s’élève l’hôtel du ministre des Affaires étrangères. Commandé en 1844 par François Guizot (ministre des Affaires étrangères de 1840 à 1848), sa construction s’est achevée en 1855. La conception de ce bâtiment, dont le rôle était de recevoir les souverains et diplomates étrangers de passage à Paris, fut confiée à l’architecte Jacques Lacornée (1779-1856).

Aujourd’hui, l’hôtel du quai d’Orsay abrite le bureau du ministre et ceux de ses conseillers et secrétaires. Des réunions de travail, ainsi que des réceptions à l’occasion de visites officielles, sont régulièrement organisées dans ses salons. Les hôtes de marque de la République sont désormais logés à l’hôtel de Marigny, à proximité du palais de l’Élysée.

 

visageSAVIEZ-VOUS QUE…

Les diplomates et leurs familles changent de résidence tous les trois ou quatre ans. Cela veut dire qu’ils déménagent en moyenne 10 à 12 fois au cours de leur vie professionnelle.

 

Un réseau hors norme

L’administrationcentrale* du ministère des Affaires étrangères travaille en étroite collaboration avec le réseau diplomatique constitué en 2012 de 163 ambassades, 92 consulats, 130 sections consulaires, 161 services de coopération et d’action culturelle et 16 représentations permanentes. La France est au deuxième rang mondial, après les États-Unis, des pays les plus représentés et actifs à l’étranger.

Si le ministère est qualifié de « petit » en raison de son effectif global de 15 000 agents* « seulement » (contre 1,1 million d’agents au ministère de l’éducation nationale, par exemple), il n’en est pas moins un ministèrerégalien*, le plaçant ainsi parmi les cinq plus importants de la République française.

 

visageSAVIEZ-VOUS QUE…

...