Journal de bord d'un enseignant de la flûte à bec (2013-2014)

De
Publié par

Philippe Goudour, flûtiste à bec féru de pédagogie et bordé de psychanalyse, nous invite à un voyage dans les replis de son art. À l'affut du moindre détail, il éveille les forces créatrices de ses élèves et sa méthode s'avère être hautement réparatrice, aussi, dans des situations de handicap ou de troubles du comportement. En ce sens, il n'y a pas de différence majeure, pour lui, entre enseigner à une personne dite normale et une personne en souffrance.
Publié le : vendredi 15 avril 2016
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782140007552
Nombre de pages : 226
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
PhilippeGOUDOUR
Journalde bord d’unenseignant GH OD ³€WH j EHF (2013-2014)
'H OªDUW j OD WKpUDSLH
-RXUQDO GH ERUG GªXQ HQVHLJQDQW GH OD ³€WH j EHF
Préface de M.L. Lacas
Journal de bord d’un enseignant de la flûte à bec
Philippe GOUDOUR
Journal de bord d’un enseignant de la flûte à bec
(2013-2014) De l’art à la thérapie Préface de M.L. Lacas
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07548-8 EAN : 9782343075488
À Catherine Rausch de Traubenberg,
« Les murs sont avant tout tes murs. Ils peuvent reculer devant tes pas, mais ta liberté même reste une enceinte, si tu ne sors pas de toi-même. »
Hervé Bazin, « La tête contre les murs »,Grasset, 1949
« …Enfin tu as donné les noms simples à toutes les fleurs simples Et la plus grande la plus belle Celle qui pousse toute droite sur le fumier de la misère Celle qui se dresse à côté des vieux ressorts rouillés Toi tu l'as appelée soleil Hélas! Hélas! Hélas et beaucoup de fois hélas ! Qui regarde le soleil hein ?... »
Jacques Prévert, « Fleurs et couronnes » (Extrait), dansParoles, Gallimard, 1949
PRÉFACE
Dans ma préface à son précédent ouvrage -La musique autrement,éd. L’Harmattan, 2012-, j’avais dit tout le bien que je pensais de la démarche pédagogique de Philippe Goudour, qui retrouve, par la médiation de l’enseignement de la flûte à bec, les liens fondamentaux entre corps et expression ici musicale, et qui réveille chez ses élèves, enfants ou adultes, une créativité parfois bloquée. Dans ce nouveau livre, -Journal de bord-, tel qu’il l’intitule, P.Goudour nous introduit au quotidien de sa pratique, entrelaçant vignettes « cliniques » de tels ou tels cours d’enseignement, réflexions personnelles, souvenirs, vécu quotidien, comme autant de moments féconds d’un cheminement incessamment remis en question. Ce qu’il avait énoncé dans son premier livre s’incarne ici dans le concret de la vie, au jour le jour, avec une rare sincérité. C’est très vivant et passionnant. Ah,Josiane, qui ne peut jouer un sol aigu en faisant intervenir son pouce gauche, et qui en retrouve la maîtrise après une question de Philippe : oui, c’était bien le pouce qu’elle suçait enfant… Ou la perplexité féconde de ce professeur, décidément hors-norme, devant une apparemment juste colère qui l’a saisi contre un élève perturbant un cours collectif : ça se termine sur une ovation du perturbateur… Et ceux qui ont lu le premier livre retrouveront Clément, le trisomique, et son surprenant épanouissement dans la création plastique… Il y a aussi parfois des échecs, des ruptures, cités avec honnêteté. CeJournal de bordest convaincant !
Mais une critique ne manquera pas de surgir : pédagogie ou thérapie ? La psychologie et, surtout, la psychanalyse
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.