Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 15,00 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'enfant expatrié

De
209 pages
Lorsqu'un départ à l'étranger s'annonce, les parents sont très vite assaillis par une multitude de questions et de sentiments. Ce livre-guide a pour intérêt principal l'enfant. Les explications sur le fonctionnement de la vie psychique et émotionnelle de l'enfant alternent avec des trucs et astuces pratiques, ainsi que des témoignages de nombreuses familles expatriées. L'accompagnement de l'enfant grâce à une présence parentale bienveillante est le gage de son épanouissement au cours de cette expérience originale.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

L'enfant expatrié
Accompagner son enfant à travers les changements liés à l'expatriation

Gaëlle GOUT AIN

Adélaïde RUSSELL

L'enfant

expatrié

Accompagner son enfant à travers les changements liés à l'expatriation

L'Harmattan

@ L'Harmattan, 2009 5-7, rue de l'Ecole polytechnique;

75005

Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion .harmattan@wanadoo.fr harmattan I@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-07859-8 EAN : 9782296078598

SOMMAIRE

Première partie : Avant de partir - Les préparatifs 1) Que ressent mon enfant 7 Les enjeux psychiques 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8) 9) Quand lui annoncer 7 Dois-je lui demander son avis 7 Comment l'annoncer aux grands-parents 7 Comment préparer au mieux mon enfant 7

19 24 28 31 35

L'un des parents doit partir avant, comment gérer cette situation 7 42 Quelles sont les différentes démarches à faire avant de partir 7 Dois-je faire une fête de départ avec ses copains 7 Que faire le jour du déménagement 7 45 .4 49 51 58 60

10) Comment motiver mon ado à partir 7 Il) Puis-je partir avec une famille nombreuse 7 12) Mon enfant a des besoins spécifiques, puis-je partir à l'étranger 7

Deuxième partie: L'arrivée et l'installation 1) Que ressent mon enfant 7 Des clés pour comprendre 2) 3) 4) 5) Comment l'aider à s'adapter 7 Quelle routine dois-je adopter 7

67 74 80

Dois-je le mettre à l'école I à la garderie tout de suite 7... 82 Ecole française ou école locale, que choisir 7 88

6) 7)

Quelles sont les différentes écoles françaises existantes 794 Comment l'aider à appréhender une nouvelle langue 7 96

Troisième partie: La vie d'un enfant expatrié

1) 2) 3) 4) 5) 6) 7) 8)

Que faire pour qu'il garde son français 7

103

Quelle méthode d'enseignement à distance dois-je choisir 7 107 Comment faire pour gérer l'éloignement avec la famille 7 119 Comment expliquer la misère dans les pays pauvres 7...124 Comment gérer les différences culturelles 7 Mon enfant est-il en train de déprimer 7 Comment l'aider s'il ne s'adapte pas 7 Quelle identité pour l'enfant expatrié 7 127 133 142 152

Quatrième partie: Le retour ou impatriation

1) 2) 3) 4) 5)

Que ressent mon enfant 7 Des clés pour comprendre Comment faciliter le retour 7 Qu'est-ce qui aura changé dans sa vie 7 Quelles démarches administratives dois-je faire 7 Comment garder son bilinguisme vivant 7

159 174 180 186 189

8

AVANT -PROPOS

Ce livre est l'aboutissement d'une réflexion qui s'est déroulée sur plusieurs années, depuis notre départ en expatriation. En effet, mon mari et moi nous sommes posés toutes ces questions, avec plus ou moins d'angoisse. Nous avons réussi à les dépasser en discutant avec d'autres familles et finalement, nous nous sommes lancés. Les choix que nous avons faits, nous les avons effectués dans un certain contexte, avec nos propres enfants, en tenant compte des particularités de notre famille. C'est pourquoi, nous ne proposons pas ici des solutions toutes prêtes, mais plutôt des pistes de réflexion et des témoignages sur lesquels vous pourrez vous appuyer pour faire vos propres choix. Ce que nous voulons dire, à travers ce livre, c'est que ces questions et angoisses sont légitimes et même saines et que toute famille en partance les a, un jour, posées. Il n'y a pas de question idiote ou infondée, dès lors qu'elle touche les enfants. A-t-il la capacité de partir à vos côtés? Comment le préparer? Quelle école choisir? Comment l'aider à appréhender une nouvelle langue? Ces diverses questions, auxquelles j'ai répondu pendant toutes ces années, démontrent finalement que nos enfants sont ce qui importent le plus pour nous. Quoi de plus naturel que de vouloir les protéger et leur éviter la peine et les difficultés? C'est dans une optique de confiance que nous avons souhaité rédiger ce livre, Adélaïde et moi. Quand je l'ai rencontrée, j'ai tout de suite su que nous étions sur la même longueur d'ondes et que nous pourrions partager nos expériences en la matière. Nous avons souhaité baser notre réflexion sur l'écoute active développée par Thomas Gordon, car nous pensons que c'est cette écoute et cette communication qui vont vous permettre de parler à vos enfants et, encore plus important, de les faire parler.

Car oui, vous parents, avez les moyens d'aider vos enfants à franchir ce pas important de leur vie. Ils en ressortiront riches d'une nouvelle expérience, plus matures et aptes à affronter la vie. Bien sûr, il y a des moments difficiles dans la vie d'un enfant expatrié. La vie d'expatrié n'est pas un long fleuve tranquille, malgré ce que peuvent en penser la famille ou les amis restés "au pays". Loin de nous l'idée d'en brosser un portrait idéal! Mais avec une bonne dose de confiance, un peu d'humour, de la décontraction et beaucoup de discussions, vous arriverez à dépasser les différents écueils, j'en suis convaincue. Gaëlle Goutain
Note: Nous avons choisi d'utiliser le masculin dans les textes pour des raisons grammaticales. Ce guide s'adresse cependant aux deux parents, quelle que soit la configuration familiale (départ de l'épouse et suivi du mari ou départ du mari et suivi de l'épouse).

10

INTRODUCTION L'expérience d'expatriation est une opportunité merveilleuse pour l'enfant qui a la chance de la vivre, même si elle peut s'avérer, par certains aspects, plus complexe ou difficile que prévu. L'enfant s'enrichit incontestablement au cours des diverses situations, parfois inhabituelles et originales, qu'il rencontre. Tous ces changements ont un impact important sur la construction de sa personnalité puisque, sujet en pleine croissance, il est très sensible à l'environnement quotidien dans lequel il évolue. Dans ce contexte de séjour à l'étranger, il a l'occasion d'approcher divers aspects du pays et différentes visions des choses. Il pourra s'en inspirer pour ses futurs choix de vie, en tout cas en tirer des avantages si, parce qu'il aura été accompagné, il sait les transformer en atouts. Néanmoins, aussi positive et privilégiée que soit cette expérience d'expatriation, elle n'en est pas pour autant exempte d'embûches et de difficultés. Les problèmes à surmonter peuvent être très variés et vécus avec plus ou moins d'intensité suivant l'enfant; il peut aussi ressentir de la souffrance malgré l'aspect parfois idéal et plutôt facile de ce cadre de vie. Les écueils restent présents, et l'enfant, suivant le contexte de vie et sa personnalité, saura les gérer avec plus ou moins de réactivité, de dynamisme et d'aisance. Et c'est à vous, parents, qu'incombe cette tâche d'accompagnement, au cours de cette période de la vie où tous les repères changent. Vous représentez la continuité et la sécurité pour votre enfant, vous seuls le connaissez très bien et vous souhaitez qu'il tire le plus possible profit de cette fabuleuse aventure familiale. Parfois, ces moments sont moins évidents que ce qui a été escompté et vous demandent

beaucoup, à une période où vous aussi avez à gérer tant de choses. Ce guide présente les étapes de la vie d'expatrié auxquelles l'enfant est confronté et vous offre quelques clés et pistes de réflexion envisageables, ainsi qu'une variété de témoignages issus d'expériences vécues. L'idée est de pouvoir y prendre ce qui vous intéresse pour ensuite vous faire votre propre opinion, vous inspirer des idées et conseils présentés pour créer vousmême, avec votre famille, votre personnelle et singulière expérience de vie à l'étranger. Il vous faut composer avec la personnalité de tous les membres de la famille ainsi qu'avec les divers aspects du pays dans lequel vous allez vivre ces quelques années à venir. En tant que parents, vous connaissez bien chaque enfant, vous avez fait le choix d'un style d'éducation, vous savez ce que vous souhaitez transmettre, et vous pouvez donc vous appuyer sur tous ces points lorsque vous serez confrontés à la nouveauté. Vous pourrez ainsi vous approprier cette expatriation et la vivre à votre manière, afIn qu'elle soit la plus agréable et riche possible pour vous et votre famille. Quelques grandes lignes directrices qui reposent sur des principes généraux en lien avec l'éducation des enfants se retrouvent tout au long de ce guide et sont régulièrement rappelées au cours des différentes périodes que traverse l'enfant expatrié. Ces idées générales peuvent faciliter une expérience riche de tant de potentiels, et se réfèrent à un cadre de pensée où l'éducation a pour objectif d'accompagner un enfant au cours de sa croissance et des aventures de vie qu'il traverse. La présence bienveillante des parents à ses côtés a pour but d'aider l'enfant à gagner en autonomie et à faire face aux différentes étapes de la vie de manière constructive. Il en ressort plus fort et en tire un épanouissement prometteur de réalisations et satisfactions personnelles. Ces idées directrices sont présentées succinctement ici. Elles sont reprises et approfondies au cours de cet ouvrage.

12

L'idée de pouvoir bien communiquer avec son enfant est à la base de toutes les autres. Par communication, nous entendons des échanges verbaux, ouverts et authentiques, où chacun peut s'exprimer à sa guise et être respecté et entendu dans ce qu'il a à dire. Nous faisons référence plusieurs fois à l'Ecoute Active, méthode de communication créée et développée par le Docteur Thomas Gordon pour« permettre à la fois d'établir des relations chaleureuses et d'élever des enfants responsables et coopérateurs ». Cette démarche pour des échanges vrais et constructifs entre parents et enfants, fondée sur les principes de respect et d'acceptation de l'autre est exposée dans son livre Parents Efficaces, Une autre écoute de l'enfant, ouvrage auquel vous pouvez également vous référer, sur lequel nous reviendrons à plusieurs reprises. Cette attitude d'écoute et d'attention sincère et respectueuse portée à autrui contribue à faire grandir l'enfant de façon harmonieuse, dans un climat familial de bien-traitance. En lien avec elle, et pour que tous, parents et enfants, profitent de ses effets bénéfiques, le cadre de la famille a besoin d'être posé de manière claire; la place de chacun gagne à être la mieux définie possible. Nous insistons donc sur celle des parents qui, dans leur rôle d'éducateurs responsables, décident, posent des limites et offrent, par leur assurance et fermeté, un cadre sécurisant et structurant à leur enfant. Cette position éducative affirmée avec cohérence est très exigeante et pas toujours facile à tenir, notamment lors d'expériences de vie qui demandent déjà beaucoup en elles-mêmes, telles celles de l'expatriation. Cependant, sa continuité contribue au bien-être de l'enfant qui se sent sécurisé auprès d'adultes qui utilisent une autorité justifiée à son égard. Et à son niveau, l'enfant lui-même peut faire preuve d'implication et de créativité dans les choix le concernant directement en se positionnant comme force de proposition sur des aspects importants de sa vie à lui.

13

En effet, laisser une marge de manœuvre à l'enfant, pour ce qui se rapporte à sa vie à lui, lui permet de développer son estime de soi, autre thème récurrent qui est en filigrane tout au long de ce guide. Se connaître, s'accepter et se projeter activement dans sa vie et son avenir en sont les trois piliers. Face à la situation d'expatriation généralement subie, car ce sont les parents qui en prennent la décision, l'enfant va pouvoir s'y préparer et s'y projeter en s'impliquant à son niveau. Objectif: qu'il s'approprie cette nouvelle vie d'expatrié en jouant une part active dans le processus décisionnel qui se rapporte à ce qui le touche directement, de manière adaptée à son âge et son niveau de maturité. Il va ainsi avoir l'occasion d'affirmer et de développer son estime de soi au cours de cette nouvelle vie prometteuse de tellement de possibles où tout est à construire. Enfin, utiliser une bonne communication, garder une attitude ferme, sécurisante, permettre la prise de décision et ainsi le développement de l'estime de soi, contribue, en tant que parents, à donner le maximum de ressources possibles à son enfant. L'idée est qu'il puisse, d'une façon générale, grandir en gagnant en autonomie, s'épanouir et gérer la frustration et les situations difficiles auxquelles il sera inéluctablement confronté au cours de sa vie. L'expérience d'expatriation peut en être une illustration avec tout ce qu'il y a à quitter, ce à quoi l'enfant doit renoncer, pour aller vers l'inconnu où tout est à reconstruire. Si, en tant que parents, nous souhaitons naturellement et très fortement le bonheur de notre enfant, nous ne pouvons en être garants. Cependant, nous avons la capacité de lui transmettre des ressources dans lesquelles il puisera pour faire face aux situations délicates de la vie. Qu'il soit le moins malheureux possible en sachant gérer par lui-même les situations sources de stress auxquelles il sera confronté un jour ou l'autre, est plus réaliste et à notre portée en tant que parents. Ces ressources internes qui permettent de gérer la frustration, de faire face à l'adversité et de s'épanouir de façon constructive, notamment dans un cadre de vie porteur tel que celui d'une expérience

14

d'expatriation, s'avèrent le plus beau des cadeaux qu'un parent puisse offrir à son enfant au cours de son éducation. C'est, sous-tendu par toutes ces grandes lignes éducatives, que cet ouvrage présente les différentes étapes que votre enfant va traverser au cours de cette expérience particulière. II vous invite d'une part à vous informer et d'autre part à vous inspirer des multiples conseils issus d'expériences vécues pour que vous bâtissiez, vous-même, votre propre aventure familiale d'expatriation. Vous le ferez à votre manière, suivant votre style, tout en prenant en compte la personnalité unique de votre enfant et les caractéristiques singulières de votre famille. Adélaïde Russell

15

Première partie:
Avant de partir I

les préparatifs

I

1) Que ressent mon enfant?

Les enieux psychiques

Un soir, votre conjoint rentre avec une grande nouvelle: on lui propose un poste à l'étranger. Après l'excitation de la nouvelle, vous vous posez tout de suite la question de l'annonce à votre enfant. Comment va t-ille prendre?

A l'annonce du départ L'annonce d'un projet d'expatriation renvoie à deux thématiques différentes, tant pour l'adulte que pour l'enfant. Celles-ci sont imbriquées et, suivant l'état de développement psychique de l'enfant, l'une prendra le pas sur l'autre. De plus, l'enfant, véritable éponge émotionnelle, captera les messages non-verbaux [note: le langage infra-verbal comprend les gestes et le ressenti émotionnel de la personne qui s'exprime] que dégagera l'adulte en lui faisant part de ce projet. Lors d'une telle annonce, il sera confronté à ces deux problématiques relevant de deux registres psychiques différents: D'une part, le thème de la séparation, de la perte et de l'abandon dans Ie fait de quitter. D'autre part, celui de la projection dans l'inconnu, de la confrontation à la différence et à la découverte, qui se décline sur des registres émotionnels variés. Suivant l'âge de l'enfant, et donc de son niveau de maturation psychique, ainsi que son histoire personnelle, il aura à gérer davantage la première problématique ou la seconde.

Pour les plus jeunes enfants (de la naissance à 3-4 ans) Pour l'enfant, le fait de partir à l'étranger est difficile à se représenter. En revanche, quitter le quotidien, se séparer des gens et des lieux auxquels il est habitué et qu'il aime, est un travail psychique qui ne lui est pas inconnu. En effet, le grand

enjeu de la petite enfance est la séparation, puisque l'enfant ne peut grandir de manière saine que séparé et autonome. Il est donc, dès tout petit, déjà confronté à la perte (notamment la première, celle de la fusion avec sa mère). Il apprend à y faire face, à l'intégrer et à se construire des ressources personnelles pour surmonter cette première séparation, puis toutes les autres qui ponctueront son existence et lui permettront de devenir un sujet singulier et indépendant. Le fait de partir/quitter, dans le cadre d'un projet d'expatriation, va le renvoyer à ce travail de renoncement complexe qu'il effectue depuis sa naissance en se construisant lui-même. Suivant la qualité des liens avec son environnement (notamment proche, c'est-à-dire son premier objet d'amour: sa mère, puis son père et tous les substituts d'images parentales) et la manière dont les différentes étapes du processus d'autonomisation ont été franchies, l'enfant a acquis plus ou moins de ressources. Il a également intégré plus ou moins de sécurité et de confiance dans les liens, en fonction de son histoire personnelle. Il est donc plus ou moins apte à se séparer, renoncer et faire le travail d'abandon nécessaire à toute séparation. Et partir vivre à l'étranger va raviver toute cette problématique à laquelle il sera de nouveau confronté. Il a en effet à quitter un environnement quotidien auquel il est habitué, une routine qui le rassure et le structure. Cependant, les liens avec ses principaux « objets d'amour» (sa mère, son père et, le cas échéant, ses frères et sœurs) resteront identiques et présents au quotidien, ce qui atténuera la douleur de la perte. Le

travail de séparation - l'abandon de « sa vie d'avant» - qu'il
aura à effectuer, bien qu'il reste important dans cette configuration, est d'une intensité relative dans le cas où le cadre affectif familial de l'enfant reste similaire. C'est ainsi que le jeune enfant, au cours de l'annonce d'un départ familial en expatriation, aura davantage à gérer les sentiments induits par le fait de quitter; d'autant plus qu'il est encore incapable de se projeter dans l'inconnu de l'avenir. Son immaturité l'empêche en effet de comprendre cette notion trop 20