//img.uscri.be/pth/dac694387cb383d60508ccdf4f7bc287603fcda6
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'université Abdou Moumouni de Niamey

De
249 pages
L'université Abdou Moumouni du Niger est confrontée depuis une décennie à une crise multidimensionnelle. Comment envisager la réforme des enseignements supérieurs dans un contexte de crise financière aiguë et de paupérisation accélérée des populations ? Pour l'auteur, le développement des ressources humaines et en particulier des compétences supérieures, scientifiques et techniques, doit constituer une des toutes premières priorités des Etats Africains, confrontés à l'analphabétisme, au sous-développement et à la pauvreté.
Voir plus Voir moins

L'UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI DE NIAMEY

@ L'HARMATTAN,2007 5-7, rue de l'École-Polytechnique;

75005 Paris

http://www.1ibrairieharmattan.com diffusion.harmattan(Q),wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-03791-5 EAN: 9782296037915

ABOUBACAR YENIKOYE ISMAEL

L'UNIVERSITE ABDOU MOUMOUNI DE NIAMEY
ORGANISATION ET ASPECTS QUALITATIFS DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AU NIGER

L'Htmattan

REMERCIEMENTS

La réalisation de ce travail a été rendue possible grâce à la collaboration de nombreux responsables et bénéficiaires de l'enseignement supérieur. Nous tenons à leur témoigner ici notre profonde gratitude. Il s'agit: du Recteur et du Vice Recteur de l'Université Abdou Moumouni des Doyens des Facultés et du Directeur de l'E.N.S. des Enseignants Chercheurs de l'Université des Chefs des Départements des Facultés des Secrétaires Principaux des Facultés des Chefs des Services de Scolarité et de bibliothèque des Facultés, école et Instituts, et du chef du Service Central de la Scolarité des responsables des Etablissements publics et privés d'enseignement supérieur Enfin, nos remerciements s'adressent à tous ceux dont les noms n'ont pas été cités, et qui ont apporté leur concours à la réalisation de cette étude.

L'auteur.

AVANT-PROPOS L'Université Abdou Moumouni du Niger est confrontée depuis une décennie à une crise multidimensionnelle dont les principales manifestations sont les suivantes: réduction significative des capacités de financement de l'enseignement et de la recherche dégradation importante du taux d'encadrement au sein de nombreuses facultés cloisonnement entre Facultés, entre Facultés et Instituts et cloisonnement des départements d'enseignement et de recherche faible efficacité interne et externe du système non exécution des programmes d'enseignement face aux grèves répétées et aux années blanches. L'on pourrait allonger la liste des défis auxquels l'Université Abdou Moumouni et le système d'enseignement supérieur d'une manière générale doivent faire face. Comment donc envisager la reforme des enseignements supérieurs dans un contexte de crise financière aiguë et de paupérisation accélérée des populations? La tentation n'est-elle pas forte de recourir aux formules classiques qui préconisent, face à la crise financière, la réduction du nombre d'étudiants à inscrire à l'Université, par la mise en œuvre de critères sélectifs plus accentués, de concours d'entrée, ou de numerus clausus, la réduction des salaires et des allocations afin de mettre en adéquation les moyens disponibles (et limités) avec la capacité stricte d'accueil et de formation?

Le problème que suggère une telle démarche dans le contexte historique d'une société en transition est que faute d'une gestion rigoureuse aux plans économique, financier, administratif et social, les moyens s'amenuisant, arrivera très vite le moment où l'institution (faute de ressources) ne pourra plus inscrire ou recruter et cessera de fonctionner. Tout simplement. . .. Alors que faire? Quelle démarche suggérer pour l'élaboration d'un plan de reforme stratégique, conscient qu'aucun pays ne peut aujourd'hui raisonnablement tourner le dos au mouvement de globalisation de l'économie et de mondialisation dans les domaines de la science et de la communication, de la technique et de la technologie? Le développement des ressources humaines et en particulier des compétences supérieures, scientifiques et techniques, ne doit-il pas constituer une des toutes premières priorités de nos Etats, confrontés à l'analphabétisme, au sous développement et à la pauvreté?

10

RESUME

Données techniques de bases: Cinq Facultés Une Ecole Normale Supérieure Trois Instituts de Recherche 247 enseignants chercheurs 265 agents administratifs et techniques des facultés 5728 étudiants en 1997-1998 Huit établissements publics d'enseignement supérieur Douze établissements privés d'enseignement supérieur La présente étude vise à conduire la réflexion sur aspects d'organisation académique et qualitatifs l'enseignement supérieur au Niger et à formuler recommandations susceptibles d'améliorer performances et l'efficacité du système. les de des les

Sur le plan de l'organisation académique, l'étude a permis de relever de nombreuses difficultés et a formulé des recommandations, concernant: L'organisation facultés, administrative de l'Université et des

l'organisation académique et pédagogique par le décloisonnement des facultés et des départements, etc.

Sur le plan qualitatif, la présente étude a mis en évidence: la faible proportion d'enseignants de rang magistral, de nombreux problèmes d'encadrement pédagogique et humain, une faible performance interne, notamment dans le premier cycle qui se caractérise par des taux importants d'échec, des effectifs de plus en plus élevés face à une faible capacité d'accueil, une faible proportion de filles, une forte tendance littéraire chez les bacheliers. Sur le plan général, il a été noté l'absence d'un plan national de développement de l'enseignement supérieur, et d'une manière plus spécifique, l'absence d'une politique cohérente et planifiée de ce secteur, où de nombreux établissements publics et privés coexistent sans aucune coordination, encore moins un contrôle nécessaire du Ministère chargé de l'enseignement supérieur. A ces différents problèmes relevés et bien d'autres, vient s'ajouter une situation financière des plus préoccupante. La mise en œuvre de la nouvelle loi portant orientation du système éducatif nigérien et la prise en compte des propositions formulées pour les court et moyen termes, permettront nous l'espérons de résorber quelque peu, les problèmes auxquels l'enseignement supérieur nigérien doit faire face.

12

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS U.A.M. : Université Abdou Moumouni F.S. : Faculté des Sciences F.L.S.H. : Faculté des Lettres et Sciences Humaines F.A. : Faculté d'Agronomie F.S.E.J. : Faculté des Sciences Economiques et Juridiques F.S.S. : Faculté des Sciences de la Santé E.N.S. : Ecole Normale Supérieure I.R.E.M. : Institut de Recherche en Mathématiques I.R.S.H : Institut de Recherche en Sciences Humaines I.R.I. : Institut des Radio Isotopes C.F.E.P.P. : Certificat de Fin d'Etude du Premier Degré D.U.E.J.G. : Diplôme Universitaire d'Etudes Juridiques Générales D.U.E.E.G. : Diplôme Universitaire d'Etudes Economiques Générales D.U.E.S. : Diplôme Universitaire d'Etudes Scientifiques D.U.E.L. : Diplôme Universitaire d'Etudes Littéraires D.E.A. : Diplôme d'Etudes Approfondies CRESA: Centre Régional pour l'Enseignement Spécialisé en Agriculture T.P. : Travaux Pratiques T.D ; : Travaux Dirigés PRo : Professeur M.C. : Maître de Conférence M.A. : Maître Assistant A. : Assistant 13

B.U. : Bibliothèque Universitaire S.N.E.C.S ;: Syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Supérieur E.N.S.P. : Ecole Nationale de Santé Publique I.F.T.I.C.: Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication E.A.M.A.C. : Ecole Africaine de la Météorologie et de l'Aviation Civile P.A.T. : Personnel Administratif et Technique E.N.A. : Ecole Nationale d'Administration I.N.J.S. : Institut National de la Jeunesse et des Sports E.M.I.G. : Ecole des Mines et de la Géologie E.S.I.E ; : Ecole Supérieure d'Informatique et d'Electronique E.S.C.C.O.M. : Ecole Supérieure de Commerce et de Comptabilité CELECMI: Centre d'Electronique et de Micro Informatique INEP : Institut Nigérien d'Enseignement Professionnel I.S.A.G.: Institut Supérieur d'Administration et de Gestion

14

INTRODUCTION

a) Le cadre général La présente étude, ainsi qu'il a été déjà souligné, vise à cerner les questions relatives à l'organisation académique et aux aspects qualitatifs de l'Enseignement Supérieur au Niger. Il s'agit donc d'une problématique centrale, placée au cœur de la reforme du système d'enseignement supérieur. La perspective choisie pour traiter ces différents aspects est à la fois dynamique et globale. dynamique car nous avons opté pour une approche qui tentera d'analyser les questions posées dans leur évolution historique, globale, car nous traiterons des aspects liés à l'Université de Niamey, mais tenterons également une incursion dans les autres établissements publics et privés d'enseignement supérieur existant au Niger. Rappelons à cet effet, les principaux objectifs de la recherche Il s'agira de conduire:

- l'évaluation de la qualité de l'enseignement, - l'adaptation des curricula (mise à niveau international, équivalences, professionnalisation ...) - l'analyse des redoublements (importance, causes, conséquences sur les coûts...)

- l'encadrement

dont le tutorat, - les besoins en formation des enseignants,

- les conditions
bourses,

d'attribution et de maintien des

- l'organisation documentaire. Nous conduirons également l'analyse des rapports internes à l'Université Abdou Moumouni (Rectorat, Facultés, Instituts et Ecoles ...) :
~

admission et mobilité des étudiants, problèmes coordination des relations nationales et rôle et composition des conseils de

d'équivalences et de complémentarité des études;
~

internationales;
~

départements, de facultés, d'instituts, d'écoles et d'Université,
~

mandat et élection du Recteur, du Vice-Recteur,

des Doyens, des Directeurs et Chefs de départements, Chefs de départements adjoints et membres de Conseils.
~

organisationde la scolarité.

Les flux d'étudiants et la carte d'enseignement supérieur (distribution des étudiants et des établissements d'enseignement supérieur et de recherche) 18

~

l'entrée dans les établissements d'enseignement les contrôles des connaissances et le contrôle les redoublements, passages, abandons et

supérieur (Université ...) et la gestion des flux.
~

pédagogique,
~

exclusions.
~ ~

les dérogations, les changements de filière et la mobilité des les relations entre Facultés, instituts et écoles, l'optimisation des créneaux d'enseignement en

étudiants.
~ ~

relation avec les milieux extérieurs.

L'enseignement La recherche, La carrière académique Les bourses de l'enseignement supérieur et de la recherche; Les affectations budgétaires en faveur des actions

pédagogiques et de recherche;

,

Les conditions de travail des personnels L'analyse couvrira en conséquence:

- les aspects académiques
19

et pédagogiques - les aspects infrastructurels (équipements, moyens

matériels, etc.) - les ressources humaines (enseignants, étudiants, personnel administratif et technique)

- les questions institutionnelles - les aspects relationnels entre communautés - les reformes nécessaires.
c) La démarche générale Trois grandes parties constituent la trame de la présente étude et du rapport. Concernant la première partie, elle abordera les aspects suivants: 1) Corrélation universitaires Il s'agira d'apprécier l'adéquation entre les niveaux: baccalauréat / première année d'université, afin de conduire la réflexion dans les domaines de :
~

entre les niveaux

secondaires

et

l'adaptation des programmes: secondaires universitaire de la reforme du baccalauréat et des sanctions disciplinaires et judiciaires nécessaires dans les 20

~

cas avérés de fraude ou de fuite aux épreuves d'examen. 2). Les Programmes et les Enseignements L'analyse et la réflexion porteront sur ce domaine afin d'apprécier:
~

l'adaptation des programmes à l'évolution de la l'exécution des programmes le contrôle de l'exécution des programmes au

science et de la connaissance
~
~

plan de l'enseignement.

3) Les enseignants-chercheurs Il s'agira d'analyser les aspects relatifs:

- à l'adaptation des curricula - l'encadrement dont le tutorat - les besoins en formation
- l'évaluation des enseignements et des enseignants - les conditions de recrutement. Tous ces aspects seront examinés de manière à conduire l'investigation sur les principales difficultés et 21

formuler les recommandations nécessaires pour permettre un fonctionnement optimal du système d'enseignement supérieur au Niger.
4). Les enseignants vacataires

L'Université de Niamey recrute chaque année de nombreux enseignants vacataires. Dans certaines Facultés, ils représentent de 40 à 60 % du corps enseignant. La gestion de ce corps s'avère alors particulièrement délicate. L'étude visera à faire le point des problèmes que suggèrent les enseignements dispensés par les vacataires et fera des recommandations en vue de l'élaboration d'un cadre juridique réglementant cette activité: choix des vacataires, respect des règles de contrôle effectif de l'exécution des enseignements confiés etc. 5). Les Personnels Administratifs P.A.T. Il s'agira de conduire des investigations et formuler les recommandations utiles, relatives: de qualification des P.A.T. face aux exigences des tâches confiées, et Techniques:

- aux niveaux

22

en formation et en recrutement ainsi qu'aux aspects sociaux et de respect de la réglementation en vIgueur. 6). Les Etudiants L'étude visera à apprécier les difficultés relatives à l'accueil des étudiants dans les différentes Facultés. Il s'agira également d'examiner les questions liées aux taux d'encadrement, ainsi qu'aux conditions d'accès dans les Facultés, la répartition des étudiants selon le sexe, les questions d'orientation et d'information des étudiants, les conséquences au plan du recrutement à la fonction publique, la compétitivité internationale. En dehors de ces aspects liés aux ressources humaines et relatifs aux programmes (avant l'entrée et après l'entrée à l'Université) l'étude se penchera sur les aspects d'organisation académique notamment la scolarité, la gestion des bibliothèques, équipements, etc. 7) Concernant la Scolarité Il s'agira d'apprécier l'organisation et la gestion des services de la scolarité des Facultés et Ecoles, les 23 les infrastructures et

- aux besoins

questions relatives à l'informatisation de ces services, la formation du personnel, les difficultés rencontrées, afin, de formuler les recommandations visant à améliorer le fonctionnement et les prestations de ces services. 8). Documentation et Gestion des bibliothèques L'objectif visera à faire le point du fonds documentaire disponible dans les Facultés, Instituts et Ecoles, apprécier les questions liées à sa gestion et à son renouvellement (mesure et sanctions face à la grande déperdition d'ouvrages empruntés par étudiants et enseignants, informatisation, commandes, abonnements aux revues, etc..) 9). Infrastructures et Equipements Nous établirons une situation exhaustive des infrastructures disponibles, l'état physique des bâtiments et matériels divers, les besoins exprimés, les questions relatives à la gestion des bâtiments et du matériel, les besoins en laboratoires et moyens de recherches sur le terrain, etc.

24

10). Les performances du système universitaire Nous aborderons la présentation des résultats dans les différentes facultés. La seconde partie traitera de l'analyse des aspects liés à l'organisation académique et aux aspects qualitatifs; alors que la troisième partie abordera les propositions de solutions et les recommandations nécessaires.

25