La part du langage : pratiques professionnelles en formation

De
Publié par

Cet ouvrage porte sur la formation initiale et continue des professionnels de l'éducation, de l'enseignement, de la santé. Côté apprenant : comment concilier les expériences singulières égrainées au fil des espaces de formation? Côté formateur : quelle place donner à l'apprenant ? Comment contribuer à la construction d'une expérience professionnelle ? A quelles résistances ont-ils à faire face ? L'ouvrage permet de comprendre les pratiques de formation, tout en considérant avec sérieux la thèse selon laquelle le langage impacte les pratiques professionnelles en formation.
Publié le : mardi 1 septembre 2015
Lecture(s) : 29
Tags :
EAN13 : 9782336389615
Nombre de pages : 348
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ouvrage coordonné par Kristine BALSLEV, Laurent FILLIETTAZ, Solange CIAVALDINI-CARTAUT et Isabelle VINATIER
Action & Savoir
La part du langage : pratiques professionnelles en formation
16/07/2015 10:54
La part du langage : pratiques professionnelles en formation
Action et savoir – RECHERCHE  ACTION ET SAVOIR – RECHERCHE est une collection d'ouvrages de recherche s'adressant particulièrement à des professionnels et à des chercheurs intéressés par la théorisation de l'action dans les champs de pratiques, et par les rapports entre constructions des activités et constructions des sujets. Elle est fondée sur l'hypothèse de liens étroits et réciproques entre engagement de l'action et production de savoir.Elle est dirigée par J.-M. Barbier.
Dernières parutions Françoise CROS, Edwige BOMBARON et Marie-Laure VITALI, Doctorat et monde professionnel, 2014. Jérôme GUERIN,Activité collective et apprentissage. De l’ergonomie à l’écologie des situations de formation, 2012. Ludovic BOT, Marie-Laure VITALI,Modélisation et activités des ingénieurs, 2011. Patrick KUNEGEL,Les maîtres d’apprentissage. Analyse des pratiques tutorales en situation de travail,2011. André ZEITLER,Les apprentissages interprétatifs, 2011. Jean-Marie BARBIER, Christian CHAUVIGNÉ, Marie-Laure VITALI,Diriger : un travail, 2011. Martine DUTOIT,Etre vu, se voir, se donner à voir,2011.. Anne-Lise ULMANN,Dans les pas des contrôleurs de prestations sociales. Travailler entre droit et équité, 2010. R. WITTORSKI,Professionnalisation et développement professionnel, 2007. J.-M. BARBIER, E. BOURGEOIS, G. de VILLERS, M. KADDOURI (Eds),Constructions identitaires et mobilisation des sujets en formation, 2006. Françoise CROS (Ed.),Ecrire sur sa pratique pour développer des compétences professionnelles, 2006. Maryvonne SOREL et Richard WITTORSKI (Coord.),La professionnalisation en actes et en questions, 2005.
Ouvrage coordonné par
Kristine Balslev, Laurent Filliettaz, SolangeCiavaldini-Cartaut et Isabelle Vinatier La part du langage : pratiques professionnelles en formation
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06719-3 EAN : 9782343067193
SOMMAIRE
Introduction ......................................................................................9Kristine Balslev et Solange Ciavaldini-Cartaut
Partie 1La part langagière dans l’activité tutoraleOffre et prise de place : l'accomplissement des configurations de participation à l'interaction tutorale .............31Isabelle Durand, Dominique Trébert et Laurent Filliettaz Des entretiens de conseil problématiques entre conseillers pédagogiques et enseignants débutants : dissémination ou congruence ? ....................................................61Isabelle Vinatier La dimension discursive de la transmission du savoir-être dans la relation tutorale .................................................................93Marty Laforest et Ariane Normand Étayer la formalisation de l’expérience : une analyse de l’activité d’accompagnement en Validation des Acquis de l’Expérience ............................................................................ 119Vanessa Rémery
Partie 2Médiations langagières et développement professionnel dans la formation des enseignantsLe rôle de la médiation langagière dans la compréhension du concept de zone proximale de développement................. 153Michèle Venet, Enrique Correa Molina et Frédéric Saussez Les entretiens de réflexion sur la planification et leurs effets sur de futurs enseignants ............................................................ 187Jacqueline Beckers, Nathalie François et Stéphanie Noël Repenser la réflexivité dans les entretiens de conseil pédagogique en formation d’enseignants................................. 221Solange Ciavaldini-Cartaut
(Se) former dans l’alternance : des mondes de discours en dés-équilibre............................................................................ 249Sabine Vanhulle Entretiens de stage : interventions discursives des tuteurs dans l’évolution des préoccupations des enseignants en formation ...................................................................................... 281Kristine Balslev, Dominika Dobrowolska, Santiago Mosquera Roa et Edyta Tominska Conclusion.................................................................................... 315Laurent Filliettaz et Isabelle Vinatier Présentation des auteurs............................................................. 333
8
INTRODUCTION Éclairer les pratiques de formation du point de vue des discours
Kristine Balslev et Solange Ciavaldini-Cartaut
Actuellement, les systèmes de formation des enseignants et d’autres professionnels des métiers dits « de l’humain » (Clénet & Poisson, 2012) sont fondés, selon un principe d’alternance, non seulement sur des apports de contenus scientifiques, académiques ou techniques, mais également sur des dispositifs en lien avec des expériences professionnelles. Les systèmes de formation accordent une part importante à une pluralité de situations d’interactions verbales : entretiens pédagogiques, de conseil, de stage, de réflexion, d’explicitation. Ce qui caractérise ces situations de formation, c’est l’ancrage des échanges entre formateurs et formés au plus près de l’activité professionnelle devenue objet de réflexion et d’analyse conjointes. Mobilisant des formateurs pluri-catégoriels, ces situations « tiennent le principe de l’alternance » en confrontant les formés au travail réel, qu’ils se préparent à exercer ou auquel ils sont confrontés ponctuellement et en leur permettant d’établir des liens avec les apports de connaissances plus théoriques faits en centre de formation ou à l’Université. Toutefois, ces situations, bien que considérées comme cruciales dans l’apprentissage professionnel, demeurent insuffisamment investiguées du point de vue des discours de formation qui s’y trouvent produits. Ces derniers sont pourtant susceptibles d’éclairer l’activité située des formateurs, ainsi que la contribution potentielle des situations d’entretien aux processus de développement professionnel des formés.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.