//img.uscri.be/pth/e70326a1e4fef29fed30f801a9a121b14ce98a4e
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La pédagogie générale

De
146 pages
Ce manuel de pédagogie générale vient enrichir les outils d'encadrement pédagogique et didactique dans les écoles congolaises, où les supports d'enseignement ne sont pas légion. Il propose de s'intéresser successivement à la définition des concepts clés, à un aperçu historique du domaine, aux rapports existant entre la pédagogie et certaines sciences, à quelques considérations importantes de l'éducation, aux principaux types d'éducation, aux grands courants de la pédagogie actuelle, à la connaissance de l'enfant, aux méthodes pédagogiques et à l'importance d'une vraie collaboration entre l'école, la famille et la société.
Voir plus Voir moins
LAPÉDAGOGIE GÉNÉRALE
Notes de cours Dirigée parBenjamin Mulamba Mbuyi
L'objet de la collection est de susciter les publications dont la vocation est double : d'une part offrir aux professeurs d'universités l'opportunité de publier leurs notes de cours, utilisées tout au long de leur carrière, et d'autre part offrir aux étudiants et chercheurs les outils de travail dont ils ont grandement besoin. La collection s’adresse principalement aux étudiants et se propose d’envisager toutes les questions qui touchent tous les aspects de droit, de science politique et de relations internationales qui font l’objet d’un enseignement universitaire autonome. Nous privilégierons la publication de manuels de grande qualité scientifique qui seront mis à la disposition des étudiants, régulièrement révisés comme des outils pédagogiques et utilisés dans un grand nombre d’institutions universitaires à travers le monde.
Déjà parus :
StanislasBOGOY NANGAMA,La pédagogie comparée, Historique, Théories et Méthodes, 2013. Floribert Nzuzi MAKAYA,Les finances publiques dans les constitutions de la République démocratique duCongo, 2012. Kazumba K. TSHITEYA,Introduction aux théories et doctrines politiques et sociales, 2012. Benjamin MULAMBAMBUYI,Droit International Public, Les sources, 2012. Benjamin MULAMBAMBUYI,Droit des Organisations Internationales, 2012.
StanislasBOGOY NANGAMA
LAPÉDAGOGIE GÉNÉRALE
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-02698-5 EAN : 9782343026985
PRÉFACE
Le manuel de pédagogie générale de StanislasBOGOY NANGAMA, arrive à point nommé dans le monde éducatif congolais où les supports d’enseignement ne sont pas légion. L’auteur a eu une idée louable de produire un manuel de pédagogie, de le mettre à la disposition des enseignants, des apprenants et de tous ceux qui s’intéressent aux questions de l’éducation.
Dans son ouvrage, l’auteur fait bénéficier le lecteur de son expérience d’enseignant de pédagogie générale à l’Université de Kisangani et à l’Université Mariste de la même ville.
Par ailleurs, Monsieur StanislasBOGOY NANGAMAa eu le souci de fournir, aux futurs enseignants, les informations indispensables à l’exercice de la profession enseignante.
C’est pourquoi on trouve dans ce manuel, au premier chapitre les définitions des concepts de base comme l’éducation, la formation, l’enseignement, l’apprentissage et la pédagogie.
Dans le second chapitre, l’auteur traite de l’histoire de l’évolution de la pédagogie depuis l’antiquité jusqu’à nos jours en faisant allusion à la pédagogie traditionnelle ancienne ou empirique, à la pédagogie libertaire, à la pédagogie rénovée et à la pédagogie expérimentale.
Si les relations entre la pédagogie et d’autres disciplines scientifiques telles que la biologie, la sociologie, la psychologie et la philosophie ont intéressé l’auteur dans le troisième chapitre, les considérations particulières sur l’importance et la nécessité de l’éducation, sur les possibilités, limites et
5
conceptions de l’éducation, sur l’éducation à la paix, sur le droit à l’éducation, etc. font l’objet du quatrième chapitre. En outre, l’auteur expose de façon succincte les théories contemporaines de l’éducation de YvesBertrand au chapitre cinquième, les principaux types d’éducation au chapitre sixième mais aussi les grands courants de la pédagogie contemporaine au septième chapitre.
Après avoir traité des sujets d’ordre général lié à la pédagogie dans les sept premiers chapitres de son manuel, l’auteur examine dans les quatre derniers chapitres des questions particulières. Il s’agit de la connaissance de l’enfant jugée être de grande importance avec une insistance sur les moyens de le connaître dont l’observation. Le chapitre huit répond à cette préoccupation de l’auteur.
Dans le chapitre neuvième, l’auteur traite de l’enseignant en insistant sur la formation qui doit le rendre capable d’exercer avec efficacité son métier. Les méthodes pédagogiques font l’objet du dixième chapitre qui traite successivement de la méthode expositive, de la méthode démonstrative, de la méthode active, de la méthode de la découverte personnelle ainsi que de la méthode interrogative.
Enfin, le chapitre onze traite de l’école et de la société. Pour l’auteur, l’école est l’expression de la communauté sociale et elle est un instrument qui favorise le développement. En conclusion, nous pouvons affirmer que le présent manuel, vient enrichir les outils d’encadrement pédagogique et didactique dans les écoles congolaises. Nous lui souhaitons une large audience dans le monde de la culture et de l’éducation. Jean KANGAKALEMBAVITA. Docteur en Sciences psychologiques. Professeur émérite.
INTRODUCTION
La qualification du mot pédagogie n’est pas aisée à cause de différents sens et usages que l’on en fait. Parmi ces derniers, l’un la qualifie en peu de mots de l’art et de science de l’éducation. Par ailleurs, l’enfant est le sujet de l’éducation et celle-ci l’objet de la pédagogie.Cependant, l’éducation pose de nombreux problèmes surtout relatifs à l’enfant et à l’adolescent. C’est la raison pour laquelle le pédagogue s’adonne avec intérêt à l’étude de ces derniers en vue de parvenir à améliorer, à perfectionner des techniques éducatives et des enseignements voire à découvrir de nouvelles techniques et des méthodes pédagogiques pour cette fin. Àce sujet, certains novateurs s’évertuent à rompre définitivement avec les anciennes traditions pédagogiques en réorganisant l’éducation et l’enseignement sur de nouvelles bases dites scientifiques.
Àcette œuvre, les pédagogues et les psychologues ne sont pas les seuls à s’intéresser à l’enfant et à l’adolescent, aussi bon nombre d’autres spécialistes (biologistes, hygiénistes, médecins, sociologues, juristes, philosophes…) apportent-ils leurs contributions pour édifier une pédagogie que tous souhaitent vraiment scientifique. Dans ces conditions, la pédagogie est constamment enrichie d’efforts scientifiques nouveaux de ces sciences auxiliaires nécessaires. Il est important de préciser que l’éducation est du domaine de l’action.Cependant, l’action éducative n’est ni automatique, ni à sens unique.Elle est très souvent précédée, accompagnée,
7
suivie d’une réflexion plus ou moins théorique, plus ou moins scientifique, plus ou moins personnelle. La pédagogie apparaît donc comme cet effort de réflexion sur l’action éducative.C’est ainsi en 1910,Gellerier avait défini la pédagogie comme la théorie générale de l’art de l’éducation.
Par ailleurs, en face de différentes tendances dont font usage lesÉtats en matière de l’éducation, il est tout indiqué de faire la part des choses et d’insister sur des aspects importants d’éducation : les droits et les devoirs respectifs des différents responsables, les agents éducatifs et la société.
CHAPITRE1
DÉFINITIONDE CONCEPTS
Dans le présent chapitre, nous nous employons à définir les concepts ci-après qui sont en relation avec la pédagogie générale : éducation, formation, instruction et enseignement. 1.1Éducation « Rien de plus simple, semble-t-il que de définir les mots éducation et pédagogie. Pourtant, dès le premier pas, les difficultés surgissent. » (Hubert, 1970, p.1).
Àce propos,Grieger précise que ces difficultés proviennent du nombre, de la nature et de la complexité de problèmes que posent ces deux vocables.Des précisions sont donc nécessaires.
Au sens étymologique, éduquer provient du verbe latin e-ducere qui signifie conduire hors de, qui veut dire conduire d’un état à un autre. Signalons que dans ce sens, le mot éducation n’a pas gardé beaucoup de marques significatives.
« L’éducation, dit Littré, est l’action d’élever un enfant, un jeune homme, un ensemble des habitudes intellectuelles ou manuelles qui s’acquièrent et un ensemble des qualités morales qui se développent. » Autant de mots, autant de problèmes, fait remarquer Hubert, qui dit en outre, que si nous nous tournons vers les philosophes, la diversité des définitions est aussi grande que la diversité des doctrines. Par ailleurs, Planchard mentionne que l’absence d’une terminologie stable et uniforme explique bien des
9