Fables amusantes, avec une table générale et particulière des mots, et de leur signification en anglais, selon l'ordre des fables

De
# *. \ AMUSANTES,FABLES TABLE GENERALE ET PARTICULIERE MOTS, ET DE LEUR SIGNIFICATION EX ANGLAIS, SELON LORDRE DES FABLES, Par JEAN PERRIN. REVUE ET CORRIGEE PAR CHARLOTTE WRIGHT. A LONDRES ; CHEZ THOMAS T E G G, CHEAPSIDE. 1840. tf Impritré par J. Haddon. Castle Street, Finç'".:rT. PREFACE. quiLes Fables ont plu de tout temps; ce paraît par l'estime qu'en ont faite les Sages et les Philosophes anciens et modernes. Socrate employa les derniers d'EsoPE en vers; etmomens de sa vie à mettre celles Platon, quoiqu'il exclue Homère de sa république, y Fabuliste Phry-accorde une place très honorable au gien. Locke, célèbre philosophe Anglais, dit dans son letraité de VEducation, que les Fables d'EsoPE sont livre le plus propre à divertir,et à occuper l'esprit des enfans et qu'elles peuvent même fournir de bonnes ré- flexions aux personnes parvenues à la maturité de l'âge. superflu l'utilité des Fables: elleIl est d'insister sur est généralement reconnue; j'ajouterai seulement que les suivantes ne sont pas toutes originales; j'ai tâché de les rendre nouvelles, par les changemens que j'y ai introduits, et de les embellir par le tour que j'ai donné à la narration. Je ne me suis pas mis en peine d'inventer de nouveaux trouve dans les livres, m'ont suffi.acteurs ceux qu'on ; lelieu d'entrer dans des discussions critiques surAu modernes, qui m'ont précédé dansmérite des auteurs de faire quelques re-d'écrire, je me contenteraice genre principales beautés de I'Apologue.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 308
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 188
Voir plus Voir moins

#
*.
\AMUSANTES,FABLES
TABLE GENERALE ET PARTICULIERE
MOTS,
ET DE LEUR
SIGNIFICATION EX ANGLAIS, SELON LORDRE DES FABLES,
Par JEAN PERRIN.
REVUE ET CORRIGEE PAR CHARLOTTE WRIGHT.
A LONDRES
;
CHEZ THOMAS T E G G,
CHEAPSIDE.
1840.tf
Impritré par J. Haddon. Castle Street, Finç'".:rT.PREFACE.
quiLes Fables ont plu de tout temps; ce paraît par
l'estime qu'en ont faite les Sages et les Philosophes
anciens et modernes. Socrate employa les derniers
d'EsoPE en vers; etmomens de sa vie à mettre celles
Platon, quoiqu'il exclue Homère de sa république, y
Fabuliste Phry-accorde une place très honorable au
gien. Locke, célèbre philosophe Anglais, dit dans son
letraité de VEducation, que les Fables d'EsoPE sont
livre le plus propre à divertir,et à occuper l'esprit des
enfans et qu'elles peuvent même fournir de bonnes ré-
flexions aux personnes parvenues à la maturité de l'âge.
superflu l'utilité des Fables: elleIl est d'insister sur
est généralement reconnue; j'ajouterai seulement que les
suivantes ne sont pas toutes originales; j'ai tâché de les
rendre nouvelles, par les changemens que j'y ai introduits,
et de les embellir par le tour que j'ai donné à la narration.Je ne me suis pas mis en peine d'inventer de nouveaux
trouve dans les livres, m'ont suffi.acteurs ceux qu'on
;
lelieu d'entrer dans des discussions critiques surAu
modernes, qui m'ont précédé dansmérite des auteurs
de faire quelques re-d'écrire, je me contenteraice genre
principales beautés de I'Apologue. Cemarques sur les
bon goût, et ce qui a toujoursqui plaît aux personnes dey
agrémens pour elles, c'est une certainede nouveaux
sais quel en-charme particulier, un je negaieté, un
à concevoir qu'à expliquer, etjouement, qui est plus facile
Fontaine le meilleur modèle. Je nedont La est
puisse être comparé auprétends pas que mon ouvrage
plus grande ambition a été d'imiter ce célèbresien; ma
m'a semblé que l'actionécrivain, et d'égayer les récits où il
par des peintures naïves, gracieusesen était susceptible,
et enjouées.naturelles, et par des images riantes, viveset
de trans-de gaieté dans I'Apologue, c'estUne source
dénominations humaines; commeporter aux animaux des
Fourmi, etc. etTaureau, monsieur Renard, damemessire
propres ainsi appelle un chatde leur donner des noms : j
Fagoiin,Raminagrobis, etc. un singeGrippeminaud,
etc. un une maître Aliboron^rat RongemaiUc,etc. un
convenances,badinage, dirigé par de finesetc. Ce
Mothe. répand une diversitédit M. de lacomme
la langueur quiles Fables, et empêcheagréable dans
singe, derépétition de chat, dede la fréquentenaît
rat, etc.
auteur, sont encore un de>dit le mêmeLes réflexions,.
PREFACE. V
ornemens de la Fable ; mais elles doivent être courtes, et
aussi naturelles dans leur expression, qu'amenées natu-
rellement par le sujet Dame Fourmi n'est pas pa-
resseuse, elle a raison Un loup rempli de
douceur, s il en est de tels dans le monde Un lièvre
extrêmement triste et timide, ils le sont tous
entreLa guerre étant déclarée les animaux malgré leur
instinct, ils sont aussi que les hommesfous
Rongemaille eut beaucoup d'amis, ^e n'en doutepas, amis
de table, je veux dire; il en a beaucoup parmi lesy
hommes, etc.
Une autre source d'ornement, de plaisir et d'instruction,
ce sont les descriptions qui expriment les propriétés des
animaux et leurs divers caractères Un héron, oiseau
qui a le bec très-long et lesjambes très-hautes Deux
lézards, animaux ovipares, à quatre pieds et à longue
queue Vous m'entendez, dit maitre Aliboron : Je
vous entends très bien, répondit maître Grison, dressant
les oreilles La guenon, elignotant des yeux et
fronçant les sourcils Grippeminaud, le corps applati,
la queue allongée, et les yeux enflammés, avance à petits
pas, etc. d'un chat prêt à s'élancerce qui montre l'attitude
sur une souris. Ces descriptions ajoutent des grâces in-
dansexprimables à la Fable, quand elles sont renfermées
l'action : les exemples se présentent souvent mais ils sont
;
trop longs pour être insérés ici.
motsOn évite avec soin la fréquente répétition des
qui rendentdit-il. . . répondit-il .... répliqua-t-il
et qui sont opposésles Fables plates et languissantes ;
a 3agréable, naïf età cette gaieté, à cet enjoument, à ce style
caractériser ces sortes d'ouvrages.riant, qui doit
Dans la Table particulière, après un certain nombre de
dont la signification est facileFables, on a omis les mots
quelques autres qui s'écrivent de même enà savoir, et
d'arranger la TableAnglais, etc. La nouvelle méthode
des Fables épargnera indubitablement àselon l'ordre
vraiel'écolier beaucoup de temps et de peine, à trouver la
d'un mot qui en a quelquefois plusieurs. Onsignification
a fait quelques petits changemens dans la Morale, dont
la Fable.l'application convenait mieux à

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.