La langue française et la guerre

De
^-V m^'-. m^?-,--f^' i- ^1^'. i LA FRANÇAISELANGUE ET LA GUERRE —E, GREVIN IMPRIMERIE DE LAGNY DE FLERSROBERT DE l'académie française LA FRANÇAISELANGUE ET LA GUERRE PARIS LIBRAIRIE ACADÉMIQUE Gi%PERRIN ET LIBRAIRES-ÉDITEURS QUAI DES GRANDS-AUGUSTINS, 3335, 1922 Tous droits de reproduction de traduction réserves pour pajrs.et tous LA LANGUE FRANÇAISE GUERREET LA *,Messieurs Aca-A la séance solennelle des Cinq même,démies, il a cinq ans aujourd'huiy M. Paul Deschanel, dans un de ses dis- cours à la fois Yéhéments et ordonnés où 1. Ce discours a été prononcé par M. Robert de laFiers, délégué de l'Académie française, à séance le octobrepublique annuelle des Cinq Académies, 25 i921. 8 LA LANGUE FRANÇAISE ET LA GUERRE il ne manque jamais de dépenser si géné- reusement son talent et son cœur, énon- çait avec une vigoureuse sagesse les « Commandements de la Patrie » pendant la guerre. Les temps ont changé et nos devoirs avec eux. Nous nous apercevons nécessairechaque jour à quel point il est qu'aux guetteurs de la bataille succèdent les guetteurs de la Paix. Chacun de nous —dans son domaine, j'allais dire dans —son secteur, a mission d'interroger l'horizon et de chercher à deviner les périls de tous ordres susceptibles de menacer notre prestige qui n'a jamais été en droit d'exiger plus de respect et plus LA LANGUE FRANÇAISE ET LA GUERRE 9 quel-de dévouement.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 86
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 62
Voir plus Voir moins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.