Parler comorien

De
Publié par

Parler comorien est un livre de langue et de culture
comoriennes, qui permettra à l’apprenant de se familiariser
avec les us et coutumes comoriens, tout en acquérant
la langue qui sous-tend cette culture et ses spécificités
grammaticales.


Enseignant chercheur en linguistique
française et africaine à l’Université
des Comores et directrice adjointe
chargée de la recherche au CNDRS
(Centre national de documentation et
de recherche scientifique), Moinaecha
Cheikh Yahaya a occupé depuis son
retour aux Comores en 1984 de hautes fonctions administratives
et politiques, à savoir : directrice générale des
Affaires sociales, secrétaire générale à la Présidence de la
République, ministre de l’Éducation nationale, de la
Formation professionnelle et de la Francophonie et
secrétaire générale du Gouvernement.

Née à Moroni (Grande Comore) en 1955, l’auteur est
mère de trois enfants et grand-mère de deux petits-enfants.

Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 112
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782954316215
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ƊARASAYAHANDA/LEÇON1
1.Malawuliyano/Salutations
AFatimanaAɓuɗuwawonanangwalawuliyanao.FatimaetAɓuɗusesontrencontrés,ilssesaluent.Fatima :ƁoAɓu,barizahusha?Aɓuɗu,commentçava?Aɓuɗu :Ndjema. Çava.Fatima :Yehufanyihadje?CommentvasǦtu?Aɓuɗu :Ndjema.Bien.Fatima :Ngawemnono?Tuvasbien?Aɓuɗu :Ngamimnono.Jevaisbien.
ͳ͹
BAɓuɗu :Haɓari?Commentçava?Fatima :Ndjema.Bien.Aɓuɗu :HaɓarizahushaQuellessontlesnouvellesdumatin?Fatima :Salimina.Bonnes.CFatima :ƁoAɓu,hudjuha?Abudu,commentvasǦtu?Aɓuɗu :Tsidjuha.Jevaisbien.Fatima :Haɓarizahusha?Quellessontlesnouvellesdumatin.Aɓuɗu :Ndjema.Bonnes.DFatimangusumɓusbiyomɓaɓababe.Fatimaditbonjouràsonpère.Fatima :Kwezi.Mesrespects.
ͳͺ
Mɓaɓa :Mbona.PortesǦtoibien.Fatima :Haɓarizahushakwezi.Quellessontlesnouvellesdumatin.Mɓaɓa :Salama.Bonnes.EFatimangulawuuliyomdjeni.Fatimasalueunétranger.Fatima :Amba?Commentçava?Mdjeni :Mbapvi.Bien.Fatima :Zilawodje?Quellessontlesnouvelles?Mdjeni :Zilawondro.Bonnes.Fatima :Salimina?Ҫava?Mdjeni :Salimina. Ҫava.
2.Owanazioningwalawuliyanawoɓayinayahawo/Lesélèvessesaluententreeux
Hamɓa:Ɓariza?Djiɓu:Ndjema.Barizahusha?
Dis:Commentçava? Réponds:Bien.Quellessontlesnouvellesdumatin?
ͳͻ
Salimina.Bonnes.Ngawemnono?Tuvasbien?NgamimnonoJevaisbien.Yedje?Commentçava?Ndjema.Bien.Ɓarizaasubuhi?Quellessontlesnouvellesdumatin?Ndjema.Bonnes.Hufanyihadje?CommentvasǦtu?NdjemaBien.Weewe,hamɓa:Toi,dis:Ngawemnono?tuvasbien?Pvaho,djiɓu:Ettoi,réponds:Ngamimnono.Jevaisbien.Haɓari?Commentçava?Ndjema.Bien.FatimamlawuliyeAɓuɗu.FatimasalueAɓuɗu.Aɓuɗudje?Aɓuɗucommentçava?Ndjema.Bien.Ngawemnono?Tuvasbien?Ngamimnono.Jevaisbien.
3.Masomo/Lecture
Narilawuliyaneshingazidja.SaluonsǦnousencomorien. Yefundi ngurifundiso yeheeli owandru walawuliyanao. Am‐ waɓia Aɓuɗu : Lawulia Fatima. Aɓuɗu haandisa :Ɓarizahusha ? Fatima hadjiɓu : Ndjema. Apvasa Aɓuɗu harenge womdrongoo hawuzisa Mariamu : « Ye ngawe mnono » ? Mariamu hadjiɓu : « ngami mnono ».
ʹͲ
4.Mishindjiyaluɦa/Grammaire
Les salutations sont construites sur : Le verbe être :uǦkaNgamimnono.Je suis en bonne santé.Je vais bien.Ngawemnonoes en bonne santé ? Tu vas bien ?? Tu Le verbe être fait :uǦfanyihaTsifanyihandro.Je suis fait bien. Je vais bien.Hufanyihadjees fait comment ? Comment vas‐tu ?? Tu Surhaɓariȋinformation, nouvellesȌ Haɓari? Comment ça va ?? Nouvelles Haɓarizahushanouvelles du matin ? Bonjour !? Les Haɓariza?Nouvelles de ? Quelles sont les nou‐ velles ? N.B. Nous entendons souventɓariau lieu de la forme longue haɓari. Nous avons remarqué qu’en comorien on ne souhaite pas un bonjour mais on s’informe sur les nouvelles du matin. Les interjections :ye,ɓoYe: sert à interroger Ɓo: sert à interpeller quelqu’un, le nom de la personne inter‐ pellée sera coupé à l’avant dernière syllabe au premier appel : er ƁoAɓuappelȌ si la personne ne répond pas, on continue! ȋͳ e Aɓuɗu! ȋʹ appelȌ si la personne ne répond pas on reprend avecɓo.
ʹͳ
Les constructions figées Kwezi: il sert à saluer un supérieur ou tout simplement à s’adresser à une personne à qui on doit du respect. Kwezi!Je vous salue ! Mes respects ! Kariɓukwezi!Entrez, je vous en prie ! Amba? À cette question on répondra automatiquement par mbapvi, forme figée, ancienne, peu usitée, les Comoriens ne pourront pas vous donner la signification exacte de ces deux mots. Dje?Comment?sous‐entend « comment ça va ? ». Zilawo est une contraction de la formengazilawo:ellessepassent(leschosesdelavie). Zilawodjese passent comment ?? Elles Comment ça va ? SaliminaȋpaixȌ, sert à interroger sur la nature des informa‐ tions ; à la question«salimina»?On répondra«salimina»,lorsque qu’il n’y a rien de grave, lorsque vous n’avez pas de mauvaises nouvelles à annoncer.
5.Maɗawuzo/Exercices
Fasiri shingazidja / Traduis en shingazidja Bonjour AɓuɗBonjour ! u ! Comment vas‐tu ? Bien. Quelles sont les nouvelles ? Bonnes ! Djiɓu / Réponds Amba ? Ngawe mnono ? Zilawo dje ?Ɓariza husha ? Salimina ? (oɗi ? Ɓariza ?
ʹʹ
6.Wudjuzimakalima/Vocabulaire
apvasaɗarasaǦdjiɓu,uǦfasiri,uǦǦanɗisa,uǦǦrenge,uǦǦamɓa,uǦǦdjuha,uǦǦlawuliya,uǦuǦsha,uǦǦsumɓushiya,uǦwuzisa,uǦamɓiya,humǦbona,wamǦdjeni,waɗawuzo,mahaɗisi,maǦlawuliyano,mapvahoǦtimizi,umɗru,waweewemǦɗrongowo,miyeheeli
maintenantleçon(s)répondstraduirecommencerprendredireselever,seréveillersaluerfairejourdirebonjourdemander direàportetoibienȋaffectifȌ étranger,invitéexercicesdiscussions,conversationsalutationsettoiǦterminerǦdesgenstoiǦlaparole(s)lamanière
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi