Pierre et Jacques; ou, L'école de la jeunesse

De
••JUSTICE FRATERNITE NOUVELGEORGES ^ OU LEcoLe de LaJ£llN,ESSE Vxj LIBRAIRIE DELALAIN FRÈRES ç.^ l'ABlS .11;>, BOLLEVARP SAlST-dEHMAlN , 50Prix : 1 fr. PIERRE ET JACQUES ou L'ÉCOLE DE LA JEUNESSE Ce livre a obtenu la MÉDAILLE DU MUSÉE SOCIAL Social, rue Las-Cases, fondé en 1894,Le Musée 5, centralise et met gratuitement à la disposition du public travaux qui ont pour but, par l'organisation de lales solidarité, d'améliorer la condition matérielle et morale des travailleurs. '\.y^y^.y\j^y\y\.r>^ '^ ^Ny%_r\.rxy^,r\/^ y\..r\/^y^ -x/^.y-\^^.>^y^.^ honoré d'une souscription du MinistèreOuvrage de l'Instruction publique. \.r\.j~\/-^.r^y LIVREDE LECTURE COURANTE ^J^ "v. ^^j^^\/~K/~^j'\.r\^ '^.r\/^r PIERRE ET JACQUES ou l'Ecole de la Jeunesse PAR GEORGES NOUVEL « ... Il faut que le contact de la vie qui Venloure soil à loui instant pour l'enfant l'occasion d'un bienfaisant émoi déterminant cesse une »sans bienfaisante activité. (Léos Bourgeois.) 7« ÉDITION PARIS DELALAIN FRERES ÉDITEURS 115, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 115 Toute contrefaçon sera poursuivie conformément aux lois tous les; exemplaires sont revêtus de notre griffe. PREFACE primaire plaignentNos maîtres de l'enseignement se unsouvent de ne pas trouver à l'usage des enfants tendancesLivre de lecture qui soit en harmonie avec les de l'esprit moderne. les uns sontParmi les livres actuellement en usage, d'instructiontrop spéciaux et s'occupent exclusivement civique ou morale, de géographie ou de sciences.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 131
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 468
Voir plus Voir moins

••JUSTICE FRATERNITE
NOUVELGEORGES
^ OU
LEcoLe de LaJ£llN,ESSE
Vxj
LIBRAIRIE DELALAIN FRÈRES ç.^
l'ABlS .11;>, BOLLEVARP SAlST-dEHMAlN ,
50Prix : 1 fr.PIERRE ET JACQUES
ou
L'ÉCOLE DE LA JEUNESSECe livre a obtenu la
MÉDAILLE DU MUSÉE SOCIAL
Social, rue Las-Cases, fondé en 1894,Le Musée 5,
centralise et met gratuitement à la disposition du public
travaux qui ont pour but, par l'organisation de lales
solidarité, d'améliorer la condition matérielle et morale
des travailleurs.
'\.y^y^.y\j^y\y\.r>^ '^ ^Ny%_r\.rxy^,r\/^ y\..r\/^y^ -x/^.y-\^^.>^y^.^
honoré d'une souscription du MinistèreOuvrage
de l'Instruction publique.
\.r\.j~\/-^.r^yLIVREDE LECTURE COURANTE
^J^ "v. ^^j^^\/~K/~^j'\.r\^ '^.r\/^r
PIERRE ET JACQUES
ou
l'Ecole de la Jeunesse
PAR
GEORGES NOUVEL
« ... Il faut que le contact de la vie qui
Venloure soil à loui instant pour l'enfant
l'occasion d'un bienfaisant émoi déterminant
cesse une »sans bienfaisante activité.
(Léos Bourgeois.)
7« ÉDITION
PARIS
DELALAIN FRERES
ÉDITEURS
115, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 115Toute contrefaçon sera poursuivie conformément aux lois tous les;
exemplaires sont revêtus de notre griffe.PREFACE
primaire plaignentNos maîtres de l'enseignement se
unsouvent de ne pas trouver à l'usage des enfants
tendancesLivre de lecture qui soit en harmonie avec les
de l'esprit moderne.
les uns sontParmi les livres actuellement en usage,
d'instructiontrop spéciaux et s'occupent exclusivement
civique ou morale, de géographie ou de sciences.
D'autres, presque sont lan-entièrement pédagogiques,
guissants et tristes. D'autres encore, longtemps cé-
lèbres, semblent les témoins attardés d'un très lointain
passé par la banalité de leur morale purement senti-
mentale et l'artifice puéril de leur méthode.
Il nous a paru qu'un Livre de lecture serait bien
accueilli, qui tiendrait mieux compte des nécessités
d'une éducation plus rationnelle.
Le Livre de lecture les les mainsest tous jours entre
de l'écolier
: c'est par lui que le maître forme le carac-
tère; c'est par lui qu'il éveille la curiosité de l'esprit.
11 est donc indispensable d'y développer les idées et
les notions dont un adolescent ne saurait se passer et
qui prépareront en lui l'homme et le citoyen. A ce
point de vue, montrece livre est de notre temps, il quePréface.
c'est un devoir pour tout homme de s'instruire, et par
là môme de s'améliorer. Il familiarise dès le début l'en-
questions qui devrontfant avec ces plus tard le préoc-
lacuper : l'association, mutualité, les assurances, la
guerre et la paix, etc. Il a pour but de développer en
lui l'initiative et l'effort, de corriger ses instincts
l'amener à la pratique de laégoïstes, de solidarité, de
lui faire aimer son pays d'un amour profond et réfléchi.
D'autre part, dans presque toutes les écoles de
le Livre de lecture remplace à lui seulFrance, non
livres de morale, mais aussiseulement les les livres
de sciences. Encore convient-il de faire un choix et de
pas entasser sans discrétion leçons et renseigne-ne
Quoi de plus indigeste que ces encyclopédiesments.
l'onet ces nomenclatures où parle de tout et où l'on
n'explique rien! Il importe surtout que l'enfant ait une
« tête bien faite » plutôt qu' « une tête bien pleine »,
acquière l'esprit d'observation.et qu'il
convenait-ilSous quelle forme de présenter idées et
connaissances? La plus intéressante est sans contredit
du roman : les histoires détachées émiettentla forme
l'intérêt.
sujet d'ailleurs est des plus simples :Notre
quelques années dévie comnuine,enfants, aprèsDeux
imprévus.séparés par des événements Ilsse trouvent
alors des voies différentes : l'un se passionnesuivent
des champs; l'autre est dirigé vers unela viepour
Par le fait des circonstances et parindustrielle.carrière
occupations, ils sont amenés à séjournerde leurssuite
la France. Le servicediverses régions de militairedans
colonies.même l'un d'eux aux Arrivés enfin àentrainePréface
d'homiiie, nos deux héros peuvent recueillirl'âge le
leurs efforts persévérants et se rendre utilesfruit de à
leurs semblables.
Dans ce large cadre entrent de nombreuses scènes
réelle et sede la vie meuvent des personnages mul-
tiples : forgeron, médecin de campagne, ingénieur,
fermier, pécheur, charretier, sorcier de village, etc.
Par là nous avons cherché à intéresser et à amuser
enfants. La morale et la science ne perdent rienles à
leur caractèredissimuler un peu maussade : elles se
gravent mieux, au contraire, dans les esprits des tout
petits, si leur apparence est plus flatteuse. Voilà pour-
quoi nous avons fait en sorte de mettre de la variété
même la gaieté dans Livreet de ce de lecture.
En résumé, donner à l'enfant l'amour du juste et du
vrai; lui inspirer la volonté de faire toujours son de-
voir; l'encourager à l'effort personnel., à la tolérance, à
la solidarité; lui faire connaître, par des descriptions et
lesdes tableaux, divers aspects comme aussi les ri-
chesses agricoles et industrielles de la France : tel est
le but que nous nous sommes proposé.
Nous serions heureux d'obtenir l'approbation éclairée
la meilleuredes instituteurs. Ce serait récompense de
nos efforts, s'ils estimaient que ce livre, qui s'est ins-
piré de leurs idées, leur paraît mériter son titre à'Ecole
de la Jeunesse.
G. N.JUSTICE
Quel est Vâge où nous connaissons lejuste et Vinjuste?
Lâgeoù nous connaissons que deux et deux font quatre.
(Voltaire.)
SOLIDARITÉ
Le meilleur est celui qui se dévoue le plus.
(Amiel.)
NÉCESSITÉ SOCIALE DE L'INSTRUCTION
(( C'est être un mauvais citoyen que de ne savoir
point tout ce qu'on a la possibilité d'apprendre. »
L'EFFORT, ÉLÉMENT DU BONHEUR
// entre dans la composition de tout bonheur l'idée de
l'avoir mérité,
(La Bruykhe.)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.