//img.uscri.be/pth/5076f43dc46524e89e1e155ff6b93275a8d02291
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 11,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Laurence Louppe, une pensée vivante

De
140 pages
Pendant plus de trente ans, Laurence Louppe a ouvert la route à de nombreux danseurs et chorégraphes. Son apport théorique à la Culture chorégraphique est énorme, tout autant que l'apport sensible qu'elle a diffusé au monde chorégraphique et artistique. Cet ouvrage propose, en deux volumes, la transcription de cours donnés au Cefedem Sud d'Aubagne dans le cadre de la formation de formateurs en Culture chorégraphique. Ce deuxième volume est composé de cours d'histoire de la danse consacrés à l'émergence du Baroque en europe, au Néoclassicisme, à la Post Modernité américaine et aux différents courants d'improvisation.
Voir plus Voir moins
zquIerdo
AnnE-Tina I
AnnE-Tina IzquIerdo
Laurence Louppe, une pensée vivante
COURs aU CEfEDEm SUD
COURs aU CEfEDEm SUD - VOlUmE 2
Laurence Louppe, une pensée vivante
Univers de la danse
VOlUmE 2
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-11350-0 EAN :9782343113500
Laurence Louppe, une pensée vivante Cours auCefedem Sud Volume 2
Univers de la Danse Collection dirigée par Anne-Marie GreenLa danse est un domaine de la culture qui a considérablement marqué la fin du siècle dernier tout autant que le début de notre siècle. Il s’agit d’un secteur vivant et dynamique qui provoque interrogation et réflexion. La collectionUnivers de la Danseest créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine de la danse. Elle a pour ambition de permettre, favoriser et provoquer l’échange de la pensée, maintenir en éveil la compréhension de l’ensemble des faits de danse contemporaine ou de danse marquée historiquement. Déjà parus Anne-Tina IZQUIERDO,Laurence Louppe, une pensée vivante. Cours au Cefedem Sud, Volume 1, 2017 Aude THURIES,L’univers de la danse, 2016. Anne-Tina IZQUIERDO,La musicalité du danseur jazz, 2016. Sarah NOUVEAU,La Culture chorégraphique au cœur de l’enseignement de la danse, 2015. Sarah NOUVEAU,Danser l’ailleurs, 2014. Alexandra ARNAUD-BESTIEU et Gilles ARNAUD,La danse Flamenca. Techniques et esthétiques, 2013. Virginie VALENTIN,L’art chorégraphique occidental, une fabrique du féminin, 2012. Paul NIBASENGE N’KODIA,Pour bien entrer dans la danse, 2011.Sarah NOUVEAU,Le corps wigmanien d’aprèsAdieu et Merci (1942), 2011.Kamini RANGARADJOU,Bharata Natyam, la danse classique du sud de l’Inde, 2010.Cécile JOUVEL,La danse Jazz et ses fondamentaux, 2007. Marie-Joëlle LOUISON-LASSABLIERE,Feuillets pour Terpsichore,2007.
Anne-TinaIzquierdo Laurence Louppe, une pensée vivante
Cours au Cefedem Sud Volume 2
Laurence Louppe nous a quittés le 5 février 2012. Sa disparition laisse un grand vide dans la pensée de la danse en France.Historienne, agrégée de Lettres Modernes, elle enseigne à l’Université de Montréal, à PARTS Bruxelles, à Paris 8 et dans de nombreuses écoles dans le cadre de la formation au Diplôme d’État de professeur de danse. Elle conçoit en 2000 au Cefedem Sud d’Aubagne, une Formation Supérieure en Culture Chorégraphique.Auteure, elle publie aux Éditions Contredanse : « Poétique de la danse contemporaine » en 1997 puis « Poétique de la danse contemporaine, la suite » en 2007. Elle sera également interprète pour Alain Buffard. En 2009, elle est nommée Chevalier de l’ordre des Arts et des lettres. Cet ouvrage comprend la transcription de 8 cours enregistrés au Cefedem Sud d’Aubagne entre 2000 et 2003. Il a pour objet de rendre hommage à Laurence en partageant un peu de la magie de cette expérience. Il est une façon pour moi de remercier Laurence Louppe, pour ce qu’elle m’a apporté, pour ce qu’elle a semé par son discours et sa présence et pour que sa pensée continue d’infuser le monde de la danse en ces temps artistiquement difficiles où sa présence me manque. J’ai rencontré Laurence Louppe en 1997 à travers « La Poétique de la danse contemporaine » et j’ai été immédiatement saisie par la pertinence et la profondeur de sa pensée. C’est une pensée en liens. Créer le lien, c’est créer la vie. Sa pensée est vivante, elle rend les choses poétiques, complexes et simples à la fois. Elle ouvre les possibles et questionne les limites. Penser le lien, c’est également circonscrire un sujet, recouper des données, vérifier des intuitions, élargir des cohérences. C’est se tenir en équilibre, en ce lieu sauvage entre l’objectivité et
7
l’instinct. C’est suivre son intuition, une intuition absolument nourrie. C’est ce que j’ai appris de Laurence Louppe dans le cadre de la formation au Cefedem Sud pendant deux ans et quelque temps encore après à son contact. Elle faisait apparaître le meilleur en mettant en lumière les qualités et les aptitudes de chacun. Laurence c’est également un grand savoir, une connaissance de l’Art et tout particulièrement de la Danse depuis le Moyen Âge jusqu’à la danse contemporaine en passant par la Danse Baroque chère à son cœur. La formation supérieure en Culture Chorégraphique du Cefedem Sud d’Aubagne, était une formation sous forme de modules thématiques. Ce sont les cours de cette formation qui sont transcrits mot à mot ici. La parole est telle qu’entendue, c’est donc une écriture du parlé, une transcription littérale. Les seules modifications apportées sont celles nécessaires à la compréhension du sens. Il s’agit pour moi de transmettre littéralement la parole de Laurence.Ces cours sont proposés par thématiques. Trois d’entre eux sont consacrés à la problématisation des outils en histoire de la danse Image, documents, reproduction et constituent le volume 1. Le volume 2 est composé de cours d’histoire de la danse consacrés à l’émergence du Baroque en Europe, au Néoclassicisme, à la Post Modernité américaine et aux différents courants d’improvisation. Sur les bancs des bords de la Tamise à Londres, on peut lire « Everybody needs a place to think».Alors qu’après un voyage londonien nous avions improvisé une performance sur ce thème, Laurence avait rajouté SAFE. « Everybody needs a safe place to think ».A « safe place », c’est ce qu’elle m’a offert pendant quelques années et que je n’ai de cesse de chercher à retrouver depuis.
8
Laurence Louppe Le Baroque L’émergence du concept de Baroque À l’époque, le mot Baroque signifie bizarre, étrange. Il vient de l’espagnolBaroueca qui désigne une perle irrégulière produite par des huîtres maladies. Elles étaient très prisées à l’époque, elles étaient très grosses. Vous en avez toute une 1 collection au Palais Pitti . Elles ont servi à faire des objets de toute sorte. Cela est une très belle chose pour moi et pour introduire quelque chose qui est très important dans le Baroque qui est :La confusion volontaire entre nature et culture.L’époque ne s’est pas appelée elle-même Baroque. D’ailleurs aucune époque ne le fait, sauf la Renaissance qui a vraiment été un moment où ils se sont conçus comme des gens qui étaient du Renaccimento.Donc ce nom de Baroque émerge dans l’histoire de l’art à la ème fin du 19 siècle sous la plume d’un monsieur très important qui s’appelle Wölfflin et qui fait partie de la première génération de ceux que j’appelle les dinosaures de l’histoire de 2 l’art. Il écrit en 1888 : «Renaissance et Baroque».C’est donc lui qui a créé le concept et en 1914, il écrit un ouvrage absolument fondamental : «Les fondements de 3 l’histoire de l’art».
1 Palais Pitti : Grand palais de style renaissance à Florence, Italie. 2 WOLFFLIN Heinrich: Renaissance et Baroque. G. Monfort.1997. 3 WOLFFLIN Heinrich: Principes fondamentaux de l’histoire de
9