//img.uscri.be/pth/7cfdd24ce35b8191f5e0aa5e1a6242c879e923ea
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Libérer l'école malgache

De
135 pages
Cet ouvrage met en surface des points forts et des faiblesses du système éducatif malgache afin d'y apporter les remédiations qui s'imposent, notamment en développant un mode nouveau de recherche-action qui a fait ses preuves durant plusieurs années à Madagascar, pays meurtri par la pauvreté. Les personnes attelées à cette tâche aux finalités éthique, sociale, économique et politique voient se lever devant elles un horizon d'espérance.
Voir plus Voir moins

LIBÉRER L'ÉCOLE MALGACHE

Propositions pour une pédagogie informelle

Hanta Rakotomavo

LIBÉRER L'ÉCOLE MALGACHE

Propositions pour une pédagogie informelle

L'HARMATTAN

@

L'HARMATTAN,

2009 75005 Paris

5-7, rue de l'École-Polytechnique;

http://www.librairicharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan I@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-10745-8 EAN : 9782296107458

INTRODUCTION

Sans doute du fait que cet ouvrage se situe dans l'ère de la nouvelle technologie qui place l'informatique au devant de la scène, il se veut être un témoin de cette ère en apportant du renouveau aux chemins battus des «documents de référence» ou «bibliographie» : de plus en plus de sources ou de références en ligne seront citées. Pour montrer que ce que nous avançons n'est pas gratuit, l'introduction de cet ouvrage se propose de situer le type de recherche-action que nous allons présenter par rapport à un produit de site WEB sur la recherche-action. Nous ferons ainsi d'une pierre deux coups: en premier lieu, tout site WEB a le grand avantage de pouvoir actualiser et réactualiser ses produits de façon continue; mais, en second lieu, pour nous qui sommes loin des grandes et riches bibliothèques des pays développés, le site WEB permet à tout pays insulaire, enclavé, presque « au bout du monde» comme Madagascar, de «se ressourcer» à tout moment et surtout de tirer profit de tous les résultats récents de recherches qui y sont communiqués. Pour introduire le lecteur à un tYpe de recherche-action qui est une théorisation de notre propre recherche-action, nous avons choisi de bâtir l'introduction de cet ouvrage par rapport à des textes produits par Marie-Renée Verspieren, Maître de Conférences en Sciences de l'Éducation, Université de Lille I pour les Actes de Lecture I. Avant tout, ce site met en ligne la définition première de la recherche-action comme suit : La recherche-action met en question des habitudes, voire des certitudes: la séparation du chercheur avec son objet de recherche, la division du travail au sein du monde scient(fique entre ceux qui auraient et ceux qui n'ont pas à chercher, l'objectivité et, dans la foulée, ['épistémologie classique.
1. http://www.lecture.org/rech.action.html

8

HANT A RAKOTOMA VO

Ensuite, le site propose de penser à la recherche-action en référence aux travaux de Marie-Renée Verspieren et des chercheurs qui lui sont associés au sein du groupe Trigone (Centre Université Économie Éducation Permanente, à Lille). Pouvons-nous alors nous féliciter d'avoir découvert ce chercheur pendant nos navigations sur Internet? Il semble que la recherche ne donne pas de place au hasard parce qu'au proverbe qui dit que « lorsqu'on veut on peut », nous pouvons adjoindre la ligne de conduite biblique qui incite à chercher parce que « celui qui cherche trouve », dicton qui peut être, à son tour, illustré par un proverbe malgache qu'on peut traduire par « on cherchait un trépied et on a trouvé des pierres» 2, c'est-à-dire qu'on a trouvé précisément ce qu'il fallait. Association d'idées ou coïncidence? Nous avons cité ces proverbes pour mettre en relief que l'éducation permanente associée à la définition du « groupe d'appartenance» de MarieRenée Verspieren, constitue l'un des piliers du type de recherche-action qui, d'après nos recherches, conviendrait à la formation continue des enseignants malgaches ainsi qu'à « l'éducation pour tous» d'un pays composé de 80 % de ruraux. En effet, toute référence à une « éducation permanente» à Madagascar, ne peut passer sous silence une éducation familiale ou parentale essentiellement basée sur les proverbes qui illustrent, parfument et relèvent le goût de la vie quotidienne : « On les brandit en avant à la moindre occasion, ces vigoureuses expressions de la sagesse universelle» 3, qui vont ainsi cheminant partout, hors et autour du foyer familial et des institutions scolaires. Les proverbes jouent ainsi un rôle important dans l'éducation informelle 4 des Malgaches. Dans notre recherche nous ne manquerons pas de poser l'hypothèse que l'éducation permanente de « tous », sous forme de formation continue ou continuée pour les enseignants par exemple, n'est que la formalisation d'une éducation informelle par le biais de la recherche-action dans un milieu économico-socio-culturel dans lequel le secteur informel est roi. Une telle recherche-action que nous allons décrire, aura une dénomination particulière qualifiée de « nodale », appellation que nous avons créée. En fait, ce statut est fondé sur

2. En malgache:

Toko no ladiavina. ka valo no hila.
affiches, inter-

3..1. A. HOULDER. 1960. 4. « Informel» en IEC inclut Presse. Radio, Télévision. spectacles, ventions, communications dc tous genres et sous toutes les formes...

LIBÉRER L'ÉCOLE MALGACHE

9

l'objectif commun de la recherche et de l'action qui se conjuguent pour l'atteindre: la recherche-action, dorénavant citée sous l'abréviation RA dans cet ouvrage, est alors affectée d'une mission primordiale et fondamentale, celle de combler rapidement ou lentement mais sûrement certaines lacunes ou de résoudre scientifiquement certains problèmes spécifiquement liés à la pauvreté. Ces problèmes, selon nous, sont synonymes de « nœuds» impliquant ainsi des « dénouements» et « nouements » réalisés de façon à la fois systématique et délibérée par l'acteur de la RA qualifiée ainsi de « nodale». La RA nodale est une RA de type stratégique et cet ouvrage a pour but de mettre en exergue ce qu'elle peut apporter aux praticiens et chercheurs. Elle a pris forme au niveau de l'École Normale Supérieure (ENS) de l'Université d'Antananarivo à partir d'une évaluation de pratique pédagogique qui a donné naissance au premier « nœud» à dénouer; et si l'acteur a été en même temps le chercheur au niveau de l'évaluation d'une telle situation ainsi que de la mise à plat d'une facette de son histoire de vie professionnelle, petit à petit cet acteur a acquis le statut de chercheur accompagnateur de RA nodale dont l'un des objectifs spécifiques est celui de l'autonomie pour que les élèves professeurs de l'ENS soient respectivement les acteurs de leurs RA nodales dans leur « cursus formation» de formateurs. Par souci de cohérence, nous allons aligner le plan de cette introduction au grand plan adopté par le site précité qui a été construit à partir des textes de Marie-Renée Verspieren.

Formation,

action, recherche

et science

La scientificité de la RA nodale initiale, ou appelée « de référence » dans notre ouvrage, réside dans la formalisation de l'éducation informelle quand le nœud a été dépisté et localisé et qu'il a fallu faire appel à l'informel pour dénouer le nœud niché dans un contexte de pauvreté qu'il ne fallait ni considérer comme un obstacle fatal, ni contourner comme pour l'oublier ou l'ignorer: il fallait faire face au « nœud problème» et une telle recherche de « solutions» ou «dénouement de nœuds» a dicté des évaluations par étapes aux actions ou activités, pour que les efforts déployés ne fussent pas vains. À l'issue de l'évaluation de chaque étape de parcours, les résultats positifs sont en effet

10

RANT A RAKOTOMA VO

noués, préservés, maintenus pour qu'il ne se perdent pas, mais puissent même se développer sous forme d'une nouvelle RA nodale, « nouement » parallèle ou sous-jacente à la RA nodale initiale; quant aux résultats négatifs, ils continuent à être dénoués, et ainsi de suite jusqu'à ce que le nœud initial soit le plus diminué possible. Son élimination totale serait un résultat idéal. Des exemples concrets de RA nodales sont donnés comme indicateurs confirmant la fiabilité d'une telle stratégie.

Recherche-action nodale parmi plusieurs types de RA

Si la RA nodale, objet de cet ouvrage, n'était qu'une simple relation d'expériences, nous ne l'aurions pas qualifiée de « nodale », parce que le mot imagé « nodale» montre que notre type de RA est aussi une « transcription de pratiques» et au mieux de « réflexion sur cette pratique» : la situation est exprimée par le terme « nœud» et les pratiques par « dénouement» et « nouement ». La RA nodale est-elle une véritable RA qui poursuit deux objectifs : production de connaissances et changement de réalités? Les parties consacrées à la formalisation de l'informel que constitue le théâtre ou DRAMA au niveau de l'amélioration de la prononciation de la langue anglaise dans la formation des formateurs à l'ENS (École Normale Supérieure) ainsi que la lutte contre les MST/SIDA pourront répondre à cette question; sans oublier la RA de référence dont l'objectif de départ était de pouvoir doter les enseignants de base ou du primaire de la capacité à monter leur propre formation continue à travers ou tout au long de leur propre RA qualifiée alors de nodale. Nous nous posons alors la question de savoir si la RA nodale est une RA de type stratégique au sens de Verspieren. En fait, le site défmit la RA de type stratégique comme suit: Ce type de recherche-action implique un certain nombre de composantes: un point de départ qui est, en général, une situation-problème, ainsi qu'une série d'acteurs partageant l'envie de réfléchir sur ce dysfonctionnement, à la fois pour le résoudre et pour en tirer un savoir novateur.

LIBÉRER L'ÉCOLE MALGACHE Ce groupe, véritable « acteur collectif» formule des hypothèses de recherches et d'actions, étroitement imbriquées. C'est la construction de la «première généralité ». Les hypothèses de recherche ont pour object(f de déboucher sur des connaissances nouvelles, les hypothèses d'action y afférentes, quant à elles, construisent et conduisent le dispositif qui amènera la résolution du problème initial. La première généralité émane à la fois de résultats de recherches en sciences humaines et à la fois de l'expérience de ceux qui l'élaborent. C'est-à-dire qu'elle est, ellemême, le résultat de la théorie et de la pratique que chaque participant possède. Les propositions initiales comprises dans cette première généralité sont fondatrices de toute la recherche-action, mais sont néanmoins remises en question tout au long de l'action.. .

11

Toujours dans le site, on se demande de quoi une généralité hypothétique est composée et la définition suivante nous est proposée: Une généralité h.-vpothétique se compose d'une hypothèse de recherche centrale, tout d'abord, appelée « hypothèse structurelle ». Celle-ci peut se décliner en plusieurs soushypothèses, sachant que l'hypothèse structurelle est celle qui ne peut être changée sans porter atteinte à la nature du projet. Elle est donc plus stable que les hypothèses secondes qui sont en fait, des opérationnalisations de l 'hypothèse structurelle. Hypothèse structurelle comme hypothèses secondes sont accompagnées d'une hypothèse structurelle d'action et d'hypothèses secondes d'action: Les hypothèses de recherche et les hypothèses d'action s'entremêlent et se complètent. Et ceci est normal puisqu'on se trouve face à un exercice qui n'a rien de commun avec l'exercice académique traditionnel. Il s'agit ici

12

HANTA RAKOTOMA VO de procéder à une analyse qui tienne compte des a!>pects stratégiques et tactiques et qui les développe 5. L 'hypothèse de recherche, lorsqu'elle est validée, a pour résultat de produire une connaissance, alors qu'une hypothèse d'action a pour but de transformer la réalité. Ce qui forme donc la différence entre les deux, c'est leur finalité. La première généralité flXe de manière la plus exhaustive possible le cadre hypothétique et, donc, les hypothèses structurelles de recherche et d'action. L 'hypothèse structurelle est plus abstraite, plus englobante que les hypothèses opérationnelles qui en découlent. D'autre part, et c'est une particularité, elle ne peut être remaniée au cours de la recherche-action sous peine de voir celle-ci changer d'orientation. Autant la démarche de recherche-action prévoit des ajustements en fonction de l'action qui se déroule et en fimction des ana(vses qui en sont faites, autant le cadre structurel ne peut être remis en question qu'après un laps de temps assez long. Ceci sign(fie simplement que, si l'on veut avancer, un certain nombre de points ne peuvent pas être contestés à tout moment. Une fois que ceux-ci sont fixés, ils entrent dans la structure sur laquelle se base la démarchefuture, et, sous peine de voir crouler l'éd(fice, il n'est pas pertinent de les ébranler à tout moment. Une hypothèse structurelle quis 'avérerait caduque serait immédiatement remise en question, sans attendre que l'action ait échoué et démontré, par son échec, le caractère erroné de l 'hypothèse structurelle.

On peut encore observer d'après le site que la RA nodale est participative. Il y est affirmé que:

5. M. R. VERSPIERE1\;, Recherche-action de type stratégique el science(~~ de l'éducation, Paris/Bruxelles, L'Harmattan/Contradictions, 1990, et particulièrement p. 86-

106 où il est question du rapport entre les chercheurs, r objet dc recherche et les
praticiens.(NDLR :Voir A. L. N° 40, déco 92, p. 4) : référence http://www.lecture.org/reche.action.html citée par:

LIBÉRER L'ÉCOLE MALGACHE Toute démarche de recherche-action oblige les acteurs impliqués (qu'ils soient universitaires, travailleurs sociaux et usagers) à bien définir leur « contrat de travail » qu'exige le nouveau mode de rencontre dynamique, et à préciser les objets visés. Cela ne peut se faire correctement sans remise en question et changement de position de chacun d'entre eux. La recherche-action suppose d'emblée une rupture avec le statu quo. Et au cœur de la réflexion sur la recherche-action, qu'une question est posée:

13

on constate

Quelles conditions doivent être remplies pour que des gens différents (du point de vue notamment de leurformation, de leur activité professionnelle et de leur insertion institutionnelle) puissent participer sur un pied d'égalité à une démarche où se conjuguent la recherche et l'action? Trois réponses sont généralement données: a) Il est nécessaire et essentiel que le chercheur comme l'acteur entrent, dans un premier temps, dans la logique de l'autre: dans la logique de l'acteur. Si cette condition générale n'est pas remplie, il est peu probable qu'une recherche-action de type stratégique puisse être mise en œuvre et conduite à son terme. b) La condition sine qua non pour conduire une recherche-action est de créer un espace d'autonomie, où les rapports entre les praticiens et les chercheurs se construisent hors des règles de fonctionnement de leurs organisations respectives. c) Ni les chercheurs ni les acteurs ne perdent leur identité en participant à une recherche-action, mais ils l' enrichissent, puisqu'en formant un collect!!, ils tentent d'établir des rapports d'égalité entre eux. De fait, ce ne sont pas des chercheurs qui ont raison parce qu'ils sont chercheurs ou les praticiens qui ont raison parce qu'ils sont praticiens. La RA nodale mise beaucoup sur l'imprévu tout en comptant sur la solidarité et la réciprocité qui existent depuis toujours dans la culture