Algérie 2008

Publié par

Deuxième économie d'Afrique, l'Algérie exporte 1,4 millions de barils de pétrole par jour et ses abondantes ressources en hydrocarbures en font un partenaire respecté. Sa position géographique stratégique en fait un partenaire privilégié et elle joue un rôle important au sein de la Ligue arabe, de l'Union africaine et de la Conférence islamique. La méthodologie développée par StategiCo, basée sur des critères sociologiques, politiques et économiques, permet d'avoir une vision à long terme sur le risque-pays.
Publié le : mardi 1 juillet 2008
Lecture(s) : 93
EAN13 : 9782296203532
Nombre de pages : 107
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Notes de Conjoncture Dirigée par François Manga-Akoa

En ce début de siècle où l'évolution exponentielle des nouvelles technologies de l'infonnation et de la communication révolutionne tous les secteurs d'activité et du savoir, tout en contractant l'espace et le temps, l'infonnation élaborée est plus que jamais une matière première stratégique. La collection « Notes de Conjoncture» produit et propose à ses lecteurs des études sectorielles et régionales spécifiques pour répondre aux besoins des acteurs économiques, des décideurs politiques, militaires et diplomatiques. Ces notes relèvent non seulement de l'analyse des risques, de la réglementation, mais aussi de la prospective. Elles prennent en compte tous les aspects qui peuvent affecter l'environnement économique et institutionnel d'un pays.
STRATEGICO., La République démocratique 2007. STRATEGICO., Guinée Conakry 2008,2007. STRATEGICO., Niger 2008,2007. du Congo 2008,

Strategi Co.

Algérie 2008

da

LI HARMATTAN

L'HARMATTAN, 2008 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005

@

Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-06124-8 EAN:9782296061248

ALGÉRIE

L'Algérie, un important membre de l'OPEP, engrange de bons résultats sur le plan économique depuis quelques années. Cependant, les retombées de la croissance tardent à se faire sentir au sein de la population. Les appels à la ouhda tlata (troisième mandat) et la présence d'islamistes dans le Sud sont susceptibles de créer une certaine insécurité. Entre tradition et modernité, la génération qui a lutté pour l'indépendance ne comprend pas toujours celle qui émigre, souvent vers la France.

MAUR. NIG'ER ~1Im "Mo..

,v '"

~.

Points d'interrogation

.

.

Un troisième mandat pour Bouteflika ? Tout le monde n'est pas d'accord, malgré la multiplication des appels de certains opportunistes. Appelée aussi « Grand Electeur », l'armée aura son mot à dire. L'état d'urgence est en vigueur depuis 1992. Pour le moment, le président de la République dit vouloir se concentrer sur son mandat actuel. Existe-t-il un «consensus national» tacite selon lequel les dirigeants, toutes tendances confondues, se répartissent les richesses du pays? La population est persuadée que les hommes politiques et l'armée se partagent toutes sortes d'affaires juteuses.

. .
. . .

La croissance économique se porte bien avec une moyenne
de 5% par an au cours de ces dernières années... L'Algérien moyen a du mal à croire que le revenu moyen est de près de 4.000 dollars US par habitant. Le phénomène des Harraga ou immigration clandestine est en plein développement... Les jeunes sont encore et toujours tentés par l'immigration, souvent au péril de leur vie. La diversification économique tarde à se réaliser... Le pétrole représente toujours 70% des recettes gouvernementales. La chipa, pourboire, ouvre toutes les portes même si sa version institutionnalisée se fait plus discrète... La corruption se répand au sein d'une société qui ne croit plus au système. L'opposition est réduite à la portion congrue Le pouvoir contrôle 65% de l'Assemblée et domine les municipalités. Le parlement n'est plus que sa caisse de résonance.

StrategiCo. - strategico.org

.

.

. .

Les islamistes politiques sont en perte de vitesse. Les dernières élections se sont soldées par des scores lamentables. Ceci fait craindre d'autres alternatives pour les électeurs qui ne se reconnaissent plus dans les partis politiques islamistes « domestiqués ». Le FIS est de retour... Banni depuis plusieurs années, il a cependant prospéré et récupère certaines techniques du pouvoir pour attirer du monde. La redistribution des fruits du commerce, dans lequel certains de ses leaders ont fort bien réussi, lui permet d'asseoir son pouvoir. Que cachent les attentats? C'est la grande question. Est-ce une lutte pour le pouvoir entre concurrents de l'establishment ou une véritable avancée des islamistes soutenus par Al Qaida ? L'Union pour la Méditerranée, après le processus de Barcelone? ... Ouverture, mais les étapes sont nombreuses.

8

Prévisions 2007/2008

Avec la flambée des prix du pétrole, l'Algérie engrange des recettes depuis au moins quatre ans et a apuré sa dette internationale. Cependant, l'économie est toujours trop dépendante du pétrole qui représente encore 45% du PIB. La deuxième économie d'Afrique connaît cependant un taux de chômage élevé au sein de sa jeunesse qui est souvent contrainte de s'exiler face aux opportunités limitées. Le secteur public est encore trop important, alimenté par la rente pétrolière. En 2008, la croissance des exportations se poursuivra avec le pétrole, mais celle des importations aussi, avec les achats de denrées alimentaires. Les risques d'inflation sont également présents, en tout cas au-delà des prévisions de 3% pour 2008. La situation politique est tendue, les appels au changement de la Constitution pour permettre un troisième mandat de M Bouteflika n'étant pas nécessairement bien accueillis par tous. En outre, rien ne dit que l'armée, qui avait permis la réélection de celui-ci en 2004, soit d'accord Une bonne partie de son élite est à la retraite ou à l'étranger, mais elle a encore des dents. De la concorde civile à la réconciliation nationale? 16 ans après la guerre civile, près de 10 ans après la réconciliation et plus de 200.000 morts, les islamistes sont-ils vraiment neutralisés? Ali Belhadj, l'un des co-fondateurs du FIS, écarté pour son refus au projet d'alliance entre les conservateurs du régime et les islamistes radicaux, est de retour. Cela ne signifie pas pour autant que la population sera prête à

StrategiCo. - strategico.org

le suivre, tant elle a été marquée par les attentats auxquels le nom du FIS est associé. Cependant, le retour aux attentats annonce peut-être l'arrivée d'un islamisme exprimant un début de révolution religieuse et non plus un simple ras-le-bol d'une population qui avait voté pour les partis islamistes pour protester contre le pouvoir. Le risque est de voir l'armée revenir sur le front politique afin de contrer la menace terroriste. Au-delà d'un affaiblissement du président de la République, cela se traduirait par un recul des libertés et de la démocratie dans son ensemble. En 2008, des luttes de leadership au sommet de l'Etat sont également à prévoir. Sur le plan social, l'inflation et le chômage risquent de faire descendre la population dans les rues. Les syndicats autonomes gagnent en puissance et rencontrent un écho de plus en plus favorable auprès des fonctionnaires qui voient leur pouvoir d'achat s'éroder. Enfin, l'immigration clandestine continuera, ce qui apporte un cinglant démenti à « l'éclatante santé» du pays dont s'enorgueillissent les autorités. Sur le plan énergétique, l'Europe se rapproche du gaz algérien et, suite à la fin du mémorandum d'entente avec Gazprom en 2007, Sonatrach et Gazprom apparaissent de plus en plus comme des concurrents.

10

Prévisions de StrategiCo.

Risque Faible

Risque élevé

L'Algérie est en risque modéré, de 7 sur une échelle de 14, malgré les attentats, l'insécurité physique dans certaines régions et un front social agité depuis le début de l'année 2008. En effet, les problèmes ne sont pas nouveaux (jeunesse, emploi, pouvoir d'achat, rôle de l'armée) et des débuts d'amélioration sur le front économique sont perceptibles. En revanche, la modification de la Constitution pour un troisième mandat du président Bouteflika constitue un facteur de risque.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.