//img.uscri.be/pth/521b95552417a137a56ca0648895438db11c1195
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 28,61 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Dictionnaire Arabe-Français

De
432 pages
Cet ouvrage n'est pas seulement un instrument destiné à faciliter la pratique de langue et la communication ; à travers l'expression linguistique, il est aussi un outil de connaissance du Maroc dans les aspects les plus divers de sa culture traditionnelle.
Voir plus Voir moins

LANGUE ET CULTURE MAROCAINES
DICTIONNAIRE ARABE-FRANÇAIS
établi sur la base de fichiers, ouvrages, enquêtes, manuscrits
études et documents divers
par
A.- L. de PREMARE
et collaborateurs
Tome 8
Il;, - T .k~ ~ - Q ~
Editions L'HARMA TT AN
5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique
75005 Paris@Éditions l'Hannattan, 1996
ISBN: 2-7384-4219-6En hommage à nos devanciers
G. S. COLIN
L. BRUNOT
W. MARCAISCe dictionnaire est réalisé par
A.-L. de PREMARE
J.-P. CANAMAS
V. COMERRO
C. DALLAPORTA
E. EALETSOURCES ET REFERENCES
Car. F = M. al-F AS!, RubaCiyyat nisa' Ris (al-"ariibiyyat) , Casablanca, 1986. Les
traductions données ici ne sont pas forcément celles de M. El Fasi publiées
dans Chants anciens des femmes de Fès, Paris, Seghers, 1967.
Car.J = Chants d'amour: Ef9bi, 1. JOUIN, dans "Chansons de l'escarpolette à Fès
et Rabat-Salé", Hesperis, 1954, 1.XLIV, 3è-4è tr., 349-343.
Bouchta EL ATf AR, Les proverbes marocains, Casablanca, 1992.At=
Ay= iiEayyüe - J. JOVIN, Chants de circonstances: aeayyüe dans "Chansons
de l'escarpolette à Fès et Rabat-Salé", Hesperis, 1954,1. XLIV, 3è-4è tr.,
343-349.
Barthélemy = A. BARTHELEMY, Dictionnaire arabe-français, dialectes de Syrie: Alep,
Damas, Liban, Jérusalem, Paris, Geuthner, 1969.
B.Ch. = A. BENCHEHIDA, Proverbes inédits des vieilles femmes marocaines, Si
A. Sbihi, commentés par A. Benchehida, Fès, M. Debayeux, 1930.
Beau = M. BEAUSSIER, Dictionnaire pratique arabe-français, nouv. éd. revue,
corrigée et augmentée par M. Ben Cheneb, Alger, Carbonel1931.
Bocthor= Ellious BOCTHOR, Egyptien, Dictionnaire français-arabe, 2è éd. Paris,
Firmin-Didot 1882.
Br L. BRUNOT, Textes arabes de Rabat, II, Glossaire; Paris, Geuthner,
1952.+ Introduction à l'arabe marocain, Paris, G.P. Maisonneuve, 1950,
p. 242-284 [Lexique].
BrVêt. = L. BRUNOT, "Noms de vêtements masculins à Rabat", Mélanges
René Basset [I.H.E.M.], Paris, 1927.
Bur = M.-T. BURET, Cours gradué d'arabe marocain, Casablanca, 1952.
Can = CANAMAS (J.-P.) = documents inédits:. enquêtes sur le lexique
ichtyologique des pêcheurs marocains.
CASTRIES (H. de), Une description du Maroc sous le règne de Moulay Ahmad El-
Mansour (1596), texte portugais et traduction française, Paris, Leroux,
1909.
1Dictionnaire arabe marocain-français
Caub = Dominique CAUBET, "Langage bébé en marocain", Comptes Rendus du
G.L.E.C.S., t. XXIX-XXX, 1984-1986, p. 73-106 ; Paris, Geuthner.
CHOTTIN A.: Tableau de la musique marocaine, Paris, Geuthner, 1939.
Co = fichier lexicographique de G.S. COLIN, base d'un futur dictionnaire sur le
parler des villes du Maroc, principalement Fès, Rabat, Tanger, Marrakech:
fonds Colin, I.E.R.A. Rabat, C.N.R.S., Aix-en-Provence.
Co BN = fiches lexicographiques de G.S. COLIN, Bibliothèque Nationale, Paris
[arabe marocain, n° 7062].
Co Branès = G.S. COLIN, "Notes sur le parler arabe du Nord de la région de Taza",
Bulletin de l'Institut Français d'Archéologie Orientale, XVIII, le Caire
1920,33-119.
Co Chrestomathie = G.S COLIN, Chrestomathie marocaine, Paris, Adrien-Maisonneuve
1951.
Co Ozawa = G.S. COLIN, Etude manuscrite inédite sur le parler des Ozawa (Jbala,
région de Ouezzane), grammaire et lexique; [I.E.R.A. Rabat].
Co Mrkch / Co Tgr = G.S. COLIN, fichiers particuliers à Marrakech ou à Tanger.
Dallet = J.-M. DALLET, Dictionnaire kabyle-français, parler des At Mangellat,
Algérie Etudes ethno-linguistiques Maghreb-Sahara, s.l.d. de Salem
Chaker et de Marceau Gast, C.N.R.S. Aix-en-Provence; éd. SELAF,
Paris 1982.
Denizeau = CI. DENIZEAU, Dictionnaire des parlers arabes de Syrie, Liban et Palestine
(supplément au arabe-français de A. Barthélemy) , Paris, G.-
P. Maisonneuve, 1960.
Doutté = E. DOUTTÉ, Missions au Maroc. En tribu, Paris, Geuthner, 1914.
Dozy= R. DOZY, Supplément aux dictionnaires arabes, 2 vol., réimpr.
Beyrouth, 1968.
Dozy vêt. R. DOZY, Dictionnaire détaillé des noms des v~tements chez les Arabes,=
Amsterdam, Jean Müller 1845, réimpr. Beyrouth, Librairie du Liban.
E.I. 2 = Encyclopédie de l'Islam, nouvelle édition, Leiden, E.J. Brill - Paris, G.-P.
Maisonneuveet LaroseS.A.,7 vol. parus, 1975-1993.
2Dictionnaire arabe marocain-français
Ferré = D. FERRÉ, Lexique Marocain-Français; Lexique Français-Marocain,
éditions Nejma, Fedala, Maroc (s.d.).
Har = R.S. HARRELL, A Dictionary of Moroccan Arabic: Moroccan-English,
Washington, 1966.
Fr = G. W. FREYT AGII, Lexicon arabico-latinum, 4 vol. 1830, réimpr.
Librairie du Liban, Beyrouth 1975.
Jud = Louis BRUNOT et Elie MALKA, Glossaire judéo-arabe de Fès
(Publications de l'Institut des Hautes Etudes Marocaines, XXXVII), Rabat
1940.
Kab= M. KABBAJ et M. CHERRADI EL FADILI, Un bouquet de proverbes
marocains, Casablanca 1981.
A. de BIBERSTEIN KAZIMIRSKI, Dictionnaire arabe-français,nouvelleKaz=
édition, 2 vol. Paris, G.-P. Maisonneuve 1960.
Kuta = Al)mad b. Mul)ammad KUT A, al-Nuzha l-baJüja fi tafsir al-Iugati d-darija ,
dactylographié, inédit.
L.A. = IBN MANQUR, Lisiin al-<Arab, éd. diverses.
Laoust, Sous E. LAOUST, Cours de berbère marocain, dialectes du Sous et de l'Anti-=
Atlas, Paris 1921.
Laoust, Mots = E. LAOUST, Mots et choses berbères,Paris, Challamel1920.
Lentin = Albert LENTIN, Supplément au Dictionnaire pratique arabe-français de
Marcelin Beaussier, Alger, La Maison des Livres, 1959.
LEON L'AFRICAIN (Jean), Description de l'Afrique, trad. fse A. Epaulard, 2 vol.,
Paris, Adrien-Maisonneuve 1956.
LERCHUNDI J. : Vocabulario espanol-arâbigo del dialecto de Marruecos, Tanger 1892.
LEVI-PROVENCAL (E) : Textes arabes de l'Ouargha , dialectes des Jbala (Maroc
Septentrional ), Paris, Leroux, 1922.
Loub = V. LOUBIGNAC, Textes arabes des Zaër, Paris, Librairie Orientale et
Américaine-M.Besson, 1952.
3Dictionnaire arabe marocain-lTançais
MacI M. EL FA SI, Maclamat al-M~ün, juz' 2, qism 1, MuCgam lugat al-=
MallJün, Rabat, Académie Royale, 1991.
Marazig= G. BORIS, Lexique du parler arabe des Marazig , Paris, Klincksieck,
1958.
Mar = W. MARCAIS, Textes arabes de Tanger, Paris, Imprimerie Nationale,
Leroux 1921.
Marçais, Takroûna = Textes arabes de Takroûna par W. MARCAIS et Abderrahmân
GUIGA, II, Glossaire; Paris, Geuthner 1958-1961.
Mej Co = Fichier de quatrains de la tradition orale du Mejdüb, recueillis par G.-S. Co-
lin, présentés et traduits par A.-L. de Prémare, Thèse d'Etat, Paris III,
1984, vol.II!.
Mej Mum = A.-L. de PREMARE, Sidi cAbd-er-Ral;1manEl-Mejdüb , C.N.R.S. Paris,
S.M.E.R. Rabat, 1985, pp. 212-216, quatrains de la tradition orale des
16è-17è s. regroupés par M. EI-M:)hdial-Fasi dans Mumtic al-asmac.
Mej Pr = A.-L. de PREMARE, La tradition orale du Mejdüb. Récits et quatrains i-
nédits, Edisud, Aix-en-Provence 1986.
Mel = Mel~ün, dans divers poèmes des poètes suivants (les traductions des
citations sont de A.-L. de Prémare) :
Sidi Qaddür al-cAlami (18è-19è s.) in Azeddine KHARCHAFI,- CAl =
cAbd-:)l-Qiid;Jr, dit Sidi Qaddür ;Jl-cAlami, Corpus, transcription,
extraits traduits, Thèse de doctorat, s.l.d. de A.-L. de Prémare, Aix-en-
Provence, 1992. -
C CAmr Abd-al-Hiidi al-cAmri, enregistrement H. TuHili. -- =
Bn Amsiiy~b (18è s.), in Mohamed BeIhalfaoui, La poésie arabe- Ams =
maghrébine d'expression populaire, Paris, Maspero 1973, p. 76-91.
M.b.cAli wuld Arzin (18è-19è s.), enregistrement H.- Arz =
Tuliili.-
B.C A. = Dris b. CAliI-Miilki ~1-J:I;m~ (fin 19è s.), H. TuHili-
cAli I-Bagdiidi (18è s.), enregistrement H. Tuliili. -- Bag =
Thiimi I-Md~gri (19è s.), in Farid ABABOU, Thiimi l;J-Md;Jgn,- Md =
corpus, transcription, extraits traduits, Thèse de doctorat, s.l.d. de A.-L.
de Prémare, Aix-en-Provence, 1994.
- Mti =j-Jiliili Mtir~ (18è-19è s.), in M. EI-FASI, Maclamat;Jl-M;J1lJün,
1ère partie, 2è section, p. 161-165, Académie Royale, Rabat.-
- Nj = M9~arnm~ :)n-N~jjiir(18è-19è s.), enregistrement H. Tuliili.-
cU- = M9~amm~ ~1-cUfir(20è s.), H. Tuliili. -
4Dictionnaire arabe marocain-français
Un certain nombre de citations de Mel~ün sont également tirées de :
Mu~ammad El-FASI, MaClamat al-maJJ:IÜfl, Académie Royale, Rabat, vol. I
1èrepartie, 1986,p. 331-343; 3è partie, 1990,RawiPical-mall,1Üfl.
Mer = H. MERCIER, Dictionnaire français-arabe (Rabat,1945) ; Dictionnaire
arabe-français (Rabat, 1951).
Monteil, Faune = Vincent MONTEIL, Contribution à l'étude de la faune du Sahara
Occidental Institut des Hautes Etudes Marocaines, Notes et Documents,
Paris, Larose 1951.
Monteil, Flore = Vincent MONTEIL, Contribution à l'étude de la flore du Sahara
Occidental, Institut des Hautes Etudes Marocaines, Paris, Larose; vol. I
1949 (en collaboration avec Charles SAUVAGE) et vol. II 1953.
MuCjamwasit = al-Mu'jam al-wasi! ,Académie de la langue Arabe, 2 vol., Le Caire.
Na~iri, Istiq~a' = al-NA~IRI, Kitab al-Istiq~a' li-a!Jbar duwal al-Magrib al-Aq~a,
Casablanca, Dar al-Kitab. 1954-1956, 9 vol.; trad. fse : Archives Maro-
caines IX (1906) ; X (1907) ; XXX (1925) ; XXXI (1925) ; XXXII
(1927) ; XXXIII (1934) ; XXXIV (1936).
PACCARD A.: Le Maroc et l'artisanat traditionnel islamique dans l'architecture, France,
00. Atelier 74, 1980; 2 vol.
PEZZIE.= El Vocabulario de Pedro de Alcala, 00. Elena Pezzi, Ed. Cajal, Almeria
1989.
informations lexicales, exemples, citations, traductions etc. fournis par A.-Pr=
L. de PREMARE ou l'un de ses collaborateurs à partir de leurs propres
enquêtes et documents.
Provo = Proverbes de sources diverses, traduits par A.-L. de Prémare.
Prov. N = Mimoun NAJJI : Proverbes du Maroc Oriental, D.E.S., Fès 1985-1986..
Renaud-Colin = TulJfat al-~bab, glossaire de la matière médicale marocaine, éd.,
trad. et comm. par H.P.J. Renaud et G.S. Colin; Paris, Geuthner, 1934.
Prosper RICARD: Corpus des tapis marocains, Paris, Geuthner, 1923.Ricard=
Prosper RICARD: Maroc, "Les guides bleus", Paris, Hachette: 1925 et
1948.
5Dictionnaire arabe marocain-français
Sd = Ahmed SOIRI: Recherches sur la poésie orale du Maroc Oriental,
D.E.S., Fès 1985-1986.
Taine-Cheikh = TAINE-CHEIKH (Catherine), Dictionnaire J;lassiiniyya français,
dialecte arabede Mauritanie, Paris, Geuthner, 1989 sq. (6 vol. parus).
Lexique français-J;lassiiniyya, dialecte arabe de Mauritanie, Centre culturel
français A. de Saint Exupery, Nouakchott, 1990.
Tam = Miloud TAIFI, Dictionnaire tamazight-français (parlers du Maroc central),
Paris, L'Harmattan -Awal, 1991.
Ta~awwuf Yüsuf al-TAOILI, al-T~awwuf i1iirijii1al-ta$8Wwuf,vies des saints du Sud=
marocain des Ve-VIe-VIle siècles de l'Hégire, Texte arabe établi et annoté
par Ahmed Toufiq, Publications de la Faculté des Lettres de Rabat, 1404/
1984.
Tedj = B. TEDJINI, Dictionnaire arabe-français (Maroc) ; Dictionnaire
français-arabe (Maroc) ; Paris, Société d'Editions Géographiques,
Maritimes et Coloniales, 1923-1925.
Vocke= Sibylle VOCKE, Die marokkanische MalJ;liinpoesie, O. Harrassowitz,
Wiesbaden, 1990.
Westermarck, Ritual = Edward WESTERMARCK, Ritual and Belief in Morocco, 2
vol., Londres, Macmillan 1926.
Westermarck, Wit = Edward Wit and Wisdom in Morocco (avec la
collaboration de Abd-es-Sa1amal-BAQQALI), Londres, Routledge, 1930.
Zayiini, Turjman = Abii-I-Qasim b. AJ:lmadal-ZAYANI, al-Turjumiin al-mucrib canduwal
al-Ma~riqwa 1-Magnb, éd. et trad. O. Houdas : Le Maroc de 1631 à 1812,
Paris, Imprimerie Nationale, Leroux éd. 1886.
Des compléments à cette liste de sources et de références seront éventuellement fournis
dans les livraisons suivantes du dictionnaire.
6Dictionnaire arabe marocain-français
TRANSCRIPTION I TRANSLITTERATION
Consonnes
:I _
.. hamza; laryngale occlusive - ex. 'ar4 "terre" vA~i - ne se maintient que
de façon exceptionnelle -dans certains parlers elle peut être une réalisation
particulière de q ex. 'al =qiil [Jü ].
b=..... bilabiale occlusive sonore - ex. bab "pone" L ; elle peut être emphatisée.,
.
et elleest alorsmarquée1;> - ex. i?i?"'ah "sonpère".~ .
p ; elle est féquente àbilabiale occlusive sourde - ex. pala "pelle" tJ= .....~ ~
Tanger, dans des emprunts,notammentà l'espagnol,où elle peut être ou
non unevariante,ou réalisationde b [voir1erarticlede cettelettre].
t = .::..I.!;. dentale occlusive sourde - ex. tiibQd "tu prends" .L.... ~, jat "elle est
venue".::..4 ; l'interdentale arabe! .!;. n'est ici distincte du t /.::.., ni
phonétiquement, ni phono logiquement - ex. data "trois" ~~ ; tub l~
; tiib "tissu"llah "reviens à Dieu!" ~ .
'-:"".:. '-:"~
f = .::.. palatalisation de t ..::.0,rare - ex. ~~kk= ~kk "piquer"~ ; ou dans des
mots d'emprunt - ex. ~üklat = ~~klat = t~k1iit "genre de tissu servant de
support à la broderie".
t = .!;. interdentale spirante sourde (voir ci-dessus t ..::.0). Elle figure dans la gra-
phie arabe des mots par souci étymologique; elle ne fait pas partie de la
phonologie marocaine représentée ici ; elle est transcrite en caractères latins
seulement dans les mots arabes classiques qui figurent dans un article - ex.
f:1dit"conversation, entretien"f:1adi!"tradition prophétique" [= ..t..:~ "#
~~ prononcé .::.a..a~].- -
j = r:: prépalatale spirante sonore - ex. jâb "il a apporté" ,-:,,4-.
7Dictionnaire arabe marocain-français
réalisation affriquée de ji = ~ ~ - ex. haggala "femme veuve ou divorcée"
~~ [JbaIa].
pharyngale spirante sourde - ex. ~ "il est tombé"I} = c Ua.C
.
; siQ}"il s'est éva-vélaire spirante sourde - ex. bf;)j "il est sorti"b = t ~~
L....noui" t
Jjjd = dentale occlusive sonore - ex. bda "ila commencé" I~ ; drii£ "bras"
j ; l'interdentale Q jI..). ne fait pas partie de la phonologie marocaine re-t
présentée ici; elle n'est pas distincte phonétiquement du d J , et se pro-
nonce comme lui.
jd = interdentale spirante sonore; elle figure dans la graphie arabe des mots par
souci étymologique; elle est marquée en transcription latine lorsqu'il
s'agit, au cours d'un article, d'un exemple ou d'une transcription d'un mot
d'arabe classique ou d'un autre parler arabe dont le tableau phonologique
comporte ce phonème - ex. Qayyil "dévier de son chemin" ~j [Tunisie].
r = ..) prépalatale liquide sonore - ex. dâr, idir verbe "faire", placer" ..)IJ. ~J.;!
jra, ijri verbe "courir" (.$~ . (.$~ .,-
prépalatale liquide emphatique, distincte phono logiquement de la précé-r = ..)
dente - ex. jrii, ijra verbe "survenir" (en parlant d'un événement) t.S~
; il peut s'agir aussi d'une simple emphatisation de contagion, unt.S~
mot entier donnant souvent lieu, au Maroc, à une prononciation emphati-
sée par la contagion venant de l'un de ses phonèmes de base - ex. q;)fPq "il
d;)IT;)kJ"a abrité" J~ "il a fait atteindre" d~ J .*-
j ; zwa, y;)zwiZ = sifflante sonore - ex. daz, idüz verbe "passer" jlJ. j.J~
verbe "estomaquer" (.$~~ . t.S.J~ .
j sifflante sonore emphatique, distincte phonologiquement de la précédente~ =
; il.- ex. ~wa, y;)~WÇverbe "pousser de petits cris aigus" t.S~~ t.S.J~
peut s'agir aussi, dans un mot, et comme pour le r ..),d'une simple conta-
BDictionnaire arabe marocain-français
gion d'emphase sans valeur phonologique particulière.
; elle peut sesifflante sourde - ex. sir "lanière de cuir" "lacet" ~s=V"
trouver emphatisée [~]par contagion - ex. Ha~;)m"sortilèges" .
I"'"'""ti
)C _
..I!j prépalatale spirante sourde - ex. ~;)m~~ "soleil" [= ~~ms ~].-
V"
,
(jA dentale spirante sourde emphatique - ex. ~ar, i~çr verbe "devenir" JL..~=
~.
dentale occlusive sonore emphatique - ex. 4f;)b "il a frappé" -el = L.JÀ/JA '-:'~
l'interdentale emphatique Q JA n'est pas distincte du q. L.JÀ, et se prononce
comme lui - ex. <Aiim "obs~urité" rU .
dentale occlusive sourde emphatique - ex. itçl) "il tombera"t= .J. ~..
d = JA interdentale spirante sonore emphatique; elle ne fait pas partie de la phono-.
logie marocaine représentée ici; elle figure dans la graphie arabe par souci
étymologique, et elle est transcrite en caractères latins Q lorsqu'il s'agit,
au cours d'un article, d'un exemple tiré de l'arabe classique ou d'un autre
parler où le Q JAest un phonème de plein exercice - ex. giihir ..>-"Ua.. . ,
;pharyngale spirante sonore - ex. £la "sur" ~ biif "ila vendu"£ = t t 4 .
g ; gadi "allant" (SJl.i .vélaire spirante sonore - ex. bga "il veut" ~= t
f = .....i labiodentale spirante sourde - ex. ~af "il a vu" .....i ; iffit "il passera"
.:..~; dans certains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, la
prononciation peut en être emphatisée ; elle est alors marquée f - ex. fra,.
"il s'est acquitté de" [= lifa ~J] .
q vélaire occlusive sourde - ex. qiil "il a dit" Jü; ~a "il a peiné" ~= J
0 _
dans certains parlers locaux, le q (harnza) - ex.J peut être réalisé en
'al = qal Jü.
9Dictionnaire arabe marocain-fumçais
] ; dans cer-k = d postpalatale occlusive sourde - ex. klab "des chiens" [
'-'~
tains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, la prononciation peut
en être emphatisée; elle est alors marquée ~- ex. ~t-tQ~wa d ~s-s~rwal"la
. . . .
cordelièredu pantalon" J',,~I J ü.::J1.
g = ...JIel.! postpalatale occlusive sonore; suivant les cas et les parlers, le g peut être
étymologiquement un q J - ex. g~ "marmite"iJ ~ ; g~rba"outre"
~~ - ou un j t::- ex. gza "récompense" I~ - ou le g d'un mot em-
prunté au berbère - ex. agdID"paturage réservé" JJ~i - ou à une autre
langue non arabe - ex. ganga "tambour" des tambourinaires noirs ~~
le g représente un phonème de plein exercice en de nombreux cas - ex.
; s~g, isb~g verbe "al-sb:x], isb:x] verbe "précéder", "devancer" J.:a....-
ler vite" ~ - et pas seulement la réalisation phonétique d'un phonème
q ou j.
; li-lIah "pour Dieu" ~ -; sui-1 = J palatale liquide - ex. bIad "pays" J~
(vant son contexte phonétique ou les besoins de l'expressivité, le peut con-
naître une réalisation emphatisée ; elle est alors marquée d'un point: l- ex.
aHah! "Dieu!" 4..iJJ ; H1it,iH1it verbe "monter" ~ ~.
'
;m bilabiale liquide nasale - ex. ma "eau" L.. ; bd~m "il a travaillé" r~=r
le fi peut être emphatisé ; il est alors marqué f!1- ex. rp.rp."i "ma mère" .
.
n = ù dentale liquide nasale - ex. nii[ "feu" JI.:. ; ~nna "orteil" L.:.......
h = . laryngale spirante - ex. hada "celui-ci" IjLA ; i~b "il s'enfuit"
"':'..>-+:!
; wQqt "mo-w = semi-voyelle bilabiale - ex. wali "saint personnage" ~~."
ment" .::......J
,.semi-voyelle prépalatale - ex. ~l-y<?m "aujourd'hui"Y=(S r~
Voyelles
i = I voyelle longue - ex. ~M "il avu" ~w..
10Dictionnaire arabe marocain-français
]I réalisation antérieure de a [ U L...! - ex. g~zzar "boucher" ../~; kiln "il=
était" ~LS.
a voyelle de longueur moyenne - en fin de mot, elle correspond générale-
ment à ce qui, en orthographe arabe, est marqué par. ex. g~rba "outre"
~~ ou par I.S - ex. wiilla "ilest revenu" ~~, voire par J- ex. ja "il
est venu" 6...
Ii réalisation antérieure de a [UL..!] - ex. ii.ri"donne!" (fém.).
; eabd ~I voyelle brève - ex. ~har "mois" ~ "esclave"; 4IJ.àk "il a=
ri"~.
ii voyelle longue - ex. ~ûf "vois t" "regarde !" ~~; byiit "des chambres"= J
.::..~.
o réalisation de U, de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphati-
o..q ~ _ue - ex. drob 'eune taureau" idor "il tourne" ,.1-1~.,J... "J .J~'", J = J .
'
voyelle brève - ex. yâkul "il mange" JsL.. .u =_
.
o réalisation de u, de timbre plus ouvert, - ex. qiillq "il lui dit" '-.J Jü.
. .
[:;é bll "se lasser"].it = voyelle ultra-brève - ex. kiill "tout" J..S
o _ ~ / ii purement phonétique et à peine esquissé; ex. agOnan "entêtement".
; isH "il coule" ~ .i voyelle longue - ex. bit "chambre" ~=
-'
ë réalisation de 1, de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphati-. .que - ex. mrëd "malade" '... . ~..>-A
réalisation de i, de timbre plus ouvert, en contexte emphatique - ex. twasee
"grands bols" c,r""'1;.,J..
11Dictionnaire arabe marocain-fTançais
_ .,voyelle brève - ex. biyy~t "faire passer la nuit" (à qqn.) d-d1iri = ~ . . .
dyâli "mamaison" ~4J JI~I .
ë = correspond au e de l'espagnol, dans des mots d'emprunt à l'espagnol - ex.
bakëta ~4 "serran" (poisson < esp. vaqueta).
réalisation plus ou moins ouverte du i-ex. dek "ce... là".e
~ timbre neutre, équivalent à peu près au ~ewa voisé de l'hébreu [:] - ex.
; I ~l-mdïna "vers la ville" ~~4~rbi?h"ils le frappèrent" ~-H:""
12Dictionnaire arabe marocain-français
ABREVIA TIONS ET SIGNES CONVENTIONNELS
abrév. abréviation empr. emprunt / té
abs. absolu /lument en gén. en général
abst. abstrait esp. espagnol
acc. accompli ethn. ethnique
act. action / tif euph. euphémisme
act. u. action unique ex. exemple (s)
adj. adjectif except. exception
admin. administration exclam. exclamation / matif
expr. expression / pressifadv. adverbe
agr. ext. extension / tensifagriculture
anat. anatomie F Fès
fact.angl. anglais factitif
fém.ar. mod. arabe moderne féminin
fig.archit. architecture figuré
froart. article français
astr. astronomie / logie génlt généralement
géogr.Md. bédouin géographie / phique
berb. berbère germ. germanique
bot. botanique gram. grammaire / matical
cf. confer Mb. hébreu / braïque
im. image / imagéclass. arabe classique
coll. collectif imp. impératif
compo comparer impr. imprécation / catoire
complément inace. inaccomplicompl.
indo indirectcondo conditionnel
conj. indéf.conjonction / tif indéfmi
contr. contraire mt. intensif
cord. cordonnerie interj. inteIjection
dénom. dénominatif inteIT. interrogation / gatif
dim. diminutif intrans. intransitif
dir. direct inv. invariable
él. élatif iron. ironique / quernent
emphat. emphatique / tisé it. italien
13Jb JbaIa R Rabat
judéo-ar. judéo-arabe rac. racine
jur. juridique récipr. réciproque
lat. latin rél. référence (s)
réfl.litt. littéral / lement réfléchi
loco locution rel. relation / latif
M Marrakech relig. religion / ligieux
mar. marine / maritime rur. rural / ruraux
masc. masculin S. sens
méd. médecine / dicinal s.e. sous-entendu
mod. moderne sing. singulier
Mrkch fichier Marrakech spéc. spécifique/cialement
m.s. même sens sub sous (tel mot ou racine)
mus. musique subst. substantif / tivé
sufl.n. nom suffixe
n. act. nom d'action suj. sujet
néol. néologisme symb. symbole / lique
n.u. nom d'unité syn. synonyme
num. numéral Te Tétouan
numlS. numismatique tech. technique / nologie
onomat. onomatopée Tgr fichier Tanger
ordo ordinal tj. toujours
part. participe topogr. topographie
partie. particule topon. toponymie
pas. passif / passé TT. Tanger
péj. péjoratif trans. transitif
pers. personne / nel triv. trivial
phys. physique V. verbe
pl. pluriel var. variante
plais. plaisant vét. vétérinaire
poét. poétique voc. vocable
pro propre vulg. vulgaire
prén. prénom zool. zoologie
prép. préposition X,Y,Z Un Tel
pron. pronom Xa, Ya, Za Une Telle
Provo proverbe x, y, z telle chose / act. / objet
qual. qualificatif équivalent de
qqch. quelque chose :f:. différent de
qqn. quelqu'un distinction des variantes/
vient de; > origine de (étym.)<
(?) sens douteux
14S. f.Y'~t.JIA
JL-J l ,-,ad la lettre emphatique ~ t.JIA; dans certains mots ou groupes de mots dans
une même racine arabe, elle peut être désemphatisée et connaître une réalisation en
SU'"
ex. sdgr "poitrine", s;xlrlya "gilet" pour ~.)~ ,.)~; elle peut être souvent aussi une
simple réalisation emphatisée de la sifflante généralement par contagion d'emphase,
SU'"
ex. ~gJ:1:àl) "aplanir" pour ~, mais pas uniquement, ex. ~iifgf "voyager" pour ~L..... .
Le classement des racines et termes arabes où interviennent ces phénomènes est effectué
selon la racine étymologique commune, ex. sdgr "poitrine" est traité dans la racine ~DR
.) ~ ; pour les mots d'emprunts, il est effectué selon la prononciation dominante indiquée
par les corpus utilisés et les enquêtes réalisées; des renvois appropriés permettent de re-
soit à la lettretrouver les mots et les racines à leur classement respectif, soit à la lettre ~ t.JIA
SU".
~L... ,aba n. [cf. class. .J..4L...],pl. -at / ~y~bpassage voûté / couvert dans une rue,
portion de ruelle que couvrent des constructions [Co, Br, Mer] - !~l).t ~~-~aba 19ït bii-
s~drïya sous le passage voûté de la ruelle j'ai rencontré celui qui porte un gilet [CarF]
[Pr].
LL... ~aba qual. [R] -l).iit ~aba poisson de petite taille [Br].
.LL... ~aba "récolte" voirrac. ~YB ~
iJ-:!J~L...... ~aba4~ra n. 1. musettemangeoirepourchevaux [Co]. - 2 . mât de beau-
pré; expr. tal).t ~~-~abaq~ra d X sous la coupe / la dépendance / la tutelle de qqn. - ma
na ~i tal).t dyâl~k je ne suis pas sous ta dépendance! [Co].
~4L... ,abana n. [Tr; cf. esp. sabana "drap"] dessus / jeté de lit [Co Tgr, Mer].
(,S~L...... ,abri n. [zool. ; Tr, hapax] os de seiche; il est utilisé par les bijoutiers pour
confectionner des moules à bijoux [= lsân / ~gqfgt/ zgbdgt gl-bl)àf] [Can].
.i.)J-:'L... ~abqra "lest" voir rac. ~WBR .H"""
.OJ-:'L... ~abqn "savon" voir rac. ~BN ~
rL.../c: L... ~al)./ ~a4i "mon ami !" [poésie] voiqiil)gb.
3~iidaI ~arçja ~.)L.... I4~L....
JL.... ~ad - ~-~adla lettre ~ I.JAvoir ci-dessus au début de la lettre.
~.)L..... / 4~L- ,irja / ,irçja n. [cf. esp. azarja],pl. -at / ~wafgj dévidoir
des soyeux[= ~iirijasub rac.SWRJ ~.)~] [Co].
o4~L- ,irjin n. sergent[= ~ii.r.iiin] [Co].
J.. L- ~at "dragon mythique" voir sii~, lettre S ordre alphabétique.IJ"
J..~ onomal. de coups de fouet sur le corps [Co]."it
t L- ,it n., pl. ~çfan mesure de capacité pour les céréales [Co, Mer, Loub] ; spéc. ~ii£
~gffi équivalant à un quart de petit boisseau ou mudd niibiiwi [voirmudd etf~!fa] [Co;
compo Taine-Cheikh p. 1257-1258; Marçais Takroûnap. 2286]-lli f!ak b gl-mudd *
f9qq 19 b ~~-~af celui qui rends-lui au ~iif[Mej Co] [Pr].t'a donné au boisseau *
L..... ,ig / sag [M] adj. [turc]dans J'expr. ~ag slïm 1 . parfait, en parfait état (objet)t..
[= ~iifçm~n ~l-fyiib] [Co]. - 2. complètement achevé et mené à bien (ouvrage) ; c'est par-
fait, tout à fait fini! [= m~kmiil] [Co]. - 3. sain et sauf (personne) [Co].
,HwL-/ ~L..... ,ifiyo / ,ifY9 / ,afiY9 n. [cf. esp. andalou safio < arabe
?; voir Dozy, Suppl. 1,838][zool. ; pêcheurs du Détroit et de Méditerranée] congre,~
Conger conger; au Maroc, la chair du congre est très appréciée par les citadins et les ru-
raux des plaines atlantiques; on dit volontiers de lui qu'il est l-g~lmi d ~1-l:1iit"l'agneau des
poissons", ce qui est un grand éloge pour des consommateurs médiocrement amateurs de
poisson [Can] [voir également sigiig t. 6 p.264 , ~~nniir, farb, grong].
J.....i L..... ~af~t / ~av~q / ~çf~t / ~ÇVgq "envoyer" et dérivés voir rac. ~YFD J..L..- et
~YFf ~.
~L- ,ik n., [fr.] pl. ~çkan sac de dame [Mer].
uL- ,aka n. 1 . [originellement] toute taxe à l'exportation des produits faisant l'objet
d'un monopole concédé par le Makhzen à des Européens [Co]. - 2. spéc. taxe sur l'impor-
tation et la vente des tabacs [Co] ; régie du monopole des tabacs et du kif [comp. kQn!fiiqa]
- qaf g~-~aka: Régie des tabacs [Co, Br, Mer]. - 3 . entrepôt de la Régie des tabacs dans
une ville [Br, Co]. - 4 . débit de tabac à priser, de kif, de pâte de hachisch [Co] ; [actuel-
lement] débit I bureau de tabac [= q.iinut~-d~bbiin] - miil g~-~aka débitant de tabac [Co,
Mer].
4SB B .....u.wa. . .
..JL.. ~ag"jambe" voir siiq lettre S ordre alphabétique.
U"
U L.. ~ala n., pl. -at I ~y~ll ~~Ian 1 . salle; salon de réception à l'étage; la porte en
est latérale, et elle est éclairée par une fenetre donnant sur le patio [compo !Q!Tç,bit ~l-
gelas] [Co, Br, Mer]. - 2 . sallede reposdu hammam[Mer].
t......:...:.t......:...:. ~am~a n. [R] genre de pâtisserie [Co].
WL.. ~anba n. pro nom d'un esclave noir -ld;1aI ~anba noir comme un nègre [Co].
WL.. ~anja n., pl. ~wan~j 1. [tissage]dévidoir pour la soie: chassis en tronc de
pyramide, pivotant autour d'un roseau servant d'axe vertical [Co]. - 2. [techn.] crapaudine
en fer pour une porte [Co].
~L- ~an!Q n. [F, M] variété de tabac de type Picadura, de qualité très inférieure [Co]
~L.. ~an!c: n. centime [voir également s~ntim] -bamsa u €a~rïn ~anty vingt-
cinq centimes [Co].
~L- ~angQ adj. [fro"sans goût"] huile d'arachide, n'ayant pas le fruité de l'huile
d'olive [Co] [la qualification "sans goût" pour l'huile d'arachide fait aussi partie du lan-
gage traditionnel de Provence] [Pr].
(.SL.. ~ay n. variété de tissu [Co].
(.S~L... ~ai~ay I ~Ai~Ay1 . [Tr] n. [péj.] individu de très grande taille - X, qaddQ
qadd ~ai~ay il est très grand, sa taille est égale à celle d'un ~iii~iiy[Co]. - 2 . adj. [F, M]
ld;1al ~ai~ay I ~ay~ay extrêmement noir, noir très foncé [Co].
~~ ~ba4a n. une des quatre couleurs au jeu de cartes [voirkiirra] [Co].
ù~~/J~~ - ~-~pinYQll ~-~palyün n. coll. [ethn.]les Espagnols
[voir aussi ~b~nY9l / ~b~19n] [Co].
SBB ............... .,
[I]
~~bb, i~~bb I ~9bb 1. v. intrans.tomberà verse (pluie)- ~-~ta ka-t~~bb la~
pluie tombe à verse [voir aussi qpb, nz~let compobabb, n~~n~~] ; expr. fig. ~-~ta ka-
t~~bb b ~l-lwïz il tombe une pluie de louis - ~~bb~t ~~-~ta b ~r-rm~l il est tombé une
5SBB~. . .
pluiede sable; fig. fdttd~t elçhQm u ma E[dfthQm tain habb r~Qm wa la tain
~dbbdt ~tHthQmje les ai cherchéset ne les ai point trouvés,ne sachantabsolumentpas
où ils sont [litt. où a soufflé leur vent ni où s'est déversée leur pluie [Co]. - 2. V. intrans.
affluer en abondance, se déverser, se jeter (cours d'eau, dans un autre plus important, ou
dans la mer) ; tomber en cascade (eau d'un cours d'eau) [Co]. - 3. V. trans., n. act.
~dbban / ~dbba verser, déverser (un liquide, des grains) ; faire couler; épancher [Co,
Mer] ; spéc. transvaser (un ragoût, de la casserole où il a cuit dans le plat où il sera servi à
table) [Co].
~ ~~bba 1. n. act. u. de ~:)bbet résultat de fact. une tombée (de pluie) ; une ondée;
un transvasement; une quantité transvasée en une fois; une quantité de liquide alimentaire
versée en une fois, une portion de nourriture - ~dbba d d~-~ta une ondée - ~dbba d dl-
faN une bonne suée [Co, Mer]. - 2. n. portion individuelle de nourriture servie à part ;
ration d'un mets - dwâz - pour une personne - n~çfd! dl-.g.obz u ~-~dbba je vais en-
voyer le pain avec la ration de nourriture [Co]. - 3. n. congestion [= nnla] [Mer].
ù~ ,~bbin n. act. de ~:)bb;spéc. !ajçn d~-~dbban terrinedans laquelle on verse
le ragoût cuit pour le servir [Co].
L........ s~bbab 1 . adj. int. qui tombe à flots (pluie) ; qui se déverse à flots (eau) ; qui., .
tombe en cascade (cours d'eau) ; qui coule abondamment (sueur) ; [poésie] qui coule abon-
damment (Jannes) - ~-~ta ~dbbaba la pluie tombe à verse [Co, Co Mrkch, MacI]. -
2. adj. déclive, qui est en pente, qui présente une déclivité (teIDÛn)[Co]. - 3 . n. cascade,
chute d'eau [Co, Co Ozawa].
~~bbaba n. cours d'eau à pente très rapide [Co].44-
:.......-.:. ms~bb n. 1 . embouchure, confluent, endroit où un cours d'eau se jette dans un. .
autre ou dans la mer [Co, Loub]. - 2 . courant d'un fleuve / d'une rivière [Loub].
[II]
,~bb 1. n. [poésie] amour ardent - ~-~dbb dHm l'amour ardent s'est installé [Mel~
CAl]- bgÇtdk ya lïli tfaldj d~-~dbb je voudrais, ô ma nuit, que tu guérisses mon amour
ardent [Mel Md] [Pr]. - 2. amant, ardemment amoureux - Ydkfi mdn da l-hdjfa t-
tarka jdsm d~-~dbb qtil cesse de me fuir! en fuyant tu laisses ton amant comme mort
[Mell:laj Idris, citépar MaCI][Pr].
4~ ,baban. [poésie]amourardent- hiida hüwa ~-~Qqw d~-~baba w dl-mil
mea ~-~gdf w dn-ndkd ainsi en va-t-il du désir, de l'amour ardent, de l'inclination et de
6~BI:I ~
la passion violente, accompagnés de tounnent et de chagrin [Mel Md] [Pr].
[III]
,qbb / ,,~bb / t,~bb interj. pour chasser un chat [contr. oo~~b;}~~ pour l'ap-~
peler] [Co] [voiq;}b~;}b].
$BI;I ~
[I]
,bAI}, i~baQ v.I. se lever (jour) - I-Qal ~baQ / ~baQ ~l-I}alle matin lIe jour~
est venu [Co, Loub] - ~Qalma tal i~baQ aussi longue soit (la nuit) le matin viendra [Mej
Pr, Jb] [Pr]. - 2. se trouver le matin (dans telles ou telles conditions, dans tel lieu, dans
telle situation, en parlant de personnes ou de choses) - kïf ~baQti comment vas-tu ce ma-
tin ? - ~baQt eayyan ce matin je me suis trouvé malade - X ~baQ mr~g il se réveilla ma-
X, ~baQ lç wujhç m~nfÇ-b le matin, sonlade - X ~baQ miyy~t le matin, il était mort -
visage était tout enflé - ~baQnaf flis le matin, nous nous trouvâmes à Fès; expr. X bat
ma ~baQil passa la nuit, mais le matin il avait déguerpi - gar X ~~bQ~t m~srçqa au
matin, on constata que sa maison avait été cambriolée - b~lea bwab~r f ~I-mar~a
~~bQç au matin, il y avait beaucoup de bateaux à vapeur dans le port [Co, Br]. - 3. abs.,
spéc. la-erç~a ~~bQ~t au matin (de sa première nuit de noces) la mariée s'est révélée
avoir été avoir été vierge antérieurement (comme l'attestait son vétement taché de sang ex-
yposé le matin) [Co]. - 4. X ~baQ eta venir trouver qqn.le matin; inaugurer la matinée
y commen-par la rencontre / la vue de qqn. (de bon ou de mauvais présage) - X ~baQ eta
cer la matinée par telle activité; s'occuper de qqch. dès le matin - ~baQ etïya I-Qal f sla
le matin me trouva à Salé, j'atteignis Salé au lever du jour [Co, Co BN]. - 5 . abs. rester
en surplusde la veille,resterde la veillepourle repasdu matin(aliment)[Co].- 6 . à l'in-
ace. précédé de l'exposant verbal marquant la durée passer la matinée (à faire telle ou telle
chose) - l~-mbata mea l~-hbïb ta-n~sbah n~thalla bïha la nuit avecmonbien-aimé,. ..,
je m'en remémore la douceur toute la matinée [CarF] [Pr].
~~bbAI}, i~~bbaQ v., n. act. t~~~Q / t~~~Qa, part. m~~bbaQ 1. intrans. se~
trouver le matin, être là au matin; spéc. être offert le matin (boisson) - Hb~l ja i~~bbaQ
eIa Ui-erç~a le tambourinaire (accompagné du joueur de hautbois) est venu donner une
aubade à la jeune mariée [contr. m;}ssaVa] - H91ba i~~bbQç eta l-miyy~t les tolba ré-
citent des sourates du Coran sur la tombe d'un mort le matin avant le lever du soleil, pen-
dant trois jours consécutifs après l'enterrement; le troisième jour, la famille leur offre sur
place un repas qu'ils partagent avec les pauvres -l-g~mra ~~bbQ~t la lune (dans son
demierquartier) s'est levée au moment de l'aurore [Co] - r-rçg ml~qqaQ * w ~l-
mdam f ~l-br~q ~~bbaQ le jardin fait surgir ses bourgeons * et le vin de l'aiguière est
y y inaugurer lajoumée paroffertau matin [MelMd] [Pr].- 2. intrans. X ~~bbaQeta /
7~Bl:I ~
la vue / la rencontre de qqn. ou de qqch.ou par l'audition d'un mot de mauvais augure - X
~;:>bb~ £la I-md;:>lli / I-m;:>~qi?qsa première rencontre du matin fut celle d'un homme /
d'une femme [Co]. - 3. trans., fact. faire que se lève le matin (Dieu) - mnHin ~;:>bbal).
;:>Hahnhar ;:>I-f,idlorsque Dieu fit se lever le jour de la fête [Co]. - 4 . faire se trouver
(qqn. ou qqch.) en tel état au matin -!Uih ~;}bbàl).kum t,la Mr passez une bonne nuit
[se dit lorsqu'on vient de passer la soirée ensemble; Jitt. que Dieu fasse que vous vous
trouviez bien demain matin] - i~;}bbl).ak b ;:>I-Mr u r-rbal). (Dieu) t'accorde un heureux
matin [en réponse à ~biil:1 ;}l-bçr£lçk] - ~-~<:>rraq~;:>bbl).Q Ii I-l).aniit Ùauya le matin, je
constatai que les cambrioleurs m'avaient laissé la boutique vide [Co]. - S. trans. X
~;:>bbàl). Ia-f,ri?~a déflorer sa jeune épousée [Mer] - X ~;:>bb~ Ia-f,rQ~a b y offrir un
yprésent à la jeune mariée le matin de sa nuit de noces [Co]. - 6 . dénom. X ~;:>bb~ £la
souhaiter le bonjour à qqn., lui dire "~biil:1kum" ou "~biil:1 ;}1-bÇr"- X ma ~;}bbal). ma
m;}ssa il n'a dit ni bonjour ni bonsoir [Co]. - 7. [reJig. musulmane]abs. retentir(appel à
la prière du matin) ; dénom. I-mudd;}n ~;}bbal).le muezzin a chanté, immédiatement
après l'appel à la prière de l'aube, la formule ~I 4..lJ ~~.,pour annoncer que le
matin est venu; ext. il a appelé à la prière du matin ; e~pr. fig. X ~;}bbal). / ~;:>bbal). u
tIaf, ;}n-nhar avoir mangé toute sa fortune, se trouver sans le sou [Co].
y venir trouver qqn. le matin; rencontrer~L.... ~ibil}., i~abal). v. trans. - X ~abal).
qqn.le matin [contr. masa] - X, ma baqy n~abl).Q wa la nrnHsih je ne veux plus voir
y du tout [Jilt.ni le matin, ni le soir] [Co].
~Qbl}. n. 1 . petit matin, tout premier matin, aube; emploi adv. au petit matin [Co,~
Loub]. - 2 . spéc. [relig. musulmane] ~-~Qbl).la prière rituelle de l'aube, la première des
cinq prières rituelles, faite environ une heure trente avant le lever du soleil - "adHn ;:>~-
~Qbl).l'appel à la prière de l'aube - ~-~Qbl).~;:>bb~ l'appel à la prière de l'aube a retenti -
X ~;:>lla ~-~Qbl). il a accompli la prière de l'aube [Co]. - 3 . [poésie]matin- ma Ii hna u
la ral).a ti?l ;:>~-~Qbl). u l-£a~iya je ne goûte ni paix ni repos du matin jusqu'au soir [Mel
'U] [Pr].
e, _/. . ~Qbl}.iya / ~~bl}.çya / ~ubl].iya n. 1. point du jour; [avec valeur dura--
rive] premières heures de la matinée; première moitié de la matinée [Co] - f ;}~-~;}bl).~ya
au point du jour, de bon matin [Co] - f ~i wQqt zhiyya ng;:>nmQ ~Qbl).iyya * u l).na
ma bin l;:>-gnuj en un temps de plaisir nous profiterons de la matinée * occupés à nos
jeux d'amour [Mel 'Al] [Pr]. - 2. [Tr] spéc. matinée de voyage - £ffi;:>lna nhar u
~Qbl).iya nous avons mis (pour ce voyage) un jour et une matinée [Co].
~L- ,ibil}. 1. part. de ~bal:1-g;:>dda~abàl). £liya I-b;:>llllay le maçon doit venir me
trouver demain matin - nhar ;:>llikân;:>t ~abl).a j-j;}mea le matin du vendredi [Jitt.le jour
8~BI:I ~
où ce fut le matin du vendredi] - g~dda ~ab~~ camlna f~mqan demain matin, pour
nous ce sera le ramadan - g~dda ~ab~~n ~aimïn demain matin nous nous trouverons en
état de jeûne [Co]. - 2 . adj. ; spéc. rassis, de la veille (pain) ; cuit de la veille, qui se trouve
tout préparé le matin (mets) [Co, Mer] -1-mfa 1-hajjala team ~aba~ la femme qui a dé-
jà été mariée est un mets rassis de la veille [Mej Pr, Jb] [Pr].
c: ~ ~bID}. n. 1 . matin; matinée - f ~~-~b~ le matin - cal ~~-~ba~ dès le matin -
mn ~~-~ba~ depuis le ext. depuis longtemps [Co, Mer] - cammaf ~1-g~rba Cal
~~-~b~ f ~1-fj~r u jaba n dïk ~1-~a~~aqa il avait rempli une outre dès le matin à
l'aube et l'avait amenée à ces moissonneurs [Mej Pr, Jb] [Pr] - g~dda ~ba~ / g~dda f
~~-~bal). demain matin - ~b~~k / ~b~um bonjour! - ~ba~ ~l-Mr bonjour! (en ré-
ponse) [contr. msalmm/msal-bçr] - ~b~ ~s-scada bonjour! [Co, Mer] ; [langage fémi-
nin] ~ba~ ~1-Mr cWk bonjour! [réponse: ipbbl)ilk b ;)l-bçr u r-rb1il?-] [Co] - ~ba~ ~1-
qb~f [F, M] / ~bQ~ ~1-qbQf [Tr, R] prière matinale sur la tombe, avant le lever du so-
leil, (récitation de sourates du Coran et distribution d'aumônes) pendant les trois jours qui
suivent le décès [compo E~atgl-qbi?r] [Co, Mer] ; [fonnule de sennent] wç nah ~1-
caq~m u had ~~-~ba~ na... par Dieu et par ce matin je jure que (je ferai telle chose)
[Co; cf. Coran 74 ,34; 81 ,18] - d la-ih~dmo 1-m~skïnf ~s-sbah * la-iddïh 10 I-v. .. . .
m~lJz~n f Ia-c~ïya ce que le pauvre rapporte de son travaille matin * le Makhzen le lui
emporte le soir [Mej Pr, Jb] [Pr] ; expr. b-a~ ilqa ~ba~~k msak que tu aies le néces-
saire pour les besoins de la vie [Mer]. - 2. spéc. ~ba1).X / x présage fourni par la ren-
contre de qqn. ou d'un animal de bon matin - X / x lJaib ~~-~ba~ le rencontrer le matin
est de mauvais augure - X / x, ~b~ç n~ïs / m~~iis / m~iim / m~~~iim rencontrer
telle personne ou telle chose le matin est de mauvaisprésage- X, ~ba~ç CIaq~ddç le
X, ma IJr~jIi ~i ~ba~ç mzyan le rencon-rencontrer le matin est de mauvais augure -
trer le matin ne m'a pas porté chance; [fonnule prophylactique] ~-~ba~ 1~ llah le matin
est à Dieu! - ~-~ba~ 1~ llah m~nha bmmafa que la formule "~-~ba~19llâh" nous
protège contre cette sale gueule! - qçlt ~-~ba~ 1~nah u rjact f ~aIati j'ai dit "~-~ba~
19nâh" et j'ai fait demi-tour Ise dit quand, en sortant de chez soi, on fait une rencontre de
mauvais augure, ou qu'on se dispute avec la première personne rencontrée] [Co, Co BN] -
~-~b~ 1~nah le matin appartient à Dieu / doit être consacré à Dieu et à des invocations
pieuses [se dit en différentes occasions, par ex. pour calmer des gens qui se disputent
dans la matinée / pour congédier un solliciteur importun / pour conjurer le mauvais sort
que provoque une rencontre néfaste faite en sortant, etc.] [Co, Loub] - ~-~ba~ 1 ~nah pas
d'histoire le matin! n'inaugurons pas la matinée par une dispute! [Co]. - 3. spéc. matin
qui suit la nuit de la consommation du mariage, où l'on expose le vêtement taché de sang
de l'épousée; ext. hymen de la jeune mariée trouvé intact la nuit de ses noces; sang de sa
défloration attestant de sa virginité jusqu'à la nuit de ses noces [voir aussi ~daq] - zïf ~~-
~ba~ / ~ba~ la-cfQ~a linge taché de sang de la nouvelle mariée, que l'on expose le ma-
9~BI:I ~
tin, après la nuit de la défloration [Co, Mer] - nhar ~~-~b~ sixième jour des cérémonies
du mariage chez la mariée, le samedi; expr. X dda I Ya ~ba~a il l'a dépucelée (hors
mariage) [Co].
c~ ~bQl]. n. - ~bQl]./ ~bQl].~1-qbQr [Tr, R] 1 . prières des mons, faites le matin
sur les tombes pendant les trois jours qui suivent l'ensevelissement [= ~bal).:)l-qb:)f] [Co,
Mer]. - 2. repas de couscous offen aux pauvres et aux tolba qui ont prié le matin sur la
tombe d'un défunt, et qui est donné le troisième jour qui suit le décès [Co Tgr].
..:..L.... ~/..:..L.:..~ ~bil].it / ~bQl].it / ~bül].itfonne pl. - ~bal].at had9 quel
mauvais début de joumée ! - Eal ~~-~bQl].at le lendemain matin - X Eal ~~-~bül].at ma
~bal]. le lendemain matin il avait déguerpi / il avait disparu sans tambour ni trompette [Co].
~bQl].C;n. 1. aubade donnée à la jeune mariée le matin de sa première nuit de
r""";-
noces [Co]. - 2 . [Tr] séance de musique et de chants pour les femmes, à l'occasion d'une
noce; nom du jour où se tient cette séance [Co Tgr]. - 3. nhar ~~-~bQl].yle troisième des
sept jours des cérémonies du mariage chez la mariée (JemardI) [Co].
~b~1]. adj. [Jb] beau; bon [Co Gzawa].~
~: - ~bïbal]. adj. dim. de ~bÇl).[Tr, Jb] joli, joliet [Co, Co Gzawa].c ~'':
:; - ..~- sbëha n. matinée [Mer].-. .. .
~biyl].C; forme adj. rel. [poésie]qui est prêt à agir dès le matin - yüm l-üga~~
t~dri l].arbi * ~bayl].y m~tq~ll~d ~~m~am fi?q m~n ~ïhani au jour du combat, tu
apprendras à connaître mon art de combattre, * déjà ceint au matin d'un sabre qui trans-
perce, monté sur mon coursier plein de fougue [Mel CAl][Pr].
c ~ ~abbil]. n. 1. muezzin [= mwiidd:)n] [Co]. - 2. annonce de la prière de l'aube;
spéc. troisième chant du à la fin du dernier tiers de la nuit - n~qt f ~~-~~bbal]. je
me suis levé au point du jour [Co]. - 3. expr. waIJ]Ja ijriu 19 f had ~~-~i, hQma u
Eammh9m ~~bbal]. en dépit de tous les moyens qu'ils pourraient utiliser contre moi, je
m'en sonirai - waIJ]Ja jriti Ii f had ~~-~i, nta u Eamm~k ~~bbal].malgré tous les
moyens que tu as utilisés pour me nuire, toi et tous ceux qui t'on soutenu, je suis sorti de
ce mauvais pas - j~rri twal~k ~nta u Eamm~k ~~bbal]. utilise tous les moyens que tu
veux pour me nuire [litt. allonge ta corde], je m'en fous! [Co, Pr].
~abbQl].çn. 1 . heure matinale [compon:)bbiiri]- n~qt f ~~-~~bbQl].yje mer.H--
10~BI;I ~
suis levé très tôt / au petit matin / à l'aube [Co, Co BN]. - 2 . partie de plaisir matinale /
promenade solitaire qui a lieu le matin (à la campagne ou dans un jardin) [contr. eMwi] -
qb~!na ~-~~bbÇq,y f x nous avons eu une bonne partie de plaisir matinale à tel endroit
[Co] - gn~m ~~-~~bbiiq,iya mdïm w~ stab r4~e ~1-kHsu l~-tyar f m~gnaha *
la t~rti 1 ~l-b~mis kilbb w ara r~bbi g~ffar profite de cette matinée, ô commensal,
prends ton plaisir à téter le vin à la coupe (bercé) par le chant des oiseaux * ne regrette pas
le vin qui coule, verse, offre, Dieu saura pardonner! [Mel Md] [Pr]. - 3 . aubade donnée
aux nouveaux mariés le matin de la nuit de noces [voir aussi ~b9~y] [Co].
0._-::Ii o.-V(~ t~,bç1]. / t~,bç1].a n. act. de ~;;)bbaJ:l et n. 1. moment où le jour- ~ : :
se lève, aube, aurore; pointe de l'aube [Co, Mer]. - 2. spéc. visite à la mariée le lende-
main de la nuit de ses noces [Mer] ; [Ib] t~~~q, cérémonie pour la mariée avant le mariage
[Co Ozawa]. - 3. spéc. annonce de la prière de l'aube [compo t;;)~qçra][Co]. - 4. spéc.
visite au cimetière trois jours après l'enterrement du défunt [Mer].
°a m,~bbi1]. part. de ~;;)bbaJ:l qui arrive le matin; qui a été trouvé (le matin ou à(": .-
un autre moment) ; qui dit bonjour [Mer].
[II]
~ ~biq" i~baq, v.I. se trouver, devenir (en gén.) - ~~bq,~tbHrza f~ ksawi
q,asan (la nature au printemps est semblable à une mariée) apparaissant exposée dans de
eAmr] -a miilati eainik juj kisan m~n etiq ~l-mdâm * m~nbeaux vêtements [Mel
daq m~nh<;>m ~i i~baq, hay~m ô ma maîtresse, tes yeux sont deux coupes d'un vin
vieux * celui qui en a goûté quelque peu se retrouve enivré d'amour [Mel ReA.] [Pr). -
2. [dans un récit] se trouver un beau jour - ~baq. huwwa ù<;>rj<;> ~h l-g~zzHra un
beau jour, les bouchers professionnels s'attaquèrent à lui [Mej Pr, Ib] [Pr]. - 3 . X ~b~q, f
y en arriver à (telle attitude, telle action, tel comportement) [Mer].
[III]
"0.
~ .- ..- ,u .iya,pl. ~baq.y grande lampe de verre suspendue (dans une mosquée),bh
remplie d'eau et d'huile [= m~;;)b~çya ; compo m;;)~b~] [Co].
_ 0.0: .:Ii m,~b1].iya n., pl. m~abaq. quinquet; lampe à huile de mosquée, de type~ -
veilleuse (en verre, avec godets à huile et flotteurs - eawwam -), suspendue au plafond
[= ~ub~iya; compo m;;)~b~] ; expr. fig. X ea11~ / ea11~g ~l-m~abaq. coïter(homme) ;
spéc. coïteren levant en l'air la jambe de la femme [Co, Mer].
(L;.- m~,bil}. 1. n., [poésie], pl. m~abal}.lampe; spéc.lampe primitive, émaillée,
sur haut pied [voirqandil] ; flambeau - 4ya b~4r ~t-tmâm y~gni ean kil11m~abal}.
11~BI:I ~
l'éclat de la pleine lune dispense de la lumière des flambeaux [Mel Ams] [Pr]. - 2 . n. pro
nom de l'ancêtre éponyme de la tribu maraboutique combattante de guerre sainte des UIad
M;}~ba!), appelée aussi Mna~ra, et dont le territoire est situé entre l'Océan et la rive droite
Cdu Sebou dans le Gharb [Pr]. - 3 . n. pro M;}~ba!)b. Abd-Allah, qui a donné son nom à la
médersa construite à Fès sur l'ordre du sultan mérinide Abü-I-Hasan en 746/ 1346, car il
fut le premier professeur qui y enseigna [Ricard].
m~~bil}.ç adj. reI. 1 . de la tribu des UIad M;}~ba!)[Pr]. - 2 . I-mqgf~a 1-
v""'~
mg~b~çya nom de l'une des médersasd'époquemérinideà Fès, fondée par M;}~ba!) b.
CAbd-Allah [voir m;}~ba!) 3 ci-dessus] [Pr].
[IV]
wi - ~ : ~- ,b~l}.in / ~bçl}.in n. 1. [mus.] rythme lent et solennel [voir aussi ~bçhan]
[Co]. - 2. esclandre, engueulade, prise de bec violente - X twa~gI mea Y 1 g~-~bçl}.an
ils en sont arrivés à s'engueuler violemment [voir aussi ~bÇhan][Co].
~BR~
[I]
~ ~b~r, i~bgf v., part. ~abgf 1. patienter; prendre patience; prendre son mal/
son malheur en patience; souffrir patiemment et longtemps avec résignation, se résigner
[Co, Mer, Loub] - ~bgr patience! ; ne t'emballe pas! ; écoute-moi patiemment! - X, ma
~bgrt ~i ma nqgrbQ je n'ai pas pu m'empêcher de le battre [Co]. - 2. X ~bgr 1 y / n y
[Jb] endurer patiemment qqch. ; résister (à la fatigue, à la faim) [Co, Mer] - X ~bgf 1 gd-
dgqq supporter / encaisser patiemment les coups - X ~bgr I-tHmHra être endurant à la
peine / au dur labeur - X ~bgr I-ma etah gQah supporter patiemment ce que Dieu envoie
[Co, Co BN] - i~gmmâr f bah I-mg~maf * w iqQIIQ ~bâf n had Ig-qqçya sur
son frère, en enfonçant le clou, il tape * et lui dit: endure patiemment cette affaire-là [Mej
Pr, Jb] [Pr]. - 3 . X ~bgr Va y endurer patiemment / supporter / tolérer qqch. ; subir pa-
tiemment l'absence / le manque de qqch. [Co, Mer] - X kH-i~bgr el gj-jûe il endure la
faim - X ma yg~bgr ~i va I-makla I}.gttanhar il ne peut'supporter l'absence de nour-
mgn kiln kuwwHy f gn-nHs * i~bgf Va kiyy rQI}.Qceluiriture même un jour [Co] -
(dont la parole) brûle les gens comme au fer rouge * doit savoir endurer la brûlure pour
ylui-même [Mej Mum] [Pr]. - 4 . X ~bgr Va patienter à l'égard de qqn. ; supporter pa-
tiemment l'absence de qqn. ; spéc. accorder un délai / du répit à qqn. (créancier) - X ma
ykil-i~bgr eIa I}.gtta saea il ne peut supporter un seul instant l'absence de Y / le fait
yd'être séparé de lui - X ~bgr Va f gI-flûs glli kH-isHIQ se montrer accommodant
avecqqn. pour le remboursementd'unedette- ~bgr viya accorde-moiun délai! [Co]- X
~bgr Va y attendrepatiemmentqqch. ; [Prov.]lli ~bgr Va bbiztQ ddaha celui qui at-
ytendpatiemmentson petitpain finirapar l'emporter[At].- 5 . X ~bgf f / y souffrir pa-
12~BR ~
tiemment d'être éloigné de qqn. ou de qqch. à quoi on est attaché -lli i~b~f f ~l-gafb *
t~bqa Patïh l-iyyam s£ïda qui supporte patiemment d'être loin du Gharb * les jours
yviendront, fastes, au devant de lui [Mej Pr, Ib] [Pr]. - 6 . X ~b~f mEa se montrer ac-
ycommodant avec qqn. (en parlant d'un vendeur à J'égard d'un acheteur) - X ~b~f mEa
f ~t-taman se montrer accommodant avec qqn. sur le prix (d'une marchandise) [Co,
3a_Loub]. - 7. [surtout à l'imp.] attendre - ~b~f ~wïya attends un peu! - 3a-~baf /
~barQ / ~bar / ~barQ attendez! ; [avec une pointe d'irritatÎon]a-~bar, hani maji at-
tends donc! j'arrive - ~b~r vïya attends-moi! ; [menace]~b~r Vçk attends un peu! tu
vas voir! [Co]. - 8. durer longtemps, résister longtemps à l'usure, faire long usage
(v8tement, etc.) [Co, Loub] ; se conserver longtemps sans s'altérer (aliment) ; ne pas être
périssable (denrée) - x ka-i~b~f mudda il est solide, il supporte un long usage [Co].
y exhorter qqn. à la patience, l'inciter~ ~abbar, i~~bb~r v. trans. 1. X ~;)bb~r
au calme / à la résignation, le consoler, l'apaiser, le modérer, lui faire prendre son mal/
son malheur en patience [Co, Mer] - X ~;)bb;)r yI z / z faire en sorte que qqn. endure
avec patience les sévices d'un tiers / les avanies, les coups, etc. - X ~~bb~r ra~Q prendre
son propre mal en patience; s'entraîner soi-même à la patience [Co] ; se contenir, se modé-
yrer [Mer] - X ~~bb~r £la z / z faire attendre qqn. patiemment au sujet de qqn. d'autre
ou de qqch., dire à qqn. d'attendre patiemment qqn. d'autre ou qqch. - a~ i~~bb~flli Ela
la-£qçla qu'est-ce qui peut m'aider à supporter la séparation d'avec ma bien-aimée [Mel
Arz] [Pr] - nah i~~bbpk mEa X / x que Dieu t'aide à endurer la vie en commun avec X /
à te résigner à tel malheur; que Dieu t'aide à surmonter ta douleur d'avoir perdu X [dit aux
parents d'un défunt]. - 2 . faire patienter, faire attendre; spéc. faire patienter (un créancier)
[Co, Mer].
~ ~bar n. 1. patience; endurance; résignation [Co] ; spéc. résignation méritoire
qui, chez un croyant, doit suivre la perte d'un être cher [Co BN] ; impassibilité, attitude
stoïque - b ~~-~b~r patiemment - bla ~b~r impatiemment - X ma fih ~-~b~r il est d'un
naturel impatient - qallt ~~-~b~f impatience - X ma £andQ ~b~f il est inconsolable
[Mer] - X ma ~ab ~b~r va hlQ il ne peut plus supporter d'être loin de sa famille [Co] -
had ~~-~i, imk~n / itm~kk~n ~~-~b~r Vïh c'est là une chose tolérable / que l'on peut
supporter [Mer] ; [fonnule de condoléances] nah ib~dd;)ll~-m~abba b ~~-~b~r que
Dieu remplace par la résignation l'affection que vous portiez au défunt! [Co BN] - g~lbi
mrçq * u fih ~~lla rya~ i£QffQ * raf~d daqqa f~ ~bar * külla ~as~b q~rrQ
mon coeur est malade que de démons l'accablent! * il encaisse le coup avec patience *
*
chacun prend en compte son mal [Mej Pr, Jb] [Pr] ; [Prov.]~-~b~f huwwa 1 ~r-rjal
ma hü ~i la 1 ~n-nsa u la 1 ~l-fyalla patience est le fait des hommes, et n'est pas celui
des femmes ni celui des enfants [At] ; expr. ~j~rt ~~-~b~r souffre-douleur, personne qui
endure patiemment les sévices d'un autre sous la coupe de qui il est placé [litt. pierre de
13~BR .>+-
q;}Ibhal'endurance] - Xa n;}zI;}tVa ~ajfa d ;}~-~b;}fu ~amd;}t ;}ijah elle s'est im-
posé une grande patience I endurance devant le malheur qui la frappait [Co]. - 2. accom-
ymodement, concession se faire des concessions mutuelles,
- X qs;}m ;}~-~b;}fmea
partager la poire en deux - q;}~mQ~-~b;}fVa juj binIitkum trouvez un accommode-
nq;}smQ ~-~b;}f coupons la poire en deux !,ment entre vous, coupez la poire en deux! -
mettons-y chacun du nôtre, montrons-nous accommodants (dit par ex. par un vendeur qui
consent un rabais tandis que l'acheteur élève le prix qu'il proposait) [Co, Mer]. - 3 . solidi-
té ; fermeté; persévérance; longanimité [Mer]. - 4. valeur adj. dans l'exclam. ma ~b;}f X
combien il est patient I endurant! - ma ~b;}flli I ;}t-tihan * gçr nkIiy;}d u nzid f ;}~-
~b;}f avec quelle patience je supporte ton dédain! * je ne peux que résister et continuer
d'endurer [Mel Nj] [Pr].
..
,a brln adv. [formeclass.] de sang-froid[Co].'.>+-
i,H..... ~~bra n. [poésie] patience, endurance - £a~~ ;}Z-zin ma ikun 'illa ~;}bfa
l'amoureux de la belle doit s'armer de patience [CarF] [Pr] - ma Ii ~;}bfa £ann;}k dun
g;}fqÇ ya qut ;}f-fÇ~ lik dIiti m;}ksiibaje ne puis souffrir d'être éloigné de toi contre
mon gré, tout mon être t'appartient, toi qui es la nourriture de mon âme [Mel CAl][Pr].
~abfa, pl. ~abfÇn qui patiente, qui reste.HL- ~ib~r 1. part. de ~bgr et adj., fém.
~;}tta Ï'atinicalme I résigné; endurant, patient [Co] -Iina~abâf n taewaj I-iyyIim *
b;}zmIini j'endure les vicissitudes des joursna~ * jusqu'à ce que Dieu me fasse vivre
des jours meilleurs [Mej Pr, Jb] [Pr]. -2 .spéc.,avec pl. class. ~abirin bon musulman
qui, sa vie durant, a supporté sans récriminations les épreuves imposées par Dieu; expr.
Wih mea ~-~abir'in Dieu est avec ceux qui savent endurer! [cf. Coran 2, 153et passim]
[Co, Pr]. - 3 . qui dure longtemps, qui résiste au temps et à l'usure [Pr].
~~bbar adj. into1 . très endurant, très patient, qui supporte l'adversité et le mal-J4--
heur courageusement et longtemps [Co] ; impassible, stoïque; qui a de la constance [Mer]
-I-m;}sI;}m ~;}bbar le vrai musulman doit savoir endurer [Co] - ya ~a~bi kun ~;}bbaf
* ~b;}f eIa ma jfa I;}k * rqQd eIa ~-~uk £aryIin * ~;}tta iHae nhaf;}k ô mon ami!
sois très patient endure ce qui t'arrive * couche-toi sur les épines tout nu * jusqu'à ce que*
se lève ton jour [Mej Co] - ya I-haj;}flli m;}n gçr sbIib qçI Ii I-llIih wIi~ t~çb
~;}bbaf b~aIi toi qui me délaisses sans raison, dis-moi, je t'en prie, trouveras-tu quel-
qu'un d'aussi patient que moi? [CarF] [Pr] [Pr]. - 2 . résistant, de bonne santé (personne);
solide,de bonnequalité(chose)[Mer].- 3. ~-~;}bbafl'hommeraisonnable[Co].
[II]
~~bb~r, i~;}bb;}r V. trans. embaumer I momifier (un cadavre, pour en assurer la.>+-
14~BR ~
conservation) ; naturaliser / empailler (le corps d'un animal) [voir également ki?f~r plus
courant] [Co].
.H~ 'Qb~r, i~Qbdr / ,aub~r [Zaër] v., n. act. t~Qb~ra, part. m~Qbdr 1. don-
ner / mettre de l'aloès [Mer] ; embaumer (un cadavre) ; naturaliser (le corps d'un animal)
[= ~~bb~n [Mer]. - 2. protéger (un ressortissant marocain, en parlant d'une nation étran-
gère) ; se faire protéger [Co] ; [Zaër] se soumettre à l'autorité étrangère (en l'occurrence,
yfrançaise) [Loub] - X ~Qbdr £la se faire reconnaître comme protégé par (une puissance
étrangère) - X ~Qbdr fI dn-ngliz il s'est fait protégé anglais [Co].
~ ,b~r / ~bAr n. [bot.] 1 . agave; aloès [Tedj]. - 2 . extrait de myrrhe [Mer].
-.HL... ,abra n., pl. ~wabdr [bot.] 1. aloès [Co Mrkch, Loub]. - 2 . agave d'Améri-
que, Aloe mexicana, sisal, faux aloès; sans propriétés thérapeutiques, elle donne un suc
très jaune analogue au suc de l'aloès de Socotra; le suc de ses feuilles peut donner une
boisson fennentée ; sa hampe florale fournit des poutres faîtières pour toitures légères; ses
feuilles fournissent aussi des fibres blanches utilisées comme gros fil [Co, Co BN, Loub ;
voir Renaud-Colin, TuJ:1fa n° 294 ] -l).rir d~-~abra fibre tirée de l'agave sisal [cf. gur-
zyan] ; soie artificielle, végétale [Co, Mer]. - 3 . ~-~wabdr n. pro [F; topon.] endroit plein
d'aloès dans les environs de Fès, où se réfugient les malfaiteurs pour se cacher, les
ivrognes pour boire, et les amants pour être à l'abri des regards - X brdj 1 d~-~wabdr il
est allé se mettre à l'abri dans le coin aux aloès [Pr].
(S~L...a ~abri n. [zooI. ; Tr, hapax] os de seiche; il est utilisé par les bijoutiers pour
confectionner des moules à bijoux [= lsan / ~~f;}t / z~bd~t;}l-b~a.r] [Can].
-J-HL... ~abQra "lest" voir rac. ~WBR ~."....-.
.J : .: - ~~b~r n. [bot.] aloès; résine d'aloès, suc concrété, concentré et solidifié de
l'aloès de Socotra, amer et noir [utilisé comme vomitif, et comme remède contre les maux
de ~te] [Co, Co Mrkch ; voir Renaud-Colin, Tul}fan° 294 J.
J~ ~~bbar n. [bot.] agave; aloès [Tedj].
-..>-:-:i~ t'Qb~ra n. act. de ~i?b~r1. embaumement; empaillage [Mer]. - 2. protec-
tion accordée (par une puissance étrangère) [Co, Mer].
.H~ m~Qb~r / m~aub~r [Zaër]part.de ~Ç~f/ ~au~f 1. embaumé; naturali-
sé [Co, Mer]. - 2. protégé(par unepuissanceétrangère); placé sous la protection d'une
15SBSB . . ._,.. . . 'f#-
puissance étrangère (ancien dissident qui a fait sa soumission aux autorités étrangères, à
l'époque du protectorat) ; [péj.] soumis aux étrangers, aux Chrétiens, aux Français, aux
Espagnols [Co, Loub, Mer].
SBSB . . .- ,.-. . . .
0..- s~bs~b, is~bs;)b v. chasser un chat en lui disant sobb / ss~bb / ts~bb [Co].. .. -. . .. .. .. .. .
***
t......b ~ba4a n. une des quatre couleurs au jeu de cartes [voirkiirta] [Co].
S B T J............. . .
~~bb~t, i~;)bb;)t v. trans., part. m~;)bb;)t chausser, fournir des chaussures /~
y[M] X ~;)bb;)!des babouches - il a fourni / acheté des chaussures à Y - X mk;)bb;)!
m~;)bb;)! il est habillé et chaussé (comme un soldat) [voir aussi ~mm~H [Co, Loub].
0,._:;L. ts~bb~t, its;)bb;)t v. [rur.] aller acheter des chaussures [Co].. . .. .
tJ..~ ~ba!a 1 . n. singulatif de ~;)bba!et tenne générique [cf. esp. zapato] chaussures,
chaussure (tout ce dont on se chausse) [= ~ma!a] ; [Zaër] ~-~ba!a le commerce de la - sqq ;)~-~ba!a le marché aux chaussures / aux babouches; rue ou souk où l'on
vend toutes chaussures [Co, Br vet., Loub]. - 2 . cordonnerie [Mer].
~bat(tt( n., pl. -~ya [R] marchand de babouches [Co, Mer].~~
J. ~~bbat n., singulatif -a, pl. ~bab;)! paire de chaussures / de babouches; [Tr]4--
paire de chaussures de toutes espèces; [rur.] paire de babouches; spéc. ~;)bba! fqmi
chaussures de type européen - ~9q ;)~-~~bbat rue ou souk des marchands de babouches;
~;)bba!a / brdiya d ;)~-~;)bba! l'une des chaussures de la paire [Co, Br vet.].
,babtt( n., pl. -~ya 1. fabricant ou marchand de chaussures [Tedj] ; [Zaër]~~
b~lga -)fabricant de chaussures d'enfants (les hommes ne chaussant que des babouches -
[Loub]. - 2 . [rur.] cordonnier [citadins = barraz] [Co].
J.,HL....o L....o ~abq! n. coll. ; n.u. ~abQ!a - ~abQ!a ~aITQq~ya [M] forte claque (ou coup
de babouche) donnée sur le dos de la main du perdant au jeu (quand il n'a pas d'argent
pour payer, ou à certains jeux d'enfants, osselets, etc.) [Co, Co Mrkch].
_L.0,' °0 m,~bb~t part. de ~~bb~! pourvu de chaussures [= m~~mm~!J [Co].
,.
16~BE ~
***
[F] / s~trç n. [< esp. zapatero] vendeurde babouches,cordonnier
<.S~ ~bçtrC(
[tenne archaïque conservé sous la forme pl. ~-~bÇ~yin dans l'appellation d'une rue mar-
[R]chande dans quelques grandes villes, Fès, Rabat] - ~-~~tr~yïn le quartier des ba-
bouchiers ; le souk des marchands de chaussures et de maroquineries; [F] lieu de vente de
fournitures aux cordonniers, et aussi souk des relieurs et des libraires (probablement à la
suite d'un déplacement d'habitants lentement effectué) [Co, BrVet., Mer].
~BE~
~~bb!£, i~gbbaE v.I. X ~gbbaE Y faire à qqn. un attouchement obscène en lui~
mettant le médius à l'anus - X ~gbba£ 1 Y faire à qqn. un geste outrageant avec le médius
dressé perpendiculairement à la paume, en imprimant à la main un mouvement saccadé
vers l'avant [Br, Co, Mer] [compoqgllgz, ka~y, fg~~].- 2. prendre une pincée de (qqch.,
spéc. de tabac) [Co].
~b!£ [Tr, M, F, Jb] / ~bQ£ [Zaër]/ y~~b!£ / YQ~b!£ [R] n. [anat.], pl.~
~Qb£Ïn, l~aba£ [Tr] / ~baE [F, B. Yazga] / ~ba£, ~gb£an [M] / i~aba£, ~gb£an [R] /
~gb£an [rur.] / ~Qb9£a / ~waba£ [variété des pluriels due aux variations dialectales,
mais aussi au contexte phonétique ou syntaxique de leur emploi dans un meme dialecte]
1 . doigt (de la main ou du pied) - ~~b£i / ~Qb€i mon doigt -l~ab£Q / ~-~Qb£ïn dyalQ
[Tr] ses doigts - t~lt ~ba£ [F] / data d g~-~~b£an [M] trois doigts [Co, Br, Mar, Mer] ;
[R] X fraq ~~-~~bEan séparer les doigts [se dit de J'apprenti brodeur de passementerie-
bgf~man - quand il sépare les [ils) - X jma€ ~~-~~b£an rejoindre les doigts (mouvement
inverse du pré<:édentchez J'apprentibrodeur) [Br] -l-i~ba£ l~-kbïr le pouce -l-i~ba£ 1-
wQstani le médius, le majeur -l-i~ba£ ~~-~g~r le petit doigt, l'auriculaire [Mer] - rY9~
l-i~aba£ les bouts des doigts - X Eta b ~~-~ba£ 1 Y / £tah ~~-~baE faire un geste obs-
cène à qqn. avec le médius - X ka iWQqq~f ~~b£Q W i4J:Iak c'est un persifleur [Co, Br,
Mer] -X Q~a ~-~ba£ f £ainQ il s'est mis le doigt dans l'oeil; fig. = "il s'en est mordu les
doigts" - l-~aba£ d r~jlQ ses doigts de pied, ses orteils [Co] ; [R] X ka-im~i £la r9~
i~ab£Q il marche sur la pointe des pieds [Br] ; [M] nhar ~~-pb€an nom du troisième
jour de la fête de £~Qfa[Co Mrkch] - Hi il]al~! l~-jwad * bQal lli q!a£ j-jbaQ, la
budd ilQas ~ba£Q celui qui fréquente les gens généreux * est comme celui qui récolte le
miel de la ruche: il pourra toujours s'en lécher les doigts [Mej Co] [Pr] ; [Prov.] ~-~ba£
la-£w~j ma wataw~h l~-I]wat~m à doigt tordu pas de bague qui convienne [Pr] - lli
ç~ITO ra~Q ma tâ-y~Qzgm ~i ~~b£Q celui qui a mal à la tête ne bande pas son doigt
[Co, Pr] - l~-~baE I]watgmha bahïya f ~t-t~nbït ses doigts aux bagues magnifique-
Cmentincrustées[Mel Amr] [Pr]; expr. fig. ~~b€i f çra~Q / t~Qtç~r~tQje suissoussa
17~BE ~
griffe/ sous sa coupe; je suis absolumentobligéd'avoirrecours à lui [lilt.mon doigt est
entre ses molaires / sous sa molaire] -fah ~~bei t~mma j'y ai part / j'ai droit à une part-
X ka-i~aqq had ~~-~i b~al ~ba£ yiddçh / b~al ~lli ka-ya£f~f i~ab£ç / [R] X
i£arfua b~al ~çbf.ç il connaît cela parfaitement / à fond / sur le bout des doigts - hçm
y
i~ab⣠/ b~all-i~ab⣠ils s'entendentcommeles doigtsde la main - X q!a£ 1 ~ba£ç
duper qqn. (spéc. débiteur qui ne paie pas) -X q!a£ Ii ~~b£i f kada il m'a escroqué /
floué de tant - X ka-iq!a£ ~ba£ / ~~b£an ~n-nas c'est un escroc, il dupe les marchands
qui lui vendent à crédit [Co, Br, Mer]. - 2. [zool. ; pêcheurs de la côte atlantique, du litto-
ral saharien au Gharb] ~bâf. ~1-f.abd / ~bâf. ~1-bad~m [litt. doigt d'esclave noir(e)] ana-
tife, Pollycipes comucopiae, petit crustacé marin ; il est fixé aux rochers par un "pied" noir
dont l'enveloppe a un grain assez semblable à celui d'une peau; au bout de ce pédoncule,
l'animal proprement dit vit dans une coquille qui fait penser à un ongle [= patakabra, voir
t. 1 p. 385]- ~ba£ ~1-kaf~r [pêcheurs Doukkala ; litt. doigt de mécréant, s.e. noir] m.s.
[Can] ; [côte atlantique, de la région d'Asfi à l'estuaire du Sebou] avec pl. i~abaf. [R] ten-
tacule de poulpe [Can, Br] [voir aussi piita t. 1 p. 385]; [Zaër] bii-~bç£ sorte d'insecte
[Loub]. - 3. [bot.] ~ba£ ~1-bnat [lilt. doigts de jeunes filles] variété de raisin - ~~b£an
~1-bnat / i~aba£ 1~-bnat [R] petits radis minces et allongés [Co, Br]. - 4. doigt, me-
sure de longueur correspondant à la largeur de l'index, ou à la largeur du médius à la hau-
teur de la grosse phalange, ou à la longueur d'un doigt [camp. ~bgr, qiila, qdgm] -
~ab£ain / jiij d ~1-i~abaf. [F, M] / jiij d ~1-~ba£/ jiij d ~~-~~b£an [R] deux doigts;
[adage]~nu ma~ tiibçd m~n ~d-dunya : gçd-~b~r w arb£a d ~1-i~ab⣠[profite
de la vie tant qu'il est encore temps car] en fin de compte tu ne conserveras d'elle que la
largeur d'une tombe [lilt. un empan et quatre doigts] [Co, Br]. - 5 . un pouce (2 cm 7, lon-
gueur de trois grains d'orge mis bout à bout; mesure servant à évaluer le débit d'une cana-
lisation d'eau potable) ; débit d'une canalisation ayant un pouce de diamètre [Co]. - 6. va-
leur / quantité de ce qu'un doigt trempé dans une substance molle (beurre fondu, miel,
etc.) peut en prendre à la fois [= tg~bÇEa][Co]. - 7 . rayure, bande étroite tissée avec un fil
de nature différente dans un même tissu - ~ba£ d ~1-lpir u ~b⣠d ~d-dh~b des rayures
alternées de fil de soie et de fil d'or - ~bâf. ~ba£ / i~ba£ b i~ba£ [Tr] "doigt par doigt", à
rayures étroites de couleurs alternées, ou avec alternance de soie et de laine fine (tissu)
[Co, Br] ; [tapis] au pl. ~~b£an branches latérales d'un motif décoratif des tapis de Rabat
[Br]. - 8. [Te, annurerie] étranglement de la crosse du fusil [Br et rét].
~- ~biyy~£ n. dim. de ~b3f 1 . petit doigt - ~-~hiyy~£ ~~-~gçr le petit doigt,t ~ :
l'auriculaire - ~biyy~f. £aq~lle petit doigt (dans l'énumération enfantine). - 2. [bal.]
~bç£at ~1-bnat petits radis minces et allongés [= ~~bEan gl-bnât] [Co] ; [Jb] ~biyyaf.
f.afi?~variétéde raisin [CoGzawa].- 3. ~biyy~£ d ~1-£s~1quantitéde miel pris au bout
d'un doigt [Co].
18SBO'. ~
:i. . . :- ~bi£a n. dim. de ~b~ 1. petitdoigt; [Ib]~-~bi£am~skïna l'auriculaire- jar
l<)bbâs<)l-bwiit<)m] [Co B. Yazga]. -~~-~bi£a l'annulaire [litt. voisin de petit doigt =
2. [zool.] ~bi€t Hi-€f9~a [litt. petit doigt de la mariée; Essaouira; hapax] anatife [= ~b~
<)l-eabd I <)l-\}iid<}mI <}l-kâf<}r; voir ci-dessus] [Can].
[R] un petit doigt (employé comme mesure) [Br].:. .:. -.: i~~b~£ n. dim. de ~b~t
:i . ':.:: :- ~b~b£a n. [Branès] dim. de ~b~ - ~~b€a m~skina l'auriculaire [Co].
t 4.. ~~bbi£ n. [Zaër] - ~-~~bba£ le médius, le majeur (doigt) [Loub].
~_d.~I__ ~~bbi£a / ~~bbiea [Ib] n., pl. -at / ~waba£ [Ib] 1. doigtier(en roseau)
pour moissonneur, taillé en biseau à une extrémité, protégeant de la faucille et des char-
dons chacun des trois derniers doigts de la main gauche [Co, Co Ozawa, Loub] ; doigtier
(en cuir) pour tailleur, pour couturier ou pour cordonnier [Co]. - 2 . gant, mitaine; au pl.
~~bba£at gants de type européen [Co].
~~bbi£iya n., pl. -at 1. doigtier, étui de roseau que se mettent aux doigts~4--
les moissonneurs et ceux qui récoltent les figues de Barbarie [Br, Mer]. - 2. au pl. [F]
gants de type européen [Co, Mer].
_:i . -; t~~b~£a n. valeur I quantité de ce qu'un doigt trempé dans une substance.: :'.
molle (beulTe fondu, miel, etc.) peut en prendre à la fois [= ~b~] [Co].
SBO'. ~
[I]
~b~g, i~b~g V., n. act. ~~bga, part. act. ~ab~g, part. pas. m~~b9g 1. teindre~
(qqch.) ; colorer, peindre (qqch.) [Co, Mer, Loub] ; déteindre; fig. déteindre sur I impré-
gner (qqn.) - X ~b~g Y son caractère a déteint sur celui de Y [Co, Mer] . - 2 . abs. être I
devenir indélébile (teinture, tache) ; faire une tache indélébile (thé, etc., sur un tissu) ; fig.
être I devenir solidement ancré [Co]. - 3 . truquer, camoufler, maquiller; dénaturer I trans-
former l'aspect extérieur (d'une personne ou d'une chose) ; changer frauduleusement (un
objet pour un autre) ; spéc. tricher (aux cartes), jouer une carte pour une autre - X ~b~g y
I Z falsifier (une monnaie) pour duper qqn. - X ~~bgQ Ii il m'a dupé dans l'échange, il
m'a fait prendre des vessies pour des lanternes [Co].
t~~b~g, it~b~g v. pas. être teint/peint [Tedj].~
u.:..... ~~bga 1. n. act. de ~b<}get résultat de l'action[Co]. - 2 . n. teinture pour teindre
19.
SBG. ~
les cheveux ou la barbe [compo ~biiga] [Co].
~L.. ~ib~g 1 . paIt. act. de ~b;}gqui teint/ colore; qui déteint; qui falsifie / maquille /
triche. - 2 . spéc. [poésie] qui a teint (ses paupières / ses cils en noir, avec du khôl) - f~
d~ztïni ya ~ab~g ~~-~f~r pour faire plaisir à mes ennemis tugraq. Hi-£~dyiin * *
m'as délaissé, ô toi, la belle, qui a les paupières fardées! [Mel Nj] - l-üjiba ~ab~g ~n-
nyam la belle aux paupières fardées [Mel CU] [Pr] - mb~s l).ulla m~l lün ~ab~g
z~rq!Qn portant un vêtement d'apparat rouge comme teint au minium [Mel CAl] [Pr]. -
3. adj. indélébile (tache) ; fig. £dawa ~abga une inimitié solidement ancrée / indélébile
[Co]
u~ ~biga n. 1. tout produit tinctorial (végéUllou chimique) ; teinture (pour tissu) ;
[Co, Loub] ; peinture (pour un mur, etc.) ; colorant [Mer] ; peinture liquide - ~baga
g9bra peinture en poudre pas encore préparée - ~baga l).9ITa / teinture qui ne
déteint pas [Co] [compo ~!a, rac. 'fLY ulJ-]. - 2 . teinture (aIt, opération et résultat) [Co]. -
3 . teinte (spéc. obtenue par teinture) ; teinte (d'un objet) - n~~b ~bagt9 £la wujh9 !ar~t
je constatai que la teinte (dorée) de sa face avait disparu [àpropos d'une monnaie falsifiée]
[Mel CAl][Pr]. - 4. ~bagt ~r-ral).man / ~bag~t ~nah [litt. teinte (naturelle) donnée par
Dieu] a) emploi n. teinte naturelle de toute chose (par ex. de la laine) [Loub] ; tissu fait a-
vec une laine naturellement noirâtre ou brun foncé [Co, Br] ; b)emp1oi adj. de couleur noi-
re ou marron naturelle et non obtenue par un procédé de teinture (laine) ; de la na-
turellede la lainebrunmarron[Co,Br, Mer; voiraussiÇraE,fém. q.~rEa, rac.DRt t.)J].
- 5 . fig. ~baga caractère / sentiments naturels (de qqn.) ; expr. X baqy f~ ~bagt9 il est
naturel, il a gardé son innocence première - !!ah y~t~lna f~ ~bag~tna que Dieu nous
maintienne dans les mêmes sentiments jusqu'à notre mort [Co].
:I ~ :- ~biga 1. n. = ~baga ; spéc. ~b~g~t ~r-ral).man = ~biig~t ~r-[àl).miin [CO,
.: :
Mer] - Wih iballina f~ ~big~tna que Dieu nous maintienne dans les mêmes sentiments!
[Co]. - 2. [poésie] ~bïga adj. fém. - ~big~t ~l- (femme) dont les yeux sont teints au
khôl ou les cheveux au henné - l~ ~bïg~t ~n-nwaj~l marïya zïn~t ~s-smiyya à celle
qui a les paupières fardées, Maria au doux nom [Mel CU] - ana ya ~bïg~t ~q.-q.~fra
s~mmit~k ~l-gzal zhQr moi, ô ma belle aux tresses teintes (au henné), je te surnomme
la gazelle Zhor [Mel CAmr][Pr].
t..~ ~~bbig n., pl. -a / -in 1. avecpl. -a teinturier(qui teint les fils de laine et de
soie) - m£all~m ~~bbag un artisan / un maître [Co, Mer] ; [Prov.] l-k~r~ ka-
t~H~ ~~-~~bbag u d-d~bbag le ventre (de la femme) accouche du teinturier et du tan-
neur [= de deux frères, l'un peut 8tre beau, l'autre afJTeux][Pr]. - 2. au pl. ~-~~bbagïn
l'emplacement / le lieu / le quartier des teinturiers [Co, Mer].
20SBN .. ~
0.- . m~~bQg 1. part. pas. de ~lY.Jg teint; peint; coloré; fig. imprégné, imbu; é-t..J :
pris - x m~~bQg l)m~f il est teint en rouge [Co, Mer] - ya m~~bQg I~-hdab ô la belle
aux cils fardés! [Mel CAl] [Pr]. - 2. adj. fig. malin, sans scrupule [Mer]. - 3. fig. pédé-
raste, adonné à la pédérastie [Co, Mer].
[II]
] qui est longue (en parlant de la chevelure) - u s-~L.. ~ab~g [poésie; pour ~L....
swaI~f !~lq~t tUl:ban * ~abga l:an j~llaf ~I-badd liinha südani sa chevelure se dé-
ploie en longs serpentins * d'un noir intense, sur la fleur rouge de sa joue [Mel Md, M!lfl,
Pr].
***
~b~IYQn "Espagnols" voir infra ~b;:)fiYül.Ù.J.! °1: ~-
~BN~
[I]
~~bb~n, i~~bb~n v., n. act. t~~bÇn / t~~bÇna, part. m~~bb~n [sur l'étymolo-~
gie de ce verbe, voir Br p. 421 et rél.] 1. savonner, laver au savon (du linge, des vête-
ments) [compo gs;}l, siYY;}Q] ; ext. laver soigneusement (au savon ou non) ; laver (de la
laine) en la battant (sans savon) ; laver (du linge) à la main [procédé des femmes; compo
~t;}fEla] - X ~~bb~n YbIa ~abQn passer (un vêtement de cotonnade) à l'eau pour en ôter
l'apprêt - X ~~bb~n J:lwaijq mn ~d-d~mm laver ses vêtements pour les débarrasser du
sang [Co, Br, Mer]. - 2 . faire la lessive, laver / blanchir du linge [Co, Mer] - X ~~bb~n I
y laver le linge de qqn., lui faire sa lessive - Xa, hiyya lli ka-t~~bb~n Ii c'est elle qui
fait ma lessive [Co] - kunt ta-n~~bb~n u I-wad ddâni j'étais en train de faire la les-
ysive, et le torrent m'a emportée[MejPr] [Pr].- 3 . fig. X ~~bb~n irriterqqn. ; laver la
tête à qqn., le semoncer / réprimander énergiquement; administrer une volée à qqn. - X
y~~bb~n waJ:l~d ~t-t~~bÇna kif ibgç I-J:lal w irid il a donné à Y une sérieuse ra-
clée, comme l'exigeaitla situation[Co,Br].- 4 . rendreblet (unfruit); fig. meurtrir, dans
l'expr. nab i~~bb~n qaIb~k que Dieu te rende le coeur blet / le meurtrisse [dit par une
mère à sa fillette qui veut à tout prix barboter dans l'eau sous prétexte de laver] [Br]. -
5 . marcher en ayant les pattes postérieures raides (en parlant d'un cheval qui souffre
d'éparvins) [= ~i?b;}n][Co]. - 6 . [Zaër] fig. commettre un larcin / un vol de minime impor-
tance, chaparder [Loub].
~;}bb;}n 5 [Tedj].~Qb~n, i~Qb~n V.~".... =
~ t~~bb~n, it~~bb~nV. pas., part. m~~bb~n 1. être lavé, se laver (linge) [Pr].
21~BN~
- 2 . devenir blet (fruit) [Co].
t,çb~n, it~çb~n V., part. m~çb~n, fig. finasser [Mer].
ù-:'~
w4L- ~abana "dessus de lit" voir ordre alphabétique strict.
O..HL... ,abçn 1. n. coll., n.u. -a savon; spéc. savon mou indigène, de couleur brun
clair et ayant la consistance du miel - miil ~~-~abçn savonnier [= ~wabni] [Co, Br, Loub;
cf. Renaud-Colin, TulJfan° 295et 92] - ~abçn b~ldi savon pâteux, marron brun, à base
d'huile d'olive et de cendres de lentisque [cf. lyan] - ~abçn taza savon de Taza, autrefois
fameux par sa qualité et son abondance; expr. \p~~ni £l~ha ~abçn taza il me faudrait
(pour laver cette tache, etc.) du savon de Taza [Co] ; fig. b~~~na m£ak ~abçn taza avec
toi il faut utiliser les grands moyens (difficiles mais efficaces) - ma iq~ddna ~i m£ak
sabon taza avec toi on n'arrivera à rien [Pr] - sabOna un morceau de savon; une savon-. . . .
nette (parfumée) [Co] - ~abçna d ~Has / d ~r-rlQ.asavonnette- 4ar ~~-~ab9n savon-
nerie indigène; [langagemilitaire]maison de tolérance, bordel (le premier établissement de
ce genre ayant été installé dans une ancienne savonnerie) [Br, Mer] ; expr. l-£aud H~q
~~-~abçn le cheval (spéc. son poitrail, après un long galop) s'est couvert d'écume
blanche [Co]. - 2. valeur de n. act. lessive, lavage du linge [= t;}~~n] ; façon de laver le
linge -X dar ~~-~abçn I j~llabtQ il a lavésadjellaba- m~it n£aun f!lf!l'l f ~~-~abçn
je suis allée aider ma mère à laver le linge - £andna ~-~abçn ~l-yüm aujourd'hui, c'est
le jour de la lessive - Q.Ït saUlt ~l-mra mn ~~-~abçn quand la femme eut fini la lessive -
f ~har £Mçra ta-iwQqqrQ n-nas mn pendant le mois de ea~9fa, on s'abs-
tient de faire la lessive (signe de deuil) - l-ma d ~~-~abçn eau sale provenant de la lessi-
ve [Co] - bit ~~-~ab9n buanderie [Br, Mer]. - Xa ~abçnha mzyan elle sait bien laver le
linge [Co]. - 3 . n. linge lavé et non séché [Co]. - 4. [Zaër] fig. chapardage, menu vol ef-
fectué à proximité de l'endroit où l'on se trouve [Loub].
~..HL.... ,abçniya n. 1. [bot.] saponaire (plante) [Tedj]. - 2 . morceau de savon; sa-
vonnette [Mer, Loub].
O~ ,~bban n., fém. -a, pl. -a 1 . laveur / blanchisseur de linge à façon (pour bur-
nous, djellaba de laine, etc.) [Co, Br, Mer] ; dégraisseur [Mer] ; spéc. (dans l'ancien ré-
gime des détenus) prisonnier qui lave du linge pour gagner l'argent nécessaire à sa nourri-
ture [camp. r;}kkâl,~;}ttâf][Br]. - 2. fabricant de savon mou [= ~wabni] [Co]. - 3. fém.
~~bbana, pl. -at laveuse de lessive (à la main), lavandière; spéc. laveuse de linge profes-
sionnelle, à la journée, qui vient laver le linge à domicile [Co, Co Mrkch, Mer] ; femme
qui lave la laine [Br] ; [R] nom d'un endroit, sur la côte, où se trouve un rocher plat, et où
on lave le linge ou la laine [= m;}~b;}n] [Co, Br].
22~fY.)nyiili "',: :-~".:
~wabni n., pl. -ïya fabricant de savon indigène, savonnier [Co, Mer].~I"':'
~ : ".- ': t~~b~n 1. n. act. de ~;)bb:m savonnage,blanchissage(du linge) - l-yüm
e1indna t-t~~bÇn aujourd'hui est jour de lessive - bit ~t-t~~bÇn la buanderie; fig. en-
nuis, soucis [Mer]. . 2. n. colI. lessive, ensemble des vêtements destinés à être lavés en
une seule fois, linge sale à laver; lessive, effets qui ont été lavés en une seule fois - ~mta
tjïb Ii t-t~~bÇn quand vas-tu m'apporter ton linge sale? [Co, Br] - kâ-in~~r<?t-t~~bçn
on étend la lessive lIe linge qui vient d'être lavé -J:lbâl ~t4~~bÇn cordes à linge, étendoir
[Co, Mer]. - 3 . défaut du cheval qui a des éparvins et a les pattes postérieures raides [Co].
4 ,._':" t~~b~na n. act. u. de ~;)bfY.)n 1. une lessive [Br]. - 2. fig. une volée de'"
coups [Br].
w : ".- . m~~b~n n., pl. m~ab~n grande pierre plate au niveau du sol et au bord de
l'eau, sur laquelle on lave I servant de lavoir [Co, Loub].
. ". m~~bb~n part. de ~;)bb;)net de t~;)bfY.)n et adj. 1 . savonné, lavé au savon;-w~'
lessivé, tout frais lavé (linge) [Co, Mer, Br] ; propre, vêtu de vêtements tout frais lavés - X
m~~bb~n mfa ra~<? il est tout propre I endimanché [Co, Mer, Loub] - l~-m~~bb~n
quaI. d'une personne propre [Co] - t-taub m~n baITa m~àbb~n * u j-jbàJ:l m~n
dibil biwi le vêtement au dehors est bien lavé * et le coffre au dedans est vide [Mej Pr,
Jb] [Pr]. - 2. blet (fruit) [Br]. - 3. inquiet, grincheux (individu) [Br],
m~Qb~n 1 . forme part. savonné [Mer]. - 2 . part. de t~QfY.)n évasif (propos,~.".....:...".....:..
réponse) [Mer].
[II]
isabban n. [zool. ; Essaouira] cachalot mâle [compoz;)mqa] [Can].w4-i
***
Wb ~binya n. pro sans art. [géogr.] Espagne, l'Espagne [Co].
J" .: "',: :- ~b~nyül I ~b~lYi?nI ~-~pinYi?ll ~-~palyün n. coll. [ethn.]les Espa-
gnols - ryâl ~b~nYi?ll un réal espagnol [Co].
.:""!:- ~b~nyüli I ~b~lYi?niadj.reI., fém. -ïya espagnol- ryâl ~b~lYi?ni un
~"
réal espagnol- s~lea ~balYi?nïya de la marchandise espagnole - ~-~b~nyülïya la langue
espagnole [Co].
23