Dictionnaire Arabe-Français

De
Publié par

Cet ouvrage n'est pas seulement un instrument destiné à faciliter la pratique de langue et la communication ; à travers l'expression linguistique, il est aussi un outil de connaissance du Maroc dans les aspects les plus divers de sa culture traditionnelle.
Publié le : lundi 1 janvier 1996
Lecture(s) : 557
EAN13 : 9782296312128
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

LANGUE ET CULTURE MAROCAINES

DICTIONNAIRE ARABE-FRANÇAIS
établi sur la base de fichiers, ouvrages, enqu8tes,manuscrits études et documents divers par

A...L. de PREMARE et collaborateurs Tome 7

s~

Editions L'HARMATTAN 5-7, rue de l'Ecole-Polytechnique 75005 Paris

@ L'Harmattan, 1995 ISBN: 2-7384-3848-2

L___~

.

En hommage à nos devanciers

G. S. COLIN

L. BRUNOT
W. MARCAIS

Ce dictionnaire est réalisé par

A.-L. de PREMARE J.-P. CANAMAS v. COMERRO C. DALLAPORTA

E. EALET

SOURCES F

ET REFERENCES

Car.

=

M. al-FASI, Ruba""ciyyit rtisi' Fis (al-carijbiyyit), Casablanca, 1986. Les traductions données ici ne sont pas forcément ~lles de M. El Fasi publiées dans Chants anciens des femmes de Fès., Paris, Seghers, 1967.

Car. = J
At= Ay=

Chants d'amour: erQbi, J. JOUIN, dans "Chansons de l'escarpolette à Fès et Rabat-Salé", Hesperis, 1954, t. XLIV, 3è-4è tr., 349-343.
Bouchta EL AIT AR, Les proverbes marocains, Casablanca, 1992.

aeayyüe - J. JOUIN,Chants de circonstances : ~yyüe dans "Chansons de l'escarpolette à Fès et Rabat-Salé", Hesperis, 1954, t. XLIV, 3è-4è tr., 343-349.

Barthélemy = A. BARTHELEMY, Dictionnaire arabe-français, dialectes de Syrie: Alep, Damas, Liban,. Jérusalem, Paris, Geuthner, 1969.

B.Ch. = Beau

A. BENCHEHIDA, Proverbes inédits des vieilles femmes marocaines, Si A. Sbihi, commentés par A..Benchehida, Fès, M. Debayeux, 1930. M. BEAUSSIER, Dictionnaire pratique arabe-français, nouv. éd. revue, corrigée et augmentée par M. Ben Cheneb, Alger, Carbone11931.

=
=

Bocthor Br

EIlious BOCTHOR, Egyptien, Dictionnaire français-arabe,
Firmin-Didot 1882.

2è éd. Paris,

=

L. BRUNOT, Textes ar~bes de Rabat, II, Glossaire; Paris, Geuthn.er, 1952.+ Introduction à l'arabe msrocain, Paris, G.P. Maisonneuve, 1950, p. 242-284 [Lexique].
=

Br Vet.

L. BRUNOT,. "Noms de vêtements masculins à Rabat", Mélanges René 8asset [LH.E.M.],Paris, 1927.
M.-T. BURET, Cours gradué d'arabe marocain,Casablanca, 1952.

Bur
Can

= =

CANAMAS (J.-P.) = documents inédits: enquêtes sur le lexique
ichtyologique des pêcheurs marocains.

CASTRIES (H. de), Une description du Maroc sous le règne de Mou1ay Ahmad E1Mansour (1596), tex~ portugais et traduction française, Paris, Leroux, 1909.

1

Dictionnaire arabe marocain-fiançais

Caub

=

Dominique CAUBET, "Langage bébé en marocain", Comptes Rendus du G.L.E.C.S., t. XXIX-XXX, 1984-1986, p. 73-106 ; Paris, Geuthner.

CHOTTIN A.: Tableau de la musique marocaine, Paris, Geuthner, 1939.

Co =

fichier lexicographique de G.S. COLIN, base d'un futur dictionnaire sur le parler des villes du Maroc, principalement Fès, Rabat, Tanger, Marrakech: fonds Colin, LE.R.A. Rabat, C.N.R.S., Aix-en-Provence. fiches lexicographiques de G.S. COLIN, Bibliothèque Nationale, Paris [arabe marocain, n° 7062].

CoBN =

Co Branès = G.S. COLIN, "Notes sur le parler arabe du Nord de la région de Taza", Bulletin de l'Institut Français d'Archéologie Orientale, XVIII, le Caire 1920, 33-119.
Co Chrestomathie = G.S COLIN, Chrestomathie marocaine, Paris, Adrien-Maisonneuve

1951. Co Ozawa = G.S. COLIN, Etude manuscrite inédite sur le parler des Ozawa (Jbiila, régionde Ouezzane),grammaireet lexique; [LE.R.A. Rabat].
Co Mrkch I Co Tgr

= G.S. COLIN, fichiers particuliers à Marrakech ou à Tanger.

Dallet

=

J.-M. DALLET, Dictionnaire kabyle-français, parler des At Mangellat, Algérie Etudes ethno.linguistiques Maghreb-Sahara, s.l.d. de Salem Chaker et de Marceau Gast, C.N.R.S. Aix..en-Provence ; éd. SELAF, Paris 1982.
CI. DENIZEAU, Dictionnaire des parlers arabes de Syrie, Liban et Palestine (supplément au Dictionnaire arabe-français de A. Barthélemy) , Paris, G.P. Maisonneuve, 1960. E. DOUTTÉ, Missions au Maroc. En tribu, Paris, Geuthner, 1914.

Denizeau=

Doutté=
Dozy =

R. DOZY, Supplément Beyrouth, 1968.

aux dictionnaires

arabes,

2 voL, réimpr.

Dozy vêt. =

R. DOZY, Dictionnaire détaillé des noms des vetements chez les Arabes, Amsterdam, Jean Müller 1845, réimpr. Beyrouth, Librairie du Liban.

E.I. 2

=

Encyclopédie de l'Islam, nouvelle édition, Leiden,E.J. Brill- Paris, G.-P. Maisonneuve et Larose S.A., 7 vol. parus, 1975-1993.

2

Dictionnaire

arabe marocain-fiançais

Ferré =
Har

D.FERRÉ, Lexique Marocain-Français; éditions Nejma, Fedala, Maroc (s.d.).
R.S. HARRELL, A Diction{Uy ofMoroccan Washington, 1966.

Lexique Français-Marocain,

=

Arabic: Moroccan-English,

Fr =

G. W. FREYTAGII, Lexicon arabico-latinum, 4 vol. 1830, réimpr. Librairie du Liban, Beyrouth 1975. Louis BRUNOT et Elie MALKA, Glossaire judéo-arabe de Fès (Publications de l'Institut des Hautes Etudes Marocaines, XXXVII), Rabat 1940.
M.KABBAJ et M. CHERRADI marocains, Casablanca 1981. EL FADILI, Un bouquet de proverbes

Iud

:;::

Kab:;::

Kaz:;::

A. de BIBERSTEIN KAZIMIRSKI, Dictionnaire arabe-fTançais, nouvelle édition, 2 vol. Paris, G.~P. Maisonneuve 1960.
:;::

Kuta

Al}mad b. Mul}ammad KUT A, al-Nuzha l-bahija fi tafsir aJ.1ugati d-darija dactylographié, inédit. IBN MANQUR, Lisan al-cArab , éd. diverses.

,

L.A.

:;::

Laoust, Sous:;:: E. LAOUST, COUTS berbère marocain, dialectes du Sous et de l'Antide Adas, Paris 1921.

Laoust, Mots :;:: . LAOUST, Mots et choses berbères, Paris, Challamel1920. E
Lentin :;::

Albert LENTIN, Supplémentau Dictionnaire pratique arabe-français de Marcelin Beaussier , Alger, La Maison des Livres, 1959.

LEON L'AFRICAIN (Jean), Description de l'Afrique, trad. Cse A. Epaulard, 2 voL, Paris, Adrien-Maisonneuve 1956.
LERCHUNDI J. : Vocabulario espanol-arabigo del dialecto de MalTUecCJS, anger 1892. T

LEVI-PROVENCAL (E) : Textes arabes de l'Ouargha , dialectes des Jbala (MJuoc Seprer,trional ), Paris,. Leroux, 1922.
Loub :;::

V. LOUBIGNAC, Textes arabes des Zaër, Paris, Librairie Orientale et Américaine-M.Besson, 1952.

3

Dictionnaire

arabe marocain-français

MacI

=

M. EL FASI, Maclamat al-MaJpün, juz3 2, qism 1, MuCgam lugat alMaJpün, Rabat, Académie Royale, 1991. G. BORIS, Lexique du parler arabe des Marazig , Paris, Klincksieck, 1958. w. MARCAIS, Textes arabes de Tanger, Paris, Imprimerie Nationale, Leroux 1921.
et Abderrahmân

Marazig= Mar

=

Marçais, Takroûna = Textes arabes de Takroûna par W. MARCAIS GUIGA, II, Glossaire; Paris, Geuthner 1958-1961.

Mej Co

=

Fichier de quatrains de la tradition orale du Mejdiib, recueillis par G.-S. Colin , présentés et traduits par A.-L. de Prémare, Thèse d'Etat, Paris III, 1984, vol.III.
A.-L. de PREMARE, Sidi cAbd-er-R$nan El-Mejduô , C.N.R.S. Paris, S.M.E.R. Rabat, 1985, pp. 212-216, quatrains de la tradition orale des 16è-17è s. regroupés par M. EI-M~hdi al-Fasi dans Mumti" al-ssmii'.

Mej Mum =

Mej Pr

=

A.-L. de PREMARE, La tradition orale du Mejdüb. Récits et quatrains inédits, Edisud, Aix-en-Provence 1986. Mel~iin, dans divers poèmes des poètes suivants (les traductions des citations sont de A.-L. de Prémare ) : - CAl = Sidi Qaddiir al-CAlami (18è-19è s.) in Azeddine KHARCHAFI, cAbd-~I-Qad~r, dit Sidi Qaddür ~J-CAlami, Corpus, transcription, extraits traduits, Thèse de doctorat, s.l.d. de A.-L. de Prémare, Aix-enProvence, 1992. H. Tulili. - Amr = Abd-al-Hadi al_cAmri, enregistrement
C C

Mel

=

- Ams = Bn Amsay~b (18è s.), in Mohamed Belhalfaoui, La poésie arabe maghrébine d'expression populaire, Paris, Maspero 1973, p. 76-91.

- Arz = M.b.cAli wuld Arzin (18è-19è s.), enregistrement H. Tulili.-

- B.c = Dris b. cAli I-Milki ~1-I:I~n~fm 19è s.), enregistrement H. Tulili A. ( - Bag = cAli I~Bagdadi (18è s.), enregistrement H. Tulili. -

- Md=Thami

I-Md~gri (19è s.), in Farid ABABOU, Thimi I:rMd~gri,

1ère partie, 2è section, p. 161-165, Académie Royale, Rabat M9~amm:xt ~n-N~jjar (18è-I9è s.), enregistrement H. Tulili.= M9~:xt ~1-cUÎ1f2Oès.), enregistrement H. Tulili. (

corpus, transcription, extraits traduits, Thèse de doctorat, s.l.d. de A.-L. dePrémare, Aix-en-Provence, 1994. - Mti = j-Jilili Mtmxl (18è-19ès.), in M. EI-FASI, Maclamat ~l-M~JJ;lün,

-cU = Nj

4

Dictionnaire

arabe marocain-français

Un certain nombre de citations de Mel~ün sont également tirées de : MU~ammadEI-FASI, MaClamatal-maJl;1ün, Académie Royale, Rabat, vol. I 1ère partie, 1986, p. 331-343; 3è partie, 1990, RawiFic al-m~ün.

Mer =

H. MERCIER, Dictionnaire kançais-arabe (Rabat,1945) ; Dictionnaire arabe-kançais (Rabat, 1951).

Monteil, Faune = Vincent MONTEIL, Contribution à l'étude de la faune du Sahara Occidental Institut des Hautes Etudes Marocaines, Notes et Documents, Paris, Larose 1951. Monteil, Flore = Vincent MONTElL, Contribution à l'étude de la flore du Sahara Occidental, Institut des Hautes Etudes Marocaines, Paris, Larose; vol. I 1949 (en collaboration avec Charles SAUVAGE) et vol. II 1953.
MuCjam wasi~ = al-Mu1am al-wasil ,Académie de la langue Arabe, 2 vol., Le Caire.

Ni~iri, Istiq~i'= al-NA~IRI, Kitiib al-Istiq~ii' li-afJbiir duwalal-Magrib al-Aq~ii, Casablanca, Dâr al-Kitao, 1954-1956, 9 vol. ; trad. fse : Archives Marocaines IX (1906) ; X (1907) ; XXX (1925) ; XXXI (1925) ; XXXII (1927); XXXIII (1934); XXXIV (1936).
PACCARD A.: Le Maroc et l'artisanat traditionnel islamique dans l'architecture, France, éd. Atelier 74,1980; 2 vol.

PEZZI E. =

El Vocabulario de Pedro de Alcala, éd. Elena Pezzi, Ed. Cajal, Almeria 1989.
informations lexicales, exemples, citations, traductions etc. fournis par A.L. de PREMARE ou .l'un de ses collaborateurs à partir de leurs propres enquêtes et documents. Proverbes de sources diverses, traduits par A.-L. dePrémare.

Pr=

Prov.=

Prov. N =
Renaud-Colin

Mimoun NAm: Proverbes du Maroc Oriental, D.E.S., Fès 1985-1986..

= Tu(1fat al-al)biib, glQssaire de la matière médicale marocaine, éd., trad. et comtn. par H.P.J. Renaud et G.S. Colin; Paris, Geuthner, 1934.
Prosper RICARD: Corpus des tapis marocains, Paris, Geuthner, 1923. Prosper RICARD: Maroc, "Les guides bleus", Paris, Hachette: 1948. 1925 et

Ricard=

5

Dictionnaire

arabe marocain-ûançais

Sd=

Ahmed SOIRI: Recherches sur la poésie orale du Maroc Oriental, D.E.S., Fès 1985-1986.

Taine-Cheikh = TAINE-CHEIKH (Catherine), Dictionnaire ijassiiniyya Français, Dialectearabede Mauritanie, Paris, Geuthner, 1989sq. (6 vol. parus). Tarn =
Miloud TAIFI, Dictionnaire tamazight-français Paris, L'Harmattan-Awal, 1991. (parlers du Maroc central),

Tabwwuf = Yüsuf al-TADILI, al-Talawwuf ill rijaJal-t8$awwuf, vies des saints du Sud marocain des Ve-VIe-VIle siècles de l'Hégire, Texte arabe établi et annoté par Ahmed Toufiq, Publicaûons de la Faculté des Lettres de Rabat, 1404/ 1984.

Tedj =

B. TEDJINI, Dictionnaire arabe-français (Maroc) ; Dictionnaire français-arabe (Maroc) ; Paris, Société d'Editions Géographiques, Mariûmes et Coloniales, 1923-1925. Sibylle VOCKE, Die marokkanische MallJünpoesie, O. Harrassowitz, Wiesbaden, 1990.

Vocke=

Westermarck, Ritual = Edward WESTERMARCK, Ritual and Beliefin Morocco, 2 vol., Londres, Macmillan 1926. Westermarck, Wit

= Edward WESTERMARCK,

Wit and Wisdom in Morocco (avec la
Londres, Routledge, 1930.

collaboration de Abd-es-Salarn al-BAQQALI),

Zayiini, Turjmiin = Abü-I-Qiisim b. Al}madal-ZAYANI, al-Turjumiin al-muCribcandUWal al-Mamq wa l-Magrib, éd. et trad. O. Houdas : Le Maroc de 1631 à 1812, Paris, Imprimerie Naûonale, Leroux éd. 1886.

Des compléments à cette liste de sources et de références seront éventuellement fournis dans les livraisons suivantes du dicûonnaire.

6

Dictionnaire

arabe marocain-kançais

TRANSCRIPTION

ITRANSLITTBRA

TION

Consonnes
It

=

.

hamza;

laryngale occlusive

- e:!t. 'aN "terre" v6~1 - ne se maintient que
parlers elle peut
être

de façon e:!tceptionnelle

- dans certains

une réalisation

particulière de q eX.'al = qil [ JU ].

b=.....
p = ..... ..

bilabiale occlusive sonore - ex. bib "porte" ., 1..,; elle peut être emphatisée . . et elle est alors marquée \> - ex. t;>t;>"ih "son père" .~ . bilabiale occlusive sourde - ex. pala "pelle" t.I ~ ; elle est féquente à Tanger, dans des emprunts, notamment à l'espagnol, où elle peut être ou non une variante, ou réalisation de b [voir 1er articlede cette lettre]. '":" dentale occlusive sourde

t

=

~/o!;.

- ex.

tii{}Qd prends" .l-â,t.:;, jilt "elle est "tu

.

; l'interdentalearabe ! o!;.n'est ici distinctedu t/~, ni phonétiquement, ni phonologiquement - ex. tlilta"trois" ~C ; tiib l~ venue"~4
llib "reviens à Dieu!"

~

,":"".:;; tiib "tissu" '":"~

.
; ou dans des

e=
t

~

palatalisation de t ~ , rare - ex. ~~kk =bkk "piquer".:s.z
mots d'emprunt ex. ~iUdii! = bklii! support à la broderie".

-

= ~klii!

"genre de tissu servant de

=

o!;.

interdentale spirante sourde (voir ci-dessus t ~). Elle figure dans la graphie arabe des mots par souci étymologique; elle ne fait pas partie de la phonologie marocaine représentée ici; elle est transcrite en caractères latins
seulement dans les mots arabes classiques qui figurent dans un article

- ex.

~adi! "tradition prophétique" [= ~~ ~~ prononcé ~~].

*' ~dit "conversation, entretien"

j

=

CI:

prépalatale spirante sonore - ex. jib "il a apporté" . la.. . /

7

Dictionnaire

arabe marocain-fiançais

I =
lJ=c

Ci:

réalisation affriquée de j Ci:

~ 4-- [.Jbàla].

- ex.

haggiila "fenune veuve ou divorcée"

pharyngale spirante sourde - ex. !il} "il est tombé"

C LJ..

b = d =

t
.Jjj

vélaire spirante sourde - ex. noui" tL......

bPj

"il est sorti"

° ; Ci:.Jo-'Ïo.sib "il s'est éva-

dentaleocclusivesonore- ex. bda "ila conunencé" I~ ; cI.ri£ "bras" . j ; l'interdentale ~ j ne fait pas partie de la phonologie marocaine ret I..)
présentée ici ; elle n'est pas distincte phonétiquement du d J , et se prononce conune lui.

d

=

j

interdentale spirante sonore; elle figure dans la graphie arabe des mots par souci étymologique; elle est marquée en transcription latine lorsqu'il s'agit, au cours d'un article, d'un exemple ou d'une transcription d'un mot d'arabe classique ou d'un autre parler arabe dont le tableau phonologique comporte ce phonème - ex. Qayyil"dévierde sonchemin" ~j [Tunisie]. prépalatale liquide sonore - ex. dRr, idir verbe "faire", placer" J'J,
jra, ijri verbe "courir" CS~

r =

J

.0

~~

' CS.J-#H .

-.

°

r=

..)

prépalatale liquide emphatique, distincte phonologiquement de la précédente - ex. j!i, ijra verbe "survenir" (en parlant d'un événement) t.S~ CS~0-:-.:; il peut s'agir aussi d'une simple emphatisation de contagion, un mot entier donnant souvent lieu, au Maroc, à une prononciation emphatisée par la contagion venant de l'un de ses phonèmes de base - ex. "il
"a abrité"
<P!'f.Xl

J~ J

~ d;)fr.)k

"il a fait atteindre"

d~

J.

z=
~

,j

sifflante sonore - ex. dâz, idiiz verbe "passer" ,j IJ ,,j,J~ verbe "estomaquer" CSJ~ ''i,J~

; zwa, y~zwi

.

=

,j

sifflante sonore emphatique.

distincte phonologiquement

; il - ex. ~wa, y;)~w~verbe "pousser de petits cris aigus" t.S,J,j' 'i,J~ peut s'agir aussi, dans un mot, et comme pour le r ..),d'une simple conta-

de . la précédente
0 0

8

Dictionnaire

arabe marocain~Jiançais

gion d'emphase sans valeur phonologique particulière.

s=U" I = ut

sifflante.sourde - ex. sir "lanière de cuir" "lacet".>--!-'-"
trouver emph~tisée [~)par contagion -ex. ~m prépalatale spirante sourde ~ex. ~~m~

; elle peut se

y~ "sortilèges" ,...... "soleil" [=bms

.

~

~].

,= I.JA
cf

dentalespirantesourdeemphatique- ex. ~, i~r verbe "devenir".)1.- I
~.

=

uÀl Ji. dentale occlusive sonore emphatique - ex. ~b "il a frappé" "':'~ l'interdentale emphatique ç! Ji. n'est pas distincte du cf uÀ, et se prononce commelui -ex. Q!am"ob~urité" rU .

t

.=

J.
Ji.

dentale occlusive sourde emphatique - ex. i~~~"il tombera"
interdentale spirante sonore emphatique;

~.

d = T

elle ne fait pas partie de la phonoç! lorsqu'il s'agit,

logie marocaine représentée ici ; elle figure dans la graphie arabe par souci étymologique, et elle est transcrite en caractères latins au cours d'un article, d'un exemple tiré de l'arabe classique ou d'un autre

parler où leç! Ji. est un phonème de plein exercice - ex. Qihir ,J-ALLi.

.

.

,

£

= t

pharyngale spirante sonore - ex. £Iii."sur" vélaire spirante sonore - ex. bga "ilveut"

~

; bitt: "il a vendu" t

4. .

g =t
f=
...i

~

; giidi "allant" 'IoIli

labiodentale spirante sourde - ex. ~iif"il a vu" ...iL:. ; iffit "il passera"
prononciation

..:..JoÏ.:!;dans certains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, la peut en être emphatisée ; eUeest alors marquée f - ex. fra "il s'est acquitté de" [= lifa ~~) .
'~..~.
~ ex.

q = J

vélaireocclusivesourde- ex. qiil "ila dit" JU; ~a "il a peiné" ~
dans certains parlers locaux, le q J peutêtre réalisé en:)
_

(hatnza)

'iil= qiil JU.

9

Dictionnaire

arabe marocain-Jiançais

k=.d

postpalatale occlusive sourde - ex. ldIb "des chiens" [
tains mots ou contextes, ou à des fins d'expressivité, en être emphatisée ; elle est alors marquée

] ; dans cer'":'~ la prononciation peut "la

cordelière du pantalon" JI",~I
g

.

.-

.I Uo::lJI.

-.

~- ex. ~t-tQ~wa d ~-~rwID

=

..JI

&I~

postpalatale occlusive sonore; suivant les cas et les parlers, le g peut être

prunté au berbère - ex. iigdID"patUrageréservé" JI~i - ou à une autre langue non arabe - ex. ganga "tambour" des tambourinaires noirs ~~
le g représente un phonème de plein exercice en de nombreux cas

étymologiquement q J - ex. g:xlra "marmite" '.J:..J; g~rba"outre" un ~:,.J - ou unj G: - ex.gza "récompense"~ - ou le g d'un mot emI

- ex.

s~, is~ verbe "précéder", "devancer" J..:a..-; soog, isoog verbe "aller vite" ..it- - et pas seulement la réalisation phonétique d'un phonème q ou j.

1= J

; li-llID1"pour Dieu" ~ -; suipalatale liquide - ex. blid "pays" ( peut convant son contexte phonétique ou les besoins de l'expressivité, le
naître une réalisation emphatisée ; elle est alors marquée d'un point:

~

ayah! "Dieu!" ~I

; ~,i1:J~ verbe "monter"

~

. ~.
~

! - ex.

m =r n =
h
0

bilabiale liquide nasale - ex.

ma "eau"

le m peut être emphatisé ; il est alors marqué

L..; b~m "ila ttavaillé" ~ - ex. rptp"i "ma mère" .

r~

;

dentale liquide nasale - ex. nar "feu" .JI.:.; oonna "orteil" laryngale spirante - ex. hiida "celui--ci" I.1LA; ihpb semi-voyelle bilabiale. ex. wiili "saint personnage"
ment" ..::.a..::a",.

.
'-:'J-fo:!

=.

"il s'enfuit"

w =",

.."J~

; wQQt "mo-

Y=t.j

semi-voyelle prépalatale - ex. ~1-Y9m "aujourd'hui"

r.Jo';U.

Voycllcs

1= I

voyellelongue - ex. W "il a vu" ,-,u'.

10

Dictionnaire

arabe marocain-fiançais

I = a

réalisation antérieure de était" Ù LS .

a [ tI La! ] - ex.

g~zzJIr "boucher"

,l>t;

Idln "il

voyelle de longueur moyenne en rm de mot, elle correspond généralement à ce qui, en. ()rthographe arabe, est marqué par. ex. g~rba "outre" ou par IS - ex. willla "il est revenu" ~~, est venu" la, .

-

~~

voire par I - ex.ja "il

Ii

réalisation antérieure de a [tJ L..! ] - ex. iiri "donne!" (fém.).

I -

-

voyelle brève - ex.~har "mois"

~

; £ibd

~

"esclave"; 4~1ik "il a

ri"~.

fi =

"

voyelle longue - ex.~iif "vois!" "regarde l" ..J~;

byiit "des chambres"

o.:.o~.
réalisation de ii , de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphati-

o .
U - -#
o .

que - ex. 4ri?b"jeunetaureau" '":",,;... ; i4i?r "il tourne" J~
voyelle brève

= J"~'

- ex.

yiIkul "il mange"

Jsl:! . - ex.qaIIQ
"il lui dit"

réalisation de u, de timbre plus ouvert,
~ #

W JU.

1=_
o

voyelle ultra-brève - ex. killl "tout" J,.S [~ k~ll "se lasser"].
#

_

- / il

purement phonétique et à peine esquissé; ex. iigOniin "entêtement".

i =

-I

voyelle longue - ex. bit "chambre" ~;

isil "il coule"

~

.

ë . ç

réalisation de i, de timbre plus ouvert, généralement en contexte emphatiq ue - ex. mrëd"malade" ~",..... ...

. ..

réalisati()n de i, de timbre plus ouvert, en contexte emphatique "grands bols" V-',,:,J..

-

ex. twiise

11

Dictionnaire

arabe marocain-fiançais
~
.::.o...a....a

i = _

voyelle brève

- ex. biyy~t

"faire passer la nuit" (à qqn.) I~JI .

. ,.

;

4-4ir

dyIDi "ma maison" ~~.t,J

ë =

correspond

au e de l'espagnol, dans des mots d'emprunt à l'espagnol

- ex.

bakëta

~4

"serran" (poisson < esp. vaqueta). dek "ce... là".

e
~

réalisation plus ou moins ouverte du i-ex.

timbre neutre, équivalent à peu près au ~wa voisé de l'hébreu [:J . ; I ~l-mdina "vers la ville" u.a~ d~rbOh "ils le frappèrent" ~ ... ~~ .

.

- ex.

12

Dictionnaire

arabe marocain-lTançais

ABRBVIATIONS

BT SIGNES CONVBNTIONNELS

abrév. abs. abst. acc. act. act. u.
adj. admin. adv. agr. anat. angl. aT. mod. archit. art. astr. béd. berb. bot. cf. class. colI. compo compI. condo conj. contr. cord. dénom. dim. dir. éI. emphat.

abréviation absolu / lument

abstrait accompli action/ tif
action unique adjectif administration adverbe agriculture anatomie anglais arabe moderne architecture article astronomie / logie bédouin berbère botanique confer arabe classique collectif comparer complément conditionnel conjonction / tif contraire cordonnerie dénominatif diminutif direct élatif emphatique / tisé

empr. en gén. esp. ethn. euph.
ex. except. exclam. expr. ext. F fact. fém. fig. fro génlt géogr. germ. gram. héb.

emprunt/té en général espagnol ethnique
euphémisme exemple (s) exception exclamation / matif expression / pressif extension / tensif Fès factitif féminin figuré français généralement géographie / phique gennanique grammaire / matical hébreu / braïque image / imagé impératif imprécation / catoire inaccompli indirect indéfini intertsif inteIjection interrogation / gatif intransitif invariable ironique / quement italien

im.
imp. impr. inacc. indo indéf. into interj. inteIT. int1'ans. inv. iron. it.

13

Jb judéo-ar. jur. lat. litt. loe. M mar. mase. mM. mod. Mrkch m.s. mus. n.

n. act.
néol.

n.u.
num. numis. anomal. ordo part. partie. pas. péj. pers. phys. pl. plais. poét. pro prén. prép. pron. Prov. qual. qqeh. qqn.

JbaIa judéo.arabe juridique latin littéral/lement locution Marrakech marine / maritime masculin médecine / dicinal moderne fichier Marrakech même sens musique nom nom d'action néologisme nom d'unité numéral numismatique onomatopée ordinal participe particule passif / passé péjoratif personne I nel physique pluriel plaisant poétique propre prénom préposition pronom proverbe qualificatif quelque chose quelqu'un

R rae. récipr. ré£. réfl. rel. relig. rur. s.
.

Rabat racine réciproque référence (s) réfléchi relation / Iatif religion /ligieux

rural/ ruraux

sens sous-entendu sing. singulier spée. spécifique/cialement sub sous (tel mot ou racine) subst. substantif / tivé suf£. suffixe suj. sujet symb. symbole /lique syn. synonyme Te Tétouan tech. technique / nologie Tgr fichier Tanger toujours tj. topogr. topographie topon. toponymie Tr. Tanger trans. transitif triv. trivial v. verbe var. variante vét. vétérinaire voe. vocable vulg. vulgaire zoo/. zoologie X,Y,Z Un Tel Xa, Ya. Za Une Telle x,y,z telle chose I act. I objet équivalent de =

s.e.

~différent de

distinction des variantes / < vient de; > origine de (étym.) (?) sens douteux 14

s ~"

a
~

ut-

lin - ~-~in 3a~in lettre "~n" ut- prépalatale, spirante sourde ;selon des vaI la riations locales, elle peut être réalisée en "S" I.J"ex. s~ms pour~~ms "soleil" [Meknès, ou
parlers juifs], U~nj poursf~nj d'interversion "beignets" ; le classement des termes où intervient ce genre ; des renvois appropriés
~

est celui de la racine étymologique

permettent

à

l'utilisateur de retrouver ces mots à leur racine respective. Pour des raisons d'ordre pratique, sont regroupés sous la lettre S ut- les termes, généralement d'origine étrangère, com~

mençant par

t - ex. W

son est une variante palatalisée du T .::..et traités à cette lettre

~ukla / ~uklQ - qui sont ainsi distingués de ceux où le même - ex. d..:ï ~~kk / bkk - [Pr].

ut- ~ pron., contracûon de iI~/ ii~/ ~~ vOirM t. 1, p. 51-53; voirégalement~nQ / ~~nnQ infra, ordre alphabéûque strict.

:;._ ~II interj. [Zaër] interjection pourchasser les poules, faire accroupir le chameau ou arrêter l'âne [Loub]. Û lia lllah 11111 I dlla 1. interj. pour faire ;ureter une monture/une ~tede somme ho ! ho là! [contr.rra] ; expr. b~ ~~a w~rra (venir) en grand tralala, en grand tintamarre [= b ~-ray] - jBbq Ia-EfQ~a b~ ~~a W~ rra ils ont amené l'épousée (au domicile de son man) en grand tralala [Co]. - 2 . [langagebébé] ~~a I ~~~~a âne, mule, cheval [Caub]. ~w laba n. [Jb B. Yazga] jeu dans lequel on cherche à faire tomber un morceau de bois dans un petit trou avec un bâton [Co].

~u.~w. ~Ibba bronze)[Co Tgr].

[F] I ~ippa

[Tr] piècede 4 sous - fliis - (la plus grosse pièce de

.Hu. IabbQ llippQ I ~IPPQ [Tr]1. n. [fr.], pl. -QyBt I ~appiwat [Tr] chapeau européen [Co, Mer]. - 2. ~appq [Tr] coin de rois enfoncé dansun mur et dans lequel on
cloue le cadre d'une porte [Co Tgr].

- 3 . ~abbq

ichtyonyme

voir rac. .SBB IV ~].

.Hu.

1. n. [esp. ochavo] [Tr], dim. ~iibq pièce espagnole de l'ancien système 0 fr 01 - X ma Eândq fabq d ~n-nl}.as il n'a pas le sou - ma Etani fiibq d ~n-nI}.as il ne m'a pas donné un liard [Co Tgr]. 2 . ~cheurs de Larache; zool.] n. coll. et n.u. variété de bécasse de mer, Macroramphomonétaire, en cuivre, valant approximativement

~Ibq

3

~apya

~U
J:!'QmpëtërQt. 7].

sus scolopax, de petite taille et de fonne atrondie [comp. !ib9~ t. 5 p.S.

2.: :.u. elpya I ~piya ~ppya I ~ippiya n., pl. -It I ~wipi [< roman ibérique < lat. sepia < grec sèpia ; zool.] 1. [pecheurs du Nord. de Larache à l'Algérie] seiche, Sepia officinalis [voir également impm4 t. I p. 84 ; bibya t. 4 p. 17 ; umm ~r-r9~, mü-ziza t.
5 p. 241. 441 ;~QkQ] [Can]. - 1. ext. sépiole, Sepiola sp. Cet ichtyonyme panméditerranéen se retrouve aussi bien dans les dialectes arabes que romans, en grec, en turc et en serbo-croate. La forme ~iipya est caractéristique du nord du Maroc; le reste de la c6te atlantique utilise ~bya ou sibya [Can].

-

~Wo elbikq n. coll. et n.U. [< esp. (7) ; zool. ; pecheurs de Sebta ; hapax] sanglier (petit poisson), Capros aper [Can]. ,,::;1...:. eitq n. coll. et n.u. [zool. ; esp. chato, Jiu. "camus" allusion à la tete de ce poisson; pecheurs de ToITès (Rif occidental) ; hapax] rousseau, Pagellus centrodontus [voir aussi iiffirg~l,büzügu et syn. t. I p. 58, 346] [Can].

~;Ït:wl

1-.IBdili n. pro- I-imam ~~-~idili Abü-I-l;Iasan CAlib. cAbd-Allahal-

SiiQili, souft marocain et fondateur d'une voie mystique, originaire des Beni Zerwil (confédération des ijmiis, région de Chefchaouen), disciple de C Abd-al-Saliim b. M!i~ ; il tire son ethnique de Siigila, nom d'un village voisin de Tunis, où il vécut un certain temps; il mou-

rut à cAn/lib en 656/ 1258, lors d'un de ses nombreux ~lerinages à La Mekke ~~-~adili la confrérie soufle des SiiQiliyya[Co].

- Ipz~b

~.1û..J I I-Udiliya I. n. pro la confrérie et voie soufte d'al-SiiQili; son influence au Maghreb se répandit à partir du 8è/ 14è s. [Co]. -1. surnom du café [Co].

t,SJL.J. lidi
ildi

I !Id n. [poésie]genrede gazelle[MaCI] dim ~nih jmiI ~Qrt~k yi u mrlIdi que Dieu éternise ta beauté, ô gazelle! * toi ma gloire et mon

* yi enlyti

désir! [Mel Md]

- ~üf i

Qmam jid ~I-eadri ka ~Id f I-ühBm contemple, ô colombe,

le cou de la pucelle, tel une gazelle dans les vastes étendues [Mel CU] [Pr].

i.)Wo lira
ù4~Wo

n. - ~ira ~ik~r sortedechâle=~a ~r
lirjan

[voir infTa] [Co].

n. [fr.], pl. -It sergent (dans l'armée française) [Co].

J~~Wo u~u

Ilrjil .llfla

n., pl. ~raj~I chargeur(darme à feu) [voiraussH~!iQr] [Co]. n. [M]sortede limonade[Co Mrkch].

4

~ifaUu.
",...,.~u. Urlq u~u. ~,)w. lirga n., pl. -wat sommier (en roseaux) [Mer]. n. [esp. sarga < lat. serica] serge (tissu) [Co].

~IIrij "bassin" voir rac. SWRJ t,)".,J. .

ûw, IiUa llliUa n. [< ~~aci-dessus][langagebébé]âne, mule, cheval; bête de somme(en gén.) [Co, Co Ozawa, Caub].
~L..-.J, L..-.J, lillq n. [< berb. ~ii~Q voir t. 1 p. 53],pl. ~wa~9 genre de petit .couffin en doum [~qçffa] [Co]. J. L...J. lit dans l'expr.~a!9 u ~~rma!O tout son saint-frusquin 1 son attirail - X jIl b ~a!Q u ~~rma!9 il est arrivé avec tout son saint-frusquin, avec ses nippes, sa femme, ses enfants et tous les membres de sa famille [Co]. u.U, Uta - la!a mata n. qual. 1 . [F, M] terrible mégère endiablée, forte en gueule et que rien ne peut arrêter, harpie, femme très méchante, femme gueularde et mal embouchée u [voir aussi siifiliya,~~!ba, eii~9r~ya,q~~a, wau.a ; camp. ~-~!ii! l~-m!ii!]. - 2. [F] petite fille ou petit garçon très diable [= ~!iin] [Co].

#w,

litbi

/ btbi n. [<~!ibaJativa]1 . papier fort et beau, à gros grains, utilisé

par les notaires - edü1- [Co]. - 2. kag~! ~~!bi papier spécial employé en magie; on le découpe en rondelles, et il se transfolT1le magiquement en pièces de monnaie [Co].

~û.JJ I-litibiya n. prolongtraitéen vers (1173versde rime '/) d'Ibn Firro alSii!iN,de Jativa (m. en 590 11194) intitulé ~4iJ.1 4:" :., ~L.\'I j~ sur les variantes de prononciation de certains mots du Coran - qirii'iit -, et qui demeura longtemps un en Orient et en Occident musulmans [Co]. livre de base pour l'enseignement,

~u.

KIf n. [< frochef; néol.] chef d'équipe [~riitt~] [Co].

UU, IUa n. [cf. class. l 'l '.,.] 1. bord extrême (d'un puits, d'une rivière, etc.) ; bord, rebord (d'une pente à pic, d'une fosse, d'une tombe) - ela ~aft~l-b~arsur le bord de la mer - ela ~aft ~l-wIld sur le bord de la rivière - elii ~iift ~l-qb9r au bord des tombes [Co]. - 2 . emploi abs. dans l'expr. X elii ~afa il est sur le point de mourir I d'éprouver un malheur [litt. sur le bord extrême (de la tê>mbe, e la perdition) ; cf. Coran 3 , 103] - l-~~! d

ela ~afa le mur

est sur le point de s'écrouler [cf. Coran 9,109]

- Xg~r elii~afales

pré-

tentions de X au tittede saint ne sont pas fondées [= ma f k~dç g~r ~l-mal [Co].

5

6b!mir

,J~

&

:~<LJ.
"hache" voir rae. ~WQR ,>-1"..:. .

,J"ALJ. ~aqçf

< n., pl. -at 1. châle de CacheDÜre.-1 . grand foulard de soie ,J ~ &~~. U 11k~lmir jaune importé d'Orient [Co] [camp. doa m~r I fibr infra, sub doa ordre alphabétique]. JLJ. lil n. [F], pl. ~mn sorte d'écharpe [voir infra do antre alphabétique].

Illla WW Illla n. (Tr] dans l'expr. Xjb~

ULJ. ~ID1aem y provoquer un esclandre contre

qqn., soulever un lièvre à son sujet, lui attirer une histoire [Co Tgr]. WU lllla n. pro [géogr.] Chella, ville carthaginoise, puis berbère puis romaine (Sala du Bou-Regreg, vis-à-vis de la ville actuelle de Salé, sur la rive

Colonia), à l'embouchure

opposée du fleuve; la nécropole des rois mérinides est bâtie sur les ruines de l'ancienne cité romaine [Co, Pr] - mua ~Illa Madame ChelIa, expression respectueuse pour désigner Chelia, dont les restes comportent une mosquée, des sépultures, une fontaine sacrée, etc. [J. Jouin] - !~q lIlIa ~Illa * !w~Ja u m~lwiya le chemin qui conduit à Madame ChelIa * est long et sinueux [Ay].

Ci"Û LJ. Jalllwi

I blllwi

adj.rel. de ChelIa[Co].

IImrL..:.
[I] rU 11m n. pro [géogr.] ~-~Bm [class. rü..JJ] la Syrie [Co] - ma i~b~f liha jmll b~n-gazi w ~~-~Bm u jmID ma~~f j~hda u gdaf (un coup tel que) ne pourraient le supporter ni les chameaux de Ben-Ghazi et de Syrie ni ceux d'Egypte, en dépit de leur force et de leur puissance [Mel Md] [Pr].

rW

Ilmi

1. adj. rel., avecpl. -yin syrien; relatif à la Syrie; provenantde Syrie;
~lmiya [F] confiserie syrienne [Co}

fabriqué en Syrie [Co, Pr] -I).~lwa

- hiik a rawi

rqac:qc: u nqami * tay~

~l-I).rir ~~-~Imi reçois, ô rhapsode, mes vers délicats, *

qui surpassent en finesse la .soie de Syrie! [Mel B.cAl] [Pr]. [cf. Dozy, Suppl. J, 716 ; Vet. p. 212] - jlt

- 1 . n. chemise en soie rayée

~l-millf rayt lba ~Bmi * nawiya tzÇf

~ami mon aimée est venue; j'ai vu qu'elle avait une chemise de soie, * elle voulait visiter ma demeure [Mel B.cA] [Pr]. - 3. n. [Tr, zool.] espèce d'âne grand et bon marcheur [Co]. - 4 . n. [bal.] variété de fèves [Co] - gadiwbzln ibla * u itl).art b~l-tül ~~~lmi Ouezzane sera détruite * et deviendra un champ où pousseront les fèves ''Wni'' [Mej
Pr, Jb] [Pr].

- 5. n. pr., avec pl. ~wam Syrien - ~-~wam les Syriens [Co].

6

~'M .rU
[IT] [divers]

t... W. ~Bma"grain

de beauté" voir rac. SYM

~

.

LaW. lima n. [< esp. sarna; zooL],pL -It 1. [p6cheurs de la côte atlantique et du Détroit] denté ~ouronné, Dentex filosus [= sama] [Can]. - 2 .. [pecheurs d' Asilah et de Tanger] denté marocain, Dentex maroccanus [Can] [compoamzüg,pargqt. 1 p.S4, 385 ; ~ t. 2 p. 128].

~w. Ilmiya n., pL ~wami 1 . [F] scourtin, sorte de couffin plat à fond circulaire, en aJfaou en jonc - smar.- ayant 85 cm de diamètre environ, et dans lequel on met les olives concassées pour les presser; on les remplit d'olives broyées, puis on les empile l'un sur l'autre pour etre pressés [Co]. - 2 . [M, Tr, R] pan antérieur d'un vêtement long (hai1c, burnous ou djellaba) que l'on relève pour porter qqch. ; creux formé par les pans du vêtement lorsqu'ils sont relevés; giron [compo j]IDl] £tIl~Itqf ~~-~âmiyadylli je l'ai mis dans mon giron - X £tIl~I dlk. ~~-~i f ~amiitq il mit cela dans son giron; ext., au pL ~amiylt contenu de ce pan retroussé [Co].

-

S'MrU
rLJ. 101m, i~:Jam v. intrans. [poésie] être I devenir funeste, sinistre, de mauvais augure, néfaste - I-wqqt ~:Jam * u IqaJ]q w~lllt eaqma le temps est néfaste ... et ses pousses sont devenues stériles [Mel CAl][Fr].
r"..,J. liim n. sort funeste; malheur; guignon [Co] [compo ~üm sub rac. SWM r"..,J.] -

ballani yi ~üm lieti n~~fâf u n~b4if * u I-bin tliya jar il m'alaissé,ô funeste douleur, pâlir et verdir * dans l'éloignement qui m'est une injustice! [Mel CAl] - ~l].il m~n edlb jfa liya kif ma nblli * ya ~üm lieti u bIaya quede souffrances esont m
échues, comment y rester insensible? ve ! [Mel Arz] [Fr]. rt..A.... m~l°im adj. into [poésie] néfaste, funeste * ô combien funestes sont ma douleur et mon épreu-

- ma in~I:tj~bm~nn~zg~t d ~I-

edu I-m~~:Jam * gçr m~n b ~l-I:taqq iqçnq ~I:tçI:tlz~m seul peut être préservé des j incitations de cetennemi néfaste [= le Démon] * celui qui a de la vérité une certitUde forte et déterminée [Mel Al] [Fr].
C

r.J~.m~l°iim I muliim adj. forme part. pas. funeste, sinistre; guignard, qui porte malheur [Co] - 4~!mq u teiiddiw b ~I-eüd ~I-mu~üm ils m'avaient brimé, ils avaient été iniques en tirant au sort de funeste manière [Mel Md] [Fr].

7

~Bn üWo

lin

üWo

üw. lin [R,M]I ~a1[F],n., pl. -It Ilinln IlilIn 1. sorted'écharpeblancheen
coton ou en laine légère dont les personnes frileuses s'enveloppent la tête et le cou; expr. 4:;)rlx? I-~In

[Co]. - 1 . ~In m~:;)rqyturban à rayures importé d'Orient [Co] - k:;)m m:;)o eçrra tbln

tirer au sort pour savoir qui se cachera le visage (au jeu de colin-maillard)

l:;)k f w:;)jh jmïl * u eta ra~q ~-lal1:;)-m~:;)rqy ~am:;)l que d'infamies t'apparaissent sur le joli visage * de celui dont la tête est ceinte d'un turban oriental [Mel CAl][Pr] .

UWollna

n. - Ilna lak:;)rIlik:;)r [M]Ilara lak:;)rchâled'Orientà raiesde soie,

jaune ou vert, qu'on met en turban [compo ~ak~~mir supra] [Co].

S~N üu.
ül.J. I~~n .n. dans les expr. suivantes 1. bâcla l:;)l1q [F, R, Tr] c'est son habitude,
de faire

c'est sa façon habituelle

- m:;)o

l:;)l1i il est de mon habitude

(de faire telle chose),

il est de mon devoir / de mon ressort, il m'apc'est ma manière de procéder partient/ c'est mon affaire (de faire telle chose). - 1. eta 1:;)11[P, M] à l'intention de - eta I:;)~oi à mon intention. - 3 . f 1:;)11 au sujet de - f 1:;)11 X au sujet de X - [Co].
m:;)o I:;)~oi

üL....:. L....:.

lIn

n. 1. [à propos d'une personne] condition sociale (quelle qu'elle soit)

-

ea4çm :;)1-11n le Très.Haut (Dieu) - X dr:;)k wal}:;)d :;)1-110 e4çm il a atteint un rang très élevé -Ui kb:;)r ~lnç u Ui ~g:;)r ~lnç les gens de toutes conditions sociales [lin. de condition élevée et de condition modeste] - o-nUs kamla, kbir Ilnq w:;)~gçr ~lnq

tout le monde, quelle que soit sa condition - la m:;)o lUi kb:;)rIlnç u la ~g:;)rIlnq
chacun, quelle que soit sa condition - X eta Ilnq I X kb:;)r 1q 1-11n il est devenu un personnage important - kb:;)r IIn:;)k I].:;)tta...es-tu donc devenu un si grand personnage
que (tu te permenes de faire telle chose) ? - X k:;)bb:;)r 1 y :;)1-11n donner à qqn., lui faire trop d'honneur, le monter en épingle, lui faire du plat
de l'importance

- ana

Hi k:;)bb:;)rt

1ql-llnc'est moi qui ai fait de lui un grand personnage e8nunf:;)k ma kb:;)r l:;)k :;)1~In I).:;)tta k:;)bb:;)rtu l:;)k ana tu n'es devenu un grand personnage que grâce à moi X k:;)bb:;)r :;)Hah Ilnq I].:;)tta... il s'est cru devenir un si grand personnage que... [Co] - X ma £Pf 111n y ne pas tenir compte du rang social de qqn. [Co BN] - wa etl~ ya 1-

-

-

l:;)mEa t:;)bki u oti f lin Eali pourquoi donc, ô cierge, pleures-tu alors que tu es à l'honneur? [Mel Arz] [Pr]. - 1 . emploi abs. rang prééminent, situation importante; dignité, grandeur; gloire et honneur [compo ~nnQ~, qd~r] - h:;)l :;)1-110 les notabilités, les grands notables, les l1auts personnages, les personnes de haut rang - h:;)ffiffia u lin grandeur d'âme et rang prééminent - X lib :;)1-11nil est noble, fier - X r~4 y I].aja u lin I em:;)ll y :;)~-1In il a fait de Y quelqu'un d'important [= r-xJ4Q~iija u bn-Id~m] - X,

8

!ii iW. wulla. £l~h~~-~Rn il a acquis du prestige - X, ma bqa £l~h ~Rn il n'a plus de prestige [Co, Mer] - m~n Hi lih9m ~Rn * f~ nhar a4-4a44 igÏb9 (tu fTéquentes) des gens qui n'ont aucune dignité * et qui, IlU;Jl jours de l'adversité, disparaissent [Mel Nj] [Pd; avec pl.poét. ~3\in honneurs rit ~4-@nar idir 1 ~1-ü4~£ ~:>ünj'ai observé quete dinar
~

[::: la fortune] confère honneur et prestige aux gens vils [Mel CAl] [Pr]. - 3 . ensemble de ce

qu'exige un rang social élevé, de la part de celui qui l'occupe ou de la part des autres à son
égard

- eàmlü

IdHr9

.19 ~-~Rn ils marquèrent

à son égard des témoignages

.de haute

cC}nsidération- X b~~~9 ~-~Rn u I-m~r~an il a besoinde grandshonneurset de hautes fonctions m~n ~Rn9 ce qui est convenable de sa part et envers lui étant donné son rang

-

social élevé [Co]. - 4. [à propos de choses, dans le commerce par ex.]

- Ua

kb~r~ln9

iswa kada / ila £la ~Rn9 ijib kada si on en fait grand cas là la plus haute estimation cela vaut tant [Co]. - s. lococonj. £la ~In + proposition verbale [M] que X£I1l~1 ffieaya £la ~Rn g~da iji ila convenuavec moi qu'il viendraitdemain [=tlii~in,..voir rac. SY' ,,~] [Co]. *** ~LJ. ~anti n. voir infra!an!Ç~I.J..

-

u...:aw. IInta lise [Co].

n., pl. ~wan~! valise; mallette -xja b ~an!t9 il est atrivéavec sa va-

~w.

lintç

I ~anti n. [< frochantier]1 . avecpl. ~wan~! route empierrée, revêtue à

l'européenne, macadamisée, et aménagée par l'administration des Travaux publics [Co]. 2. chantier des Travaux publics (routes, maçonnerie, etc.) [Co]. -3.. avec pl. -~ya cantonnier [= ~wiin!Ç][Mer].

~I~

Jwintç

n., pl. -Çya manoeuvre, sur un chantier de travaux publics [Co].

(::".:aLJ. ~anüj 'I.J. Ilh

"nigelle" voir siiniij ordre alphabétique.

n.roi (au jeu d'éc;hecs) - ~-~ID1 échec! - ~-~Ih mRt échec et mat!. [Co, Mer].

~"...LJ.
iW. Il

~ahiita "je croisqu'il" voir~ahwasubrac. SHWI SHY~/~.
n. [zool.], à l'état çonstruit ~Rt, pl. ~yID1, dim. ~wiha, pl. -Rt 1 . ovin OUcaprin

considéré en tant que bête de boucherie, et sans distinction de sexe [Co); [Prov.] ~It~ yâ £id ta brebis, ô fête! [se contenter de ce que l'on a : à défaut d'un mouton mâlepoutla fflte du sacrifice, une brebis, dont la viande est beaucoup moins appréciée caT.elle est censée donner la diaIThée, fera l'affaire] [Co, Pr]. - 2. [parfois] tête de bétail (ovidé, capridé); spéc. bête de boucherie, destinée à l'abattage [Co]. - 3 . [2'.Iœr]porc-épic femelle [Loub]. -

9

~iiw:xi J."Uo

. [poésie] gazelle; mouflon - ~ïb rmiiya ~did f ~1-~8rb ltirnQ * itçyy~~ ~ltQ ~iirda f ~l-iiham maître dans l'art du tir, violent dans le choc du combat, * il abat sa gazelle qui erre, fugitive, dans les vastes étendues [Mel Md] [Pr].
4

."L..:. ~w onomat. du gazouillement des oiseaux à l'aube voir lettre T .;.0t. 2 p. 19 ; t. 2 p.110 etinfTarac. SwSW ~~.
J."Uo UWOO [Taza] interj. pour faire towner un âne â gauche [= sg:)m '# ~gg-eiid][Co].

J.."Uo ~ii~ "huissier,planton" voirrac.SwS n J.~

.

~."w, ~iiw~n - ~-~iiw~nI ~-~iiun "Chefchaouen"; ~iiuniya "pimenten poudre"voir ~:)Riiw:)n Ù."w.U.
i."L..:. liwa
(S."w,

n. [M] ruse, stratagème pour duper au jeu [voiraussHliiwa] [Co]. adj. reI. provenant de I habitant dans I appartenant à la confédération tribale

IIwi

des Chaouïa [Pr].

liwiy. n. pro [ethn.] les Chaouïa, grande confédération de tribus arabophones ~."u de la plaine atlantique qui s'étend au sud de Casablanca; le centre administratif en est la ville de Settat; surIes Chaouïa au 10è / 1~ S. voir de Castries, Description p. 92-93 , Léon l'Africain, I. 44 qui note que "ils parlent la langue afTicaine" [= le berbère] tout en échangeant en arabe avec leurs voisins, et qu'ils "sont libres et très puissants" ; sur leur histoire politique au 18è S. voirZayiini, Turjuman, texte p. 92 sq., trad. p. 169 sq. (soutien apporté aux rivaux du sultan Moulay Sliman de 1207 â 1210 /1793-1795) [Pr] - ~~iiuya * mwiilin ~s-sriit ~1-m~1].4çya * mwaIin ~l-ksiiwi n-nqçya * mbi~mçn f ~~-~bil]. m~iifu.çn f Ui-~iya les Chaouïa * détenteurs des pur-sang bien soignés * porteurs de vêtements immaculés * le matin se chamaillant et le soir faisant la paix [Mej Pr, R] - ~iiwiya n9u4~t l~-bla * u f ~r-rbiit n~zzUItQ les Chaouïa ont fait éclater la
guerre * et l'ont portée jusqu'à Rabat [Mej Co] [Pr].

~u Ily. n. [esp. saya] 1. tunique en cotonnade; ch~mise; longue blouse (chez certains ruraux) [Co]. - 2. jupe froncée des femmes juives [Co]. - 3. [Touat] gandoura à grandes manches [Co]. &:!Uo.~Iy~n "quoi que ce soit que" voir sub rac. SV' .~. ~j I; '.1;.~piirtQ ichtyonyme, voir spiirt9.

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.