//img.uscri.be/pth/b8f0818f88c3e76ec917d4c18c2cd2e7bd553afc
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 35,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

DICTIONNAIRE BERBÈRE-FRANÇAIS

De
506 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 septembre 2001
Lecture(s) : 1 267
EAN13 : 9782296236790
Signaler un abus

DICTIONNAIRE

Berbère

- Français

Maurice Dray

DICTIONNAIRE Berbère - Français

Dialecte des Ntifa

L'Harmattan 5-7, l'IIe de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

-

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3
1026 Budapest - HONGRIE

L'Harmattan Italla Via Bava, 37

10214Torino ITALIE

-

@ L'Harmattan, 2001 ISBN: 2-7475-0993-1

\'-

I~.

~. '.
.

., : ,.I'
é

"\

€ ~

.

.
~

~
.

:i,~.,.
.

j .''.' ~'.'l
.J.'

,

,

{\
,\t~
~~

~
:>..1

".., ~. .

~I." ~ ; , I.

" '.. .: .....

-

~
cr:: ,

. . .
.

,

.. '"

\ \

,.

1 ,

l'
"'.

)!

."
".

.,/

[ '. .
,

. , ,
,
"

,.

.......
...

E-, ,/ "
,

, L' I
., "

q;:

\

i

1

~'f

: !
...

-l
~

~
~
N

.. ..'

.,

,Il'
.t.~:

)\

J ~.~} t .,.... ! I . . I
~

tt:
~

![

l'
t!-

l '\ ~ . ~: .. .

It!,

d

;
o.é '"

I ",.'1:. - If !,.' .... .

~

. ..
~
t

~

.. I

.. J ,

l
.. "1,\ """'1""

t
'¥"r' -;j

~
~ ~

I f!

J
~

~ ,,1
.....

~i :
j

~ Q "
I::J:

"/. ~

it ~
-£.
>c. I:: <

~

"'f

~

~

f~.~

'B...
""'

l

TABLEAU

DES CONVENTIONS

I.

SIGNES EMPLOYES

arabe a: Ii: Ii: â: b: t!: c: d: ." d" d: e: é: e: f: g: g:

français a along a bref a b b très plosif tch affiiquée : ch anglais ~d d emphatique
~«th » anglais doux

arabe

français
I emphatique

t:
m: n: Ii: 0: /): p: q: r: f: s: ~: ~: t: 1:
('

IS j ..,. Ji. u4

Ù

m n n doux
0

J J IJ" iJ"" IJ" .:.,

u ..!

e é è f g (très guttural)

.

g:
g: h:
1;1:

t
C
C

t

g affiiquée
g grasseyé glong h français h fortement aspiré
« ch » allemand

I:
t: u: u: û:

.I.
.) J

olong p q (fort râclement) r r emphatique s s emphatique ch &ançais t ~ts affiiqué t emphatique t bref ou
U

û

b:

i:
1: j:

t

,

u:
w:
w"

ubref
.)

i i allongé

w anglais
w arabe

W

j:
k:

r::

j
j emphatique k

y:
z: ~: X: ,
"

...s

];,

j "

y

z z emphatique
son guttural tendu son guttural venu du plus profond de la gorge

t

1:

TABLEAU

DES CONVENT.IONS

n. ABREVIATIONS

adjectif
adjectif déntonstratif adjectif qualificatif adverbe botanique collectif conjonction comparatif complément direct féminin forme d'habitude forme factitive forme réciproque forme passive forme pronominale indéfini indirect intetjection interrogatif intransitif invariable locution littéralement masculin mot à mot mot d'origine arabe nom d'agent nom verbal

adj. adj. dém. adj. qual. adv. bot. coll. conj. compo compt. dir. f. ou fém. ib. if. f.r. ip. f.pr. indo indir. intetj. interr. intrans. inv. Joe. liu.
m. ou rnase.

numéral par extension participe pasé participe présent

m.àm. m. d'or. ar. n. d'ag. n.v.

particule personnel pJante pluriel possessif préposition pronom pronom affixe pronom indéfini pronom relatif quelque chose quelqu'un racine régime direct régime indirect régulier singulier substantif superlatif transitif verbe verbe auxiliaire verbe régulier verbe irrégulier verbe impersonnel

nurn p.ext. part. pass. part. prés. partie. pers. pIa. pl. pOSS. prép. proou pron proaff. proindo prorei. qqch. qq'un rae. rég. dir. rég. indo rég. s. ou sing. subs. super\. trans. v. V.aux. V.rég. V.irrég. v.imp.

A

a:
8-'

8_'
8 a-mi:

Ô(particule du vocatif) (particule du subjonctif, particule du futur, particule de la fh, sous la dépendance d'une particule relative, interrogative, adverbiale, négative) qui, que (pr. reI.) à qui, dont (pr. reI.)

a'ajli :

jeune taureau

a'allam:

commandant d'un groupe de cavaliers

a'arrim:

jeune homme (m, d'or. ar.)

a'arrun:

adolescent
fém.: ta'arrunt

a'asur: à Tanant: petite poupée masculine confectionnée à l'aide d'un roseau recouvert de blouses et d'un burnous. Quelques jours avant l'apparition de la lune de l'Achoura, les fillettes les promènent sur le sentier qui mène au marché des Ait Majjen et au mausolée de Sidi Saïd. Elles la posent debout au pied du gros térébinthe dont l'ombre protège le tombeau de J'agourram et arrêtent au passage tous ceux que le hasard du chemin mène dans ces parages en disant: «Donnez-nous l'obole d'Achour!» : aqarid n 'asur. Quand nait la lune de Moharrem, eUes recueiJlent des dattes, des noix, des raisins secs dont toutes les familles font grande provision à J'achoura. Puis, Je soir de la fête, elles vont avec leur poupée de maison en maison demander les menus cadeaux (œufs, morceaux de viande), qu'il est d'usage de Jeur remettre. Après le souper, eUes se réunissent sous un figuier et groupées autour de la poupée étendue à terre, elles simulent une grande douleur, elles dénouent leurs tresses, s'égratignent le visage, pleurent bruyamment et chantent de ces lamentations funèbres qu'on entend dans les famiJles qu'un deuil vient de frapper. Cette nuit-là, en effet, est ceUe de la mort d'Achour, du personnage énigmatique qui personnifie la poupée. Ce rite accompJi, les fillettes se séparent pour se retrouver aux mêmes lieux, aux premières heures de l'aurore: c'est à cette heure précise que meurt Achour et que l'on procède à ses funérailles. Dans la petite tombe où on le dépose, on jette des dattes et des œufs. Puis, les petites fiUes s'étant retirées, Jes garçons arrivent à leur tour. Ils se précipitent sur la tombe, s'emparent des dattes et des œufs, déterrent la poupée, la dépouiJlent de ses vêtements et la jettent nue sur le sol pour qu'elle appelle la pluie «a iger i unzar ». Peut-être, croient-ils que la pluie vivifiante et fécondante, préside à ta résurrection de l'esprit affaibli ou mourant de la végétation que personnifie sans doute ce mannequin. Cette poupée dépourvue de tête, de bras et de jambes est encore appelée gma 'asur (mon frère Achour) ou haU 'asur (mon oncle Achour), ce qui ne laisse subsister aucun doute au sujet de son sexe.

12

Les Ichqem du Moyen Atlas façonnent une poupée à l'aide d'un petit os qu'ils recouvrent de loques. Ils la nomment 'aSU1'ou isli n 'asur, «Achour» ou le «fiancé de l'Achour)). Les enfants l'enterrent cérémonieusement dans un cimetière le jour de l' Achoura, le matin de très bonne heure comme à Tanant. Même pratique dans la région de Settat: tandis que les parents dansent autour de grands feux, les petites filles font des simulacres d'enterrement et creusent une fosse pour y déposer une poupée faite d'un os et de chiffons. La même appellation «fiancé de l'AchourID> s'applique aussi dans le Sous à d'autres images plus grossières personnifiant vraisemblablement l'année écoulée. C'est, chez les Ait Tagemmout, un grand mannequin de forme humaine, formé de 2 longues perches d'arganier attachées en croix et revêtues de beaux vêtements offerts par les gens riches de l'endroit. Il est paré d'une couronne de fleurs et de colliers d'escargots et pourvu, avec exagération, de puissants attributs de son sexe. Le troisième jour qui précède l'Achoura, il est promené avec pompe autour du village et des cultures. Les gens de son cortège ne cessent de l'acclamer de cris et de chants obscènes. Puis, après avoir longuement processionné, il le détruisent et s'en partagent les vêtements. Chacun tient à en emporter un lambeau pour le déposer aussitôt, à cause de la baraka, dans le coffre où la famille conserve ses objets les plus précieux. (E. Laoust ; Feux de joie berbères de l'Atlas; Hespéris ; 1921)

a'azri, pl. i'azray : 'ab, Lh. : t'ab: abadan :

célibataire (m. d'or. ar.)

s'absenter toujours
butte

aba<tu, pl. ibu<ta :

13

8-"

8-"

rebord d'une rigole d'arrosage rebord d'un carré de légumes

ababtJui, abbui :
8 ab\)uy ntallabt : 8 ababbu : 8 ababbo :

vers de rochers utilisés pour amorcer des lignes (Agadir) vers de terre (litt": vers de vase) ver (Izayan, A. Ndhir) ver (Zemmour)

abaho :

nom donné à tout coquillage comestible autre que la moule (Agadir)

abal;tri, pl. ibal;trin :

pêcheur, marin (Agadir)

abarko, pl. iburka :

8-"

chaland, barcasse (Agadir) chaland employé au déchargement des marchandises du navire européen

abi!}!}i:

verge fève
amande (avec son écorce), noix noyau de pêche, d'abricot (Ahaggar)

abau, pl. ibaun :

abaubau :
8-"

abazin :

couscous grossier

14

'abber : 'abbez :

mesurer
éteindre (type sker) (m. d'or. ar.)

'abd Ii~~er :

1f(OOt.)(A. Mjild)

abedduz, pl. ibezdan :

.amdduz:
agulal :

fumier (Tazerwalt, A. Baamran)

abejduglal :

.

chair de l'escargot la coquil1e (de J'escargot) (Sous)

abelkah :

.-'

amande, graine d'un noyau cœur, partie savoureuse de la pastèque, du melon, de la citrouille et de fruits analogues (Ahaggar)

abellaluz:

.-'

tige d'asphodèle (Zemmour) asphodèle (Chenoua) (du lat.: bulbus) (du grec oÀgé'$ ) :.~
daucus aureus (Zouaoua)

abellau: abellu, pl. ibena :

.-'

8_'

verge membre viril phal1us petit chien

abelln, pl. ibelbaz:

15

aberdak : abardag :

8

gros poisson pêché au large et panni les poissons rouges comestibles (Agadir, Safi) (Mogador)

aberdiz : aberdud iizem :

ftelon
queue du lion, panais (bot.) (Ichqem)

aberduz, pJ. iberdaz :

vêtement déchiré

aberhu~:

chien croisé

aberhu~:
abernjd, pJ. iberna<t :

gros chien caroube

aberqaqas (adj.):

bariolé (part. pass. )

aberquq busSen :

8_"
aberrani : abersam :

prune de chacal (bot.) prunus spinoza (bot. ) (Zouaoua)

étranger
grain qui s'attache aux flancs du silo et s'échauffe

16

abe~~i: ibe~~i,pl. ibe~~uan:

.

vulve vagin urine qui \1rinela nuit pendant le sommeil
fém.: mu-ubzid

abe~i<t, pL ibe~<tan (coll. m. pl.) : . b\1-ube~i<l:

.

sker abe:Û<I:

uriner

abbu~: abia', pl. ibi'ain :

insecte, ver (Ntifa)

coussin moustique

a'bi\>a (coll. m. sing.) :

abî<tawi (adj.) :

de Casablanca

abitar : ablag:

vétérinaire

variété de truite de mer ou de loup truité (coU.) (Agadir, Mogador,

. .

tablagt : tabblaigt :

Safi) (nom d'unité) (diminutif) cruchon
plante non persistante (Ahaggar)

aboqqal : aborial :

17

abrar (adj.) :
8_.

tâcheté, bariolé (robe d'un bœuf) (Ntifa) nom d'un très gros poisson (Agadir, Mogador)

abray : abrid : abrigno : abru :

piqûre, abcès

chemin
plante de pâturage (Zemmour)

nom d'un poisson classé dans la catégorie de poissons rouges (Mogador)

abruri : ar ikat ubruri; ar itar ubruri : iusi ubruri :
8
8

8

grêle il grêle (v. imp.) il grêle (v. imp.) il cesse de grêler

aM~i: abu (wa) :

vulve
nom d'une plante (Iguerrouan) thapsia (A. Baamran)

8-.

abubal : abubu :

férule
nom d'un arbre (Illaln)

18

abuq: - abiq : -buq: -boq:

fond, fond de récipient (A. Ndhir, A. Seghrouchen) (A. Warain) (B. Iznacen) syn.: allag (lzayan. Ichqern, Igizouln, Tlit); laSila (A. Isaffen)

abudà : abudrar: aburi :

jonc (Achtouken)

montagnard

(bu + adrar)

mulet (poisson) (Agadir, Mogador)

- bûri paraît

- albus. a/bumus

être d' ori!,rine latine;

: poisson blanc, ablette (serait l'ancêtre commun de l'arabe bût; et de l'espagnol a/bur, poisson d'eau douce du genre cyprin) - abari et sa forme féminine taburit désignent encore, dans le Sous, un fusil ancien; mais le mot dérive d'une autre racine: teburit bâton en Touareg

ad:

--.
--'

particule du futur particule du subjontif ce, cet, cette, ces- (ci) (adj. dém.)

aqaq (m), pl. iquqan :

doigt

adafal :

lierre (Zoooooo)

19

adal:

algues marines, fucus, goemon (Agadir, Mogador) Les pêcheurs en distinguent trois espèces ainsi dénommées: feuilles gonflées craquant sous le pied

-ada/: herbe -l'a~aib

marine à forme de

: herbe marine marine

- fiju{{ut: herbe
ressemblant

ressemblant à de longues courroies
à des cheveux

ad'ama-s : a<1ar: adar, pl. idarn :

qui a les yeux chassieux

crosse (d'un fusj])

.-"
a<1ar :(m), pl. ictarn : .suqar: . tabu'jijt n udar : . aganim n uqar :

extrémités du filet de pêche (Agadir, Mogador) tentacule de la pieuvre

pied à pied mollet tibia

a<1ar n tskurt

:

patte de perdrix (bot.) plante indét. (Ntifa)

a<1ar u~bir :

pied de pigeon, fausse bourrache (bot.) (A Baamran)

20

'adar : adarqzin :

s'excuser
pied de chien (bot.) plante indét. (A. Seghrouchen)

adas, pl. adasen (wa) :

taon
charbon à glu (A. Warain)

addad (wa);

chardon
addgurru ; pissenlit (Ichqem)

a<tebib:
idedj :

médecin

laisser (type at) oded} - iuddja - ur iuddji f.h. IX. : taddja

adeggag : adegmum : agiul adegmum :

joailler gueule âne au museau entièrement noir

.
.

adeb8am : iut ii udebsam :

rhume de cerveau J'ai un rhume de cerveau

'adel:

faire (type sker) (m. d'of. ar.)

21

.-.

.- .

se mettre d'accord f.h. VII : t'adal

être bon

. i'adeln (p. pro sing.), pl. 'adelnin

adelqom :
ademnati (adj.):

museau, gueule

de Demnat
tomber malade être différent (type amz)

aden:

.-'
.- tamaqunt:

(h. : tâden maladie

. amuqin :
. suqen, (h. suqun :

malade
abattre (maladie)

âder:

.tiadar :
ader:

descendre (type amz), baisser,abaisser être baissé (h. : tader

plonger

aqer:

._0

tremper (type amz) mouiller; abaisser (h. : tâder

ider:

planter (type amz)

22

.udur(n.v.):
aderdur : a<terr: adergal (adj.), pl. idergaln :

f.h. : ttâder

plantation sourd sillon aveugle (adj.)
:aveugle (adj. fém.)

.

tadergaJt (adj .). pl. tadergaJin

adergum : aderias: adermug :
aderqawi (adj.):

museau. gueule

thapsia garganica (Ichqern)

museau. gueule

appartenant à la confrérie fondée par Abd Elqader EjjiJali

adfel : ar ikat udfel;
ar itar udfel ; iut udfel :

.

neige it neige endroit ailleurs
vers aiJJeurs

adgar:

. .g maiggatadgar: .
g udgar ia<fnin.: udgar iadnin :

partout

23

adgar uuslem :

banc de poisson

adgar, pl. adgarn :
. tadgart, pl. tadgarin :

voisin (wa)(m. d'or. ar.) voisine

adif:
adil; addil :
taddilt :

moelle queue queue raisin

.

a<lil(wa) :

a<lil uu~~en :

raisin du chacal (bot.) belladone (Mtougga)
raisin des serpents (bot. )plante grimpante (A. Isaffen)

a<lil ilugmaden :

adis, pl. idusan :

ventre
tresse (de femme)

adlal : admar: idmarn (m. pl.) :

.

poitrine d'animal poitrine. Ce mot ne s'emploie au singulier que pour désigner la poitrine d'un animal quelconque. Ex.: admar u uayis: le poitrail du cheval. Au pluriel, ce mot est employé pour désigner la poitrine de l'homme.

24

.tadmert(f.f.) : .sadmer :
adrar (m.), pl. idrarn :
adrawi (adj.) :

poitrail
comparaître

montagne
de ]' oued Draa

adreilal : adrias : a<tu:

astragalus (Ahaggar)

thapsia garganica (bot. ) (Ntifa)

.- .

plier (type amz - ddu) adu - ;uda - ur ;ud; . . .

.-adu(n.v.):: . unzar

vent f.h. : affu pliage ouest, point cardinal (Agadir) (litt. : vent de pluie)

C'est de l'ouest que viennent les nuages chargés de pluie. Les terriens croient qu'il y a de la baraka dans le vent d'ouest; ils utilisent ce vent pour vanner leurs céréales entassées sur les aires et connaissent nombre de pratiques de magie pour le faire lever s'il vient à faire défaut au
moment des vannages.

aduar: aduggWal: aduggwig:

douar gendre étincelle

25

Le mot est particulier aux dialectes chleuhs. Les bérabers utilisent: afettauj (A. Qui rra), afeUiuj (A. Ndhir); afetoj (Ichqern, Izayan); mot qui se retrouve en Kabylie sous la forme ifiiuj. à laquelle il n'est pas invraisemblable de rapporter it1if «soleil», expression localisée dans une seule contrée. Une « étincelle» est encore désignée aqesiun, pl. iqeziun (A. Warain, A. Seghrouchen) tsas (Figuig, B. Snous) tqiqqe.'lt

(Metmata)
Ces dernières expressions sont sans doute des onomatopées.

a<tuli, pl. i<tulan :

gendre rang, ligne syn.:aders
odeur du chacal thym (bot.) (Ichqern)

adur (wa) :

adu~~en :

.-'
al (v. irrég.) :

trouver
af - iufa - ur iufi valoir mieux (type qf) af- iuf- ur iuf

.-'
afada : afaggu : afagru :

afin que
manteau (Ida Gounidif)

nom d'un poisson indéterminé, classé dans la catégorie des rouges (Agadir, Mogador)

26

'afak! :

bravo!

afar:

chiendent

afanar :

.-'

crotolaria saharae cosson (bot.) (Ahaggar)

afârno, pl. ifurna : . bab n ufamo :

. afamo :
. aferran :

four foumier four

En latin fumus, en grec Y'0I.lt'~t6 d'où: «four à pain» (Demnat, Tazerwalt,

Zemmour, A.Seghrouchen, B. Iznacen) ; ta/errant: «métier de patron de four» (formation berbère), usité dans tous les parlers citadins du Maroc: Tanger, Salé, Rabat, Meknès, Fès etc.

. a/arno :

(Ntifa)

,. afanro: par métathèse de r et de n (A. Baamran, Ida Ouzal, A. Isaffen, Tlit, Amanouz). Le pain que l'on fait cuire dans ce four se nomme: IXrun (Ntifa), tabbut (Ida Ouzal), tàullit'(Ihahan), ta/anrot, forme diminutive de afanro. Ces pains sont cuits sur des tessons de poterie préalablement chauffés et étalés sur le plancher du four (Ntifa) ou sur des cailloux: plats: urfan de are/ «griller, rôtir» (Ida Ouzal, Amanouz). On n'utilise ces fours qu'en été (Ntifa) ou â l'occasion des tètes (Sous, anti Atlas)

. afrur(nr> r) :

(B. Iznacen,B.Snous); chez les

premiers, le mot désigne la «charbonnière» et a/erran le «four à pain»

. afan (nr > n) : qui s'applique plus particulièrement au plat dont on se sert pour la cuisson du pain (A. Sadden, Zemmour), fan (Chenoua, Aurès, B. Snous), tfant (A. Seghrouchen),

27

tafant même arabes arabe,

a pris chez les Ntifa, le sens de galette cuite au four seion le processus qui fait qu'en Zouaoua, comme en certains parlers (celui de Laghouat en particulier), le terme {ku.fa, d'origine s'applique à la fois au four et au pain qu'on y fait cuire.

afasi (adj.) :
8_'
8

fufasi :

de Fès droite à droite

ategag :

perche ensoupleau d'un métier à tisser (Béraber)
terrasse (Sous)

atella : atella :
8-'

8-n:
8 sg ufella: 8 sg izdar s - : 8 ag wass ads - :

sur (prép.) (avec pron. aff) dessus (prép.) au dessus de

de dessus
de bas en haut

désormais
bête d'un attelage demi-attelage une part dans une association agricole

aretlu, pl. itella :
8-'
8-'

atenzi, pl. itenza :
aferdi (adj.) :

sabot des bovidés

8-'
8_'

un, unique, une unité d'une paire qui appartient à une paire impair

28

.-,-ntit:

.-'

.- nn tsila : : .- tjerjal
.-'

borgne une des deux outres qui constituent le soufflet du forgeron un soulier une broche
pilon piler mortier en bois; J'ustensile est encore appelé:

aferdu, pl. iferda : . sfel'du (f f.) :

-areba< (Iguerouane)
-tindi
et akabar

- am/laraz (A. Warain, A. Segbrouchen)
(Touareg)

afereqqu:

nom d'une plante persistante (Ahaggar)

aferbalag

:

crambe (bot.) verbascum (Ahaggar)

aferkiin : aferkus :
aferma~ (adj.) :

tisonnier perdreau
dépourvu de dents

aferqus, pl. iferqas :

perdreau
sabot des bovidés

aferqu~ :

29

afersig : afertas :

tamarix gallica (Igliwa)

dépourvu de corne (animal)

afe?:<ta<t:

.-'

vulgairement <<tomatede mer» C'est le nom d'un petit animal marin utilisé comme appât (Agadir, Mogador)

afias: afif:

drupe d'arganjer (Tazerwalt)

.

siff(ff) :

être tamisé a/if iqfif - ur iafif tamiser fh. : tqfif

-

afilal:
afilali (adj.) :

jarre du Tafilalt
amande d'un noyau surtout d'une noix (B. Iznacen, B. Snous)

afiu:

afqir : . tafqirt, pl. tifqirin:

vieux vieille
clôture, haie haie sèche de buissons épineux (A. Seghrouchen) (A. Warain, Iakra, B. Ignacen)

afrag, pl. ifergan :

.-' . afraj:

.

afray:

30

. ifrig:

(A. Baamran) Le tenne est passé en arabe dialectal pour désigner «la clôture en tojle qui entoure les tentes particulières du sultan en déplacement. (E. Laoust, Mots et Choses Berbères; 1920)

afrits (coll. m. sing.) :

feuilles de navet

afras :

jeunes feuilles de navet cuites dans te bouîlIon du couscous et servies comme légume

afrub, pl. iferljan : afrub : afruks : afsas (wa): afsi n ilugman :

enfant

palmier dattier (Sous)

bosquet
nom d'un arbre (Imitek)

moutarde jaune des champs (A.

Atta)
aftas, pl. iftasen :
8_'

8_'

rivage, plage lieu d'échouage des pirogues berbères endroit peu profond du rivage où tes pêcheurs sortent leurs filets (Agadir, Mogador)

31

'afu:
afud (m.), pl. ifaddeo :

pardonner

(type ddu)

genou
être enflé, gonflé
fuf

afuf:

.

- iafuf - ur

iafuf

suff (f.f.) :

enfler, gonfler

aful:

.-' .-'
arullus : tafullust (f), pl. tifullusin :

toute espèce de coquillage, conque ou simiJaire (Mogador) coquillage plus grand que la moule (Agadir) Le diminutif tafult désigne la moule

.

coq poule bœuf vache main, main droite poignée de charrue droite à la main avant bras biceps poignet

afuoas :

. afunast, pl.

tifunasin

:

afus (m.), pl. ifassen :

.-'

. afasi :
.sufus:
. taganimt n ufus : . tabu'jijt n ufus : . timest n ufus :

arusk, pl. ifeska :

ouie du poisson (Agadir)

32

ag (pr.rég. dir.) : - - (pr. rég ind.) : - iag (pr. rég. ind.) : (adj. démons.):

-

nous à nous à nous
ce, cet, cette, ces (marquant un éloignement moyen)

ag:

être pris, être allumé (type neg,

type at) - sag (f.f) :

--km:
- - , rh.: tag:
- iidan ar tagen g udis inu :

--'

ag - jag - ur jag allumer (type qf) être malade

prendre aboyer les chiens aboient dans mon ventre seau
seau en cuir

aga, pl. agaten :

aga (wa), pl. agiun :

aga:

particuJe du futur employée uniquement devant un aoriste dans une proposition interrogative, relative, subordonnée etc...

agadir, pl. igudar :

--'

--'

mur, forteresse magasin pour réserves pilier des puits

Le mot d'origine punique se retrouve dans la forme ancienne de noms de ta vitte de Cadix, que tes latins appetaient Gadès et les grecs Gadeira; le nom punique était Gadir; en hébreu: goder (mur, enceinte). Dans te Sous, le terme est fréquemment relevé en toponymie avec le sens de «bordj, enceinte, blockhau.s».

33

Un «mUD> dit encore imissi (THt, Imitek), maru (Dj. Nfoussa), agrab se (Tazerwalt, Tafilalt)~ «pignon, cloisoID>(Indouzal. A. Isaffen), agurah (Zouaoua), «pan de muraille». Le mot est peut-être dérivé de agrem «maison, ville» par la permutation du b et du m, fréquemment constatée dans tous les parlers (E. Laoust, Mots et Choses Berbères ~1920)

agaiwar, pl. igaiwarn : agalim :

corbeau
roseau (Achtouken) roseau servant à la pêche dans les rivières (Haha)

--'

agaluz : agan: agan (wa) agani :

reste de nourriture

courgette melon vert (en arabe:

~

. .' .

)

poisson très commun sur les côtes de Mauritanie, voisin de nos roussettes

aganim :
- bu-ganim : - taganimt n ufus :

--nudar:
agardu, agurdu, pl. igurdan :

roseau, flûte canne à pêche joueur de flûte avant-bras tibia

puce

34

agarrim :
agaz:
8

plante indétenninée (Sous)

-(wa):

fruit du palmier nain fruit du doum (Zemmour) mûre

agbalu, pl. igbula :
agdal ;

source, fontaine

pâturage, pré

agdid, pl. igdad : igdad (pl.) :

-

oiseau petits oiseaux oiseau crûche tige (Ntifa)
tige de mals

agdiq, pl. igdaq : agdur, pl. igudran :
agOOdu :
8_'

agMrur : 'agel:

poussière

comprendre

(type .vier) (m. d'or.

ar.) agellid, pl. igeldan :
8_'

foi majeur (doigt)

35

agellui: L'expression particulière aux Ntifa et aux Inoultan (Demnat), désigne le grand feu de joie que l'on allume à l'AId Kebir (et non à l'Achoura) au sommet d'une élévation. On n'en compte généralement qu'un pM village. Au milieu du bûcher, se dresse un tronc d'arbre garni d'une couronne de verdure et portant, pour la circonstance, le nom «fiancée»: taslit. A Tanant (Ntifa), l'édification du bûcher commence 15 ou 20 jours avant la tète. Les enfants désignent tout d'abord leur Moqaddem, c'est à dire l'individu qui dirigera les diverses opérations. A partir de ce jour, ils font provision de bois mort. L'avant veille de la Ïete, le Moqaddem leur prescrit de faire cuire chacun 10 œufs; ils les mangent en compagnie des hommes qui les ont aidés à monter le bûcher. La veille, ils se rendent dans les jardins ou au bord de l'oued Taïnnit où ils abattent un tremble qu'ils dépouillent de ses grosses branches et transportent sur le lieu du bûcher. C'est cet arbre qui constitue la taslit. On le dresse et on le maintient dans la position verticale au moyen de pieux fixés obliquement, puis on entasse le bois jusqu'au sommet, de manière à laisser bien apparente la tête de la taslit que l'on a eu soin de garnir de rameaux verts d'ouchfoud cueillis sur la montagne Gonntetti. Le soir de la tète, les enfants munis de frondes se portent à la rencontre des enfants des An Majjen, qui ont édifié dans leur village un bûcher pareil au leur. La rencontre a lieu vers le «caroubier des fiancés» (gros caroubier sous lequel s'installent les fiancés et leurs garçons d'honneur quelques jours avant le mariage dans l'intention de demander toutes sortes de menues offrandes à ceux que le hasard de la route mène dans ces parages). De part et d'autre, on s'insulte et on se lance des pierres. Profitant de l'obscurité, les hommes se mêlent parfois aux enfants et la lutte se fait plus acharnée. On compte souvent des blessés, mais les blessures reçues en cette circonstance possèdent une baraka. Le but avéré de ce combat est d'empêcher les An Majjen de venir à Tanant mettre le feu au bûcher, préparé comme il a été dit. La lutte terminée, chaque camp regagne son viUage où le feu est aussitôt communiqué au bûcher pM tous les enfants à la fois, qui l'entourent et qui chantent ces pMoles: «0 Dieu dont nous invoquons le nom ainsi que celui du prophète!»

36

Pendant que les flammes crépitent, on lance des pierres et des mottes de terre sur la tête de la ta.vlit. On observe la direction vers laqueIJe tombe le tronc d'arbre carbonisé. Si cette direction est celle de l'est, on en conclut que les récoltes seront abondantes. A Addar, petit village de Tanant, la taslit est constitUée par deux longues perches attachées l'une à l'autre et couronnées de touchfout. Lorsque le feu est sur le point de s'éteindre, les enfants se battent en se lançant les derniers tisons allumés. Les Ait Chitachen consument deux troncs d'arbre représentant un groupe de fiancés: asli et taslit. Le Moqaddem, puis les enfants mettent le feu au tas de bois en récitant la chahada. L'asli et la ta."Ilitsont également lapidés comme à Tanant. Si l'un des morceaux de bois vient à tomber en dehors du foyer, on l'y remet. Il faut qu'ils soient consumés en entier. Il est d'usage que les enfants fassent cuire dans le feu doué de vertus exceptionnelles la part de foie qui leur revient de la victime égorgée ce jour là. Dans d'autres viHages de la même tribu, on n'observe parfois qu'un seul tronc maintenu debout au centre du bûcher à l'aide de quatre pieux obliques appelés les i.slan (les garçons d'honneur), on coupe la taslit la veille de la tète et on rapporte cérémonieusement à l'endroit où elle sera brtîlée. Les hommes ne prennent pas part â ces tètes qui sont réservées aux enfants, mais ils ont soin d'interroger les assistants sur la direction prise par la taslit dans sa chute. Les Berbères donnent le nom d'agellui à l'ensemble de ce bûcher. Le mot signifie «buisson» et «butte» dont le tas affecte la forme (E. Laoust; Feux de joie chez les Berbères de l'Atlas; Hespéris ; 1921).

agellus, aglus :

nom de poisson indéterminé classé dans la catégorie des rouges (Agadir, Mogador)

agelluy :

hutte

37

agelmus :
agelzim (ro.), pl. igelzam :

capuchon pioche ancre marine (litt.: la pioche du vomer) bec bec de cigogne (bot.), nom de l'érodium ou géranium sauvage (Ntifa)
cuiller connu dans tous les parlers, sauf les Touaregs, où J'on trouve une forme: temu/at

.-

n tauaut :

agenbub : n usu :

.-

agenja, pl. igenjiun :

agennar :

chambre de Ja maison servant de grenier (Ida Ou Qais)

agennu :

trou intérieur de l'intérieur dedans tambourin
rat

agensu :

. .

seg ugensu : q-ugensu :

agenza, pl. igenziun : agerda, pl. igerdain :

38

agergur: agerrab : agerrabo :

goître
porteur d'eau

véritable bateau de pêche (latin: carabus) (grec X~ PO{b ~D'Y ) melon vert (Zemmour)

agerruDt,tagerrurnt:

agertil (m), pl. igel1al : . tagertilt (f.), pl. tigertal:

.

agertil :

natte petite natte natte

Tous les parlers berbères, hormis les Touaregs, utilisent ce mot; toutefois, la gutturale est soumise aux modifications conformes aux caractéristiques du consonantisme de chacun d'eux:

en alfa (B. Iznacen, B. Snous) - airtil (A. Ouirra) - ajartir (Rit) Les Bérabers et en particulier les Izayan et les Ichqern, fabriquent des nattes tressées avec de la laine teinte en rouge; ils leur donnentdes noms différents selon les modèles et les ornements, ainsi: . agertiJ bu iberr]an: natte rayée

-ager/il (Izayan, Zemmour) -agertil (Tazerwalt, Sous, Tafilalt) - ajerlil (A. Seghrouchen) -ajertil ))«grande natte en laine et

amt/elles: natte rouge .lara/lalt: natte de repos . taltala.rtwaruy: natte en alfa (E. Laoust; Mots et Choses Berbères; 1920) agerwaz :

.

zézayeur(adj.),bègue

39

agessim :

melon vert (Iguerrouan)

agezdis, pl. igezdisen :

côte

agffu :

touffe de tiges issues d'un même pied (Sous) . tagffut (n. d'unité), pl. tiguffa: paquets, tas, touffes d'herbes destinées à alimenter les feux de JOIe

aggagen : aggu: aggug :

tonnerre (Mogador)

fumée
perdre pied, être loin (litt.: il est loin du fond) (litt.: il ne touche plus le fond)

.ura sul islay allag : .
iaggug allag :

aggun : agguri : aggurn : ijjan :

pierre, enclume (Tazerwalt)

alfa (A Ndir)

.-

farine fine farine parfumée obtenue en mêlant à la mouture toutes sortes de plantes aromatiques comme le thym, le cumin, la menthe

40

aggwur:

arriérer (tarder, retarder) f.f. : sagg"ur

agiar, pl. igiant : agitun : agiul :
-

souche tente
âne, maladroit âne étalon qui couvre les juments

-

aul,1aSi:

aglal : --nuai1l:

escargot expression composée désignant divers coquillages marins. Le premier terme aglal s'applique habituellement à l'escargot et à tout coquillage comme le cauris de Guinée ~même sens à Rabat: gulal: « escargot, limaçon» agulal est employé dans le Sous pour désigner la coquille de l'escargot, tandis que sa chair est dite abejduglal

aglay, pl. tiglay : - taglait, pl. tiglây : agmar (m.), pl..agmarn: - tagmart(f.), pl. tagniarin :
agmi<t :

testicule, oeuf œuf

cheval jument
cœur du doum ou son origine

41

agmila : agnir :

sorte de mulet (poisson)

chambre au premier étage d'une tighremt (Ntifa)

agnu, pl. ignaun : tigulâlin n ignaun :

.

de la Guinée coquillages de Guinée

ago n tfuri :

lait d'eczéma (bot.), euphorbe (A. Baamran)

agonja :

.agunja: .agenja: .agonju :
. 1genju, pl. 19unaja :

. ganjo :
agormi, pL igorman : agris, pl. igrisen :

grondin (Agadir) grondin (Mogador, Safi) rascasse. « On dit que la tête de ce poisson est sèche comme une cuiller». C'est le nom de la louche ou de la cuiller à pot dont Je poisson évoque vaguement l'image gaffe ou crochet du pêcheur, crochet dont on se sert pour tirer à bord les gros poissons pris à l'hameçon (Agadir) (Mogador) gaffe, harpon pour le poisson (de l'espagnol: gancho)

gousse (Ida Gounidit)

._0

givre (glace) glace, gelée

42

-

ar itar ugris :

it gèle (v. imp.)

agru: agrud :

grenouille rocher ogre

agru<l : agrum (m.): - - n tigenen :

pain
pain des chèvres (bot.) champignon (A. Messad) pain des brebis (bot.) champignon (A. Atta)

--nunni:

agrur:

niche
abri pour sentineJJe

agtir : agu:
agual, pL igualn :

épine (A. Atta)

lajt

tambourin
dent incisive

agubi: aguddem : - sguddem (ff):

bord renverser (ustensile)

43

aguddemi, pl. iguddemay, iguddemiten :

vestibule

-

-aggumi (Tazerwalt) THt, A. agumi (Oued Noun.,
(A. Bou OulJi)

encore appeJé:

Baamran, A. lsaffen, Achtouken, Tamegrout)

-ufddjir
agudi, pl. igudin :

.sgûdi : .tagudit(ff) :

tas petit tas
mettre en tas

agug, aggug :

.

être éloigné, Join
agug

s mani iaggugen :

- iagug - ur

iagug

loin (vers)

agugay, pl. igugain :

crotte

agujda<t :

manchot, dépourvu de queue (animal)

aguj<tim, pl. agujdam :

queue orphelin
fém.: tagujilt

agujil (m.), pl. igujiln :

agujjim :

queue (A. Atta)

44

agol:
8

- (n.v.):
sâgul (ff) : tiagal (f.p.) :
agul (n.v.) :

revenir (agul d) agul d - iagul d -- ur d iagul action de revenir, retour f.h.: tagul

Agul:
8 8

accrocher, pendre (type amz) agul- iugel- ur iugil faire pendre (type amz)

8

être pendu fh.: tagul pendaison, action de pendre caurie
orge en herbe, champ couvert d'orge verte orge semée tôt et donnée en fourrage vert aux bestiaux cérales en vert

agulal, pl. igulaln :

agulas :
8_'

8_'

agulid, pl. iguliden :
8

tagulit, pl. tiguliilin :

rocher petit rocher
rocher, escarpement, montagne

agulid : agulif : agulij : agulim, tagulimt :

essaim ronce peau

45

agultem : agum:

plante indéterminée (Todgout)

.-'

. sagum (f.f.):

. .

gosier puiser de l'eau (type amz) agum - iugum - ur iugim faire puiser (type amz)

tiagwam (f.p.): ugum (n.v.):

être puisé rh. : tâgum action de puiser
rive opposée à celle sur laquelle on se trouve

agumma<l :

aguna<l: aguni :

dépourvu de cornes (animal)

.-

iffor d uaman :

rocher rocher à fleur d'eau (Sous) capuchon
surpasser (type amz) agur - iugur - ur iugir faire un reste (inv.) agur - iagur - ur iagur

agunun, pl. igunan : agur:

.-'
agurdu, agardu, pl. igurdan :

puce

46

aguri :

plante ligueuse dont on utilise les cordes pour la confection des cordes

a~uri, a~ori :

nom d'un poisson indéterminé sans doute la.raie

agurram (m.), pL igurramen:

.-'

.-'
. win ugerram :

saint (personnage religieux) marabout vieux mot berbère; les Guanches des Canaries appelaient Dieu du
nom de «acoraID>

rejeb (mois)

agursal n tseriel :

champignon de l'ogresse (bot.) (B. Yenni). Ce champignon pousse sur les troncs de figuier

agursel, pl. igorseln : . agurselem, pl. igurslemen :

champignon (A Ndir, flIaln) champignon (Warzazat)

agrott:
agolas :
ag"i:

ogre
céréales en vert

pousser
ag'i

- iug'i - ur

iUg'i

a~wi :

prendre (THt)

47

agza~ :

action de ronger (n.v. de get?)

ah! : aha: al}abub :
al}addjam, al}ajjam :

aie!, ah!, hélas!

voilà!, c'est tout!

amande (Todghout)

barbier dédaigneux sortilège

ahaggar: al}ajrur, pl. ihajrûren :

al}akim, pl. il}akimen :

devin, magicien

abalif: abam:

rejeton tente

al}amaddju: L'expression en usage chez les Ichqern (Moyen Atlas) se rapporte au petit feu que les femmes allument à l' Achoura devant les tentes et autour duquel elles manifestent une grande douleur. EUes se lamentent, s'arrachent la figure en invoquant a'asur, personnage sans légende. EUes sautent par-dessus les dernières flammes et font chauffer de l'eau sur les braises. Cette eau qu'eUes

48

utilisent à leurs ablutions passe pour embellir le teint. Le lendemain, un peu avant l'aurore, les enfants se rendent dans un cimetière où ils
enterrent une petite poupée masculine appelée a'asur.

Le terme a!lamadciju désignant ce feu de l'achoura se prononce a!taracijn chez les Zemmour et signifie «flamme». Il est le (E.Laoust,lesfeuxdejoie correspondant du mot arabe ftJW. chez les Berbères de l'Atlas; Hespéris ; 1921)
aJ,amdu~i (adj.) : qui appartient à la confrérie de Sidi 'ali Hamdouch

aJ,anu, pJ. iJ,ûna :

mur, chambre

al1anu, pl. il}una :

chambre - /bit (Zemmour) -lgoift (A. Seghrouchen),«étage et chambre à l'étage» - gorl(B. Mnacer) - tagorfets (Zouaoua), «chambre au premier étage»

-tahamt (Zouaoua) -islilzen(THt)
abarba~ (adj.) :

marqué de la petite vérole

al1arii~ : ablrzi, pl. iberzin :

couverture cuisine

abater (adj.) :

grand

49

a\}az4am :

nom de poisson indétenniné (Mogador)

a\}azen : al}azzar:

fruit du doum (Tlit)

câjoleur battoir burnous
être fatigué (type amz)

abebbat : aheddun : al}el: al}ellab :

vase, pot à eau

al}elliu, pl. il}elliun :

renard couverture poignard goitre
museau, lèvre, grosse lèvre

ahendir, pl. ihendar : abenjar : ahengur:
abensu~ pl. ibunsas :

50