L'ASEAN de A à Z

De
Publié par

Croisant les plus récentes analyses en matière d'histoire, de culture, d'économie et de géopolitique, cet ouvrage propose une lecture sélective grâce à ses 1100 entrées. Il se nourrit d'articles consacrés à de multiples sujets : les institutions et le fonctionnement de l'ASEAN, les conflits, les traités et conventions, les crises, les entreprises, les lieux de mémoire, les guerres, les religions, les grands personnages.
Publié le : dimanche 1 janvier 2012
Lecture(s) : 83
EAN13 : 9782296479289
Nombre de pages : 419
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

’AEA

de

A

à

KhamVor

apheth

’AEAdeA

(Histoire,

Géopolitique,

à

Concepts,

Personnages)

uvrages du mêmeauteur

Chinele Monde desAffaires L’Harmattan1997.
Asie duudEstArt duCommerce etCulture. Les enjeux pour gagner à
l’international L’Harmattan199.
Commerce etColonisation enndochine (18601945)les maisons de com-
merce françaises, un siècle d’aventure humaine,LesIndes savantes200.
atronsréussissez votreChine L’Harmattan2006.
aredéfinition de lastratégie politique et économique duaos(197-2006)
lesIndes savantes2007.
Forces etFragilités de laChine.Les incertitudes du grandDragon
L’Harmattan2009.

©'AAA2011
57rue de l'Écoleolytechnique ; 75005aris
http//www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattanwanadoo.fr
harmattan1wanadoo.fr
ISBN 97-2-296-676-
EAN 972296676

Avantpropos

L’Asie duSud-Estest un panaché de civilisationscomplexequiestdoté
d’unemultitude delanguesetd’écrituresunemosaïque ethnique.Cetterégion
fut longtemps uncarrefourculturelgrâce aucommerce etauxdifférentes reli-
gions présentes (HindouismeBouddhisme IslamChristianisme)maisce fut
également le carrefourdescolonisations.Ilfaut serappeler que cetterégion
diversepar la géographiel’histoire et lesculturespossèdeuncontour quia bien
évolué avecletemps.Les pays qui la constituent ont vécuetcontinuentdevivre
une histoireparticulière etcommune.Ils ontété et restent pourcertains lethéâtre
de crisescomplexeset violentes (guerresethniqueset indépendantistesterro-
risme etcatastrophes naturelles).Aujourd’huiilsconnaissentensembleune
stabilitépolitiqueune croissancerapide et une économieprospère.Ces sociétés
sont multiculturelles avec des pensées philosophiques très variées.C’est un
ensemble divisépar l’histoireles languesles religionsles ressourcesles ni-
veauxdevieles régimesde gouvernementet lesconstitutions (républiquemo-
narchie dictature).
Ce futgrâce àl'initiative desÉtats-Unis quel’Associationdes nationsde
l’Asie duSud-Est ouenanglaisAssociation of SoutheastAsian Nationsplus
connuesous sonacronyme d’AEA a été formée en 1967àBangkok parcinq
Étatsfondateursla Malaisie Singapourla ThaïlandelesPhilippineset
l’Indonésie.Cette créationfutentreprisepourfaire barrage aucommunismequi
s'installaitdans larégionen pleine guerre duVietnam.C’est uneorganisation
culturellepolitique etéconomique.Elleregroupe aujourd’huidixÉtats souve-
rainsdepuis l’adhésion progressive desautresÉtatsd’Asie duSud-Estoutreles
Étatsfondateursl'ASEAN compte égalementBrunei (19)le Vietnam (199)
laBirmaniele Laos (1997)et leCambodge(1999).Le Timor orientalestcandi-
datàl’adhésionet seraprobablement membre en 2012.Ellereprésente en 2010
un territoire comptant unepopulation totale d’environ 601 millionsd’habitants
(soitenviron%delapopulation mondiale) sur unesuperficie d’environ
millionsdekm² (3%delasuperficietotale delaplanète) pour unPIBnominal
de100 milliardsde dollarsUS et unPIBparhabitantde2 99 dollars.Son
commerce extérieurest passé de10 milliardsde dollarsen 2009à2 00 mil-
liardsde dollarsen 2010.L’ASEAN figure déjà en tant quela9epuissance éco-
nomique du monde et la3eenAsie en termesde PIBmaisellen’apasencore de
monnaie commune.En quarante-quatre ans lerôle del'ASEAN a beaucoupévo-
lué depuis sa création.D'une associationdelutte anticommuniste alliée des
États-Unis elle estdevenue depuis la findela guerre froidele centre d'une
communauté asiatiqueindépendante desgrandes puissances.Elle a créérécem-

mentaveclaChinele Japonet laCorée du sudunevastezone delibre-
échange.Bien queson poidsdans le PIBmondial soit relativementfaible(2%)
larégionestbien intégrée aucommercemondial.L’ASEAN estdonc au-
jourd’hui unerégionen pleine effervescence économique.Un teldynamismene
peut laisser l’Occidentet lesentreprises indifférentes.
L’auteurdel’AEAdeAà asouhaitéoffriraux lecteurs un ouvrage
simpleriche etfacile à consulter.Àchaque entréeonaccède à des informations
précises concises avecun ou plusieurs renvoisà d’autresentrées quand c’est
nécessaire.L’ASEAN deAà Z couvrel’ensemble duXXe et lapremière décen-
nie duXXIesiècle.Celivre évoque également lesgrandes questions liéesàla
période antérieure  ancienne etcoloniale.Eneffet commentapprécierau-
jourd’hui l’actualité de chacune de ces nationssansausculter leur passé?Et
commentcomprendre ces peuples sansaborder l’histoiresouvent mouvementée
et la géopolitique de ces pays ?Oùchercherdes informations rapidesetefficaces
pouvant satisfairenosbesoinset notre curiosité?Qui eneffetpourraitau-
jourd’hui sevanter d’avoir présentàl’espritlatotalité desconcepts de
l’histoire dela géographie delapolitique etdes personnagesclésde cetteré-
gion ?Quelestceluidenous qui n’ajamaiseuàregretter undéfautdemémoire
ou même d’information ?
On trouve danscet ouvrage1 100entréesbalisant l’ensemble duchampde
l’histoire del’économie delapolitique desconcepts desdoctrines desévé-
nements majeurs des lieuxdemémoire desgrands personnages passés ou pré-
sents (chefsd’État grands leaders politiquesrévolutionnaires ou religieux capi-
tainesd’industrie artistes)etdesgrandesentreprises.Une attention particulière
a étéportée aux questions liéesaufonctionnementdes institutionsdel’ASEAN
etaux organisations régionales qui lui sont rattachéesd’unepartet d’autrepart
aux problématiques transversales telles quela croissance démographiqueles
industrieslapirateriemaritimeles valeurs partagéesla colonisationet la déco-
lonisation etc.Au-delà de ces questions des sujets parfois tabous ou occultés
industriesetarmementla droguelesidalaprostitution etc.sontabordés.
Voicidoncleproposd’un tel ouvrageun outil qui permetderépondre aux
questions posées par les lecteurs.Aussi est-celàlaraisond’êtrela cause finale
de cetAEAdeAà  aider le grandpubliclesétudiantsleschercheursles
entreprises ou simplement l’amoureuxdu savoiràmieuxcomprendre cetteré-
giondu mondesans qu’ils soient obligésdese doter nécessairementdesba-
gagesetdesconnaissancesd’un spécialiste.

résentation et méthodologie

L’AEAdeAà est un outilde culture générale accessible àungrand
nombre delecteurs ne disposant pasde connaissances spécialisées.Cet ouvrage
estdestiné à ceux quipar nécessitéprofessionnelleintérêt personnel oucuriosi-
tésontamenésà consulter ouà approfondir leurconnaissancesur un motclé
articleouconcepten rapportavecl’Asie duSud-Est.Il se consulte commeun
« dictionnaire ».Les 1 100entréesde cet ouvragesontautantdeportes quidon-
nentaccèsàla compréhensionde cetterégionen termesde culture au sens large
d’histoire de géopolitique d’économie d’événements majeursetdeperson-
nages les plus significatifs.Chaquemot-clélivre en quelques lignes ou pages
clairesune bribe del’universculturelethistorique de cetterégion.Àlire dans
l’ordre augré desa fantaisieou selon unerecherchespécifiquel’ouvragenese
veut pasexhaustif.Illusoire et naïveunetelleprétentionaboutiraitàunesimple
accumulationd’informationsparelle-mêmepeu intéressante.C’estainsi quele
choixdes motsa été faitenfonctiondel’intérêt quetelleou telle entréepeut
constituer par une analyse globalela connaissance del’ASEAN.Il s’agit icide
repérer lesévénementsdu passépermettantdelieretde comprendrelesactuali-
tés.
L’organisationgénérale et laméthodologie de cet ouvragepermettentaussi
bien unerecherchespontanéequ’une consultationguidée et rapide grâce àl’aide
d’un système derenvois.Les motsdanscet ouvragesontclassés suivant l’ordre
alphabétique.Leurentréeou intituléelorsqu’elleseprésentesous la forme
d’uneséquence demots estconstruite conformémentàl’usagesuivantlorsque
letitre del’article commencepar unarticle défini ou indéfini (éventuellement
précédé d’uneproposition)l’ordre alphabétique estdéterminé d’après lepre-
mier substantifsignifiant pour notreproposet présentdanscetitre.Quantaux
autres termesils sont misentreparenthèsesaprès lesubstantif choisi.
Exemplespratly(les îlesde) ;Along(la baie d’) ;Bandung(la conférence
de).
Lorsque des motscorrespondants sontencaractèresgraset rencontrés pour
lapremière foisdans un texteilsfont l’objetderenvois versd’autres mots per-
mettantainside compléteretd’approfondir la connaissance de cemot ouarticle.
Ilestànotercependant quele caractère grasestdanscertainscas sélectif.
Afindenepas surcharger lesarticlesen renvoiset pour queletextesoit plus
lisiblelenomdesÉtats n’est pasencaractère grasdans letexte.Car tousces
États souverainsfontdéjàl’objetd’unarticle distinct en tête del’articlesur
chaqueÉtatsont mentionnés lenom officielde cetÉtatsa capitalesasuperfi-
cietotalesapopulationsuivid’une description sur sonhistoiresapolitique et

10

sonéconomie.Exemplepour l’articlesur leaosla République démocratique
populaire duLaos ayantcomme capitale Vientiane aunesuperficietotale de
237 000 km²avecunepopulationde63 millionsd’habitants etc.
D’autreparttous lesdixÉtatsfont l’objetd’unarticleplus ou moinsdéve-
loppéselon leur poidsgéopolitiquepassé et présent.Demêmepour les motsles
explications sont plus ou moinsétendues selon leurcomplexité et leur impor-
tance.
L’ASEAN et toutes les organisations qui lui sont rattachéesainsi queles ins-
titutionsfinancièrespolitiques ouéconomiques sont présentées sous leurappel-
lationenanglais.Ainsi lira-t-onAEA egionalForumouAsianDevelop
mentBank.
Onconservera certains nomsde conceptsnotionspartis politiquestitresho-
norifiquesdes personnages événements dans lalangue du pays cecidans le but
de conserver le caractèrespécifique et originaldes sources.Exemplesunku
Abdulahman ;ancasila;heua haï;Angkatanerpaduanmmah.
Les nomsdes personnagesgarderont leurappellation selon l’usage du pays
d’origine.Ainsidanscertains paysleprénom vientavant lenomde famille
commeparexemple enThaïlande auLaos auxPhilippines ouenIndonésie 
ThaksinShinawatra MegawatiSokarnoputri.Lesautres payscomme Singapour
le VietnamleCambodgelepatronyme arrive avant leprénom exemple  Lee
KuanYew NgoDinhDiem NorodomSihamoni.
Lesentréescorrespondantà des institutions ouà des locutionsayant un sigle
sont présentées soit sous leur siglesoit sous l’intitulé développé enentierselon
quelesigle est plus ou moinsconsacré.ExemplespourUnited Malay
NationalOrganization ;FCECpourFrontUniNational pour unCam-
bodge Indépendant Neutre Pacifique etCoopératif;ABpourAngkatan
Bellia IslamMalaysia.
Cet ouvrage comporte deux indexlepremierestconsacré auxentrées par
État.Il indiquepourchacune de cesentréesles pages oùces pays sont présen-
tés.Le deuxième concernelesautres thématiques traités conceptsnotions
géographiepolitique économie histoire culture artpersonnages etc.
Les lecteurs qui voudraientaller plus loindans l’ouverture àl’ASEAN età
l’approfondissementdesconnaissances peuventconsulter les sites internetet les
indicationsbibliographiques qui sontdonnésenfind’ouvrage.La bibliographie
sélective estconstituée d’unepremière bibliographie desconceptsgénéraux
transversauxcouvrant l’ensemble des paysdel’ASEAN etd’une deuxièmeplus
spécifiquepar pays.

ABDULGAFFAR PEANGMETH(19-) - 11

-A
ABAGA
AbanganenIndonésie désigneles ruraux
javanais quitoutenadhérantàl’islamcondui-
sent leur viequotidiennesur les principeset les
pratiques tirésdel’animiste etdevaleurs
hindou-bouddhistes.La caractéristique dela
cultureabanganest son syncrétismequalité
exprimée en partieprécisément par lerefusde
définir uneidentitéqui seréfère exclusivement
àl’islam.
ABDBABD AD 
(1796-1)
Abdullah binAbdulKadirconnuaussi
sous lenomdeunshiAbdullah(leterme
Munshisignifiant professeur)est unécrivain
malaisien.Né à Malaccailestdescendantd'un
commerçantarabe del'Hadramaout avec aussi
biendes origines tamoules musulmanes que
malaises.Ilestdécédé àDjeddah alors posses-
siondel'Empireottoman.
MunshiAbdullah asuivi lamême carrière
queson père commetraducteuret instructeur
de colonsbritanniques ouhollandais.Ilfut un
critique acerbe du systèmemonarchiquemalais
(Kerajaan)qui selon luiest unfreinaux
progrès sociaux.Cerégimeprivait notamment
les sujets malaisd'éducation expliquant l'ab-
sence d'initiatives pour le changement.Si ses
condamnations peuventapparaître excessives
elles nesont pasdénuéesde fondement.Ilest
ainsi reconnucommelepremier véritable
journalistemalais et ses idées modernes ont
depuis largement inspirélesMalaisiens.
MunshiAbdullah a écrit leHikayat Munshi
Abdullah(L'Histoire duProfesseurAbdullah)
lerécitdeson pèlerinage àla Mecquequi
demeureun ouvrage deréférence del'histoire
ancienne dela Malaisie.
ABDDAB A ADD
DA(193-)
Juriste ethomme d’affaires malaisienné à
AlorSetar dans l’Étatde Kedah.Ila fait ses
étudesenGrande-Bretagne etauxÉtats-Unis.
Ila étésuccessivementenseignantjuriste
homme d’affaireset promoteur immobilier
avantde devenir plus tardpoliticien.C’est le
parfait représentantd’homme d’affairesbumi
puteraquiaréussietasu profiterdela «Nou-

velle politique économique»mise en placepar
le gouvernement pourfavoriser l’espritentre-
preneurialdesMalais.
Dans lesannées 190lesaffaires immobi-
lièresdeDaimZainuddinétaientdevenues un
véritable empire grâce àsesconnexionsavec
lesdifférentsgouvernementsetavecleparti
politique dominant.Ila alorsdes
intérêts personnelsdans toutes lesentreprises
quepossèdel’UMNO.En 19le Premier
ministreahathirohamadlenomme
ministre desFinances fonction qu’il occupait
jusqu’en 1991.Il quittaitensuiteson poste de
ministrepour se consacreràses propresaf-
faires toutendemeurantconseillerdugouver-
nement pour lesaffaireséconomiques.Très lié
à MahathirMohamad ce dernier en 199lui
proposeun poste deministre conseiller spécial
afindesuperviser lareprise del’économie
malaise au lendemaindela crise financière de
1997.Après le départdeAnwarbrahim
ministre desFinances endésaccord avecla
politique économique du premier ministre
DaimZainuddin leremplace à ceposte; il
devientainsi virtuellement le «vice-premier
ministre ».DaimZainuddina assuré ainsi
pendant plusdequinze ans la charge detréso-
rierdu partiUMNO bien quen’ayant jamais
été élu parlementaire de ce Parti.Audébutdes
années 2000 desdivergencesdevue avec
MahathirMohamadsur lapolitique dela
restructurationdesbanquesdu pays l’ont
conduitàs’éloignerde ce dernier.
ABDGAFFA EAGE(19-)
Universitaire et politiciencambodgien
d’origineChamila étudiéles sciences poli-
tiquesauxÉtats-Unis.SonfrèreAbdulGaffour
Peang Meth étaitaide de campdugénéralon
ol.Après sesétudesauxÉtats-Unisil rejoi-
gniten 191 leFront national populaire Khmer
delibération (KPNLF)àla frontièrethaïlan-
daise-cambodgienne et jusqu’en 196ilfut
membre ducomité exécutif etchef de cabinet
deonannprésidentde KPNLFetPremier
ministre dans le gouvernementde coalition
démocratique duKampuchéa.
AbdulGaffarPeang Methsesépara de Son
Sannen 196.Il retourna auxÉtats-Unisen
199et ydemeuraquelquetemps.Il rentra au
Cambodge en 1992 où il tenta deseprésenter
comme députésous l’étiquette duParti libéral
démocratique.Maisce fut sans succès.Depuis

12 -ABDULGHAFARBINBABA(192-)

il vitetenseigne àl’Université deGuam aux
États-Unis.
ABDGAFABBABA(192-)
Enseignant homme d’affaireset politicien
malaisné à Kuala Pilah dans l’Étatde Negari
Sembilan.Ilenseigna etdevint un membre
actif del’Associationdesenseignants malais
dealacca.Il menaiten parallèle demanière
activesavie d’enseignantet sonactivité
d’affaires.Il rejointen 19leparti politique
dans lesecteurde Malacca eten
devient secrétaire.AbdulGhafarbinBaba a
jouéun rôleimportantdans la campagnepour
l’indépendance dela Malaisie eta été élu
commeprésidentduarti d’Alliance malai
siennedel’Étatde Malacca de199à1967.Il
fut nomméministre del’Étatde Malacca;
ensuiteil occupaplusieursfonctionsdans les
différentsgouvernementsavantd’êtrenommé
vice-premier ministre en 196 chargequ’il
consacrajusqu’en 1993.En 1993iléchoue à
ravir leposte device-présidentd’UMNO
contreAnwarbrahim;et par lamêmeocca-
sionilest remplacéparce dernierau poste de
vice-premier ministre dans le gouvernementde
ahathirohamad.
ABD (193-)
Médecincambodgien issudel’ethnie
Cham delaprovince de KampongCham.
Déporté etévacué en 197 de Phnom-Penhila
survécuau régime deshmers rougesdeol
otpuis il rejoignit lesforces provietnamien-
nesen 1979duFront d’union nationale pour
le salut duampuchéa(FUNSK)et plus tard
le Parti populairerévolutionnaire duKampu-
chéa(PRPK).Ilfut un témoin importantdu
génocide cambodgienlorsqueletribunal
populairerévolutionnaire futconstitué en 1979
pour jugerPolPotetengary.
AbdulKoyoma été éluen 191député de
la formation politique dominante PRPK; il sert
occasionnellementcommesecrétaire général
du parlementmais ses principalesactivités
consistentàs’occuperdelasanté etdesactions
socialesdelamunicipalité de Phnom-Penh.
ABD AA EA AA
(1903-1990)
Hommepolitiqueprincemalaysienné à
AlorSetarÉtatde Kedah.Ila fait unepartie
desesétudesenGrande-Bretagne.Premier

ministre delaFédération dealaisiesous
protectoratbritannique(191).En 19Abdul
Rahmanconduisit une délégationà Londres
pour obtenir l'indépendance deson paysmais
son voyages’avérainfructueux.L'annéesui-
vantelapremière électiongénérale fédérale
eut lieu et learti d'Alliance malaisienne
(erikatan)une coalitiond'UMNOl'Associa-
tionchinoise de Malaise(CA)et leCongrès
indien malais (C)représentant la commu-
nautéindienne gagnent1des2 sièges.
AbdulRahmanestélucomme Premier ministre
dela Malaisie en 19 grâce àlavictoire du
Partid'Alliance.
En 19AbdulRahmanfaisait unautre
voyage à Londres pour négocier l'indépen-
dancemalaise;et le31août 197l'indépen-
dance fut proclamée.Lorsquele drapeaubri-
tannique futabaissé à Kuala Lumpur lejourde
l'indépendanceAbdulRahmanétaitàlatête
dela foulequicriait«erdeka »(Liberté ).
Il présida àla formationdelaMalaysia(ou
Grande Malaisie) etfut lepremierPremier
ministremalaisde197à1970 ; lapopulation
l’asurnomméBapa Kemerdekaan(lepère de
l'indépendance)ouBapa Malaysia(lepère de
la Malaisie)et surtout le « Tunku»titreprin-
cier.Après lesémeutes racialesde1969il
promulgua en 1970 lesRukunegara(principes
del'État)destinésà asseoir l'entente entreles
communautéset seretirapeuaprès.Tunku
AbdulRahmanest lenomdonné au premier
sous-marinconstruit pour la Malaisiepar les
chantiersfrançaisdeDCNS etespagnolsde
Navantia.Cesous-marinesten service depuis
l’été2009.
ABD AAB ADA
EAA (1922-1976)
Hommepolitiquemalaisien Premier mi-
nistre de1970à1976né à PulauKeladi dans
l’Étatde Pahang.Ilfut le deuxième Premier
ministre depuis la créationdela Malaisie.Il
rejointen 1939 l’administrationcivile et pen-
dant l’occupation japonaiseil se batauxcôtés
delarésistancemalaise.AbdulRazakaobtenu
après la guerre en 19une boursepourfaire
desétudesde droitenGrande-Bretagne.Après
sesétudesen 190il rentra à Pahangoù il
occupa des postesadministratifs importantsde
cetÉtat.Il rejoignit leparti politique au pou-
voiren 190 etdevint leresponsable
desectiondelajeunesse du parti ;en 191il

HAJIAHMAD BADAWIDatoSeri (1939-) - 13

est nommévice-présidentd’UMNO etdevient
ensuiteministre del’Éducationen 19.Abdul
Razaka faitdelalanguemalaiseunelangue
nationale.Ila effectué denombreuses missions
à Londresetaparticipé auxdiscussions sur
l’indépendance dela Malaisie aucôté duarti
d’Alliance aboutissantàlanouvelle constitu-
tiondelaFédération dealaya.Après
l’indépendanceila éténommévice-premier
ministre et ministre delaDéfense.
TunRazakest l’enfant unique deDato
HusseinbinMohamed Taib etHajah Teh
Fatimah bintDaud.Ilest le beau-frère
d'usseinnnson successeurau poste de
premier ministre.On luia accordéletitre
posthume deBapa Pembangunan(lepère du
développement).Ilestenterré au mausolée des
héros prèsde Masjid Negara à Kuala Lumpur.
Il lança en 1971 la «ewEconomic olicy
(E)»visantaudéveloppementharmonieux
desdifférentsgroupesethniquesdu pays.Son
filsajib unazak est lesixième Premier
ministre dela Malaisie depuis 2009.
AAAD BADADatoeri(1939-)
DatoSeriAbdullahAhmadBadawifut le
cinquièmepremier ministre dela Malaisie de
2003à2009.Néle26 novembre1939à Kam-
pung PerlisBayanLepas PulauPinang; son
pèreAhmadBadawi était unéminent reli-
gieuxet membre del’.Ilareçu sa
première éducationà Sekolah Kebangsaan
PematangBertam.Ila ensuite fréquentéla
Bukit Mertajam High Schooll'écolemétho-
diste de PenangBoyset une écolereligieuse.
AbdullahBadawiapoursuivi sesétudes supé-
rieuresàl'Université de Malaisieoù ilaobtenu
undiplôme enétudes islamiquesen 196.Ses
études terminéesilarejoint la fonction pu-
bliqueoù ila commencésa carrière comme
assistant-secrétaire duDépartementdes ser-
vices publicsen 196.En 1969DatoSeri
Abdullah estdétaché àl'Opérationduconseil
national (CNO) ouMajlisGerakanNegara
(MAGERAN)un organisme chargé d'exercer
les pouvoirsde décision pour lepaysaprès les
émeutes racialesdemai 1969.Ilestensuite
promuau ministère delaCulture dela Jeu-
nesse etdesSportsen tant que directeurgéné-
ral (1971-1973)et secrétaire généraladjointen
197.
DatoSeriAbdullah a démissionné dela
fonction publique en 197pour poursuivreune

carrièrepolitique.Membreloyaldel’UMNO
depuis 196ila été élu membre duConseil
suprême de cepartien 191 etest l’undes
trois vice-présidentsde cetteorganisation
politique en 19 avantd’endevenir levice-
présidenten 1999.Ilaremportésapremière
élection pour lesiège de député dela circons-
criptionKepalaBatasen 197(un siègequ'ila
conservé depuis).Dans lamême annéeila été
nommépour lapremière foisdans ungouver-
nementcommesecrétaireparlementaire au
ministère fédéraldu territoire.Ila ensuite été
promu vice-ministre du mêmeministère en
190.
DatoSeriAbdullah a ensuiteoccupéle
poste deministre délégué auprèsduPremier
ministre de191à19 etdeministre de
l'Éducationde19 à196;deministre dela
Défense de196à197etdeministre des
Affairesétrangèresde1991à Janvier 1999.En
Janvier 1999ila éténommévice-Premier
ministre et ministre del'Intérieur suite àla
révocationd’Anwarbrahim.
En 2003 après le départàlaretraite duDr.
ohathirilestdevenuPremier ministre du
pays.Depuis sonentrée enfonctionen tant que
Premier ministreAbdullah a arrêtéplusieurs
personnalitésdel'époque Mahathir surdes
accusationsde corruptionun mouvement quia
étélargementapplaudi par lepublic.Ilaplaidé
enfaveurd'uneinterprétation moderne de
l'islamconnuesous lenomdel'islamHadhari.
Sonadministrationarelancélesecteuragri-
cole.
Al’issue desélectionsgénéralesde200
AbdullahBadawiarenforcéla coalitionau
pouvoirdelamajoritéparlementaire eta
gagnéle contrôle del'ÉtatduTerengganu pour
le gouvernement.Lavictoire a étélargement
considérée commeune approbationdesa
visiondel'islam modérésur le fondamenta-
lismereligieux etdeson soutienaux politiques
d’anti-corruption.Endépitdesavictoireil n'a
cependant pas réussiàremplir sapromesse
électorale deluttercontrela corruptionet la
criminalité.Descontroverses sur l'indépen-
dance delamagistratureontégalement ravagé
sonadministration.Ilest remplacéparajib
unazakàlatête del'UMNO en mars 2009
etau poste depremier ministrele3avril 2009.

1-ABDURRAHMAN WAHID(190-2009)

ABDAA AD(190-2009)
Plus populairementconnuégalement sous
lenomdeGusDurAbdurrahmanWahid est
un religieuxethommepolitiquemalaisien né à
Jombandans le Java.Ilétaitchef duParti du
réveil national(PKB)très lié àl’organisation
ahdatullamalaplusgrandeorganisation
musulmane dont les membres setrouventdans
lemilieu rural.Cet intellectuelest une figure
historique del'oppositionàoeharto.Après la
démissionde ce dernieren mai 199son vice-
présidentB.J.abibieétaitdevenu président
delarépublique d’Indonésiepar intérim.Le
Parlement indonésien issudesélections prési-
dentiellesde1999les premièresdémocra-
tiquesdepuiscellesde19 a éluAbdurrah-
manWahid commelequatrièmeprésidentde
larépublique.Il resteprésident jusqu’en juillet
2001.Ilentreprend alorsdelibéraliser lavie
politique et intellectuelle du paysetd'apaiser la
crise auimorriental.Maisde graves
problèmesdesanté(plusieursattaquescar-
diaques l'ayant laisséquasimentaveugle avant
mêmeson mandatdeprésident)unemauvaise
gestiondesapolitique etenfindes soupçons
de corruption amènentàsa destitutionetàson
remplacement par savice-présidenteegawa
tioekarnoputri.
AB EAA(196-)
Néle3août 196 à Newcastle-Upon-Tyne
enAngleterre etdiplômé d’OxfordAbhisit
Vejjajiva est unepersonnalitépolitiquethaïlan-
daise delajeune génération montante.Ilest
issud’une famille dela bourgeoisie deBang-
kok ; ses parents sont tous lesdeux médecinset
professeursdes universités.Chef duarti
démocratedepuisfévrier 200ilestélule1
décembre200 à  ans en tant quele27e
Premier ministre de Thaïlande grâce àune
coalitionavecsixautres partis aprèsavoir
remporté23voix lorsd'un scrutinàla
Chambre des représentants (chambre basse de
l'Assembléenationalethaïlandaise) face à
Pracha Promnog candidat présentépar le Parti
du pouvoirdu peuple(jusque-là au pouvoir)
soutenu par 19 députés.C’est lapremière fois
depuishuitans qu’undirigeantduPartidémo-
crate devient premier ministre de Thaïlande.
Toutes lesélections législativesdepuis 2001y
compris lesdernièresendécembre2007ont
étéremportées par les partisansdehaksin
hinawatra.

Abhisit succède à SomchaiWongsawatis-
suduPartidu pouvoirdu peuple contraintàla
démission le2décembre200 après unarrêtde
la courconstitutionnellelui interdisant toute
activitépolitiquependant une durée de cinq
ans etàChaovaratChanweerakulvice-
Premier ministre et ministre dela Santépu-
bliquequiassurait l'intérimdesfonctionsde
Premier ministre depuis la démissionde Som-
chaiWongsawat.
Le Partidémocrate d’Abhisitest laplus
vieille formation politique de Thaïlande(62
ansd’existence).Ildispose depuissants relais
dans l’establishmentconservateurdeBangkok
que cesoitdans l’armée dans les milieux
d’affaires chez lesélites urbaines ouau palais
royal.AbhisitVejjajiva avait proposé en mai
2010detenirdesélectionsanticipées le1
novembre face aux violencesetaux manifesta-
tionsdes opposants qui sesontdérouléesdans
la capitalepour réclamer la démissiondeson
gouvernementmais les négociationsavaient
échoué face auxexigences multiplesdes
"chemises rouges".Ilen ressort pour sapart
avecuneimageternie.Leschemises rouges
fidèlesàl'ex-Premier ministre ThaksinShina-
watrarenversé en septembre2006réclament
desélectionsanticipées estimant quel'actuel
chef dugouvernement manque delégitimité.A
l’issudesélectionsgénéralesdu 3 juilletle
Partidémocrate aperdu lesélectionsau profit
duPartiheua haï conduitepar lasœur
cadette de ThaksinSinawatraingluckina
watra.AbhisitVejjajiva a annoncé dès le3
juilletau soir sa démissiondelaprésidence du
Partidémocratequ'ildirigeaitdepuis 200.
AB
L’ABRI est l’acronyme en indonésien
d’AngkatanBersenjata Indonesiaqui setraduit
par lesforcesarméesdelarépublique
d’Indonésie.Lesforcesarmées indonésiennes
sontcomposéesdesarméesdeterre demer de
l’airet lapolice.Elles occupent uneplace
centrale dans laviepolitique etdans lemonde
desaffairesdu pays cesont les leviers puis-
santsau service duPrésidentSuharto pendant
toutes lesannées où ilétaitau pouvoir.
L’origine desa création remontaitauoctobre
19lorsquele PrésidentSukarno inaugura
l’Armée desécurité du peuplesous le com-
mandement pour lapremière foisd’un officier
indonésiendel’armée coloniale hollandaise.

ACCORD DE DÉFENSE ANGLO-MALAIS- 1

Après le départdugénéralSuhartosous les
présidencesduDr.Habibie etd’Abdurraham
Wahidl’ABRI commence àperdreson in-
fluence et ses prérogatives.Lesforcesarmées
indonésiennes sont obligéesderéduireleur
nombre desiègesauxélectionsgénéralesdès
juin 1999.Auxélectionsde200 elles ont
abandonnéles 3sièges qui leurétaientaupa-
ravant réservés.
ABBAABA(193-)
L'imam radical indonésienAbuBakar
Bashirest né à Ngrukidans l’Estdeavaa
comparuen juin 2011devant un tribunalde
Jakarta enIndonésieilestcondamné à1 ans
deprisonàl'occasiondeson procès pour
terrorisme.Agé de72ansBashirestconsidéré
commele chefspiritueldelaemaahsla
miyahun mouvementarméqui militepour
l'instaurationd'uncalifatenAsie duSud-Est.Il
avaitdéjà dans lepassé effectué de brefs pas-
sagesen prisonnotamment pourdes violations
delalégislation sur l'immigrationet pour
subversion sous lerégime deuhartodans les
années 1970.Ilaquitté en 19l’Indonésie
pour la Malaisie afind’échapperàla condam-
nation.Rentré enIndonésie en 1999après la
chute de Suharto pourenseigner le corandans
le centre deava.Ilestarrêté en 2002après les
attentatsdeBalifaisant 202 mortspuisacquit-
té en 2003.L’imama été acquitté à deux
reprises lorsdeprocès tentantd'établir un lien
entreson implicationet lesattentatsdeBalien
2002.Ilestaccusé aujourd’huid'avoir organisé
un trafic d'armesen vue de commettre des
actes terroristesetde financementd'uncamp
d'entraînement paramilitaire dans laprovince
occidentale d'Aceh.Selon lapoliceles utilisa-
teursde ce camp ont projeté d'assassiner le
président indonésienusiloBambangud
hoyonoenaoût 2010.
AB AAF
Connu sous lenomdeAl-Harakatal-
IslamiyyaAbuSayyaf est un mouvement
séparatistemusulman terroristesitué dans les
îlesdu sud desPhilippinesprincipalement
JoloBasilanetindanaooùdomineune
fortepopulationcatholique.
Les membresd’AbuSayyafsontà
l’origineissusduFrontoro deibération
national (F) dont ils seséparenten 1991
sous l'impulsiond’AbdurajakAbubakarJanja-

lani.Le commandantde cemouvementAbu
Sabaya est tué en 2002enessayantd'échapper
auxforces militaires philippines.GalibAn-
dang dit leCommandantRobot estcapturé à
Suluendécembre2003.Le groupe estaccusé
d'avoir perpétrél'attentat leplus meurtrierde
l'histoire du paysl'attaque d'unferry prèsde
Manillequia faitcent mortsen 200.
Le groupe estactuellementcombattu par
l'arméephilippinequibénéficie del'aide de
l'armée américaine.Ilestconsidérépar
l'OrganisationdesNations-Uniescomme
proche d'Al-Qaïda età cetitresanctionnépar
leConseildesécurité desNations-Unies.Ce
mouvementest responsable d'ungrandnombre
d'attentatsàla bombe d'assassinats d'enlève-
mentsetd'extorsionsde fonds ainsi que du
meurtre deplusde30étrangers (notamment
des touristes)etde clercschrétiens.Lemou-
vement veut promouvoir l'indépendance d'un
État islamique composé del'Ouestde Minda-
naoetdel'archipeldesS unulu ;epremière
étape dans la créationd'ungrand état islamique
situé dans lapéninsulemalaise enAsie duSud-
Est.AbuSayyaf est l'undes plus petits mais
aussidesgroupes islamiques indépendantistes
les plus radicauxde Mindanao.Certainsdes
membresd'AbuSayyafontétudiéou travaillé
enArabiesaoudite et ontdéveloppé des liens
avec d'autresmoudjahiddinspendant leur
entraînementenAfghanistan ouauPakistan.
L'organisationde ce groupe est placéesur la
listeofficielle des organisations terroristesdu
Canada desÉtats-Unisd'Amérique de
l'Australie etduRoyaume-Uni.
Le20 juillet 2009un porte-parole des
forcesarmées philippinesannoncequele gou-
vernement planifieuneoffensivemajeure
contreAbuSayyaf en vue d'entraîner sa dispa-
ritiond'icifin 2010.Demêmeilaffirmeque
cetteopérationdoit viseràrésoudrelaquestion
delapauvreté auSud desPhilippinesprincipal
vivierdu terrorisme.En septembre2009
l'arméephilippines'empare d'undes principaux
repairesd'AbuSayyafsur l'île de Jolo2
islamistesetsoldats philippins sont tuésau
coursdel'affrontement.
ACCD DE DÉFEE AG
AA
Le  décembre191lesJaponaisdébar-
quentenMalaisie.LesBritanniquesabandon-
nentKuala Lumpuret seréfugientà Singapour

16 -ACCORDSDE GENÈVE(19)

qui seranéanmoinsconquis par les troupes
nipponesdeux mois plus tard.En septembre
19lesJaponais sont vaincuset la Malaisie
est libérée.LesAnglais mettenten place dans
lesÉtablissements des détroitsune adminis-
tration militaireprovisoirequi seraremplacée
enavril 196 par une administrationcivile.Le
régime desÉtablissementsdesdétroitsest
aboli.enangetMelaka(alacca) sont
regroupésaveclesautresÉtats malaisau sein
d'unenion dealaya;Singapouret lesétats
deabahetduarawakdemeurentcolonies
delaCouronne.En 19uneFédération de
alayaremplacel'Unionde Malaya accor-
dant uneplusgrande autorité auxÉtatsetaux
gouvernements locaux.
Mais l'occupation japonaisetrèsdure a
renforcélesconvictions malaisesuneinsur-
rectionestdéclenchée en 19lesguérillas
communistesetanticommunistes se dévelop-
pent.En 192estcréée enMalaisielaCom-
monwealth Strategic Reserve force aéroter-
restre anglo-australo-néo-zélandaise chargée
d'assurer la défense delapéninsulemalaise et
des territoiresbritanniquesdeBornéocontre
lesagressionsextérieureset intérieures.
Entrele1janvieret le  février 196 se
tiennentà Londresdes pourparlersbilatéraux
en vue de fixer les modalitésdel'indépendance
dela Malaya.LesMalaisiensacceptent que
leur pays reste dans lazonesterlinget qu'un
accord de défensesoitconcluavecle
Royaume-Uni.
ACCDDE GEÈE(19)
LesAccordsdeGenève de19marquent
la findela PremièreGuerre d'Indochine entre
laFrance et laépublique démocratique du
ietnamdéclaréele2 septembre19par le
présidentoChiinhà Hanoï.Letraité est
rédigésuite àla capitulationfrançaise dela
bataille deDienBienhu.Ilest signéle
21 juillet 19 àGenève entrela République
française et la République démocratique du
Vietnam.Les participantsàla conférence de
GenèvesontlaFrancelesÉtatsassociésde
l’Indochine(Vietnam LaosCambodge)la
Grande-Bretagnel’Union soviétiquelaChine
et lesÉtats-Unisen tant qu’observateur.Les
accords consistent d’unepart endesconven-
tionsd’armistice;d’autrepart en une déclara-
tionfinale dela conférencequiédicteun
règlement politique duconflit vietnamien ;

enfin endiversesdéclarations unilatérales.Les
conventionsde cessez-le-feu sont signées par
les représentantsdeshautscommandements et
nondesgouvernements.DanschaqueÉtat
s’établit uneCommission internationale de
contrôle del’armistice(CIC)où sont représen-
tés leCanadal’Inde et la Pologne.
LesÉtats-Uniset l'État vietnamiende Sai-
gon (créépar lesFrançaisen 199en replaçant
l'empereurBaoDaisur letrône) n'ont pas
signéla déclarationfinale.Lenon-respectde
cesAccordsd'armistice a conduitàlaguerre
duietnamque certains qualifientdeDeu
xièmeGuerre dIndochine.
Cesaccords signés parMendèsFrance
mettentfinà cequ'onallaitappeler la Première
Guerre d'Indochine.Le Vietnamest temporai-
rement séparé endeux«zones» departet
d'autre du 17èmeparallèle avecunVietnam
communiste auNord et unVietnamauSud
dirigépar le catholiquegoDinhDiemsous
protectionaméricaine.Desélectionsgénérales
devaientêtreorganiséesdans lesdeuxans pour
aboutiràlaréunificationdu pays.LeCam-
bodge et le Laosdeviennent totalement indé-
pendants.LesaccordsdeGenèveneseront
jamaisappliquésmais ils mettentfindéfiniti-
vementàlaprésence française enndochine.
EnfaitlesAccordsd’armistice deGenèveont
transformélesdeux zonesderegroupement
militairetemporaire endeuxVietnamlelong
du 17eparallèle.
ACCDDEADEA(1973)
LesAccordsde Paixde Parisde1973 sont
desaccordsd'armisticesignés le27 janvier
1973à Paris pour mettre finàlaguerre du
ietnam.Ils ontété conclusentrelesÉtats-
Unisd’Amérique et laépubliqueDémocra
tique duietnamlaépublique duiet
namet leFront national pour lalibération
duietnam (F).Ducôté des négociateurs
eDuc horeprésentait la RépubliqueDémo-
cratique duVietnam Madameguyenhi
BinhleFNL etHenryKissinger lesÉtats-
Unis ;cetaccord depaixamisfinà dixannées
de guerre auVietnam auLaosetauCam-
bodge.L'accordprévoyait leretraitdesforces
terrestresaméricainesdans undélaide60
jours enéchange dequoi Hanoï s'engageaità
libérer tous ses prisonniers.Mais leproblème
vietnamien n'apasétéréglépourautantles
États-Unis sesont retirésduconflit pouréviter

une défaite « formelle » et« humiliante » et la
lutte armée a continuéjusqu’àla capitulation
inconditionnelle dugouvernementde Saigon
le30avril 197 aveclavictoiretotale des
forcescommunistes nordvietnamiennesetdu
FNL.
AudépartlesÉtats-Unis nereconnais-
saient pas lerôle duFNL commela Répu-
blique démocratique duVietnam nereconnais-
sait pas lerôle dela République duVietnam.
Lepréambule des négociations sejouaità deux
entre HanoietWashingtonlesdeux princi-
pauxbelligérants ;c’est seulement vers la fin
des négociations quelesdeuxautresacteursdu
Sud-Vietnam ontétéintégrésdans lesdiscus-
sions.Pendant les ultimes négociations sur le
Vietnam HenriKissingerapressé LeDuc Tho
d’étendre la paix auCambodge et auLaos.
Pourcesaccords LeDuc ThoetHenry
Kissinger ont reçu le PrixNobeldela Paix.Le
Duc Thoarefusé cethonneurenévoquant
commeraison que «lapaix n’était pasencore
établie ».Après lesAccordsde Paixde Paris
en moinsdetroisansl’Indochine entièrepasse
sousgouvernementcommuniste.Enavril
197leshmers rougesdeolotentrentà
Phnom-Penhpuis l’Arméepopulaire duViet-
namà Saigon.Endécembrelamonarchie
laotienne estabolie et lesecrétaire généraldu
Parti populaire du peuplelao (PPPLou organe
duathetao)aysonehomvihanforme
un nouveaugouvernementà Vientiane.
ACCDDEADEA  E
CABDGE(1991)
LeCambodges’est retrouvé dans uneim-
passejusqu’àlasignature desAccordsdepaix
de Paris le23 octobre1991entreles quatre
factionsbelligérantes khmères d’unepartles
forcesdel'ÉtatduCambodge et lesKhmers
rouges (Kampuchéa démocratique)etd’autre
partlesautresfactionsdela Résistance Natio-
naleCambodgienne comprenant leFUNCINPEC
et leFrontdelibération nationale du peuple
khmersur la demande desquelsa été créée
l’Autoritéprovisoire desNationsUniesau
Cambodge(APRONUC) pour mettre en œuvre
lesaccords.Al’issue delaConférenceinterna-
tionalesur leCambodge à Parisles partici-
pants ont signéunaccordqui met officielle-
mentfinà21ansde guerre civile auCam-
bodge et placelepays sous latutelle desNa-
tionsUnies jusqu'àl'organisationd'élections

ACEH(Indonésie) - 17

libres.Les 1pays les plusconcernés ont
garanticesaccordsdepaix.L’organisation
internationale aparticipé àlatenue d’élections
générales libresen 1993aboutissantàune
nouvelle constitutionet leretourdelamonar-
chie auCambodge avecleprince Norodom
Sihanouk.
ACCD FACA(196)
Accord derèglementFranco-Siamois signé
à Washingtonle17 novembre196 entrele
GouvernementProvisoire dela République
Française et le Royaume deiamrelatif aux
transfertsdes territoires indochinoisauxautori-
tésfrançaisesdans lesconditions indiquéesau
protocole concluà ceteffet.Asavoirlarétro-
cessionàlaFrance doncleretour sous les
juridictionscambodgienneset laotiennes des
territoiresàl’OuestduCambodge(Battambang
etSiemReap)ainsi queles territoires laotiensà
l’Estduékong(Sayabouriet unepartie de
Champassak) ;ces territoiresétaientcédés par
laFrance àla Thaïlandepar le Traité de Tokyo
suite àla guerreFranco-Thaïde190-191.En
contrepartielaFrance aiderait la Thaïlande à
devenir membre del’OrganisationdesNations-
Unies.
ACE(Indonésie)
Capitaleprovinciale d’Aceh au nord de
umatrasur le détroitdealacca cette
provincetrès tôt islamisée étaitautrefois un
sultanat quifut le dernierbastionderésistance
au pouvoircolonial néerlandais.Depuisdes
siècleslarégiond’Aceh est reconnue comme
l’une descontrées musulmanes les plus pieuses
detoutel’Asie.Aceh est unerégion riche grâce
augaz naturelde Lhokseumawe etàla forêt.
Unerébellioncontrelarépublique d’Indonésie
sous la conduite deDaudBeureueh(1900-
197)dans lesannées 190futdéclenchée et
ellesejoignitauDarulIslam qui se battait pour
unÉtat islamique.Apartirde1990unesan-
glanterépression militaire fit plusieurs milliers
demorts mais n’eut pas lerésultatescompté
pour réduirelemouvement séparatisteGAM
(GerakanAceh Merdekal).Abdurrahman
ahidnomméprésidentdel’Indonésie en
1999refusa d’instaureràAcehlaloi martiale
réclaméepar l’armée.Renonçantàtenir un
référendumilavaitdonnépriorité au maintien
del’uniténationaletoutencontinuantde
négocieraveclesdifférentscourants indépen-

1-ACTE DE COORDINATION INDUSTRIELLE(ICA Malaisie)

dantistes.Cependantles opérations militaires
reprirenten 2001.Depuis 2001Aceh aobtenu
dugouvernement lestatutderégionautonome
cequiapermisàlaprovince d’intégrer la
charia àsoncodepénal.Endécembre200la
régiona étéravagéepar untsunami;cela a
facilitéunaccord depaixentrelepouvoir
centralet les mouvements séparatistes.
ACE DE CDA
DEE(ICA Malaisie)
L’ensemble des loiset réglementations vo-
téesen 197par le Parlement malais elles
régissent le cadre derèglementationdes inves-
tissementsétrangersenMalaisie.L'objectif de
la coordination industrielleAct 197(ICA)est
d'assurer undéveloppementcoordonné et la
croissance dans lesecteur manufacturieren
ligne aveclastratégie de développement indus-
trieldu pays.Aucœurdelapolitique dugou-
vernement malaisienen matière d'investisse-
ment setrouvela «NewEconomic policy»
plusconnuesous lenomde « NEP ».Formulé
en 1970les objectifsdela NEPont pourbut
d’éradiquer lapauvreté etde corriger le désé-
quilibre économique «racial» demanière à
aboutiràunepropriété de capital pour leBu
muputeralesMalaiset les intérêtsétrangers
qui serontde30% 0%et 30% respectivement
vers 1990.Mais selon le gouvernement malai-
sien ces objectifs nesont toujours pasatteints
à cejour.Dans le butderéduirelesformalités
administrativesleGouvernement se dote de
capacités institutionnellescommelaMalaysian
IndustrialDevelopmentAuthority(MIDA)
institutionétablie en 1967 sous l’autorité du
ministère duCommerce etdel’Industrie
(MITI) chargé d’aideràrépondre auxattentes
des investisseurs.Lerôle duMIDAestde
faciliter d’approuveretdepromouvoir les
investissementsdans lesecteur industriel.Le
MITIpossède des pouvoirs trèsétendusen
matière depolitique d’investissementset
d’incitationsfiscales.L’approbation pour les
activités non industriellesest placéesous la
juridictionduComitépour les investissements
étrangers (Foreign InvestmentAct).Le com-
merceintérieurquantàlui est placésous la
compétence du ministère duCommerceinté-
rieuretdela consommationenMalaisie.Les
textesdel’ICAdéfinissant lapolitiqueindus-
trielle et lapratique desaffaires sontassortisde
loisetd’applications pour lesentrepriseset

investisseursétrangers par rapportaux points
suivantslalicence de fabrica ltion ;es lignes
directricesd’approbationdes projets indus-
triels ; la constitutiond’une entreprise; les
méthodesde conduite desaffaires ; la gouver-
nance del'entreprise; la définitiondelasociété
encommanditeparactions ; les joint-ventures ;
lesfilialesdes multinationalesenMalaisie; les
procéduresd'incorporation ; lesconditionsde
constitutiond'unesociétélocale; lesdé-
marcheset processusd’inscription pour une
société étrangère au registre ducommerce etc.
ADA
Adatest un mot malaisd'origine arabeque
l'on traduitenfrançais par "droitcoutumier".
Dans lemondemalaisetenIndonésiel'adat
désignel'ensemble descodeset règles tradi-
tionnels engénéral nonécritsetantérieurà
l’islamqui régissent les rapportsentreles
personnesles questions matrimonialeset
patrimoniales ainsi queles rapportsentreles
communautés.Lemotestapparudans le
mondemalais pourdésigner quelque chosequi
nerelevait pasdudroit musulman.Ona donc
ceparadoxeoù onfaitappelàun motd'em-
prunt quidésignequelque chose d'indigène.
L'adatimprègne encore fortement lavie
desIndonésiensnon seulementdans lescam-
pagnes maisaussidans les villes.Descommu-
nautésentièresdans lesdifférentes régions
d'Indonésie continuentdevivreselon lescodes
traditionnels.La République d'Indonésiere-
connaîtl'adat à côté dudroitcivilhérité dela
colonisationhollandaise etdudroit religieux
notamment musulmanethindouiste.
AGCE EEE
Troisformesd'agricultureprédominenten
Asie duSud-Est.Lapremière diteitinérante
est pratiquée depuisdes millénairesdans la
région.Ellereposesur lamise à feudela forêt
et la culturetemporaire desespacesainsi
dégagés elle asouventété désignée comme
« caractéristique » des pays tropicaux.Cette
culturese distinguepar le fait qu'ellenenéces-
sitepasde défrichement réeldu sollescul-
tures n'étant réaliséesàmêmelescendresdes
forêts incendiées quependant unan oudeuxet
leschamps oubrûlisétantensuitelaissésàla
reconquête ducouvertforestier.
Plusieursautresformesd'agriculture exis-
tentdans larégion.Laplus importante estde

loincelle durizinondé.Carbien quesouvent
cultivésurchamps secsycompris surdes
brûlisleriz l'estencoreplusen rizièreshu-
mides.Cette culture du rizdit pluvial humide
ou inondépossède elle aussi une histoiremil-
lénaire dans larégion.D'autres zones toutaussi
étenduesfurentdéfrichées pour le développe-
mentde culturesditescommercialesvers le
milieuduXIXesiècle parexemplel'implanta-
tiondelheveabraziliensisl'arbre à caout-
chouc.Au momentdel'indépendance dela
Malaisie en 197environ 1 300 000hectares
pour plusdelamoitiésous la forme de grandes
plantations étaient réservéesàl'hévéaculture.
Ilconvientcependantd'opposer les payset les
territoires où lerizet lescultures vivrières
d'appoint (maniocpatate doucemaïs etc.)
sont trèshégémoniques c’est le casdela
plupartdes paysdelarégionetceuxcommela
MalaisielesPhilippinesl’Indonésie horsJava
etBali où les plantationsdominent.
Àl'exceptionde SingapouretdeBrunei
l'agriculture est partout présente dans toutela
région.Dans une Thaïlande en pleinboom
industriel celle-cifournitencoreplusdela
moitié desemploisplusdu quartdesexporta-
tions.L’AEAcompte deuxdes troisgrands
exportateursderiz (Thaïlande Vietnam)
fournit laquasi-totalité ducaoutchoucnaturel
del'huile de palme ducoprah du poivre et
unepart importante ducacao du sucre du
manioc etducafé.L'agriculture danscette
régionmêmelàoùelle est peudenseprivilé-
gielapetite exploitation généralement rizi-
cole et négligel'élevagequitte àse concentrer
sur une faible fractiondel'espace disponible 
3 %des terresauLaos alors qu'au moins 20 %
seraientcultivables.Dans presquetous les pays
delarégionl'évolutiondel'agriculture etdela
condition paysannesontàlasource des
grandes transformationset transitions indus-
triellesencours.
Comptetenudu réchauffementclimatique
actuell'eauet laterre cultivablesontdes
enjeux primordiauxd'explosiondémographi-
que etderecherche de biocarburants.Des
puissancesémergentesles paysduGolfepar
exempleselancentdansdesco-entreprises
avec des payscommel'Indonésie et le Vietnam
afinde développerencommundes projets
agricoles ;desaccords similaires sontégale-
mentdiscutésaveclesPhilippinesla Malaisie.
Parmi les principaux pays« acheteursde

AGUINALDOEMILIO(169-196) - 19

terres»on trouve enAsielaCorée duSud et
laChine et dans les paysduGolfel'Arabie
Saouditele QatarlesEmiratsarabes unisqui
disposentenabondance del’argentdécoulant
des revenusdu pétrole etdésirentgarantir leur
autosuffisance alimentaire.Des paysd'Asie du
Sud-Est (Cambodge Laos Philippines Indo-
nésie) sontaujourd’huiciblés par lesacheteurs
deterres.LaChinequi représente23%dela
consommation mondiale estdevenuelepre-
mier importateurde caoutchouc devançant les
États-Unissesentreprises selançantdans la
productionde caoutchouc auLaosetenBir-
manie.
AGADE(169-196)
Hommepolitiqueleader révolutionnaire
philippin.EmilioAguinaldonéle23 mars
169 à ImusprèsdeCavitemortà Manillele
6février 196.
Filsdu maire desaville denaissanceil
étudie à Manille.Après son retourdans sa
régiond’origineil prendla directiond'une
rébellioncontrela dominationcoloniale espa-
gnole etdoit s’exilerà Hong-Kong en 1.
Làilétudielatactiquemilitaire et réunit les
livresde guerre en vue deson retourauxPhi-
lippines.En 19il rejoint leatipunan
organisation secrèteindépendantiste conduite
parAndresBonifacioquientame en 196 la
lutte armée contrel’Espagne.Aucommence-
mentdela guerre hispano-américaine en 19
Aguinaldo s’allie avecles militairesaméri-
cains et leur livre1000 prisonniersespa-
gnols.Constatant quelesÉtats-Unis rempla-
çaient la dominationespagnolepar laleur et
considérantcela commeunenouvelleoccupa-
tiondu paysAguinaldodéclarel'indépendance
le12 juin 19.Ilestchoisicommeprésident
le1erjanvier 199et un mois plus tardil
déclarela guerre auxÉtats-Unis.Le
2mars 1901ilestcapturépar lesforces
américainesetdoit promettreloyauté aux
États-Unis pour sauver savie.
Il seretire ensuite delaviepubliquejus-
qu'en 193quandil tente dese faire élire àla
présidence duCommonwealth desPhilippines
électionfinalement remportéepar sonancien
aide de campanueluezón.Durant l'occu
pation japonaisedu pays pendant la Seconde
Guerremondialeilapporteson soutienaux
Japonais lorsd’émissions radiodiffusées cequi
lui vautd’être arrêté àlalibération par les

20 -AGUS SALIM HAJI(1-19)

autoritésaméricaines ; il sera cependant libéré
sans jugement.En 190 avant saretraite
définitive delaviepolitiqueilest nommé
membre duConseild’État.
AG A A(1-19)
Diplomate ethommepolitiqueindonésien
nationalistemusulmanné à KotoGadang
Bukittinggiune desgrandes villesàl’Ouestde
Sumatra.AgusSalimétait l’undes pères
fondateursdel’Indonésie.Ila grandement
contribué àlarédactiondelaConstitution
indonésienne de19.Ilfut ministre des
Affairesétrangèresde197à199.Il mourutà
Jakarta àl’âge de70ans.Aujourd’huiun stade
d’une capacité de p20 000ersonnes porteson
nomà Padang.
AAD BEAABABDA
(1920-193)
Journaliste ethommepolitiquemalaisné à
Perak.Dès l’âge de1 ansAhmadBoestamam
estdevenu journaliste et s’estengagé dans
l’activité anticolonialiste.Ilétait membre
fondateurduParti nationaliste malais et
responsable delasectiondelajeunesse de
tendance gauchiste.Ilfutdétenu par lesAn-
glaisen 191 puis libéré en 192 lorsquela
Malaisietombasous l’occupation japonaise.
Après la Seconde guerremondialeilétaiten
désaccord avecl’saprise deposition
souventgauchistel’a condamné en prisonentre
19 et 19.Ilexerçason métierdejourna-
lisme après salibérationet se consacra aux
problèmesdelapauvreté dans lescampagnes.
Ila crééleParti Rakyat Malaysiaen 19 dont
ilestdevenu leprésidenteta été élu parlemen-
taire en 199.
Durant laconfrontationentrela Malaisie
et l’Indonésieilapportason soutienaux re-
bellesdeBruneietdel’Indonésie cequi luia
valud’être emprisonné enMalaisie.Ilarejoint
ensuiteleParti Keadilan MasyarakatMalaysia
etdevint présidenten 1976de ceparti.Ahmad
BoestamambinAbdullah estconnudans son
payscommeun militant nationalistesesécrits
ont sensibilisélapopulation sur les questions
politiqueset sur leshabitants pauvresdans les
campagnes.
AADAA(19-)
Politiciencambodgien musulmand’origine
Chamné à KampongCham.Il seréfugia en

France etauxÉtats-Unisdans lesannées 1970
etdevint unhardi supporteurdu parti royaliste
leFCECdans lesannées 190.Nom-
mé en 1992lorsducongrèsde cepartisecré-
taire exécutifilestensuite élu membre du
Comité de direction et nommé auBureaude
coordination politique.En 1993ilestélu
parlementairepour la circonscriptionde
Phnom-Penh.Ahmad Yahya a créé avecles
autres parlementairesen 199l’Agencenatio-
nalepour le développementuneorganisation
nongouvernementalequiaide audéveloppe-
ment ruraldu pays.Il resteloyalau prince
orodomanariddhaprès le coupde force
en juillet 1997deunen et seréfugie en
Thaïlande.En 199ilest réélu parlementaire
etdevient secrétaire d’ÉtatauxTravauxPu-
blicsetauTransport.
AAGAA(171-1760)
AlaungpayaouAlompané à Shweboil
fut roideBirmanie.Ilfonda en 172 la dynas-
tie Konbaungqui régnasur lepays jusqu’en
1 et organisalarésistance contrele
royaumemônde Pegu dont il s’empara en
177.
AG(Baie d’)
Avecses 3 000 îles quiémergentdeseaux
vertémeraude dugolfe duTonkinla baie
d’Along couvre100 km².Premier sitetouris-
tique duNord-Estdu paysilconstituel’une
des merveillesduVietnametest inscritau
patrimoine humanitaire del’Unesco.
A AB(196-)
Universitaire et politicien indonésienAlwi
Shihab a étéministre desAffairesétrangères
de1999à2001 sous laprésidenceAbdurra
hamanahid.Ilapeud’expérience diploma-
tiqueougouvernementale avant 1999.Ilétait
vice-présidentduParti de l’éveil national
(PKB) crééparAbdurrahmanWahid.Alwi
Shihab dispose d’un réseaude contacts très
étoffé enOccident c’est un musulman libéral
et qui nemanquait pasd’annoncer qu’ilétait
favorable d’établirdes relationscommerciales
avecl’Israël.Nomméministre desAffaires
socialesde200 à200par le Présidentusilo
Bambangudhoyonoilajouéun rôle actif
comme coordinateurgénéraldes secoursà
Acehet pour lareconstructionde cettepro-
vince dévastéepar letsunamidu 26décembre

200.Ila crééson proprepartien 2007le
Partai Kebangkitan Nasional Ulama(PKNU).
AB EE(1920-)
Première femmethaïlandaisequiapassésa
thèse de doctoratenéducationcomparative àla
prestigieuse Université de Harvard auxÉtats-
Unis.Elle aoccupé denombreusesfonctions
importantesau seindu ministère del’Édu-
cation thaïeta contribué audéveloppementdes
différentesactions socialesdu pays.Récom-
penséepar l’Organisationalimentaire etagri-
culture desNations-Unies pour sonactivité
exceptionnelle aux servicesdes nécessiteuxet
desgens précaires.Elle areçudenombreuses
décorationsdu roiBhumibolAdulyadej.
AA BADAA(1921-)
Première femme ambassadricethaïenom-
mée àl’étranger.Ellerentre au ministère des
Affairesétrangèresen 19 etcommencesa
carrière commetroisièmesecrétaire del’am-
bassaderoyale de Thaïlande à Washington.En
1967 elle était premièresecrétaire del’am-
bassaderoyale de Thaïlande àBonnetensuite
en 1997 ambassadrice auSriLanka.Pendant
son mandatàColombo elle a été élueprési-
dente duConseil pour lelanColomborelatif
àla coopération technique avecl’Asie duSud-
Est.
AADAAAC(1932-)
Diplomate homme d’affairesavisé et poli-
ticien thaïlandais.Ila fait sesétudesen
Thaïlande etenAngleterre.Partisand’un
gouvernementdémocratique fort.De19 à
197ila éténommésimultanément représen-
tantauxNations-Unies ambassadeurdeson
paysauprèsdesÉtats-UnisetauCanada.Il
quitteleministère desaffairesétrangèresen
1979etcommenceunenouvelle carrière dans
lesecteur privé endevenant présidentde
grandsgroupes thaïlandais.De192à19il
estélu présidentdelaChambre de commerce
etd’industrie del’ASEAN etégalement prési-
dentdel’AssociationetdelaFédérationdes
industries thaïes.Ilfut pardeuxfoisdésigné
premier ministrepar intérim d’abord en 1991
etensuite en 1992 par le Roi.Sonaction
comme Premier ministrepar intérim luia
permisderéduirelerôleprédominantdes
forcesarméesdans laviepolitique du pays.En
1997Anand Panyarachuna contribué eta

ANG DUONG(1796-160) - 21

présidéle comitépour larédactiondelanou-
velleConstitution ;celle-cia complètement
changélaviepolitiquethaïetous lesgouver-
nements l’ayantadopté depuiscette date.
Reconnucommele «s deage »son pays et
comptetenudesonhonnêtetéilest régulière-
mentconsultépar les milieuxd’affaires.
AADAAD(192-196)
Ananda Mahidolroide Thaïlandele hui-
tièmerégnantRama VIIIne fut jamaiscou-
ronné.Néle20 septembre192 à Heidelberg
enAllemagne filsaîné etdeuxième enfantdu
Prince MahidolAdulyadejil reçut une éduca-
tion occidentale enSuisse et retourna àBang-
kokaprès la SecondeGuerremondiale.Son
règne ainsi quesavie furentde courte durée
puisqu'il mourut le9 juin 196d'unaccident
avecune arme à feudansdescirconstances
encoretrès obscuresà cejour.Lamort mysté-
rieuse d’Ananda Mahidolest toujours un sujet
tabouenThaïlande.Sonfrère et successeurle
roiBhumibolAdulyadej a changéson titre et
l'a élevé deseptàneufombrelles royalesafin
deluidonner letitre deroi pleinementcouron-
né.
AG DG(1796-160)
Dernier roiduCambodge avant leprotec-
toratfrançais (accessionau trône en 11
investitureofficielle en 1)AngDuong est
né à Oudong auCambodge.Ilest le frère
cadetd'AngChanIIqui règnesous l'autorité
conjointe duiam(la Thaïlande)etduViet-
nam.De11à17 cesdeux pays s'affron-
tentauCambodge alternantconflitset trêves
agitées.Incapablesderemporter unevictoire
décisiveils s'accordent pourexercer une
hégémonie conjointesur l'État khmer.Ils
décidentde couronnerAngDuong dans la
nouvelle capitale Oudong en 1.Sous son
règnemarquépar seseffortsderevitalisation
del'Étatàune époqueoù ses voisins plus
puissantsavaientd'autres préoccupationsAng
Duong a été confronté à denombreux pro-
blèmes (pauvreté du pays dissensions internes
ravagesdes pirates)ila dûenvisager une
relation maldéfinie aveclaFrancemais sa
morten 160 survientavant qu'aucunaccord
n'aitété conclu.

22 -ANGKAR

AGA
Angkaren languekhmère désignelemot
«organisation».Cevocable est utilisépar les
cadrescommunistesduarticommuniste du
ampucheajusqu’en 1997.Pendant lapériode
diteampucheadémocratiquel’Angkarétait
l’organisation suprême cellequi pouvait«tout
faire » et qui possédait un«pouvoir total».De
1977à1979l’Angkar s’est identifiée àol
otou s’est référéeseulementàun petit
groupe d’hommesautourde ce dernierau sein
ducomitépermanentdu parti.
AGAABEAA
AAA(ABIM)
Le Mouvementdelajeunesseislamique de
Malaisie(ABIM)a été fondé en 1970 par un
groupe d’intellectuels malaisilestconsidéré
commela forcelaplus organisée dans lere-
nouveau islamique dela Malaisie.
Certainsdeses objectifs majeurs sont
l’établissementet lapropagationdes principes
del'islametdesfondementsconsacrésau
Coranetàla Sunna de Mahometainsi quela
mobilisationdelajeunessemusulmane.Le
Mouvementa ététrèscritique envers le gou-
vernement malaisien surdes questions relatives
àla corruptionl'abusdepouvoir et
l’occidentalisationdes mœursdelapopula-
tion ; lepartiau pouvoirconsidère ce
mouvementcommeun sérieux rival politique.
Pouraiderà combattreles problèmesévoqués
ci-dessusl’ABIMplaidepour quela Malaisie
devienneunÉtat islamique.Denombreux
militantsd’ABIMont occupé des postesclés
dans les organisations religieusesles instances
socialesles secteurséducatifset politiques
dans l’espoirdepeser sur les orientations
politiqueset la diffusiondelaphilosophie
islamique dans lepays.L'une desfigures les
plus influentesau seindu partiest l'ancien
vice-Premier ministreAnwarbrahim.
AGAA EADA A
Angkatan Perpaduan Ummahen malais
veutdire «Front uni musulman» c’est une
coalitionélectorale forméepar les partis oppo-
sants malaisen juin 1990au lendemainde
l’éclatementen 197au seindel’organisation
lorsque Tengkuazaleighamzah
défiait sans succès leDr.ahatirohamad
pour laprise de contrôle de cetteorganisation.
LeFront uni musulmanaperdudeson intérêt

en 1996lorsqu’undeses membresde coali-
tionleSemangat 46arejoint l’UMNO.
AG(Cambodge)
Angkorest une citéreligieuse et l’ancienne
capitale del’empirekhmer celui-ci prospéra
duIXesiècle auXIIIesiècle.Lemotd'Angkor
estdérivé de Nagara en sanskritqui signifie
«ville »ou« cité ».Lapériode angkorienne a
commencé en02aprèsJ.-Clorsqueleroi
Yaçovarman (9-900)fondaitcette cité.
Après unepériode d’éclipse(921-9)la cité
fut restauréepar leroiRâjendravarman.Au
XIesiècle elle futagrandie etdotée d’un
réseaude canauxd’irrigation.Pilléepar les
Chamsen 1117 elle fut reconstruite avecle
temple duBayonen soncentre etentourée de
pierresàla finduXIIesiècle.LesSiamois
l’occupèrenten 131obligeant sapopulationà
émigrer vers lesudjusqu'àlarégionde Phnom
Penh.La citéoubliée futenvahieprogressi-
vement par lajungle.
Les ruinesd'Angkor sont situéesau milieu
desforêtsetdes terresagricolesau nord du
Grand Lac(onléap)etau sud descollines
de Kulenprèsdelaville deiemeap.De
nombreux templesd'Angkor ontétérestaurés
ou sontencoursderestaurationl’ensemble
constitueleplus important site del’architecture
khmère.Il yaplusd'un millierdetemples
autourd'Angkor de différenteséchelles cons-
truitesàpartirdesdécombresde briquesdis-
perséesàtravers leschampsderiz vers le
temple d’Angkorat;c’est sansdouteleseul
plusgrand édificereligieuxdu monde.En
2007une équipeinternationale de chercheurs
utilisantdes photographies par satellite et
d’autres techniques modernes ontconclu
qu’Angkora étélaplusgrandevillepréindus-
trielle dans lemonde avecun systèmetrès
élaboré d’infrastructureurbainesurau moins
1 000 kilomètrescarrés.Angkorest présenté
commele glorieux symbole du passé etdela
civilisation khmèreil rappellelapuissance du
peuplekhmeret l’affirmationdeson identité.
AG A
Letemple d’AngkorVat ouAngkorWat
est leplusgrand des templesducomplexe
monumentald'AngkorauCambodge.Ilfut
construit parSuryavarmanII audébutdu
XIIesiècle en tant quetemplepour sonempire
et pour sa capitale.C’est letemplelemieux

préservé d'Angkorl'une des plusgrandes villes
médiévalesdelarégionilest leseulà être
restéun importantcentrereligieuxdepuis sa
fondation d’abord hindouetdédié à Vishnou
puisbouddhiste.Letemple est lesymbole du
style classique del'architecturekhmère.Ilest
devenu lesymbole duCambodge figurant sur
sondrapeau national c’est lelieu touristique
principaldu pays.
AngkorVatcombine deuxbasesdel'archi-
tecturekhmèrepour les templesle côté
temple-montagne et le côtétemple à galeries.Il
a été conçu pour représenter lemontMerula
maisondesdieuxdans lamythologie hindoue.
Letemple est orientévers l’Ouest contraire-
mentauxautres templesprobablement parce
qu’ilest orientéversVishnou.Àl'intérieur
d'une douve etd'un murexterne de36 kmde
longueur setrouvent troisgaleries rectangu-
laires chacune construitel'une au-dessusde
l'autre.Aucentre du templese dressentdes
toursen quinconce.
Letemple estadmirépour la grandeuret
l'harmonie desonarchitecture etdeses nom-
breuxbas-reliefs sculptés qui ornent ses murs.
Sa beauté et sataillesont telles que beaucoup
le considèrentcommela huitièmemerveille du
monde.Ildonne égalementdes indices sur
l'important système hydraulique de cette
époque ancienne.
Lesite d’Angkorfait partie du patrimoine
mondialdel’humanité del’Organisationdes
nations unies pour l’Éducationla Science et la
Culture(UNESCO)depuis 1992.
AE
L'animisme est un système depenséequi
considèrequelanature estanimée et que
chaque choseyestgouvernéepar une entité
spirituelleouâme.Leterm ae «nimisme »
désigne dans son sensgénéralla croyance aux
âmesetauxesprits.C'est la formeprimitive de
toutereligion.Après la complexificationdes
croyanceset l'apparitiond'unemythologie
structuréeoud'undogmemonothéiste.
EnAsie duSud-Estla Maisondesesprits
est lamanifestationd'unculte animiste encore
très vivace enThaïlande etdans les pays
bouddhistesenvironnantsBirmanie Singa-
pour.Leculte des espritsremonte aux sources
del'histoire des peuples indochinois (Cam-
bodge Vietnam Laos).EnThaïlandelespra
phum(langue formelle) ouchao thi(langue

ANNAM(Vietnam) - 23

populaire) sontdesgénies gardiensdu sol des
champs desarbres des maisons etc.Ils sont
protecteursetànepasconfondre avecles phis
oukhouan(en laotien)lesesprits malveillants
assimilésauxfantômes.Leschao thi(«sei-
gneurdu lieu») sont justementchargésdetenir
à distancelesphisqui sanscela amèneraient
malheursetdésolationdans leurenvironne-
ment.
Ainsipour s'assurerdelaprotectiondu
chao thileshabitantsd'un lieuconstruisent une
petiterésidence en miniature contenantdes
figurines représentant lesgénies devant leur
maisonleur magasinouàla campagne devant
leur rizière afinde fixer l'espritdu lieu qui les
protègera.Le culte consiste àoffrirdesfleurs
del'encensetdelanourriturequidoivent
rendrelechao thibienveillantet reconnaissant.
Cettepratique animistenerentrepasenconflit
avecle bouddhisme celui-ci n'ayant pufaire
disparaître cette croyancel'arécupérée en
plaçant leschao thiàun niveau intermédiaire
entreleshommeset lesdieuxhindous intime-
ment mêlésaubouddhismesyncrétiquethera-
vada.EnIndonésiemêmesielles sont officiel-
lement reconnueshors laloi selon les principes
duancasila croyance en un seulDieules
religionsanimistes sontencore en vigueurà
alimantan àumatra enulawesieten
rianaya.
AA(Vietnam)
Cenomfutdonnépar la dynastie chinoise
desTang(61-907)àun pays qu'elle colonisait
et quiestdevenu le Vietnamactuel.Après
l'indépendance(939)lesempereurs vietna-
miens ontdonné des nomsdifférentsàleur
pays et lenomAnnamest tombé endésuétude
jusqu'àla finduXIXesiècle.
Ala finduXIXesièclelaFrancerempla-
çant lasouveraineté chinoise grâce au traité de
Tianjin suivant la Seconde guerre del'opium
(1)leressuscitapourdésigner larégion
centrale duVietnam.LaFrance aprèsavoir
conquis le Vietnamaucoursd'unelongue et
difficile campagne divisasanouvelle conquête
coloniale en trois parties pour mieuxadminis-
trerleonkinauNordl'AnnamauCentre et
laCochinchineauSud.

2-ANORATHA(10-1077)

AAA(10-1077)
AnorathaouAniruddharoideBirmanie
fondateurdu premier royaume birman unifié
quiavait pourcapitaleagan.
AAB BA(197-)
DatoSeriAnwarbinIbrahimné àCherok
TokKun Penang est unhommepolitique
malaisien.En mai 200leTimel'a classé
neuvièmesur saliste descent personnes les
plus influentesau monde.
Ila faitdesétudesàl’Université Malaya.
En 196ildevint présidentdel'Union natio-
nale desétudiants musulmansMalaisiens
(PKPIM) etdevint l'une des principalesfi-
guresdes mouvementsde contestationestu-
diantine.En 197il participa à des manifesta-
tionsaveclesétudiantscontrela faimet la
pauvreté en milieu rural.Ilfutarrêté et main-
tenu vingt moisen prison sansêtrejugé avant
d'êtrelibéré.
En 192il rejoignit le gouvernementdu
premier ministreahathirbinohamad
aprèsavoirété élu responsablepour lajeunesse
del’organisation politique del’de
192à197.Sa carrière devintalorsfulgu-
rante;eneffet en 193ilest nomméministre
delaCulture dela Jeunesse etdesSportspuis
ministre del'Agriculture en 19ministre de
l'Éducationen 196ministre desFinancesen
1991 et vice-premier ministre en 1993.Il
cumulales postesdevice-premier ministre et
deministre desFinances etétaitdonc àlatête
du ministère desFinancesau momentdela
crise économique asiatique de1997.Ilaligna
sapolitiquesur les recommandationsduFonds
monétaireinternational.Vers la finde199il
étaitendésaccord avecle Premier ministre
Mahathir sur la conduite desaffaires eten
particulier sur l’économie du pays.Ilcommen-
çaità critiquer ouvertement le comportement
népotiste de Mahathiret la corruptiondeson
gouvernementilfutdonc excludugouverne-
menten 199.
Ilfutcondamné en 1999àsixansdeprison
pourcorruption etfrappé d’inéligibilitépour
toutes lesélections politiques jusqu’enavril
200.En 2000ilfutcondamné àneuf ansde
prison supplémentaires pouracteshomo-
sexuels.En 200la courfédérale annulala
seconde condamnation.Il purgeasapeinepour
corruptiontoutenaffirmant son innocence et
fut libérépourbonne conduite en 200.Après

salibérationilfitappel pour«rétablir»son
honneurmais laCourd'appel maintint le
verdict initial.Nepouvant participeràlavie
politique deson paysil partit un tempsà
l'étranger etenseigna àl'Université d'Oxford
enAngleterre etàl'Université Johns-Hopkins
à Washington auxÉtats-Unis.
Anwarannonça en 2006 qu'il participerait
auxélections législativesde200maiscelles-
cifurentfixéesau moisdemarsun moisdonc
avant la findeson inéligibilité.Le1 avril
200ilcélébra en publicson retouren poli-
tique devant une foule d'environdix mille
sympathisants.Le26aoûtAnwar redevint
député.Sa femme députée avaitdémissionné
afindeprovoquer une élection pourceseul
siège élection qu'Anwar remporta avecplusde
70%des voix sous l’étiquette duParti national
de la justicequiestfusionné aveclearti
slam sealaysiaet leParti d’action démo-
cratiquedans le butde challenger laplus
grandeorganisation politique du pays
l’UMNO.
ABAC(Bataille de)
Bataillequia eu lieuendécembre1962au
Vietnamentrelesforcesdel’armée duFront
de libération duudietnam(plusconnu
sous nomdeietCong)et lesforcesdela
épublique duietnam.ApBac est un
village delaprovince de MyThoilfutattaqué
par lesforces révolutionnairesduSud-Vietnam
qui ont infligéune défaite cuisante aux troupes
gouvernementalesavantdeseretirer.
Dans lesannalesdela guerre communiste
vietnamienne cette bataillemarquale début
d’unenouvelle escalade et offensive dela
guerre auSud-Vietnam.
AAA
Dans lamythologieindiennelesapsaras
étaientdesêtrescélestes quiavaient l’appa-
rence denymphes.Dans l’empire d’Indra dieu
duciel ellesétaient souvent représentées
comme danseuses ou musiciennes.Ellesétaient
aussiappeléesdevata.Onapris l’habitude de
désignerde cenomparfoisàtortlesdivinités
représentéesenbas-reliefsur les mursdes
temples khmers.
Lesapsaras s’inscriventdans l’art khmer
enAsie duSud-Estet principalementauCam-
bodgeils introduisent unenouvellesouplesse
dans l’architecturekhmère.L’art khmer puise

ses originesdans l’art indienetévoluerapar la
suite enartduBayon.Il se définitautourdu
nomdela capitale del’empireAngkor.Les
fondementsde cette architecturesontnon pas
de bâtirdesédifices utilitairesdans le but
d’accueillirdenombreuxfidèlesmaisbiende
matérialiser lamaisondesdieuxàleur image.
Les khmers ontconstruitdes templesd’une
ampleur souventcolossale.Ceux-ci seprésen-
tentcependanten simples sanctuairescarréset
sont ouvertsducôtéEst.
ABEG(1932-193)
Politicien philippinsénateuretgouverneur
delaprovince de Tarlac.Benigno« Ninoy»
Aquino incarnalarésistance àla dictature de
son payscontreleprésidentarcos.Ilfut
assassinéle23août 193àsa descente d’avion
àl’aéroportde Manille après troisansd’exilà
Hawaï.SamortaprécipitésaveuveCorazon
Aquino dans lapolitique etdans l’élection
présidentiellequ’elleremporte après vingtans
derégime Marcos.En 200l’anniversaire de
samorta étéproclaméjourférié dans tout le
paysjournéenationale appelée « NinoyAqui-
no».
ABEG (1960-)
Député et sénateur philippin élu le10 mai
2010lequinzièmeprésidentdesPhilippines
succédantainsiàGloria acapagalArroyo
àlatête du paysdepuis neuf anset plus impo-
pulairequejamais.Plutôt qu’àson programme
ouàsoncharisme « Noynoy» c’estainsi
qu’on l’appelle auxPhilippines doit sonélec-
tionàsesdeux parentsicônesdela démocratie
vénéréesdans l’archipel.BenignoAquinoIII
est né à Manilleetestdiplômé d'économie.Il
est leseulfilsdeBenignoAquinoJr ancien
opposantaudictateurFerdinandarcos
assassiné àson retourd’exil enaoût 193 et
surtoutdeCorazonAquinoprésidenteportée
au pouvoir par larévolution quifitchuter
Marcosen 196réinstallantainsi la démocra-
tie auxPhilippinesaprès quatorze ansd’un
régime deloi martiale.
NoynoyAquinoaremportél’élection pré-
sidentielle contreses principauxadversairesle
richissimesénateurMannyVillaret l’ancien
présidentosephEstrada.Ila faitdelalutte
contrela corruptionet lapauvretéles priorités
desa campagne.Le dépouillement s’estfait
pour lapremière foisdemanière électronique

ARCHEOLOGIE- 2

avec beaucoupd’incidents sur lesappareilsde
vote.Sous la bannière duParti libéral Noynoy
Aquinoa déclaré demettre en œuvre des
réformesde fond lutte contrela corruption
dans le gouvernementplusdejusticesociale
renforcementdes institutionsdu paysretour
aux valeursd’intégrité etd’honnêteté en poli-
tique.
ACACAG(1933-
2009)
Veuve du sénateurBenignoAquinoCo-
razonAquinoest la fille del’une des plus
richesfamillesdepropriétaires terriensd’ori-
gine chinoise del’archipellesCojuango.Élue
Présidente delarépublique desPhilippinesen
février 196contreleprésident sortantFerdi
nandarcoselle devient lapremière femme
chef d’ÉtatenAsie.Enaccédantau pouvoir
elle disposaitd’un immense crédit moralmais
son inexpérience et son indécision netardèrent
pasàse fairesentir en particulier sur les
réformesagraires.Lanouvelle constitution
qu’elle fitélaboreren 197et lapoursuite dela
politique deréconciliation nationale etd’où-
verture endirectiondescommunistes qu’elle
initian’ont pas trouvéun supportauprèsde
l’armée.Jamais l daa «me en jaune »ne cher-
cha à défierceux qu’ellesavait àl’abridans
leurscasernes attendreleurheure.Vilipendée
par lasuitepour son inaction elle fut viteune
forcemoraleplus quepolitique certes tribu-
taire de ces puissantsalliés militaires.
Durant son mandatseptcoupsd’État suc-
cessifs ontétéperpétuéscontre elle elleneput
échapperaux putschs que grâce au soutiendes
États-Unis.En 1992il luifallutcéder lepou-
voiràsonancien ministre dela défenseFidel
amos.
CorazonAquinoestdécédéele1eraoût
2009àl’âge de76ansà Manille àlasuite d’un
cancer ellerestera cellequiasu unir lesPhi-
lippinscontreFerdinand Marcoset mettre fin
pacifiquementàson régime.Elleincarnaitàla
fois l’espoiret le drame d’une démocratie
inachevée.Undestin politiqueriche d’ensei-
gnement pour les paysdelarégion.
ACEGE
Les principaux sitesarchéologiques ontété
misen valeur que depuis une centaine d’années
grâce aux travauxdel’École française
d’Extrêmerient aujourd’hui quelques-uns

26 -ARCHEOLOGIE

sontclassésdans laliste duPatrimoinemon-
dialdel'UNESCO.Ci-dessous quelques sites
les plusconnuset souvent mentionnésdans la
pressespécialisée 
My Sonconstitueundes plus vasteset sur-
tout undes plus vieux sitesarchéologiquesdu
Vietnamsitué à69 kmau sud-ouestdeDa-
nang.Il s’agitd’unanciencentrereligieuxdu
Champaroyaume de culture hindouiste établi
dans leCentre duVietnamàpartirduIIème
siècle denotre ère.LesChamsévoluaientdans
lasociété delamême façon qu’enIndeselon
un système de castes.Aussileshabitantsde ce
haut lieu religieuxétaient uniquementdes
membresdela castesacerdotaleoubiendes
monarques.Le centrereligieuxfonctionna
ainsi pendant neufsiècles (duVIIIe auXVe
siècle)puis letoutfutabandonné en raison
notammentdudéclindu peupleCham.Ilfaudra
attendre169et lavenue d’archéologuesde
l’ÉcoleFrançaise d’Extrême-Orientpour que
MySon soit redécouvertetdégagé detoutela
végétation qui l’avait recouvert.La diversité
architecturale du site démontreletalentdes
artisansChams.Lamajesté des lieuxfaitde
MySon undes sitesarchéologiques majeurs
d’Asie duSud-Estet un raretémoinde
l’influence del’Indesurcetterégionàtravers
les siècles.Depuis 1999lesite est inscritau
patrimoinemondialdel’UNESCO.
BanChiang aucœurdelaprovince
d’UdonThani auNord-Estdela Thaïlande est
leplusgrandsite archéologique del'Asie du
Sud-Est.Les premièresfouilles dirigées par
l'archéologue Vidya Intakosaipuis par le
départementdesBeaux-Artsdel'université de
Bangkoksituent laprésence depopulationaux
environsde3.600avantJ.-C.jusqu'en l’an 200
denotre ère.Comme beaucoupdevillesac-
tuellesBanChiang futconstruit sur l'ancien
cimetière et les restesdevillages.Parcequ'ila
étéoccupépendant prèsde .000anstoute
l'évolutiondel'âge de bronze àl'âge de fer peut
êtreretracéesurcesite.Denombreuses pote-
riesdécorées ainsi que divers objetsenbronze
encoquillage en verreouen pierreontétémis
au jour ainsi queplusieurs squelettes.Une
richesse archéologiquequienfait un site
exceptionnel.
La Plaine des Jarresest lenomgénérique
donné àunerégiondu nord duLaos située
dans laprovince deienghouangremar-
quablepar laprésence de champsd'imposantes

jarresdepierre antiques dont lasignificationet
l'originenesont pasencoretotalementexpli-
quées.Elles'étendsur unesuperficie d'environ
1 000 km2.Cesecteura étéparmi les régions
les plusbombardées par l'aviationaméricaine
durant laguerre duietnam.Actuellement
desdémarches sontencours pourclasser la
Plaine desJarresdans laliste duPatrimoine
mondialdel'UNESCO etdescampagnesde
déminagesont menées pardes organisations
internationales.
Les jarres sontdisposées pargroupessans
alignement visible.Elles sontde différentes
tailles deunàtrois mètresde hauteurmesu-
rant prèsde huit mètresde circonférence
pesantde 00 kg àplusieurs tonnes pour les
plusgrandes.Elles ontététailléesdansdes
blocsderoches monolithiques provenantdela
région calcaire de grès et parfoisgranits.
Elles sont parfoisà demienterrées.Leurforme
est souventcylindriqueplus rarementangu-
laire; les jarres neprésententaucune décora-
tion ni inscription.Aucunautrevestige archi-
tectural oud'habitatantiquen'est présentdans
larégionlaissant les jarres sanscontexte
archéologique.
Lesexperts scientifiques nepeuventencore
donner que desexplications provisoires quantà
la datationde ces jarresdepierresur une
période allantde 000ansavantJ.-C.à 00
ansdenotre ère et pensent que ces jarres sont
destinésau stockage denourritureoud'eaules
cuvesà fermentation pour laproductiond'al
-
cool etc.Lemystère entoure encore cette
civilisation inconnue et son peuplequi réalisa
et utilisa ces jarres ;certainsarchéologues
émettent l'hypothèseselon laquelle ces jarres
sontdes mégalithesquiaccompagnéesd'objets
de bronze etde ferpourraientêtre des monu-
mentsetdes urnesfunérairesœuvresdes
premiers occupants indochinois.
Sukhothaïfut la capitale du premier
royaumethaïlandais suzerain sur le bassindu
fleuveChaohraya àl'Ouest sur la baie du
Bengale et sur lapéninsule entière.Ce
royaume après s'être affranchidelatutelle
khmèreparvintàpréserver son indépendance
de120 jusqu'auXVesiècle.En 137 Sukho-
thaïestdevenu tributaire del'Étatd'Ayutthaya.
FinduXIIIesiècle dans lescontrées voisines
lesMongolsenvahissent le Vietnaml'Empire
Khmeret saccagent lamagnifique cité birmane
deagan(127) ;Sukhotaïéchappe à

ARMEEPOPULAIRE DELIBERATION LAO(APLL) - 27

l’invasion.Aucontraire Ramale «Fort»
monarquerespectépour sonéquité et sasa-
gesseportelaville àsonapogée entre127 et
1317.L'originaldesastèle estau musée de
Bangkok.Située à600 kilomètresau nord de
Bangkokl'immense Sukhothaïestaujourd'hui
ruinée.Lepalaisenboisdeses roisa disparu.
Toutefoislavillepossède encore denombreux
vestigesdetemples construitsen latérite eten
brique.Laplupartdesédifices qui ontété
découverts et pour partierelevéssetrouventà
l'intérieurd'un rempart renforcé de douves.
Maisdenombreuxautresbâtiments dissémi-
nésdans les rizièresenvironnantes attendent
d'être dégagésdel'enveloppe deterrequi les
recouvre.
Letemple deBorobudur en indonésien
CandiBorobudur est uneimportante cons-
tructionbouddhistemahayana construite aux
VIIIe etIXesièclesàl’époque dela dynastie
ailendradans le centre del’île deavaen
Indonésie.Borobudurest leplusgrandmonu-
mentbouddhiste au monde.Lesite construit
auxalentoursdel’an00semble avoirété
abandonnévers l’an 1100.Pendant unetournée
d’inspectionà Semarang dans le centre de Java
en 11homastamfordaffles alors
lieutenant-gouverneurdel’île entendit parler
d’ungrandmonumentdans la forêt prèsdu
village deBumisegoro.Nepouvant pas s’y
rendrelui-mêmeilenvoya H.C.Corneliusun
ingénieur néerlandaisyfaire des recherches.
Pendantdeux moisCorneliuset ses 200
hommesabattirentdesarbres firentbrûler la
végétationetcreusèrentdans lesolmettantau
jour lemonument.
Letemple estàla fois un sanctuaire dédié à
Bouddhamaisaussi un lieudepèlerinage
bouddhiste.C’estàla fois un stupa etvudu
cielunmandala.Ilformeuncarré d’environ
113 mètresde côté avec à chaquepointcardi-
nalunepartie en saillie accompagnée aux
quatre angles par unepartie en retrait.Sauvé de
laruine grâce auxeffortsconjointsde
l’UNESCO etdugouvernement indonésienle
temple estaujourd’hui restauré etfigure à
l’inventaire du patrimoinemondialdel’huma-
nité.
Angkorest l'ancienne capitale del’empire
khmer qui prospéra duIXe auXVesiècle.Les
ruinesd’Angkor sont situéesdans lesforêtsau
nord duonléapprochesdel'actuelle Siem
ReapauCambodge et sontclasséesau patri-

moine del’humanitépar l’UNESCO.Or les
ruinesde cesiteneseraient quelapartiemo-
numentale connue d'uneprésenceremontantà
l’âge de bronze.C'estcequerévèlelanécro-
pole de Koh Ta Méas datée d'au moins 100
avant notre ère.Angkorestconstitué denom-
breuxensemblesarchéologiques significatifs
dontAngkorcentralAngkorEstetAngkor
Nord-Est.
On trouve également leWat Phusite ar-
chéologiqueleplus importantduLaos classe
au patrimoinemondialdel'humanitépar
l'UNESCO depuis 2002.Le WatPhuest le
berceaudela civilisation khmère bienavant
Angkor.Ila été construitau pied duPhuBas-
sak (montagne deBassaken lao) auSud du
Laos.Letemple aune dimension très modeste
comparé auxautres sitesconnusdelarégion
mais ilest non moins splendide.
AEE DEAEBE D
EA(ARVN)
L'Armée dela République duVietnam
(ARVN)était la force armée dela République
duVietnam (ou pluscommunémentappeléele
Sud-Vietnam) crééele26 octobre196 par la
réorganisationdel'Arméenationalevietna-
mienne.Elle estdissoutelorsdela findela
guerre duietnamen 197.
AEEAE DEBEA
A(APLL)
Nom officieldonné auxforcesarméesdu
athetao.Armée constituéele20 janvier
199etentraînéeparaysonehomvihan.
Soneffectifne cesse de croîtrejusqu’aux
Accords deGenèveen 19.Les troupesde
l’APLLseregroupaientautourdes provinces
de Phong Salyetde Houaphan.Aprèsdeux
échecs successifsde formationde coalition
gouvernementale etavecl’appointdesforces
neutralistes patriotiquesleseffectifsde
l’APLLont quasimentdoublépassantentre
1962et 1970de20 000àplusde 000
hommes.Au lendemaindelaproclamationde
la République en 197onestimait leseffectifs
del’APLL àplusde 000hommes.Depuis
l’Arméepopulaire delibérationLaoestdeve-
nuel’Arméepopulaire Laosatâche de «libé-
ration» étant tout simplementachevée.

2-ARMEEPOPULAIRE DU VIETNAM

AEEAE D EA
L’Arméepopulairevietnamienne est l'ar-
mée delaépublique socialiste duietnam
aprèsavoirétéla force arméeofficielle du
ietminhpuiscelle delaépublique démo
cratique duietnam(Nord Vietnam).Elle a
été crééepar le généraloguyenGiapet ses
compagnonseDuc hoethamanDong
sous la directionduPrésidentoChiinh
pour réaliser l’indépendance et l’unité du
Vietnam (19-197) àlasuite delaévolu
tion d’août 1945etdelamontée dufront ou
ligueietminhet l'établissementdela Répu-
blique démocratique duVietnam.Lapaix
revenue elle devient unestructure d’encadre-
mentdudéveloppementéconomique dans sa
premièrephasepour undéveloppement social.
L'Arméepopulairevietnamienne est l'institu-
tion laplusanciennelaplus structurée et la
plus stable dans lesbouleversementsdetrente
ansde guerrequicommence àse démobiliser
dans lavie civile.Eneffettoutes les organisa-
tionséconomiquepolitique et sociale dela
République démocratique duVietnam sont
centrées sur l’Armée Populaire Vietnamienne
en période de guerre d’indépendance etde
réunification.La «pisteoChiinh»
militaire devenu ae «utoroute HoChiMinh »
civile après laguerre duietnam est repré-
sentative de cette évolution delapériode dela
guerre à celle delapaix.
AEEECEE(Laos)
Nomdonnépar laC.I.A. pourdésigner les
unitésde combat recrutéesetcommandées par
le généralangaomaisfinancées par les
services secretsaméricainsl’« arméesecrète
lao» a été créée dans le Nord duLaosen 1962
etestdevenue active après l’échec delase-
conde coalitiongouvernementale entreleparti
royalisteleéoaoakatet lesNeutra-
listes en septembre1963.Cette armée est
constituée essentiellementdesoldats issusdela
minoritémongmaisaussides mercenaires
laotiensetd’éléments venantdelarégion
Nord-Estdela Thaïlandepour mener une
« guerresecrète » auLaos nonautoriséepar le
Congrèsaméricainetdirigéepar laCIA.En
1970 «l’arméesecrète » comptaitenviron
30 000hommesdont quelques unitésde com-
battants thaïlandais.

AGA(197-)
Gloria Macapagal-Arroyonée à Manille
est une femmepolitiquephilippine.Elle est la
fille del'ancien présidentDiosdadoacapa
gal(1910-1997) ;GloriaArroya a faitdes
étudesd'économie auxÉtats-Unis.
Elle aoccupéplusieurs postesaugouver-
nement de199à1992 elle était sous-
secrétaire d'ÉtatauCommerce etàl'Industrie
dans le gouvernementdeCorazonAquino.En
1992 elle estéluesénatricepuis réélue en
199jusqu'en 199.
GloriaArroyoa étélapremière femme
vice-présidente dela République de199
à2001.En janvier 2001laCour suprême des
Philippinesa déclarélepostevacant suite au
départanticipé du présidenten titreoseph
Estradaimpliqué dans une affaire de détour-
nementde fonds.Le20 janvier 2001Gloria
Macapagal-Arroyoest nomméeprésidente de
la République.Elle estaussi la deuxième
femme élueprésidente dela République depuis
le20 janvier 2001.Elle a étéréélue en mai
200 etcejusqu’en mai 2010.Sous saprési-
dencelepaysa connudenombreux scandales
de corruptionetdetricherie électoralenon
résolus.
Craignantdes représailles suite àl'arresta-
tiondugouverneurdelaprovince de Maguin-
danao quiestaccusé d'avoir participé àun
massacre causant lamortde cinquantesept
civilsfin novembre2009GloriaArroyoa
instaurélaloi martiale danscetteprovince du
sud.Celan'était pasarrivé depuis la dictature
deFerdinandarcosentre1972et 191.Elle
estéluesénatrice en mai 2010aprèsavoir
terminésondeuxièmemandat présidentiel.
AEACECE
L’histoire del’artet l’architecture dans
cetterégionestessentiellement inspiréepar
l’hindouisme et le bouddhisme ellese divise
endeuxgrandes périodes.Lapremières’inscrit
dans le cadre généraldel’indianisationde
l’Asie duSud-Estlaseconde débute auXIIIe
siècle avecl’âge des premiers royaumes thaïs
représentés parukhothaipuisAyutthaya.
Ainsi on trouveles pointsfortsdel'architecture
et sculpturekhmèresduVIIIe auXIIIesiècle
aveclesite d'Angkor.Quantàl'architecture
indonésienne àl'instardesautresaspectsdela
cultureindonésienne elle a emprunté à de
nombreuses sourcesindiennepuischinoise et

arabe etenfineuropéennetoutengardant son
géniepropre.Àaval'architecturereligieuse
s'estdéveloppée dès le VIIIesièclelaissant
des monumentsimposants témoignagesdu
passé commeBorobudur(temple bouddhiste)
ouPrambanan(complexe detempleshin-
douistes) quicaractérisentainsi l’artet
l’architecture del’Asie duSud-Estet songénie
humain.C'estàpartirduXVesièclequeles
mosquées sontapparueset sesont répandues
dans lepays.Ilexiste égalementenIndonésie
et particulièrement surJava denombreux
palais royaux (kraton) ou princiers (puroou
dalem).
Il subsistetrès peud’architecture ancienne
auVietnam car presquetous lesédificesde
pierre érigés ontété détruitsaucoursdes
innombrablesguerresféodalesetautres inva-
sions.Cepays regorge depagodesetde
temples vieuxdeplusieurs siècles seulement
maisleplus souventrebâtis plusieursfois
sans respect pour l’architectureoriginelle.La
sculpturevietnamienne autrefoisd’inspiration
religieuse étaitconsidérée commeunart
annexe del’architectureparticulièrementdans
les pagodesles templeset les tombeaux.
L’architecture colonialese développe à
partirduXVIesiècle enIndonésie etenMalai-
sie etàpartirduXIXesiècle enIndochine.
Certainesarchitectures sont néanmoins tradi-
tionnelleset n'ontétéquepeu influencées par
l'extérieur ;c’est le caschez lesBataksles
MinangkabauslesDayakslesorajasou
encorelesDanisparexemple enIndonésie.En
Birmaniel’héritage anciendel’artetarchitec-
turesubsiste encore àaganoù les soubasse-
mentsdes sanctuaires religieuxet les stupas
édifiésenbriques sont recouvertsdestuc.
S’agissantdesédifices religieuxilsconstituent
lapierre angulaire del’architecturetradition-
nelle dans les payscommela Thaïlandele
LaosleCambodge et laBirmanie.L’art tradi-
tionnelde ces pays puiseson inspirationdans
lareligionet surtoutdans lesenseignements
bouddhiques.
Aujourd'huilemodernisme architecturala
fait sonentrée enIndonésie Malaisie Singa-
pouretenThaïlande.Ilfut introduit par les
dirigeantsde ces paysqui ontapprouvé et
lancé de grands projetsarchitecturaux aussi
biendes mosquées que des stades sportifs ou
desgrandscomplexes immobiliers aéroportset
de grandes tourscomme cellesdes tours ju-

ARTHIT KAMLANG-EK(192-) - 29

mellesetronasde Kuala Lumpuravecleurs
2 mètreset étages.
L'Indonésie a gardélamaîtrisetechnique
delasculpture delapierre etdubois avec des
tendances novatricesàBali.Musique danse et
théâtres'associent toujours pourfairerevivre
lesgrandesépopées indiennesduMahabarata
etduRamayana.ABali chaquevillage entre-
tient unetroupe de danse et un orchestre de
gamelan pourhonorer lesdieux lorsdesfêtes
« detemples» etessaie chaque année de
remporter la compétitiondu meilleur spectacle
aufestivaldeDenpasar.
AuCambodgelesdanses sacréeset tradi-
tionnellesduballet royal sont lesymbole
vivantdel’Artancestraletdela culture
Khmère;cesdansesdont latransmission nese
fait qu’oralement demaître àl’élèvesont
classéesaujourd’huiau patrimoinemondialde
l’UNESCO.Talentetcréativitésontconstam-
ment misàl'épreuve.
L'artdu textiletraditionnelbatikikatet
songket exclusivementfémininet très rituali-
sérestevivace et sondéveloppementest une
clé del'indépendance desfemmesdans la
sociétémoderne.Letravaildes métauxet
pierres précieusespratiquétant par les
hommes quepar lesfemmesréalise desbijoux
dans unelarge gamme destyle du purement
ethnique comme auLaosetdans les petites îles
dela Sonde aux pièces résolument modernes
de Thaïlande etdeBali en passant par les
classiquesde Java etde Malaisie.
Enartisanat traditionnel on nepeut man-
querdementionner lapoterielavanneriela
peinture et les tatouagesbleus sur peaubrune.
Sans oublier le bambou omniprésent quientre
dans la confectiondepresquetous les objets
usuels qu’on trouve dans tous les paysde
l’Asie duSud-Est.
A AAGE(192-)
Général thaïlandais né àBangkokilétait
chef d’état-majordesarméesde192à196.
Il s’est montrétropambitieuxetest soupçonné
de faireperdrelesélectionsgénéralesaugou-
vernementreminsulanond ce dernier l’a
démisdesesfonctionsen mai 196.Après
avoir pris saretraite del’arméeArthit s’est
lancé dans laviepolitique.En 19ildevint
leresponsable duParti du peuple thaïetfutélu
député en 19 eten 1990 ilfutdésigné ainsi
pour lapremière fois vice-Premier ministre

30 -ASEAN(ASSOCIATION OFSOUTHEASTASIANATIONS)

dans une coalitiongouvernementale avecpour
Premier ministreChatichaiChoonhavan.Un
coupd’État militaireréussienfévrier 1991
avaitentraînésonarrestationetcelle duPre-
mier ministre.Libéré en mars 1991il quittait
leParti du peuple thaïen janvier 1992 pour
rejoindrele PartiSammakkhit Tham,parti
soutenu par les officiersdel’armée del’air.Il
rejointensuitelePartiChart Pattanacréé en
juillet 1992.Etde décembre199 àjuillet
199ilfutdenouveau vice-Premier ministre
dans le gouvernementde coalitiondirigépar
Chuaneekpai.Lorsqueson parti setrouvait
en oppositionilcessaitalors toutes lesactivi-
tés politiques.
AEA(ASSOCIATION OFSOUTHEAST
ASIANATIONS)
L’Associationdes nationsdel’Asie du
Sud-Estestcrééele  août 1967àBangkok par
lescinq paysfondateurs Indonésie Malaisie
Philippines Singapouret la Thaïlande.Cette
créationàl'initiative desÉtats-Unisfutentre-
prisepourfaire barrage aucommunismequi
s'installaitdans larégionen pleineguerre du
ietnam.
LorsdelaDéclarationde fondationde
l'ASEANles pèresfondateursavaient officiel-
lement pour objectif demettre au point un
cadre et un mécanisme de coopération régio-
nale.Ilsdéfinirent les trois premiers objectifs
del'ASEAN delamanièresuivante 
"1.Accélérer la croissance économique, le
progrès social et le développement culturel de
la région par des efforts conjoints menés dans
un esprit d'égalité et de partenariat afin de
raffermir les fondations d'une communauté de
nations d'Asie du Sud-Est prospère et paci-
fique
2. Promouvoir la paix et la stabilité dans la
région par le respect de la justice et de la règle
de loi dans les relations entre les pays de la
région et en adhérant aux principes de la
Charte des Nations Unies et
3. Promouvoir une collaboration active et
une assistance mutuelles sur les sujets d'intérêt
commun dans les domaines économique,
social, culturel, technique, scientifique et
administratif ..."
L'ASEANse décritdès l’origine desa
formationcommeunevisionnaire ayant su
entrevoir au-delà del'époquetroublée desa
naissanceunfutur organisme capable

d’englober tous lesÉtatsdelarégion.Ellese
plaîtàprésentàinsister que dès sa création en
dépitdes objectifsgéostratégiques mentionnés
ci-dessus elle avait laisséuneporteouverte
auxautresÉtatsduSud-Estasiatique en préci-
sant"l'Association est ouverte à la participa-
tion de tous lesÉtats de la région Sud-Est
Asiatique souscrivant aux objectifs, principes
et buts précédemment mentionnés."
Ainsi quelquesannées plus tardlesultanat
deBruneiarejoint l’ASEANle janvier
19; quatre autres pays ont rejointcette
Associationaprès la findela guerre froide.Le
Vietnam le2juillet 199le Laoset le
Myanmar (laBirmanie) le23 juillet 1997et le
Cambodgele30avril 1999.Le23 juillet 2006
le Timor orientalaposésa candidature et
pourraitdevenir membre d'icià2012 enatten-
dant ilest membreobservateurdel’Asso-
ciation.L’ASEANse définitcommeune
Associationde coopérationéconomique et
politique entreles paysdel’Asie duSud-Est
visantà établir paixstabilité et prospérité
dans larégionetà créer un marché commun
entreses membres sur lemodèle d’Union
européenne d’ici 2020.
L’ASEANreprésente en 2010 un territoire
comptant unepopulation totale d’environ 601
millionsd’habitants (soitenviron%dela
population mondiale) sur unesuperficie
d’environmillionsdekm² (3%delasuper-
ficietotale delaterre) pour unPIBnominalde
100 milliardsde dollarsUS et unPIBpar
habitantde2 99 dollars.Levolumetotalde
seséchangesdans lemonde a augmenté de
329%en 2010 et lavaleurducommerce est
passée de10 milliardsde dollarsen 2009à
2 00 milliardsde dollarsen 2010.Elle figure
déjà commela9epuissance économique du
monde et la3eenAsie en termesde PIB.
L’ASEANnepossèdepasdemonnaieunique
chaquepays membrepossèdesapropreunité
demonnaie.Le9esommetdes paysde
l’ASEAN àBalien octobre2003a adoptéla
«DéclarationduTraitéASEA défN II »inis-
sant les orientations stratégiques pour le déve-
loppementdel’ASEANvers la construction
d’une communauté dynamiquepuissante et
cohérente avecles trois piliers principaux
suivants constituant laCharte del’ASEAN la
coopération sécuritaire(AEA ecurity
Community)la coopérationéconomique
(AEAEconomicCommunity)et la coopé-

rationculturelle et sociale(AEA ocio
CulturalCommunity).Cesommeta égale-
mentdéfini les règlesd’uneprésidencetour-
nantequicomprendlesommetdeschefsd'État
etde gouvernementASEANlesconférences
ministériellesdesÉtats membresuncomité
permanent qui seréunit tous les moisetdes
commissions spécialiséeschargéesdes ques-
tions maritimes detransport d'aviation du
commerce etdel'industrie des télécommuni-
cations etc.
Laplushaute autorité décisionnelle de
l’ASEAN est laréunionau sommetdeschefs
d’Étatetde gouvernementdes pays membres
quialieuchaque année.Elle est suivie d’autre
partdelaréuniondes ministresdesAffaires
étrangères (AEA inistryeeting) qui se
réunit une fois paran.D’autres réunions minis-
térielles ontégalement lieu régulièrement par
secteur économie agriculture eauxetforêts
commerce énergie environnement finance
santépubliqueinformationinvestissement
travail développement ruraletéradicationde
lapauvretéscienceset technologiestélécom-
municationstransportstourisme développe-
ment social.Descomitésad-hoc avec des
groupesdetravailetexperts sontcréés pour
assister les travaux préparatoiresdes ministres.
D’autrepartpour promouvoiretconduire
lesaffairesextérieuresdel’ASEANl’Asso-
ciationamisen place descomitéscomposésde
chefsdemissiondiplomatique basésdans les
principalescapitalesdu monde comme àBei-
jingBerlinBruxellesCanberraGenève
Islamabad Londres Moscou NewDehli
New-York Ottawaparis Riyad Seoul To-
kyo WashingtonetWellington.
UnSecrétariatgénérala étémisen placeil
apour mandatde coordonneretdemettre en
œuvreles projetsetactivitésdel’Association
.
Lesecrétariatgénéral n'aqu'une fonction
administrativelesdécisions sont prisesen
réunion par les représentantsdes pays
membres.Il se compose dequatre départe-
mentsla Sécuritépolitique; l’Économie; la
Société et laCulture; lesAffairesgénéraleset
communautaires.Le Secrétaire généralde
l’ASEAN aun mandatde cinqans Ilest
nommé au mérite et jouitdu statut ministériel.
Letitulaire du poste actuelleDr.urinit
suwan ancien ministre desAffairesétrangères
thaïlandaisnommé en 200 estenfonction
jusqu’en 2012.Il veille àmettre en œuvreles

ASEAN 3 - 31

décisions prisesàl’issue delaréunionau
sommetdeschefsd’Étatetde gouvernementet
à assurer le bonfonctionnementdel’Asso-
ciation.
AEA+ 3
C’est uneinstance derencontre etde coo-
pérationentreles paysdel'ASEAN et laChine
le Japonet laCorée duSud.Elleprendses
originesdans lapréparationdu premierAsia
Europeeeting(ASEM)lorsdu sommetde
Singapouren 1997 afind'établirdes positions
communesetdurablesen vue d’établir les
règlesde fonctionnementdel'ASEM.L’idée
d’uneASEAN élargieprend forme après la
crise financière de1997par laprésence de ces
trois payscomme «partenairesde dialogue »
del’ASEAN.Eneffet après latourmente
financièrerégionaleles ministresdesfinances
del’ASEANont pleinement prisconscience de
l'importance du renforcementdeleurcoopéra-
tionavec d'importants partenairesdel'Asie de
l'Est.Cepartenariat traduit unemeilleure
représentationdes réalitéséconomiquesdela
région c’estcequ’onappellel’ASEAN 3
quidésormais seréunit régulièrementen marge
des sommetsdel’ASEAN.En mai 2000à
Chiang Mailes paysdel’ASEAN 3 sesont
accordés pour luttercontreunenouvelle crise
financière et ontdécidé de créer unfonds à
caractère essentiellementbilatéralpour proté-
ger leursdevisesàl’abrides spéculationsdu
genre dela crise financière asiatique de1997-
199.
En 2001laChine alancéuneinitiative
majeure destinée à établir unezone delibre
échange entre elle et l'ASEAN.Des initiatives
similaires ontétélancéesàleur tour par le
Japonet laCorée.Cette entité a également
d'autres projetscommele développement la
régiondubassinduMékongla formationdans
les technologiesenvironnementaleslapromo-
tiondu tourisme.Ellepermetaux paysde
l'ASEAN deserenforcer mutuellement lors
des négociations internationales notammentà
l'OMCpourcontrebalancer l'influence de
l'Unioneuropéenne etdel'ALENA(Accord de
libre-échangenord-américain).
Lorsdu sommetdel’ASEAN 3de Vien-
tiane auLaos en 200l’ASEAN a entamé
des négociationsaveclaChinele Japonet la
Corée duSudpour mettre en œuvreunezone
delibre-échange commune àl’horizon 2010-

32 -ASEAN 6

201 dénommé «Communauté del’Asie
orientale ».Apartirde2007les sommets
annuelsdel’ASEAN 3 sesont transformés
une annéesurdeux en sommetde «l’Asie
orientale ».Lepremier celuide2007s’est
tenu précisémentenChine.En 2009le2e
sommeta eu lieuenThaïlande; les ministres
desFinancesdel'Associationplusceuxdela
Chine duJaponetdelaCorée duSudsesont
misd'accordsur lescomposantesd’unfonds
régionalderéservesde120 milliardsde dollars
américainspour la finde2009.Ce fonds
appelé«nitiative multilatérale deChiang
ai(CMIM)»vise àtrouverdes solutions
auxdifficultésen matière deliquidité à court
terme auxquellesestconfrontéelarégion.La
CMIM a étélancée grâce àun partage des
contributionsentrel'ASEAN et les trois pays
(20%contre 0%).LaChine et le Japoncon-
tribuantchacun pour 3milliardsde dollarsà
ce fonds alors quelaCorée duSudyapporte
192 milliards.L’ASAN 3est laplusgrande
zone delibre-échange enAsie avec2 milliards
depersonnes.Leséchanges internesau seinde
l’ASEAN 3 sontévaluésdéjà à110 milliards
de dollarsen 2010.
AEA+ 6
L’ASEAN 6est une extensionde
l’AEA+ 3avectroisautres«partenairesde
dialogue »qui sont l’Indel’Australie et la
Nouvelle Zélande.Lorsdu 1eSommetde
l’ASEAN à Hua HinenThaïlande en 2009
l’ASEAN 6a abordéplusieurs points impor-
tants dont les modalitésdelsni'titutiond'un
libre-échange entreles pays membresde
l’ASEAN et ses partenaires régionaux.
AEACanadaEconomicCooperation
Agreement(ACECA)
L’Accord de coopérationéconomique
ACECAa étésignéinitialement par les pays
fondateursà New-Yorken septembre191il
s’estensuite étenduauxautres nouveaux
entrants.Sonbutestdepromouvoir le déve-
loppementdela coopération industrielle et
commerciale entrel’ASEAN et leCanada.
L’accord comprendnotamment
l’accroissementdes investissementsau titre du
développement industriellarecherche et
développementletransfertdetechnologieles
échangescommerciauxlesaccordset les
arrangementsbilatérauxentreleCanada et les

gouvernementsdel’ASEAN ainsi qu’entreles
entreprisescanadienneset lesentreprises non
gouvernementalesdu secteur industriel.Le
Canada et les membresdel’ASEAN collabore-
rontàlamise en œuvre deprojetsetdepro-
grammes régionauxde développement propo-
sés par lesÉtats membresdel’ASEAN dans le
butde contribueraudéveloppement régionalet
acceptés par leCanada dans le cadre des priori-
tésétabliesd’uncommunaccord.
AEACentre ofEnergy(ACE)
L’ACEa été créé en 199 par les membres
del’ASEAN dont lesiège està Jakarta(Indo-
nésie) dans l’enceinte duMinistère del’éner-
gie etderessources minérales.Le conseilde ce
centre estcomposé deshauts responsablesde
l’énergie des pays membresetd’un représen-
tantdu secrétariatgénéraldel’ASEAN.
Depuis sa créationl’ACEa élaboréleplan
d’actionde coopérationd’énergie d’ASEAN
199-200quia étérigoureusementexécuté
par les organisations spécialiséesdans lesec-
teurénergétique.L’ACEjoueun rôle clé en
facilitantetcoordonnant les travauxdes orga-
nisations spécialiséescommelesForumsdes
responsablesdel’autorité énergétique des pays
del’ASEAN; leConseildel’ASEANpour le
pétrole; leForumASEANsur le char-
bon (AFOC) ; lesRéseauxd’efficacité énergé-
tique et lesecteurd’énergienouvelle et renou-
velable.
Lamissiondel’ACEestd’accélérer les
stratégiesd’intégrationénergétique del’ASEAN
enfournissant les informationslatechnologie
adéquate et l’expertisepour qu’àlongterme
lapolitique dudéveloppementénergétiquesoit
enharmonie avecla croissance économique et
le développementdurable delarégion.Les
objectifsfixés par l’ACEsont entre autresde
réussir leséchangesénergétiqueintra-région
dynamiser l’activité énergétique et larendre
cohérence aveclapolitiqueindustrielle des
pays membres bâtirdes réseaux interconnec-
tés harmoniser les tarifsd’énergiepromouvoir
le développementdurable et lutter pour une
efficacité énergétique.NguyenManh Hung de
nationalitévietnamienne a éténommé direc-
teurgénéraldel’ACEdepuis janvier 200.
AEAChinaBusinessCouncil(ACBC)
L’Assemblée d’entreprisesd’ACBCa été
créée en novembre2001.Elleréunit lesdiri-

ASEANChinaFree TradeArea(ACFTA) - 33

geantsdeChinaCouncil for the Promotion of
International Trade(CCPIT)organisation
d’État pour promouvoir le commerceinterna-
tionallesChambresde commerce etd’indus-
trie des paysdel’ASEAN(ACC)et lesentre-
preneursdesdifférents paysdelarégion.
Lesdernières réunions onteu lieud’abord
en novembre2001à Jakarta enIndonésiela
deuxième endécembre2003dans laprovince
de YunnanenChinelatroisième en juin 200
à Rangoon enBirmanie et laquatrième en
200 à Nanningprovince deGuangxien
Chine.
L’objectif del’ACBCestdepromouvoir le
commerceles investissementset la coopéra-
tiondans tous lesdomainesentreles paysde
l’ASEAN et laChine;d’encourager une coo-
pération stable etdurable fondéesur unerela-
tionàlongterme en vue de bâtir unezone de
libre échange(ACFA) baséesur les prin-
cipesd’égalité de bénéfices mutuels et sur un
développementcommun.L’ACEprônele
renforcementdes liensentrelesgouvernements
et lesentrepriseslapromotion pour une coopé-
rationcommerciale et industrielle ainsi qu’une
croissance économique entrelesdeux régions.
AEAChinaFreeradeArea(ACFTA)
LaChine et lesdixÉtatsdel'ASEANont
commencéleurdialogue de coopérationen
1991 et ont signél'Accord-cadresur la coopé-
rationéconomique globale en 2002prévoyant
de créer unezone delibre-échange àpartirdu
1er janvier 2009.Cetaccord en négociation
depuis 2003 apermisd’accroîtreleséchanges
commerciauxet les investissementsentrela
Chine et l'ASEAN etderenforcer les relations
économiquesentrelesdeux parties.
e
Dans le cadre du 1 SommetASEAN-
Chine en octobre2009à Hua Hinunestation
balnéaire enThaïlandelaChine et lesdix pays
del’AssociationdesNationsdel’Asie duSud-
Est ont signéunaccord delibre-échangequi
entre en vigueurentre2010et 201.Cesom-
metfait suite àlamise en place desfonds
Chine-ASEANpour la coopérationd'investis-
sementsetcommerciale auxquels laChine a
promisde fournir 10 milliardsde dollars pour
appuyer les investissementset 1milliardsde
dollars pour soutenir lescréditscommerciaux.
Lamise en opérationdufonds promouvrale
développementd'infrastructureset profitera à
l'élargissementdeséchangescommerciaux des

investissementsetdescontacts personnels en
particulieraprès lamise en œuvre delazone de
libre-échange entre cesdeux parties.Il s'inscrit
dans lavolonté delaChine etdel'ASEAN de
créer unezone delibre-échange dans larégion.
C’est tout simplement laplus vastezone de
libre échange du monde.Les premièresbaisses
detarifsdouaniers ontété appliquéesdès
janvier 2010 surdescentainesdeproduits
agricoles en mêmetemps qu’ontdébutéles
négociationsconcrètesencequiconcerneles
bienset services.L’entrée en vigueur officielle
du marché communa été fixée à2010 pour la
Chine et les six paysfondateursdel’ASEAN.
LesautresleCambodgele LaoslaBirmanie
et le Vietnammoinsdéveloppésontdemandé
à attendre cinqansdeplus.
Peuplée aujourd’huide19 milliard deper-
sonneslanouvellezonereprésenteunPIBde
6 000 milliardsde dollars etcouvreunerégion
immense de13 millionsdekm².Quantaux
échangescommerciauxbilatérauxentreles
deux régionsils semontaientà106 milliards
de dollarsen 20017 en 2009et 292en
2010 ; l’ASEAN est lequatrièmeplus impor-
tant partenaire commercialdelaChine.Après
l'établissementdelazone delibre échange
Chine-ASEAN effective depuis 2010plusde
90%deséchangescommerciauxen marchan-
disesentrelaChine et les six plusanciens
membresdel'ASEAN couvrant plusde7.000
articlessontexonérésde droitsde douaneles
deuxcôtés s’octroieront mutuellementdavan-
tage d'opportunitésd'accèsau marché en ma-
tière de commerce deservices enharmonie
avecles réglementationsdel'OMCet les
investissementsde chaquepays seront mieux
protégésconformémentau nouvelaccord
d'investissements.Lazone delibre échange
instituéepermet lerenforcementdelamonnaie
chinoiseleyuan commemonnaie depaiement
etderéférencepour larégion.
EncequiconcernelaChinesesexporta-
tions vontaugmenteret inonder l’Asie duSud-
Estdeses produitsbon marché cetaccordlui
est trèsfavorable; tel neserapasforcément le
casdes payscommele Vietnamet l’Indonésie
producteursdemarchandisesà faiblevaleur
ajoutéequi pourraient seretrouverdésavanta-
gésface àlapuissance économique etcom-
merciale chinoise.Grâce au libre-échange entre
l’ASEAN et laChine en 2010lesexportations
des paysdel’ASEANvers laChineont réalisé

3-ASEANCooperation inFoodAgriculture andForestry

unbond deplusde3% (machines céra-
miquestextiles armement appareillages
électroménagersélectronique) et laChine a
importé plusde11%deproduitset marchan-
dises venantdes paysdel’ASEAN(tapioca
caoutchouc huile depalmeproduits plastiques
etchimiques).LaChine est leplus important
partenaire commercialdes paysdel’ASEAN
pour laChinel’ASEAN est son quatrième
partenaire commercial.Laréunionentreles
ministresdesAffairesétrangèresdel’ASEAN
etceluidelaChineles 2 et 2janvier 2011à
Kunming dans le Sud delaChine àl’occasion
dela célébrationdu 20eanniversaire de dia-
logue entrel’ASEAN et laChine apermisde
conclurepar unesérie d’actions pour renforcer
les lienséconomiquesetculturelsentre ces
deux partenaires.
AEACooperation inFoodAgriculture
andForestry
L’agriculture atoujours occupéuneplace
importante dans l’économie des paysde
l’ASEAN.D’où la coopérationdès 196 dans
le domaine del’agriculture entreles pays
membresfondateurs.Cette coopérationfut
étendueplus tard auxdomainesdesforêts
grâce aux initiativesdes ministresde
l’agriculture etdesforêtsregroupésen une
seule fonction.En 1979les réunionsannuelles
etformellesentreles ministres ontétéinsti-
tuées pour renforcer la coopérationau seinde
l’Association.
Lesdomaines spécifiquesde coopération
dans le domaine del’agriculturesont lasécuri-
té alimentairela chaînelogistiqueles récoltes
les volaillesles pêchesla formationdes
agriculteurslescoopérativesagricolesles
échangesdes produitsagricolesetforestiers
lesdémarchescommunes régionaleset interna-
tionales pour toutes les questionsagricoleset
forestières.L’AEA ision 2020 adoptée
par leschefsd’Étatsetde gouvernementsen
décembre1997à Kuala Lumpur envisageait
derenforcer lasécurité alimentaire ainsi quela
compétitivitéinternationale des produitsali-
mentaires agricolespiscicolesetforestiersdes
pays membres.Elle a d’unepartcomme ambi-
tionde faire del’ASEANungrandproducteur
dans lesdomainesalimentaires agricoleset
forestiers etd’autrepart demontrer queson
modèle de gestionde forêtsest uneréussite
pour le développementdurable.

AEACooperationlan(ACP)
L’ACP est un plande coopération initiépar
lesÉtats-Unisenaoût 2002en vue desoutenir
les intérêts mutuelsentrelesÉtats-Uniset
l’ASEANpour unemeilleurepromotiondes
activitéscommercialesd’unepart etd’autre
part pour luttercontrele crimetransnational.
Les objectifsdel’ACPsontrenforcer le
secrétariat permanentdel’ASEAN;bâtir une
coopération régionalepour maîtriser lesdéfis
tels queleterrorismeletrafic d’êtreshu-
mains ; les maladies infectieuses ;etenfin
promouvoir l’intégrationet le développement
régional.
Plusde20 projetsfinancésà cejour par les
États-Unis ontété entrepris ou sonten trainde
se concrétiseràtravers les organismesd’État
les organisations nongouvernementalesles
institutionsderechercheset universitaires
ainsi quelesentitésdu secteur privé.Oncitera
des projetscommel’harmonisationdes normes
dans lesecteurautomobilelesdroitsdela
propriétéintellectuellela créationdes petites
entreprises pour lesfemmesl’efficacité éner-
gétiquel’environnementet le développement
durablele contrôle et la formation sur le Sida
l’agriculture et la biotechnologieles sémi-
naires sur lescontrefaçonset les piratageset la
lutte contreleterrorismele commerce et les
tarifsdouaniers etc.
AEA CACE ECE
L’ASEAN est louée depuis plusieursdé-
cenniespour sondynamisme économique et
son tauxde croissance élevé depuis 1970 par
rapportauxautres régionsdu monde.C’est
dans lesannées 1970et0 qu’onévoquait le
« miracle économique» del’Asie et plus
précisémentdel’Asie duSud-Est au moment
où lemonde endéveloppementétaiten proie à
desdifficultéséconomiquesetfinancières et
quele dynamisme delarégionallaitdevenir un
modèlequelesgrandes institutions internatio-
nalesetdenombreux pays souhaitaient voir
adopter.L’ASEAN a connuaucoursdu milieu
desannées soixante-dixetàpartirdesannées
quatrevingtquinze années prodigieusesla
richessetotale delazone est passée de177
milliardsde dollarsen 190à320 milliardsde
dollarsen 1990et0 milliardsde dollarsen
199.Pendant lapériode190-9lazone a
connu un tauxde croissance exceptionnel en
moyenne de 3% paran.Larégionconnaît

cependant une crisemajeure en 1997-199qui
setraduitdepuispar un très net ralentissement
dela croissance en moyenne de2% paran
entre1996et 2003.Maisdepuis 200la
croissancerepart sur unemoyenne de6% par
an.La croissancemoyenne delazone en 2010
étaitde7%.Le PIBnominal pour 2010dela
zone étaitde100 milliardsde dollars.
L’ASEANse classe ainsicommela9eécono-
mie du monde.
L’une desconséquences marquantesdela
tourmente financière etéconomique de2009
est la constatation que depuis 2010il yaun
déplacementducentre de gravité dela crois-
sancemondialevers l’Asie créépar laChine
etdont les paysdel’ASEANtirentdesbéné-
fices.Lesgouvernementsde Malaisie Singa-
pouretdel’Indonésieont procédé à des
baissesdetauxd’intérêt importantes de gigan-
tesques plansderelanceontété annoncés.
Avecleplus souventlelancementdetravaux
d’infrastructures.Larelance desgrandschan-
tiersalimitéla flambée duchômage et les
machinesà exporter ont redémarrépartoutdans
l’ASEAN.Le Vietnamla Thaïlande
l’Indonésiela Malaisie et lesPhilippinesont
lancé devastes programmesdestinésàrenfor-
cer la consommationet la demandeintérieure.
L’accenta étémisd’autrepart sur la compéti-
tivité des produitsàl’exportationet sur le
dynamisme des petiteset moyennesentre-
prises.
En 2010l'ASEANregroupe environ 601
millionsdepersonnesetelles'estfixél'objectif
de créer une «Communauté économique de
l'ASEAN » caractériséepar lalibre circulation
desbiens des services des investissementset
descapitaux entreses membresd'ici 201
cinqansavant la dateinitialement prévue.Elle
représente environ 9%delapopulation mon-
dialeson poidsdans l’économiemondiale
reste encoremodeste environ 2%duPIB
mondial.Larégionestdominéepar l’économie
del’Étatde Singapourquià elleseule contri-
buepour 13%duPIBrégional.Larépartition
duPIBdesdix paysest très inégalemais reste
dynamique.Bruneiaffichait unPIBen 2010de
0% ; leCambodge % ; l’Indonésie6% ; le
Laos 7 l7% ;a Malaisie6 l7% ;a Myanmar
3% ; lesPhilippines% ;Singapour 17% ;
la Thaïlande7%et le Vietnam 6%.
Cependant avecunPIBcumulé deplusde
100 milliardsde dollarset un volume

ASEANET LEKRACHDE1997 - 3

d'échangesextérieursde200 milliardsde
dollarsl’ASEAN al’ambitiondes'affirmer
entrelesgéants indienetchinois elle est la9e
économie du monde et la3eenAsie.
AEAE EACDE1997
L’Asie duSud-Esta connu sapremière
grande crise économique et monétaire en 1997
aprèsdeuxdécenniesde croissance exponen-
tielle hausse du niveaudevie consensus
social.Cet« âge d’or» del’ASEAN est révo-
lu.Aprèsdesannéesd’euphoriespéculative en
grandepartiestimuléepar l’affluxde capitaux
étrangersla bulle financière a finalement
éclatéprovoquant une déflation quiallait
miner lesfondementsdéjà fragiles sur lesquels
reposait lastabilitépolitique et sociale dela
région.
Lekrach débutepar une crisemonétaire
avecla dévaluationdubaht thaïlandaisen
juillet 1997 et serépand enIndonésie en
Malaisie auxPhilippinesetdans unemoindre
mesure dans lesautres paysdel'ASEAN.En
effetle2 juillet 1997lesautorités thaïlan-
daisesdécidaientdelaisserflotter leur mon-
naielebaht.Celui-ci n'allait pas tarderà
plongeretà entraînerdans sa chuteles mon-
naiesdelaquasi-totalité desdragonsetdes
tigresasiatiques.Entrele début juilletet lami-
octobre1997 la dépréciationdes tauxde
change delazone atteignait 30%à 0% celle
descoursdesactions perdaitentre20%et
30% ; l’Indonésiela Malaisiela Thaïlande
Singapouret ont subi les plusgrandes pertes.
L’onde de chocs’est propagéerapidement sur
toutes les placesfinancièresdu monde.
L'intégrationdeséconomiesd'Asie duSud-
Est des mesuresd’austérité des«politiques
destabilisation»unerestructurationdu sec-
teurbancaireimposées par leFonds monétaire
international (FMI)etdes problèmes structu-
rels transforment la crisemonétaire engrave
crise financièrequiatteint toutel'Asie.Les
difficultés quien résultent provoquent une
récessionbrutale; les populationsdoivent
payer leprixfortde cettepolitique.En premier
lieu elles voient leursemplois menacésleur
épargnerognée et leur mode deviemisen
cause.La cohésion sociale desanciens« dra-
gonset tigres»qui résultaiten partie dela
confiance dans le développementéconomique
enestfortementébranlée.En unanetdemi
(janvier 1997àjuillet 199)les indicesbour-

36 -ASEANEconomicCommunity (AEC)

siersdel’Asie duSud-Est ontchuté de %en
moyenne et la capitalisationboursière des
paysdelarégiona diminué de 0 milliardsde
dollarssoit plus quelavaleurcumulée detous
leursPNB.L'admiration sans limite du modèle
asiatiquesemue alors très vite encondamna-
tion sansappel baisseimportante duPIBdes
principaux paysdel’ASEAN déclindu taux
de croissance desexportationsdelarégionà
partirdu 3etrimestre de1997etceci jusqu’en
1999.
LeFMI chargé d’enrayer la crisequi
ébranletouràtour leséconomiesduSud-Est
asiatiqueimposesansétatd’âme encontrepar-
tie des prêtsd’une ampleur record-dont les
risques sontassumés par lesÉtats-membres
-
l’ouverture des marchés intérieursaux produits
étrangersetducapital productif àla finance
internationale.Latourmente financièremontre
l'incapacité del'ASEAN àrégler la crisemais
convaincles paysdel’Associationd'améliorer
la coopérationfinancière et monétairepour
éviter unenouvelle crise.
AEAEconomicCommunity(AEC)
L’AECapour l’objectif d’encourageretde
contribuerauxdémarches permettantdemesu-
rer l’intégrationéconomiquetellequ’elle a été
définie dansl’AEA ision 2020et par la
Charte d’ASEAN.Elle contribue àla création
d’unerégioncompétitivestable et prospèreoù
la circulationde biensetde capitaux deser-
vicesetd’investissements seront libres.L’AEC
doitassurer qu’àl’horizon 201le dévelop-
pementéconomiquesera équitable et quela
pauvreté ainsi quelesdisparités socio-
économiques seront réduites pour lesdix pays
membres.Elle apourambitiond’ici 201 de
créer un vastemarché communet une base de
production.
Lesavancéesdes travauxdel’AECont
permisd’instaurer entre autreslazone de
libre échange et les zonesd’investissements
ainsi que d’accélérer l’intégration régionale des
différents secteursd’économieycompris le
secteurdes servicesetdu tourisme.Elles ont
facilitéparailleurs lemouvementdeshommes
d’affaireslalibre circulationdes ouvriers
qualifiésetdeshommesdetalentsdans les
paysdel’Association.Grâce àl’AECles
mécanismes institutionnels sesont renforcés
permettantderégler les litigeséconomiqueset
commerciauxentrepays membres.Depuis le

1erjanvier 2010la Thaïlandela Malaisie
l’IndonésielesPhilippines Singapouret
Bruneiont portélesdroitsd’importationde
leurs produits manufacturésetagricolesàzéro.
Apartirde201lesautres paysle Vietnam
leCambodgele Laoset laBirmanie devront
également suivrelemouvement sur laplupart
deleurs produits.Parailleurslesdix pays
membresdevront supprimer lesbarrières non
douanièreset permettre ainsiaux nationauxde
l’ASEAN deposséder jusqu’à70%descapi-
tauxdans lesecteurdes services (technologie
d’informationetde communication aviation
tourismesanté)dans les paysdont ils nesont
as ressortissants.
Lesautresactionsd’intégration régionale
initiées par l’AECsontle développementet la
libérationdu marché financierlalibéralisation
des servicesfinancierset la cooération sur la
stabilité des tauxde change.L’AECse donne
é alementcommeob ectif deromouvoiretde
faciliter les interconnexionsdes réseauxde
télécommunicationsainsi queles réseaux intra-
ASEANtantélectriques queles projetsde
ieline.Demêmele déveloementdes
infrastructuresainsi quele développementde
ressourceshumainesconstituent lesaxes prio-
ritairesdel’AEC.L'undes lus randsdéfisde
l’AECourétabliret réussir la communauté
économique del'ASEAN àl'horizon 201sera
deréduirelesécartsde déveloemententre
ses membres.
AEAEconomic inisters(AEM)
Processusderencontrescréé en 197par
lescinq paysfondateursdel’ASEAN.La
premièreréuniondes ministresdel’Economie
a eu lieuen novembre197 à Jakartasous le
patronage du présidentuharto.La deuxième
réuniona eu lieuen mars 1976à Kuala Lum-
pursous laprésidence duPremier ministre de
la MalaisieDatukusseinnn.Les ministres
sesont misd’accordpourcréer une base de
coopérationdans le domaineindustrieletde
l’étendre auxautres paysdelazone comme
l’Australie et la Nouvelle-Zélande.Par lasuite
les ministresdel’économie des pays membres
seréunissent une fois paranaucoursd’une
réunion officielle appeléeASEANEconomic
MinistersMeeting(AE) ;ceci endehors
des sessionsdetravaux oude commissions
spécifiques.Les objectifsde départdel’AEM
sont coopérationdans lerespect mutuelentre

ASEANEconomic MinistersMeeting(AEMM) - 37

les pays membresen tenantcompte dudegré
del’avancementéconomique de chaqueÉtat
pourdes questionséconomiques amélioration
delaproductionagricole afin quelarégion ne
soit pasdépendante en termesalimentairesdes
autres régions ;contributionàtermesà fournir
delanourriture au monde;accélérationdela
coopérationetdeséchangesavecles pays
membres ; recherche del’indépendance éner-
gétiquepour larégion.
C’estaufildesannéesetavec
l’élargissementdel’ASEANqueles objectifs
del’AEMsesont transforméset sontdevenus
plus solidaireset interdépendantsentre des
pays membres.On intègreprogressivement
alorsdes sujets tels queles questions moné-
tairesles tarifsdouaniersla créationd’une
zone delibre-échangelepartage deressources
l’intégration régionalelalibre circulationdes
hommesetdesfemmeslasolidarité et la
maitrise dudéveloppementéconomique et
environnementalles investissements intra-
ASEAN etc.
AEAEconomic inisterseeting
(AEMM)
Laréuniondes ministresdel’Économie
des pays membresdel’ASEAN a étéinstituée
en 197;cetteinstance a étémisesur piedlors
du sommetde Kuala Lumpuret seréunit
annuellement.C’estaucoursduesommet que
letraité del’AFA(ASEANFree TradeArea)
avu lejour.Par lasuiteuneoudeuxfois par
andemanière formelleou informelleles
ministres serencontrentdans lesdifférents
pays membresdel’Associationdans le butde
dirigeretde faireprogresser la coopération
économiqueintra-ASEAN etcelle delarégion
avecleurs partenairesde dialogue.
La 1eréuniondel’AEMM enaoût 2009 à
Bangkok enThaïlande a confirmélapoursuite
deséchangescommerciauxet lalibéralisation
ducommerce deservicesainsi quelapromo-
tiondufluxd'investissementdirectétrangerau
seindel’Association.Dans le contexte d'incer-
titudescaractérisées par la crisemondialela
réuniondel’AEMM aintensifiélarésolution
del'ASEAN en vue d’'assurer lesuccèsdes
effortsdela «Constructiondela communauté
économiqu fae »isantainsi référence àla
Communauté économique del'ASEANprévue
d'ici 201.Les ministres ontégalementconsta-
téles progrès réalisésau niveaudel'application

desdifférentsaccordsdelibre-échange
(AFTA) et ontentérinélesaccordsdelibre-
échange entrel’ASEAN et laChine etceuxde
l'ASEAN aveclaCorée duSud.Acetteocca-
sionles ministresdesÉconomies ontexaminé
lasituationéconomique et ontconstatéles
réalisationsdel'ASEAN au niveaudu renfor-
cementdela communauté.Leséchanges
commerciauxavecles paysétrangers ont
progressé demanièresignificative grâce àla
Chine;cependantleséchangesentreles pays
del’ASEANsontencoreplusdynamiques.Le
volumetotaldeséchangesdel'ASEAN en
200 a augmenté de62 %passantde1.610
milliardsde dollarsaméricainsen 2007à
1.710milliardsde dollars.Lesexportations
totalesdel'ASEANontaugmenté de23 %
pendant lamêmepériode alors quele com-
merceintra-ASEAN a augmenté de1%
passantde 019 milliardsde dollarsen 2007à
1 milliardsde dollarsen 200.En 2009le
volume de ceséchangesa augmenté de % par
rapportà200 augmentationen légère baisse
en raisondel’impactdela crise financière
mondiale.Lesexportations totalesde
l’ASEANn’ontaugmentéque de1% ; tandis
quele commerceintra-ASEANquantàlui
restevigoureuxeta augmenté de1%.Les
échanges intra-ASEAN en 2010 ontaugmenté
de312% par rapportà2009et ontatteint
197 milliardsde dollars conséquence du
démantèlementdesbarrièresdouanières.Les
exportationsdel’ASEANvers laChineont
augmenté de391%en 2010 passantde 16
milliardsde dollarsen 2009à113 dollarsen
2010.LaChine devient unacteur majeuret
partenaire del’ASEAN.Le commerce bilatéral
Chine-ASEAN a étémultipliépar 37 (en 20
ans)en passantde79 milliardsde dollarsen
1991à2297 milliardsen 2010.
La 2eréuniondes ministresdel’Écono-
mie duCommerce etdesIndustriesdans le
cadre del’AEMM a eu lieuenaoût 2010à
Danang aveclaparticipationduSecrétaire
généraldel’ASEANurinitsuwan.Le
Premier ministrevietnamienguyenan
Dunga assisté àla cérémonie d'ouverture et
prononcéundiscours.Le Vietnam occupela
présidencetournante del'ASEAN en 2010.Les
ministres ontconfirmélesengagementsfortset
cohérentsdeleur paysàl’intégrationécono-
miquerégionale etàpromouvoir l’application
effective du plandirecteurdel’AEAEco

3-ASEAN-EuropeanMinistersMeeting

nomicCommunity(AEC)en vue deparvenir
àun marchéunique en 201.L’AECest repo-
séesur trois pilierslaCommunautépolitique
etdesécuritélaCommunauté économique et
la communautésocio-culturelle.LesÉtats
membres s’engagentàpoursuivre des poli-
tiquesde développementéquilibré etdurable
réaliser unéquilibre entreles objectifsde
développementéconomique et lastabilité
macro-économique et le développement social
etdonnerenfin uneréponse efficace auxdéfis
mondiaux.
AEAEuropeaninisterseeting
En 1972laCommissioneuropéenne est le
premieracteur internationalà établiravec
l’ASEAN des relations informellesdevenues
officiellesen 1977.Mais jusqu'audébutdes
années 2000l'ASEAN a étélongtemps le
parent pauvre delapolitique extérieure com-
mune del'Unioneuropéenne(UE).
L'année2007est une annéeimportante
pour l'UEet pour l'ASEAN 30ansderela-
tionsformellesUE-ASEAN 0ansdepuis la
fondationdel'ASEAN et0ansdepuis la
signature des traitésde Rome.Les ministres
desAffairesétrangères ont saisi lorsdela16e
réunion ministérielle en mars 2007à Nurem-
bergl’opportunité deréaffirmer leurengage-
ment mutuelenvers le dialogue et la coopéra-
tionUE-ASEANquiconstituent le fondement
d'un partenariat stratégique entrel'Asie et
l'Europe.ÀNurembergles ministres ont
adoptéune déclaration sur lerenforcementde
leur partenariatet ontchargéleurshautsfonc-
tionnairesd'élaborer rapidement un pland'ac-
tionsconcrètes pour mettre en œuvre ceparte-
nariat renforcé.LaDéclarationde Nuremberg
publiée àla dernièreréunion ministérielle UE-
ASEAN en 2007a engagélesdeux régionsà
intensifier les relationsdans lesdomainesdela
sécurité delapolitique del'économie etdu
social.LeConseildel’UEa également manda-
télaCommissioneuropéennepour lanégocia-
tiond’accordsdelibre-échange avecles pays
del’ASEAN.
L'Europe aprisconscience du potentieldes
paysdel'Asie.C'estdans lesillage dudéve-
loppement rapide deséchangeseurasiatiques
de cesdernièresannées quel'ASEANs'impose
petitàpetitàl'UEquidevientaujourd'hui son
deuxièmemarché d'exportationderrièreles

États-Uniset son troisièmepartenaire commer-
cialaprès lesÉtats-Uniset le Japon.
Le dialogue au niveau leplusélevé entre
lesdeux régions restelaréuniondes ministres
desAffairesétrangères quialieu tous lesdeux
ans.Maisd’autres réunions sectoriellesavec
les ministresconcernées telles queles réunions
des ministresdes télécommunications du
commerce des scienceset technologies de
l’information desfinancesontégalement lieu
selon lescirconstances.
Deuxdéclarations sur l’accessionde
l’Unioneuropéenne etdelaCommunauté
européenne dans le Traité d’amitié etde coopé-
ration (TAC)del’ASEANontétésignéesà
l’issue dela17èmeréuniondes ministresdes
AffairesétrangèresASEAN-UEtenueles 27et
2mai 2009à PhnomPenh auCambodge.La
réuniona discuté égalementdes récentes
avancéesau niveaudel'intégrationdes paysde
l’ASEAN ainsi que desdossiersd'intérêt
communcommela crise économiquemon-
dialelasécurité alimentaire eténergétique et
l'environnement.Pour lapériode2007-2013et
en plusdes 13 milliard d'eurosd'aide audéve-
loppementdestinésaux paysd'Asie duSud-
EstlaCommissioneuropéennesoutient les
effortsd'intégration régionale del'ASEAN
avec70 millionsd'euros supplémentaires eta
récemment obtenu l'accréditationdesonchef
de délégationà Jakarta en tant quereprésentant
del'ASEAN.
La1eréuniondes ministresdesAffaires
étrangèresdel’ASEAN-UEa eu lieuen mai
2010à Madridsous lethème de « Partenaires
en intégration régionale ».Les ministres ont
réaffirméle caractèreunique departenariat
entrel’UEet l’ASEANlesdeux régionsdu
mondequi sont les plusavancées intégration
régionale.L’UEasoulignéson soutiencontinu
pour l’ASEAN et l’élargissementdeleur
coopération ycomprisdansàtravers leForum
régionaldel’ASEAN(AF).Les ministres se
sontfélicitésdel'importancestratégique de
l'AEcommeun véhicule en vue depro-
mouvoir lepartenariat pour le dialogue et la
coopérationentrel'Asie et l'Europe.
AEAFinanceinisterseeting(AFMM)
Instance créée en 1997larencontre des
ministresdesFinancesdes pays membresa
lieu une fois para pn ;ar lasuiteles réunions

ASEAN Health MinistersMeeting(AHMM) - 39

ont lieudeuxfois paran à chaque foisdans les
différents paysdel’ASEAN.
Lorsdela12eréuniondes ministresdes
Financesdel'ASEANtenue àDa Nang en
avril 200les ministres sesont penchés sur les
situationséconomiquesglobale et régionalela
communauté économique del'ASEANla
Charte del'ASEANleplandel'intégration
financière et monétaire delarégionla coopé-
rationfinancière del'ASEANplus laChinele
Japonet laCorée duSud et sur la coopération
inter-blocsdans lesdomaines tels quelemar-
ché ducapitall'assurance et lesdouanes.Les
ministres ontconstatéquel'affaiblissementdes
économies mondialesetaméricainesainsi que
la haussemondiale des prixdu pétrole etde
l'alimentationaffectent les paysdel'ASEAN
poussant leurs tauxd'inflation vers le hautet
ralentissant leurs tauxde croissance écono-
miquesans oublierdementionner quel'undes
plusgrandsdéfisdugroupe en vue d’établir la
communauté économique del'ASEANvers
201 estderéduirelesécartsdudéveloppe-
mententreses membres.
Les ministresdesFinancesdel'ASEAN
ontd’autrepart prévudepasseren revueles
plansde coopérationfinancière et monétairele
cadre del'intégrationet lesautres programmes
de coopération afind'élargir la coopération
aveclaChinele Japonet laCorée duSud et
de continueràimpliquer les initiatives régio-
nales comme celle de «l’nitiative deChiang
ai» décidée en mai 2000.Cecia étéprécisé
par levice-Premier ministrevietnamienlors
dela12eréuniondes ministresdesFinancesau
coursdelaquelle cesderniers ont signéle
Protocole d'engagementsdel'accord-cadre de
l'ASEANrelatif aux services et lamise en
place du prochaincycle denégociation.
On rappellequeles trois objectifsdel'ac-
cord comprennentlerenforcementdela
coopérationdes servicesentreles pays
membresl'élimination substantielle des res-
trictionsdel'échange des servicesentreles
pays membresdel'ASEAN et lalibéralisation
del'échange des servicesau-delà de cequia
été entrepris par les paysdans le cadre de
l'Accord général sur le commerce et les ser-
vices (GATS) dont l’objectif estd'établir une
zone delibre échange des services.

AEAFreeradeArea(AFTA)
Leprojetde coopérationéconomiquere-
monte àla fondationdel'ASEANmais ne
démarresérieusement qu'en 1991 sur l'initia-
tivethaïlandaise de créer lazone delibre-
échange des paysdel'ASEAN.Pierre angulaire
del'ASEANl'AFTAa été créée à Singapour
en janvier 1992.Les objectifs sontclairs
adapter l’ASEAN àl’évolutiondel’économie
mondiale faciliter leséchanges intra-ASEAN
etattirer les investissementsextérieurs.
L'AFTAdoit servirà accroîtreles investis-
sementsdans larégionetàpoursuivrelalibé-
ralisationdeséconomiesdes pays membres.
Les négociationset la crise financière de1997
font quel'accordn'est signéqu'en 2002.Selon
laCharteratifiée endécembre200l’ASEAN
s’estdonnéjusqu’en 201pour instituer un
marchéunique caractérisépar lalibre circula-
tiondesbiens des services des investisse-
mentsetdescapitauxentrelesdix pays
membresL’objectif de créationd’unezone de
libre échange estde diminuer radicalement les
barrièresdouanièresentreles pays membres.
Les tarifs intra-ASEANsontabolisdans onze
secteursclés àl’exceptiondel’automobile
depuis janvier 2010 soitcinqans plus tôt que
prévu.Quatrenouveaux venusàl'ASEANsoit
leCambodgele Laosle Vietnamet le Myan-
mar dont leséconomies sont moinsdévelop-
péesseproposentderejoindrelazone de
libre-échange d’ici 201.LesÉtats membres
del'ASEANonteneffet réalisé des progrès
significatifsdans laréductiondesbarrières
commercialesetaux investissements parmi ses
membres.En 20109911%des tarifsdoua-
niersdel'ASEAN avecles 6 paysfondateurs
(Brunei Indonésie Malaisie Philippines
SingapouretThaïlande) ontdéjà étéréduitsà
zérotandis que96%des tarifsdouaniersde
l'ASEAN aveclesnouveaux pays (Cam-
bodge Laos MyanmaretVietnam) semain-
tiennentendeçà de %.
AEA ealthinisterseeting(AHMM)
Initiée en 190larencontre des ministres
dela Santé des pays membresdel’ASEAN a
lieu une fois tous lesdeuxans.Les ministres
coordonnent lesactionsetéchangent les infor-
mationsen vue de coopérerdans lesdomaines
delasanté des populationsdelarégion.Ils
reconnaissent leschangements socio-économi-
queset quelatransitiondémographiquel'ur-

0 -ASEAN Heads of StatisticalOfficesMeeting(AHSOM)

banisationl’industrialisationet lamondialisa-
tion onteu un impact négatifsur lasanté et sur
leseffortsdes populations.L’AHMMvise
depuis la6eréuniondes ministresen mars
2002 à Vientiane auLaos àpromouvoirdes
modesdeviesainseta convenu qu'il serait
importantderéduireles risques pour lasanté
notammentderéduirela consommationde
tabac de contrôler la consommationexcessive
d'alcooletde drogues deréduirel'incidence
des maladies transmissibleset non transmis-
siblesetdepromouvoir l'activitéphysique.
Pour mettre en œuvrelepland'action ré-
gionaldelasantéles ministres ontconvenu
quelepland'action régional serait misen
œuvrepar le biaisd'un programme continude
coopérationentreles pays membresetavec
l'aide des partenairesde dialogue del’ASEAN
d’unepart etd’autrepartavecles organisa-
tions nationaleset internationales ainsi
qu’avec d'autres partenaires privésinstitution-
nels ouONG.Lalutte contrele Sidalamalnu-
tritionlasécurité alimentaire et les maladies
pandémiques sont lesactions prioritairesde
l’AHMM;ces travaux sont inscrits parmi les
objectifsdel’AEA ision 2020.L’AHMM
a égalementconvenudenouer une coopération
plusétroite dans lesecteurdelasanté avecles
paysdel’AEA+ 3(Chine JaponetCorée
duSud)dans le butde bénéficierd’unenou-
velle approche de coopération en particulier
dans le domaine des médicaments traditionnels
et occidentaux ainsi qu’au niveaude
l’expérience de ces pays sur les maladies
infectieuses.
AEA eads oftatisticalfficeseeting
(AHSOM)
Entité créée en 2001.Les responsablesdes
organisations statistiquesdes pays membresde
l’ASEANserencontrent une fois paran pour
renforcer la coopérationdans lesdomaines
qualité deséchanges statistiquesetd’infor-
mation constitutiond’une base de donnée
fiable harmonisationdeschiffreset sélection
des indicateurs formationdes techniciens
améliorationdelaqualité des sondages conso-
lidationetfiabilité des indicateurs macroéco-
nomiques formationaux méthodes modernes
de calcul statistique grâce auxéchangesavec
des partenaires internationaux etc.
En janvier 2009les représentantsdesbu-
reauxdestatistiquesdes paysdel’Association

lorsdela9eréuniondel’AHSOMont rencon-
tré à Singapour les partenaireset organisations
statistiques régionaleset internationalesen vue
de discuterd’un renforcementde coopération
dans tous lesaspectsdes statistiques.Cette
rencontre(AHSOM9)fut précédéepar un
séminaire de deux journées sur«la démarche
qualité dans l’élaborationd’unestratégie de
développementdes statistiques pour
l’ASEAN ».
AEA nterparliamentaryAssembly
(AIPA)
L’AIPO(ASEAN Inter-parliamentaryOr-
ganisation)est uneorganisation parlementaire
régionalelancée en 1977 comprenantdes
délégationsdesParlementsdesÉtatsde
l'ASEAN(lesultanatdeBruneiqui n'apasde
Parlement est membre del'ASEANmais pas
del'AIPO).L'AIPO alaisséplace en 2007à
l'AIPAlorsdelasessiond'avrilà Kuala Lum-
pur.Cettemodificationa été conçue comme
uneintégration nouvelle dela coopération
interparlementaire dans larégion.
AEA nvestmentArea(AIA)
Al’issue dueSommetdeschefsd’Étatet
de gouvernementen octobre199 à Manille
auxPhilippinesles ministresdel’Économie
desFinances etdel’Industrie del’ASEAN
ont signéunaccord cadre en vue de créer pour
lazonelesconditionsavantageuseset un
environnementfavorable destinésaux investis-
sementsdirectsétrangers (IDE)etaux investis-
seursdes pays membresdel’ASEAN.Les
investissements intra-ASEANprennenten
compte desaccords progressifsdéfinis par le
traité del’AFTAdes pays membresde
l’Association.
Les objectifsdel’AIAsontdéfiniscomme
suiventpromouvoir laliberté de circulation
descapitaux des ouvriers spécialisés des
techniciensetexpertsau seindes paysde
l’Association ;faciliteret simplifier les procé-
duresadministrativeset règlementaires pour
les investissementsétrangers ;éliminerdes
barrièresdouanièreset libéraliser lapolitique
d’investissement ; intensifier lasynergie et les
échanges intra-ASEAN etfaire delarégion
unerégioncompétitive etattractivepour les
investisseursdes paysdel’ASEAN etdes pays
horsASEAN.L’AIAs’engage àveiller sur la
transparence en matière depolitique

ASEAN JapanCommitteeonComprehensiveEconomic Partnership (AJCCEP) -1

d’investissementet sur l’égalité detraitement
entreun investisseur nationaldans son payset
un investisseur non national mais membre d’un
paysdel’ASEAN et vis versa.L’AIAmeten
placeleséchanges technologiques inter-
ASEANpour renforcer son tissu industriel
accroîtreses secteurs manufacturiers etdéve-
lopper les programmesde formation pour
répondre auxbesoins non satisfaitsdesentre-
prises.LesIDEen 2009 représentaient 379
milliardsde dollars en 2010 ilsatteignaient le
doublesoit 7milliards. 22%desIDE
provenaientdel’UnionEuropéenneils sont
suivis par les paysdel’ASEAN eux-mêmes
(16%) ensuitele Japonet lesÉtats-Unis.
AEA ndiaBusinessCouncil(AIBC)
Instance créée en janvier 199 àBali lors
d’uneréunionentrele Secrétaire généralde
l’ASEANlesdirecteursdes organisationsdu
commercereprésentantdes pays membresde
l’ASEAN et leministre desAffairesétrangères
del’Inde.L’objectif d’unetelle entité estde
renforcer le dialogue et la coopérationentre
l’ASEAN et l’Inde dansdesdomainescomme
letourismeleséchangescommerciauxles
investissements publicset privés et la coopéra-
tion scientifique.
L’AIBCpréconiselaparticipationdesen-
treprises privées indiennesdans les réunions
pour tirer lemaximumde bénéficesdes
échangesetde coopérationaveclesentreprises
publiqueset privéesdel’ASEAN et visesur la
formation technique et scientifiquequel’Inde
pourra apporteràl’Association.Ungroupe
d’expertsa été désignépourexaminer les
besoinsdel’ASEAN et les mécanismes
d’échangesainsi quelesdomainesde coopéra-
tion.Endehorsdes rencontresentre entreprises
indiennesetcellesdel’ASEANuneréunion
formelle entreles ministresdel’Économie des
pays membresdel’ASEANleurhomologue
indienet le Secrétaire généraldel’Association
alieu tous lesdeuxans pourdonner uncarac-
tèreofficielàla coopération.
AEA nstitute ofechnology(AIT)
L’AIT futfondé en 19 etest situé à 0
kmau nord deBangkok enThaïlande.Cet
institutapour missiondepromouvoir latech-
nologie et le développementéconomique et
socialdelarégionAsie-Pacifiquepar
l’enseignementet larecherche avecl’aide des

chercheurs provenantdenombreux pays occi-
dentauxetdelarégion.Ildevient rapidement
unenseignement supérieurderéputation régio-
nale grâce àsa coopérationavecles institutions
publiqueset les partenairesdu secteur privé
ainsi que grâce àses programmesde coopéra-
tionsetd’échangesavecles meilleures univer-
sitésdu monde.L’IATse définitcommeune
communautémultinationale et multiethnique
avecplusde2 300étudiantsen provenance de
plusde 7 payset territoires.L’Instituta formé
à cejour plusde16 000anciensélèvesdeplus
de 0 payset territoires.La bibliothèquepos-
sèdeplusde230 000 livresetdispose denom-
breux laboratoiresderecherche.Les pro-
grammesd’enseignementdel’AITsontde
grandequalitéils répondentaussibienaux
besoinsdesadministrations publiques que des
entreprises privéesdelarégion.Lesdiplômes
délivrés par l’AITsontle Masterle MBAle
diplôme d’ingénieurle doctoratdespécialisa-
tionle diplôme approfondidelangue anglaise
la formation spécialiséetechnique.
AEA apanCommittee onComprehen
siveEconomic artnership(AJCCEP)
Cepartenariata étéofficialisé en octobre
2003par leschefsd’Étatetde gouvernement
desÉtats membresdel’ASEAN et par le
Premier ministre duJapon qui sesont réunis
dans le cadre du sommetASEAN-JaponàBali.
La décisiondemettre en placele « Partenariat
ÉconomiqueComplet» a étéprisesuite àla
déclarationcommune faitelorsdelarencontre
del'ASEAN-Japon qui s'est tenuele  No-
vembre2002à PhnomPenh auCambodge
pour mettre en œuvre des mesuresen vue de
créer un«partenariatéconomique complet».
Lesdiscussionsportentégalementàpropos
d’une éventuellezone delibre-échange.Ces
mesuresdevraientêtre achevéesd’icià2010
permettantd’élaborer uncadrepour laréalisa-
tionde cepartenariatentrel'ASEAN et le
Japon.L’objectifpour l’ASEAN estdemini-
miser les obstaclesd’échangesetderenforcer
les lienséconomiquesentre elle et le Japon de
rendrepluscompétitives sesentreprises
d’augmenter le commerceinter-régionalet
l'investissement d’accroîtrel'efficacité écono-
mique de créer un marchéplus vaste etdes
possibilitésaccruesetd’augmenterdesécono-
miesd'échellepour lesentreprisesdel'ASEAN
avecle Japon ainsi que d’attirerdescapitaux

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.