La recherche d'une meilleure productivité pour les banques africaines

Publié par

Actes du colloque de Lomé. Institut technique de banque.

Publié le : mardi 1 janvier 1991
Lecture(s) : 271
EAN13 : 9782296240506
Nombre de pages : 196
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Autres publications de l'Institut Technique de Banque et du Centre de Formation de la Profession Bancaire Dans la collection" Institut Technique de Banque"

DROIT CIVIL ET COMMERCIAL (3' édiUon) par D. MARTIN LE BANQUIER ET LA FISCALITÉ DES ENTREPRISES (4' édition) par G. MOREL LES DOCUMENTS DE SYNTHESE DE L'ENTREPRISE Aide à la lecture de la liasse fiscale (2e édition) par G. MOREL LE COMMISSAIRE AUX COMPTES ET L'INFORMATION DU BANQUIER (3e édition) par Ph. TABOULET INFORMATIQUE ET BANQUE Chez la revue Banque-Editeur et dans la collection" Banque I.T.B."

LES NOUVEAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La pratique bancaire des marchés (2e édition) par B. BEAUFILS, J.P. GUIMBERT, G. PY, B. RICHARD et Ch. H. TAUFFLIEB (Mention spéciale" Prix du meilleur livre financier 1989'~ LE MARCHE FINANCIER - Structures et acteurs par A. CHOINEL et G. ROUYER (Grand Prix Harvard - L'Expansion) (3' édition)

ECONOMIE ET MARCHES DE CAPITAUX NATIONAUX par D. DAUTRESME LA POLITIQUE MONETAIRE ET SON CONTEXTE ECONOMIQUE par X. DEBONNEUIL et R. OPHELE (2' édition) PRATIQUE DE LA LOI DAILLY guide du professionnel (2' édiUon) par P. GOETZ et M. ADDED LE REDRESSEMENT ET LA LIQUIDATION JUDICIAIRES DES ENTREPRISES (2' édition) par D. MARTIN LES CREDITS BANCAIRES AUX ENTREPRISES par J. MASSON STRATEGIE ET ECONOMIE DES ECHANGES INTERNATIONAUX (3e édition) par P. PRISSERT et A. PIQUE MAL LES OPERATIONS BANCAIRES AVEC L'ETRANGER guide pratique du professionnel (3e édiUon) par P. PRISSERT ECONOMIE MONETAIRE ET BANCAIRE (2e édiUon) par P. PRISSERT ANALYSE ET DYNAMIQUE DU MARCHE DES CAPITAUX par P. PRISSERT L'EPARGNE ET SA COLLECTE EN AFRIQUE Colloque de la Confédération internationale des Associations TECHNIQUE DE BANQUE Chez la Revue Banque de Diplômés de l'INSTITUT

- Editeur

et dans la collection"

CFPB

- Formation"

LA BANQUE ET L'ENTREPRISE Techniques actuelles de financement par A. CHOINEL et G. ROUYER EPARGNE ET FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES par J.-.C MALINE et D. GOURDON

Chez la Revue Banque.

Editeur et dans la collection

"Banque I.T.M."

LA COMPTABILISATION DES NOUVEAUX INSTRUMENTS FINANCIERS chez les établissements de crédit par Ph. RICHARD

Aux Editions Economica et dans la collection" Economica-ITB ..
LES INSTITUTIONS FlNANCIERES A STATUT PARTICULIER par O. d'AMBRIERES ANALYSE BANCAIRE DE L'ENTREPRISE (3' édition) par E. MANCHON Aux Editions SIREY TECHNIQUE ET PRATIQUE BANCAIRES par A. BOUDINOT et ].-C. FRABOT PRATIQUE DU CREDIT DOCUMENTAIRE par A. BOUDINOT LE MARCHE DES CHANGES par P. PRISSERT Chez la société d'Edition et de Diffusion AI Madariss (Casablanca)

LA COMMUNICATION ECRITE par P. ATHANASE

- méthodes

de perfectionnement

DROIT CIVIL ET COMMERCIAL MAROCAIN par D. MARTIN (avec le concours de M. RAIS) LA COMPTABILITE DES ENTREPRISES MAROCAINES (tomes 1 et 2) par R. TELLER et A. MAAROUFI) LA FISCALITE MAROCAINE (en préparation) par R. TELLER et A. MAAROUFI Chez la Société d'Edition et de Composition Euro-Africaine SECEA (Casablanca)

LA REGLEMENTATION DES CHANGES DU MAROC par A. BERRADA et A. SLAMTI Aux Nouvelles Editions Africaines (Dakar)

MONNAIE ET POLITIQUE MONETAIRE DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC par J. BOURDIN DROIT CIVIL ET COMMERCIAL SENEGALAIS par D. MARTIN LA COMPTABILITE DES ENTREPRISES SENEGALAISES par R. TELLER LA FISCALITE SENEGALAISE par R. TELLER Aux Edi1ions Clé (Yaoundé) LEGISLATION CAMEROUNAISE DU TRAVAIL par E. LEUNDE LA FISCALITE CAMEROUNAISE par M. MUSSO LA COMPTABILITE DES ENTREPRISES COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (pLAN OCAM)

Collection Institut Technique de Banque

LA RECHERCHE D'UNE MEILLEURE PRODUCTIVITE POUR LES BANQUES AFRICAINES
Confédération Internationale des Associations des Diplômés de rInstitut Technique de Banque

LOMÉ (Togo) Novembre 1990

Diffusion: Editions L'HARMATTAN 7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 PARIS (France)

CIFPB
7, rue du Général Foy 75008 PARIS

L'Institut Technique de Banque est un Institut du Conservatoire National des Arts et Métiers dont le Secrétariat Général est assuré par le Centre International de Formation de la Profession Bancaire. Par ses formations générales et à la gestion, par l'étude approfondie des techniques bancaires etfinancières, par sa large ouverture sur les problèmes internationaux, l'Institut Technique de Banque assure en trois ans la formation supérieure des agents de la profession bancaire et de cadres des servicesfinanciers d'entreprises industrielles et commerciales. Les formations de l'Institut Technique de Banque sont données en journées d'études et en séminaires en France Métropolitaine, dans les départements et territoires d'Outre-Mer et à l'Etranger, dans un grand nombre de pays.

@ Copyright Centre de Formation de la Profession Bancaire 1991 La loi du II Mars 1967 n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'Article 41, d'une part que les" copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration", toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit et ayants cause est illicite. (Alinéa I de l'Article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé çon sanctionnée par les Articles 426 et suivants du Code pénal. Imprimé en France que ce soit, constituerait donc une contrefa-

ISBN 2.7384.1029.4

Le colloque consacré à la Recherche d'une meilleure productivité pour les banques africaines dont les actes sont rapportés ici, s'est tenu à Lomé (Togo) les 21, 22 et 23 novembre 1990.

Composition du Bureau directeur de la Confédération Internationale des Associations des diplômés de l'Institut Technique

de Banque.

Président d'honneur:
Président:

Monsieur jean MONTGAILLARD Monsieur Rotche BEDOU (Togo)

(France)

Vice-Présidents: Délégué général: Secrétaire général: Trésorier général: Conseiller du Président:

Monsieur Sekou Fakourou KANTE (Mali) Monsieur julien HADDAD (Côte d'Ivoire) Monsieur Alain LE NOIR (France) Monsieur MECIBAH (Algérie)
Monsieur Rotche BEDOU (Togo)

Monsieur A. MALLEPEYRE (France)

Siège Social: 7, rue du Général Foy - 75008 PARIS

Sommaire

I

SOMMAIRE

Interventions Monsieur Tayeb RHAFES Président de la Confédération Internationale des Associations des Diplômés de l'Institut Technique de Banque. . . . . . . . . . .. . . . .. . . Monsieur Issa AFFO Vice-Président de l'Association Professionnelle des Banques du Togo................................................. Discours d'ouverture Technique et de

l

5

Monsieur Koffi O. EDOH Ministre de l'Enseignement
la Formation Professionnelle.

........................................

7

Présentation du thème Monsieur Alain LENOIR Délégué Général de la Confédération.............................. Les restructurations bancaires en Zone franc Monsieur DOV ZERAH Chef du bureau Direction du Trésor,
Ministère des Finances, France. .....................................
r

13

17

La recherche d'une meilleure productivité des banques africaines: le cas du Maroc Madame Nezho ZIZI Chef du service des banques, Direction du Trésor, Ministère des Finances, Rabat........................................

27

II

Sommaire

La rentabilité des banques de l'Union Monétaire Ouest-Africaine - UMOA Madame Fatoumatou DIOP-DIAGNE, BCEAO, Dakar... . . . . . . . . .

33

Les moyens d'une meilleure productivité Monsieur Paul DERREUMAUX Djrecteur Général des Bank of Afâca Malj et Bénjn. . . . . . . . . . . . . . . Les moyens d'une politique des ressources humaines Monsieur Kossi PAAS Présjdent Djrecteur Général BIAO, Togo........................... Moyens d'une meilleure productivité: pour une politique des ressources humaines Monsieur Pierre LEMAITRE
Dkecteur département Management CIFPB . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

47

53

61

La monétique comme moyen de recherche d'une meilleure productivité Monsieur Emile DOUMBA Djrecteur Général de la BICIG, LjbrevjJJe.......................... L'expérience TeleSIB Monsieur Abou DOUMBIA
Présjdent de la SIB, Abjdjan

99

.. .. .. .. .. . . .. . .. .. .. .. .. .. .. . .. . .. . . .. ..

107

Marketing et productivité: l'expérience de l'Union Togolaise de Banque Monsieur Rotche BEDOU Djrecteur de l'exploHaUon et du marketjng à
l'Unjon Togolajse de Banque. .......................................

115

Informatique et productivité des banques africaines Monsieur Moussa KEZRE OURO-AKPO Chef de Projets InformaUques à l'Unjon Togolajse de Banque, Lomé, Togo........................................................... La formation au service de la productivité Monsieur Alain VAN BOCKSTAEL Djrecteur Général du CIFPB, Paâs..................................

123

129

Sommaire

III

Le contrôle des frais généraux: Monsieur TRAORE Directeur Le contrôle des frais généraux: l'expérience de la BTCI, Lomé Monsieur PICOLLET
Directeur Général.

l'expérience

de la BOAD

.

145

...................................................

153 159

Le rôle d'un cabinet extérieur Monsieur Patrick ACHI, Arthur Andersen,

Lomé

...........

Synthèse des travaux du Colloque Monsieur Alain LENOIR
Délégué Général CIFPB .............................................

167 171

Résolutions

du Colloque..........................................

Discours de clôture Monsieur Rotche BEDOU Président de l'AssocÏatÏon Togolaise des diplômés ITB. . . . . . . . . . . Liste des participants.............................................

173 177

Tayeb RHAFES Président de la Confédération Internationale des diplômés ITB

Monsieur

Monsieur Le Ministre, Mesdames, Messieurs,
En tant que Président de notre Confédération, honneur de dire un mot au nom de celle-ci. j'ai le plaisir et le redoutable

Je voudrais tout d'abord exprimer mes vifs remerciements au nom de notre Confédération à Monsieur le Président de la République du Togo, à son gouvernement et à son peuple qui ont bien voulu nous offrir l'hospitalité pour l'organisation de notre symposium. Mes remerciements vont aussi à l'association Togolaise des diplômés de l'Institut Technique de Banque qui a pris l'initiative d'organiser notre rencontre d'aujourd'hui. Je voudrais remercier le Centre à Paris pour l'aide qu'il ne cesse de porter à l'épanouissement de notre Confédération, en particulier son Directeur Général M. Van Bockstaelle Directeur de l'Institut Technique. Enfin dois-je oublier Alain Le Noir, cet ami de l'Afrique, qui hiver comme été la sillonne de l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud, pour porter à nos Cadres de banque le savoir bancaire et financier. Je voudrais enfin remercier la Communauté bancaire togolaise pour l'intérêt qu'elle porte à notre Confédération. Monsieur Le Ministre, Mesdames, Messieurs, je voudrais saisir l'occasion qui m'est offerte pour rappeler que notre confédération est née au Mali en 1985. Comme les statuts le précisent, son objectif a été et demeure de cultiver les liens d'amitié et de solidarité entre ses membres. Elle se propose par ailleurs d'organiser, à intervalles réguliers, de grandes rencontres pour porter l'éclairage sur les problèmes qui agitent notre Continent ou la Communauté internationale. C'était dans ce cadre que notre confédération a organisé, en Côte d'Ivoire en 1987, un symposium sur l'épargne et sa collecte en Afrique. Poursuivant cet effort notre Confédération a organisé au Maroc en 1989 un autre symposium sur le finance-

2

La recherche d'une meilleure productivité pour les banques africaines

ment du développement des entreprises africaines. Ces deux manifestations ont enregistré les succès que l'on sait. Elles ont donné lieu à la publication de deux ouvrages sur les thèmes qui ont été débattus. Aujourd'hui, nous nous réunissons à Lomé, cette belle et sympathique capitale Africaine, pour débattre d'un thème d'une brûlante actualité pour notre Continent: pour une meilleure productivité des banques africaines. A cet égard il me plait de souligner que le choix du Togo est particulièrement heureux. En effet dans la partie Sud Saharienne de notre Continent, les systèmes bancaires traversent de sérieuses difficultés à l'exception du système bancaire Togolais. Que le virus Togolais affecte les autres pays d'Afrique! Monsieur Le Ministre, Mesdames, Messieurs, depuis notre rencontre à Mohamedia au Maroc en 1989, le monde connaît de profonds changements. Il est même juste de parler de bouleversements. Je veux parler ici des incommensurables événements dont l'Europe de l'Est et l'Union Soviétique ont été le théâtre. Lorsque l'on s'efforce d'analyser les faits enregistrés à froid on a le vertige. On a le sentiment que, après avoir été stationnaire pendant plusieurs décennies, l'histoire de ces Pays s'est mise en mouvement rapide pour rattraper le temps perdu, cela s'est traduit par les bouleversements que l'on sait. Partie intégrante la Communauté internationale, notre Continent ne peut rester insensible aux changements qui affectent celle-ci et aux conséquences qui en découlent. Ces conséquences comportent des aspects positifs et des aspects négatifs. Au plan des aspects positifs: L'ère de la démocratie et de la liberté s'élargit sur notre planète. Des peuples qui ont été dirigés par des systèmes politiques funestes pendant plusieurs décennies vont enfin pouvoir s'exprimer. Qui peut ne pas se réjouir de cette évolution? Sur le plan économique, le système à planification intégrale a administré preuve et à quel prix de son incapacité à répondre aux besoins fondamentaux l'homme, sur le plan matériel et intellectuel. On tente de restituer aux forces marché leur vertu et leur vérité, dans la réalisation des équilibres fondamentaux l'économie. la de de de

Qui peut ne pas se réjouir de ce retour au réalisme? Cependant, pour importantes que soient les conséquences positives, elles ne doivent pas nous cacher les aspects négatifs sur notre Continent et les incertitudes qui pèsent sur lui. En effet, l'analyse attentive des faits met en évidence, que les événements intervenus dans le bloc de l'Est se sont traduits par une certaines marginalisation de l'Afrique. Les faits qui permettent d'illustrer cette évolution abondent. Je me bornerai, pour ma part, à un seul mais significatif exemple. Dès que les événements des pays de l'Est européens se sont produits outre les aides bilatérales ou internationales, les pays de l'OCDE plus l'Union Soviétique ont créé une banque pour le financement des développements de ces pays. Il s'agit là d'une volonté politique indiscutable.

Interventions

3

Faut-il rappeler à cet égard que notre Continent gémit depuis deux décennies sous l'action conjuguée de plusieurs facteurs: sécheresse, calamités naturelles, dettes. L'Afrique n'a pas bénéficié de la même attention. Compte tenu de tout cela on peut légitimement exprimer des inquiétudes sur l'attitude des pays développés et de la Communauté financière internationale à l'égard de l'Afrique. Monsieur Le Ministre, Mesdames, Messieurs, il est banal de rappeler que notre Continent traverse des difficultés qui hypothèquent son développement économique et social. Mais comme j'ai eu l'occasion de le souligner lors de notre rencontre à Mohammedia, l'Afrique a des atouts qui lui permettent de surmonter ces difficultés: sa riche culture, ses richesses du sol et du sous-sol non encore exploitées, son potentiel humain où la jeunesse prédomine et qui constitue une source créatrice. Je crois à l'avenir de l'Afrique, une Afrique consciente de ses faiblesses mais aussi de ses valeurs, une Afrique responsable de son destin, une Afrique utilisant les compétences de ses élites, une Afrique où le sérieux et la rigueur prédominent. Cette Afrique là peut entamer une nouvelle phase de croissance de son économie et connaître le progrès et la prospérité. L'exemple du Pays qui nous offre l'hospitalité me fortifie dans cette opinion. Par ailleurs, même sije ne suis pas habilité à parler de façon officielle au nom du Maroc, mais seulement en tant que citoyen de ce pays, je peux affirmer que le Maroc exprime sa foi dans l'avenir du Continent. Hl'a fait de façon concrète dans un domaine qui intéresse au premier chef nos pays: le domaine bancaire.

Le Maroc a conclu des accords de coopération avec certains Pays Sub-Sahariens du Continent, d'autres accords sont prévus avec d'autres pays. Par ailleurs sa Majesté Hassan II a rappelé à plusieurs reprises qu'en mettant l'accent sur le développement de son agriculture, le Maroc veut non seulement réaliser l'autosuffisance alimentaire mais aussi venir en aide à ses frères Africains.
Voilà l'Afrique en laquelle je crois. Merci de votre attention.

Monsieur Issa AFFO
Vice-Président de l'Association Professionnelle des Banques, Togo

Monsieur le Membre du Bureau Politique du RPr, Ministre de l'Enseignement Technique et Professionnel, Représentant le Chef de l'Etat, Messieurs les Ministres et Membres du Comité Central, Excellences, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants d'organismes Internationaux, Honorables Invités, Mesdames et Messieurs,
Le Président de l'Association Professionnelle des Banques empêché à la dernière minute, m'a demandé de le représenter et de vous transmettre ses excuses pour ce contretemps.

Messieurs les Ministres, Honorables Invités, Mesdames, Messieurs,
Après Yamoussoukro en Côte d'Ivoire, Mohammedia au Maroc, c'est notre capitale qui a été choisie cette fois-ci pour abriter le troisième Colloque de la Confédération Internationale des Associations des Diplômés de l'Institut Technique de Banque. L'Association Professionnelle des Banques est heureuse du choix qui s'est porté sur notre pays pour la tenue d'une si importante manifestation. Elle tient, par ma voix, à en remercier les organisateurs, et à souhaiter la bienvenue à vous tous, Mesdames et Messieurs, venus d'horizon divers pour prendre part à ce colloque. Permettez-moi avant toute chose d'exprimer notre gratitude au Président de la République qui a accepté que les travaux de ces assises soient placés sous son haut patronnage, et qui a bien voulu déléguer Monsieur le Ministre de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle pour le représenter.

6

La recherche d'une meilleure productivité pour les banques africaines

Le thème choisi cette année pour être débattu au cours des travaux: "LES MOYENS D'UNE MEILLEURE PRODUCTIVITE POUR LES BANQUES AFRICAINES" est particulièrement judicieux, puisqu'il touche l'un des points sensibles, l'un des sujets de préoccupation majeure des institutions bancaires et financières en Afrique. En effet, frappées de plein fouet par la crise, contraintes à des mutations profondes, à la nécessité d'une restructuration plus qu'urgente, les banques commerciales et de développement au sud du Sahara se doivent de rechercher et de mettre en place des structures beaucoup plus efficientes capables d'améliorer leur productivité dans un environnement économique extrêmement difficile. C'est pourquoi, l'Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Togo attache une importance particulière à ce thème qui sera développé au cours du Colloque. La richesse des sous-thèmes retenus pour être débattus, la qualité exceptionnelle des personnalités du monde des finances et de la banque appelées à vous livrer les conclusions de leurs travaux de recherche, nous donnent l'espoir que de vos assises sortiront des recommandations qui seront toutà-faitbénéfiques pour vos Institutions. Nous vous exhortons par conséquent à aller loin dans la recherche de solutions pour une meilleure productivité. Nous tenons en terminant à rendre hommage à l'Association Togolaise des Anciens Elèves de l'Institut Technique de Banque qui s'est occupée avec beaucoup de dév6uement et d'efficacité de l'organisation des présentes assises. Nous souhaitons plein succès à vos travaux. Je vous remercie.

Monsieur Koffi O. EDOH Ministre de l'enseignement technique et de la formation professionnelle

Discours d'ouverture
Mesdames et Messieurs les Membres du Bureau Pojjfjque et du Comjfé Central du RP7: Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique, du Corps Consulaire et des Organisations Internationales, Monsieur le Président de la Confédérafjon Internationale des Associations de Diplômés de l'Institut Technique de Banque, Monsieur le Délégué Général de la Confédération, Monsieur le Président de l'Association Professionnelle de Banque du Togo, Monsieur le Président de l'Associafjon Togolaise des Diplômés de l'Insfjtut Technique de Banque, Mesdames et Messieurs les participants au 3e colloque de la Confédération, Honorables Invjfés,
C'est un honneur et un plaisir pour moi de procéder ce matin à l'ouverture solennelle du 3e Colloque de la Confédération Internationale des Associations de Diplômés de l'Institut Technique de Banque, Colloque placé sous le haut patronage du Président Fondateur du Rassemblement du Peuple Togolais, Président de la République, le Général GNASSINGBE EYADEMA. En son nom, au nom de son Gouvernement et en mon nom personnel, je voudrais vous souhaiter la bienvenue la plus cordiale en terre africaine du Togo et vous prier de vous y sentir comme chez vous. Le Togo, et plus particulièrement Lomé sa

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.