//img.uscri.be/pth/44e042ee74965e307e3e9dc64e89e8808096b229
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Non à Tombalbaye

De
76 pages
Ce texte a circulé sous le manteau au Tchad à partir du mois d'août 1974. Excédé par les attaques incessantes portées contre lui, l' auteur, Pierre Toura Gaba s'est rebiffé et a riposté sur le même ton et avec la même violence à ses calomniateurs. Ce pamphlet a été écrit à Paris, où il s'était installé en janvier 1974, et fut diffusé au Tchad par des parents et amis. L'auteur a accepté la publication de ce texte, conscient que cette polémique était une page de l'histoire du Tchad, montrant à quel point la vie politique était dégradée sous la dictature de François Tombalbaye, et qu'un homme courageux pouvait lui résister ouvertement.
Voir plus Voir moins

NON À TOMBALBAYE Fragments autobiographiques

La publication du présent ouvrage a été décidée par l'Association Pour mieux connaître le Tchad qui a chargé Claude Durand et Joseph Tubiana de collaborer avec l'auteur pour en assurer l'édition

C9L'Harmattan. 1998 ISBN: 2-7384-6526-9

POUR

MIEUX

CONNAÎTRE

LE

TCHAD

PIERRE TOURA GABA

NON À
TOMBALBAYE !
Fragments autobiographiques

Éditions l'Harmattan 5-7, rue de l'ÉcolePolytech. 75005 Paris - France

L'Harmattan Inc 55, rue Saint-Jacques Montréal (Qc) - Canada H2Y lK9

Nous avons à déplorer la disparition de notre ami Pierre Toura Gaba, décédé à Ndjaména le 7 mars 1998 à l'âge de 77 ans. Il avait corrigé la dernière épreuve de ce livre avec beaucoup de soin mais malheureusement il n'aura pas eu le plaisir de le voir imprimé. Le portrait de la page 48 est de la main de Hasan Musa d'après une photographie prise en décembre 1997

NOTE LIMINAIRE
Le texte ci-après a circulé sous le manteau au Tchad à partir du mois d'août 1974. Excédé par les attaques incessantes portées contre lui avec tous les moyens de l'État, son auteur, Pierre Toura Gaba, s'est rebiffé et a riposté sur le même ton et avec la même violence à ses calomniateurs. Ce pamphlet a été écrit à Paris, où l'auteur s'était installé en janvier 1974, après avoir démissionné de son poste d'ambassadeur en R.F.A. Il fut diffusé au Tchad par des parents et amis et aussi envoyé à des militaires français qui s'y intéressaient par la Poste aux Armées. Il fut expédié aux Nations Unies y compris à la délégation du Tchad de l'époque. Plusieurs journaux français l'ont reçu. Le Monde et l'Aurore y ont fait écho. Il a accepté la publication de ce texte - dont des copies originales se trouvent dans des archives privées conscient que cette polémique était une page de l'histoire du Tchad, montrant à quel point la vie politique était dégradée sous la dictature de François Tombalbaye, et qu'un homme courageux pouvait lui résister ouvertement. Bien après Toura Gaba, Soljénitsyne a prôné le refus d'accepter en silence la tyrannie, le NON! Répondant à nos questions il a apporté en 1997 quelques éclaircissements qui figurent en notes, et a longuement relaté dans un texte annexe sa détention à Ounianga. Il a ajouté aussi l'allocution qu'il a prononcée à Bessada, le 14 avril 1994, aux obsèques traditionnelles de feu le président Tombalbaye, faisant preuve dans ces lignes de son désir d'apporter son pardon à l'enfant de son village. P.M.C.T.

5

PRÉFACE DE L'AUTEUR
A l'origine cet opuscule a paru sous le titre "Non à Tombalbaye". Nous l'avons écrit en août 1974, en réponse à la campagne de dénigrement systématique, entreprise par voie de presse notamment, contre notre personne, par le président de l'époque, Ngarta Tombalbaye lui-même et ses proches parents et amis, à partir de janvier 1974. Cette campagne a été déclenchée suite à notre démission du poste d'Ambassadeur Plénipotentiaire de la République du Tchad, près la République Fédérale d'Allemagne à Bonn. Nous l'avons, certes, suffisamment distribué à l'époque, à l'intérieur du Tchad où en dépit du caractère particulièrement policier du régime, il a circulé sous le manteau, mais aussi à l'extérieur du pays, notamment en Europe. Cependant, peu de personnes l'ont vraiment lu en son temps. D'autres, comme par exemple, les amis de l'Association "Pour Mieux Connaître le Tchad", ne le découvrent que maintenant, en 1997. Ils m'ont fait part de leur souci de vouloir restituer à notre pays une partie de son histoire demeurée inédite, ne voyant pas d'inconvénients à ce que nous y apportions d'autres détails susceptibles d'éclairer davantage le lecteur, notamment en matière de Droits de l'Homme. C'est ce que nous avons accepté et fait en enrichissant certaines pages de détails utiles - ils figurent en notes et en ajoutant de nouveaux chapitres. 7