Mieux former pour agir dans une société en mouvement

De
Ces actes de la sixième biennale de l’Association pour la recherche sur l’intervention en sports (ARIS), tenue à l’Université de Sherbrooke en mai 2010, témoignent du dynamisme de la recherche sur l’intervention dans les activités physiques, que ce soit en matière d’entraînement sportif, d’éducation à la santé ou d’enseignement de l’éducation physique.
Publié le : vendredi 27 janvier 2012
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782760531109
Nombre de pages : 466
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le Groupe de Recherche sur l’Intervention Éducative et en Formation Professionnelle en Activité Physique (GRIEFPAP) de la Faculté d’éducation physique et sportive s’intéresse à diverses dimensions de l’intervention éducative et est subventionné par l’Université de Sherbrooke.
Groupe de recherche sur l’intervention éducative et en formation professionnelle en activité physique Faculté d’éducation physique et sportive Université de Sherbrooke, Québec
Œuvre :RubenRamonda,High Jump
2011 – Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés © 2011 Presses de l’Université du Québec www.puq.caISBN 978-2-7605-3109-3
Merci à nos commanditaires CRIFPE, Immex, Agence universitaire de la francophonie, Sylvain Grondin – artiste-peintre sculpteur, Rita Fleuriste, GRIEFPAP, Université de Sherbrooke – Faculté d’éducation physique et sportive
PRÉSENTATION DE L’ÉVÉNEMENT
La sixième biennale de l’Association pour la recherche sur l’intervention en sports (ARIS) s’est tenue à la Faculté d’éducation physique et sportive (FEPS) de l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada) du 27 au 29 mai 2010. Il s’agissait d’une première puisque, depuis la fondation de cette association à Montpellier (France) en 1999, l’ARIS n’avait jamais quitté le sol européen. Cette rencontre scientifique relevée et d’envergure internationale a accueilli dans un cadre fran-cophone 125 chercheurs, professionnels et étudiants du Brésil, d’Algérie, du Portugal, d’Espagne, de Chine, de Tunisie, de France, de Belgique, de Suisse, du Canada et du Québec.
Le thème de cette rencontre étaitSavoir pour mieux former et interve-nir dans les activités physiques, sportives et artistiques : pour vivre actif et en santé: a). Cette thématique générale se déclinait en trois axes plus spécifiques l’entraînement sportif, b) l’éducation à la santé et c) l’enseignement de l’éducation physique. Ceux-ci étaient tout à fait d’actualité si l’on considère, par exemple, que le colloque s’est tenu juste après les Jeux olympiques de Vancouver, que nombre d’experts s’entendent pour dire que dans la population en général, la participation régulière à des activités physiques vigoureuses ainsi que la condi-tion physique des populations vont en déclinant et que l’on voit poindre, dans un horizon pas si lointain, de graves problèmes de santé notamment de nature métabolique liés à l’adoption de mauvaises habitudes de vie.
Témoignage vibrant du dynamisme d’une communauté francophile forte-ment investie en recherche sur l’intervention dans les activités physiques, spor-tives et artistiques, ce colloque a été une occasion de choix de promouvoir et de faire connaître les actions de recherche dans ces domaines, de faciliter la mise en relation des chercheurs et des professionnels intéressés par ces recherches et d’aider à la définition de programmes de recherche finalisés par l’intervention, à la diffusion et à l’exploitation de leurs résultats.
Ces actes figurent parmi les retombées tangibles de ce colloque. Signe des temps, le format électronique a été privilégié pour des raisons économiques et environnementales, mais aussi parce que leur diffusion en sera grandement facilitée par les Presses de l’Université du Québec, un partenaire de choix dans cette aventure.
Outre les Presses de l’Université du Québec, nous ne saurions passer sous silence la précieuse contribution de nos commanditaires : l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le Centre de recherche interuniversitaire sur la for-mation et la profession enseignante (CRIFPE), la société de gestion immobilière
3
IMMEX, Rita Fleuriste, Sylvain Grondin artiste peintre-sculpteur, sans oublier les hôtesses de ce colloque, la Faculté d’éducation physique et sportive ainsi que l’Université de Sherbrooke.
Pour terminer, signalons que la septième l’édition de la biennale de l’ARIS se tiendra à l’Université de Picardie à Amiens (France) les 23, 24 et 25 mai 2012 sous le thèmeIntervention, recherche et formation : quels enjeux, quelles transfor-mations ?Nul doute que nos collègues français en feront un succès remarquable. Voilà donc une nouvelle occasion de nous retrouver pour échanger et fraterniser.
Meilleurs vœux Amiens. Prochaine destination : Picardie !
Jean-François Desbiens Ph.D.
Coordonnateur de l’ARIS 2010 Professeur titulaire Vice-doyen à la formation et aux affaires internationales Faculté d’éducation physique et sportive Université de Sherbrooke
MOT DU PRÉSIDENT DU COMITÉ SCIENTIFIQUE
Chères et chers collègues,
e C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous présente les actes de la 6 Biennale de l’ARIS tenue à Sherbrooke en mai 2010. Vous trouverez dans les pages suivantes les textes de nos deux conférenciers et, en quatre sections, 70textes de nos contributeurs qui constituent l’aboutissement de communica-tions orales ou par affiches lors de ce Colloque international.
Douze textes abordent sous divers angles l’intervention auprès de nos clientèles traditionnelles scolaires suivis de 19 s’intéressant à des aspects de l’entraînement sportif à divers niveaux. Le domaine de l’éducation à la santé est traité et fait état de projets novateurs dans ce secteur en émergence (10 textes). Finalement, la dernière section comporte 29 textes sur la formation à l’inter-vention en activité physique et sportive démontrant ainsi une volonté de plus en plus présente de mieux comprendre les conditions et processus qui influencent les parcours de la formation initiale et continue des futurs intervenants.
Ces contributions ont été examinées par les membres du comité scien-tifiques qui était composé de Chantale Amade-Escot, Université de Toulouse, Le Mirail, Ghislain Carlier, Université Catholique de Louvain, Marc Clœs, Université de Liège, Robert Goyette, Université de Sherbrooke, Corinne Mérini, IUFM Versailles, Joanne Otis, Université du Québec à Montréal, Martin Roy, Université de Sherbrooke, Sylvain Turcotte, Université de Sherbrooke et Pierre Trudel, Université d’Ottawa. Nul doute que leur travail attentif a contribué à rehausser la qualité des textes qui composent cet ouvrage. C’est donc avec leur précieux concours que le comité d’édition des actes a réalisé le travail dans une perspective de mettre pleinement en valeur les manuscrits proposés.
Je tiens également à souligner la précieuse collaboration de Madame Lou-Ann Marquis pour le travail de correction et de mise en page de l’ensemble des textes accompli avec beaucoup de professionnalisme.
Je vous invite donc à partager ces « découvertes » et à en faire la promotion auprès de vos nombreux collègues et étudiants.
Bonne lecture !
Carlo Spallanzani
Président du comité scientifique e 6 Biennale de l’ARIS Sherbrooke 2010
CONFÉRENCE D’OUVERTURE
La mobilisation d’une communauté pour améliorer les habitudes de vie des jeunes
Pascale MORIN, professeure adjointe Université de Sherbrooke, Faculté d’éducation physique et sportive, membre du GRIEFPAP
Gino PERREAULT, agent de recherche Direction de la santé publique de l’Estrie
Sylvain TURCOTTE, professeur agrégé Université de Sherbrooke, Faculté d’éducation physique et sportive, membre du GRIEFPAP
Pour information : Pascale.Morin@USherbrooke.ca
MOTS-CLÉS :alimentation, activité physique, communauté, jeunes, habitudes de vie
1. INTRODUCTION
Comment une communauté peut-elle se mobiliser et ainsi contribuer à l’amélio-ration des habitudes de vie (alimentation et activité physique) des jeunes qui y résident ?
En 2007, la Ville de Sherbrooke, Québec en Forme, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), le Centre de santé et de services sociaux – Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS) et l’Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie (ASSSE) ont formé un partenariat pour documenter puis agir sur les habitudes de vie des jeunes de 4 à 17 ans[1].
2. CONTEXTE THÉORIQUE
Au Canada, la proportion de jeunes de 12 à 17 ans souffrant d’excès de poids ou d’obésité a doublé au cours des 25 dernières années (Shields, 2005). L’excès de poids chez les jeunes est lié, entre autres, à des problèmes psychosociaux et à des risques accrus de maladies chroniques (OMS, 2003). L’augmentation de la prévalence d’excès de poids chez les jeunes est attribuable aux modifications sociales des dernières décennies, notamment à l’apparition de la télévision, de l’ordinateur et des jeux vidéo, au développement du transport automobile, à la disponibilité croissante des aliments prêts à servir et de la restauration-minute (Story, Neumark-Sztainer et French, 2002).
Dans le but d’améliorer les habitudes de vie des jeunes par des actions bien ciblées, les partenaires conviennent de :
les pratiques en alimentation et en activité physique et sportive de Décrire tous les jeunes Sherbrookois de 4 à 17 ans qui fréquentent une école de la CSRS ;
[1].CSRS : administre les écoles francophones et publiques de la ville de Sherbrooke.CSSS-IUGS: centre local de soins de santé et de services sociaux, relié au ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, qui possède une responsabilité populationnelle envers la clientèle du territoire qu’il dessert.ASSSE: organisme gouvernemental relié au ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec qui assume une expertise en évaluation de la santé de la population.Ville de Sherbrooke: gère les infrastructures sportives et encadre les organismes sportifs et communautaires.
8
 Décrire l’offre en alimentation et en activité physique et sportive qui prévaut dans toutes les écoles de la CSRS et les organismes municipaux et communau-taires de la Ville de Sherbrooke.
Les cadres d’analyses proposés dans cette recherche s’inspirent du modèle écologique (Salliset al., 2006), où les dimensions alimentaires sont explorées selon les travaux de Story, Neumark-Sztainer et French (2002) et de Cohen, Scribner et Farley (2000), et les variables reliées aux activités physiques et spor-tives (APS) émergent d’un modèle développé par Québec en forme (Morinet al., 2010). Cette démarche de recherche est unique puisqu’elle s’appuie sur un parte-nariat intersectoriel, qu’elle s’intéresse à deux dimensions pivots des habitudes de vie des jeunes, soit l’alimentation et l’activité physique, et qu’elle combine des données sur les pratiques des jeunes et sur les environnements dans lesquels ils évoluent.
3. MÉTHODOLOGIE
3.1. Sujets La population à l’étude correspond aux jeunes Sherbrookois francophones qui fréquentent le réseau scolaire public. Ils sont inscrits dans l’une des 37 écoles primaires ou des cinq écoles secondaires de la CSRS.
3.2. Instrumentation Des questionnaires autorapportés, des entrevues et des grilles d’observation sys-tématique, inspirés d’enquêtes canadiennes et américaines, ont été élaborés. Les questionnaires portent, entre autres, sur la fréquence du déjeuner et du souper en famille, la fréquence de consommation de fruits, de légumes, de poisson, la fréquence des APS organisées et libres. Les entrevues servent à documenter les activités offertes par le milieu scolaire, municipal et communautaire. Les grilles d’observation recensent les aliments offerts dans les services alimentaires, les cantines et les machines distributrices auxquels les jeunes ont accès.
3.3. Déroulement du projet, de l’expérimentation En 2008, le questionnaire sur les pratiques a été envoyé à tous les parents d’élèves de niveau primaire et distribué aux étudiants du secondaire pendant un bris d’horaire. Une fois rempli, le questionnaire était retourné aux professeurs qui se chargeaient de l’acheminer à l’équipe de recherche.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le commerce international, 4e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Hydraulique et hydrologie, 2e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Conception de bases de données avec UML

de presses-de-l-universite-du-quebec

suivant