//img.uscri.be/pth/cb9070e9ee86d5cc37e6edf8ddea63e78b86a0d2
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Raisonnement et pensée critique. Introduction à la logique informelle

De
185 pages
Cet ouvrage s’adresse principalement aux étudiants du premier cycle universitaire dont le cursus demande une bonne connaissance de l’analyse critique de l’argumentation, ainsi qu’à ceux qui suivent les cours de philosophie du niveau collégial.
Nous sommes constamment exposés à des discours qui cherchent à influencer notre manière de penser les choses. Politique, éthique, économie ou même sport, le domaine importe peu : les argumentations s’opposent dans une infinie variété. On en vient à penser qu’un point de vue particulier n’est jamais qu’une affaire d’opinion. Mais c’est oublier le fait que même sur des sujets controversés, les positions de chacun devraient s’appuyer sur des raisons. Or, ces raisons peuvent être adéquates ou non.
Il n’est pas toujours possible ou souhaitable d’exclure les incertitudes d’une question complexe. En revanche, l’exercice méthodique de la pensée critique permet de différencier les raisonnements acceptables de ceux qui ne le sont pas. Parce qu’elle permet d’analyser, de classifier et d’évaluer les raisonnements tels qu’ils s’expriment dans le langage courant, la logique informelle est, en la matière, un instrument extrêmement utile. Ce manuel en décrit avec concision les notions et les techniques fondamentales, dont l’assimilation est soutenue à chaque étape par de nombreux exercices.
Martin Montminy a obtenu un doctorat en philosophie à l’Université de Montréal en 1995. Spécialiste de la philosophie du langage, il a publié de nombreux articles dans ce domaine, ainsi que Les fondements empiriques de la signification (Bellarmin-Vrin, 1998). Professeur au département de philosophie de l’Université de l’Oklahoma, il a été durant huit ans l’un des titulaires du cours « Raisonnement et pensée critique » de l’Université d’Ottawa.
Voir plus Voir moins
Extrait de la publication
raisonnement et pensée critique
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Martin Montminy
raisonnement et pensée critique Introduc tion à la logique informelle
Les Presses de l’Université de Montréal
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Montminy, Martin, - Raisonnement et pensée critique : introduction à la logique informelle  (Paramètres)  ---- e ----  . Raisonnement. . Argumentation. . Pensée critique. . Logique. I. Titre. II. Collection : Paramètres.
. 

--
e Dépôt légal :  trimestre  Bibliothèque et Archives nationales du Québec © Les Presses de l’Université de Montréal, 
Les Presses de l’Université de Montréal reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour leurs activités d’édition. Les Presses de l’Université de Montréal remercient de leur soutien financier le Conseil des Arts du Canada et la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC).
imprimé au canada en mai 2009
Extrait de la publication
Extrait de la publication
À Zed
Page laissée blanche
Extrait de la publication
Introduction
Ce manuel porte sur les raisonnements, sur leur structure et sur les normes qui permettent de les évaluer. Nous sommes fréquemment confrontés à des discours qui veulent influencer nos actions et la façon dont nous pensons certaines choses. Nous entendons souvent des experts prendre fait et cause pour des points de vue opposés sur des questions aussi diverses et importantes que le clonage, la politique économique, et même le sport… On en vient à penser qu’un point de vue particulier n’est qu’une question d’opinion. Mais c’est oublier le fait que même sur des sujets controversés, les positions de chacun devraient s’appuyer sur des raisons. Or ces raisons peuvent être adéquates ou non. Bien qu’on ne puisse pas toujours prouver hors de tout doute qu’une position particulière est la meilleure, on a donc tort de croire que toutes les opinions se valent. Ce manuel défend l’idée selon laquelle les opinions peuvent et doivent être soutenues par des arguments rationnels, et qu’il est important de savoir distinguer les raisonnements acceptables de ceux qui ne le sont pas. La logique informelle a pour objectif de développer des méthodes pour analyser, classifier et évaluer les raisonnements tels qu’ils sont avancés dans le langage familier. Contrairement à la logique formelle, elle n’aspire pas à construire une langue artificielle comportant des règles de raison-nement parfaitement définies. Son objet est la langue de tous les jours, et celle-ci échappe à une complète formalisation. Mais la logique informelle et la logique formelle ne doivent pas être vues comme mutuellement exclusives : nous ferons appel à l’occasion aux méthodes de la logique formelle pour clarifier certains concepts. Nous aurons par exemple
10w                          
recours aux connecteurs logiques (chapitre ) et aux diagrammes de Venn (chapitre ) pour nous aider à évaluer les raisonnements. Cependant, nous éviterons autant que possible d’entrer dans les détails techniques. Deux principes ont présidé à la rédaction de ce livre. Le premier est celui de la concision. Les notions clés sont expliquées brièvement et illus-trées par des exemples, et, dans la mesure du possible, les digressions ont été évitées. Le second principe est qu’il n’est pas possible d’acquérir une bonne maîtrise de la logique informelle sans faire des exercices. Ainsi, chaque chapitre du manuel en comporte plusieurs séries, qui permettront au lecteur de mesurer et de raffiner sa compréhension des notions qui auront été exposées. Ce livre attend donc beaucoup de ses lecteurs : on devient bon raisonneur non pas en mémorisant les principes de la logique, mais bien en les mettant en pratique. Je souhaite remercier les étudiants qui ont suivi mes cours pour leurs nombreux commentaires, qui ont contribué à faire de ce manuel ce qu’il est. Je tiens aussi à remercier l’équipe des Presses de l’Université de Mont-réal pour le soutien apporté dans la préparation du manuscrit.
Extrait de la publication
1
Qu’est-ce qu’un raisonnement ?
L’objectif de la logique est d’étudier les raisonnements. Cela ne veut pas dire que l’on n’a recours aux raisonnements que lorsque l’on fait de la logique. Des raisonnements sont proposés dans tous les domaines et dans toutes sortes de contextes. On s’appuie sur un raisonnement dès lors qu’on essaie de convaincre quelqu’un de manière rationnelle, autrement dit, lorsque l’on donne des raisons pour la position qu’on soutient. Ces raisons consistent en un ensemble d’énoncés qui sont censés montrer que la position en question est correcte ou vraisemblable.
1. Définitions
Unraisonnementest une suite d’affirmations comprenant une conclusion et des prémisses, qui sont énoncées dans l’intention de soutenir la conclusion.
L’avortement est immoral, car tuer un fœtus est immoral et l’avortement consiste à tuer un fœtus.
Dans ce raisonnement, « L’avortement est immoral » est la conclusion, alors que « Tuer un fœtus est immoral » et « L’avortement consiste à tuer un fœtus » sont les prémisses. Ces deux prémisses sont en effet présentées comme une raison pour soutenir que l’avortement est immoral.
Extrait de la publication