//img.uscri.be/pth/337df4e16615b15713163af37ac30203398e8fb0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Regards pluriels sur la littérature de jeunesse

De
232 pages
La littérature de jeunesse s'est progressivement imposée à l'école comme au collège depuis 1990. Son rayonnement a été tel qu'elle est parfois sortie de la classe de français pour toucher d'autres disciplines. Cet ouvrage s'adresse aux formateurs, chercheurs et/ou praticiens qui veulent en savoir plus sur l'évolution et la réactualisation des listes officielles, l'offre de lecture et les usages de la littérature de jeunesse en classe de français, y compris les unités spécialisées, mais aussi dans d'autres disciplines.
Voir plus Voir moins
ienc ce Ss th eu m s ea r ti tn ee Ls
Sous la direction de Lydie Laroque et Sophie Pelissier
Regards pluriels sur la littérature de jeunesse
RENCONTRES &
COLLOQUES
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-11210-7 EAN :9782343112107
Regards pluriels sur la littérature de jeunesse
Colloques & Rencontres Le secteur « Colloques et Rencontres » des éditions L’Harmattan s’est fixé pour but de publier des ouvrages universitaires à caractère collectif dans le cadre de trois rubriques thématiques : Lettres et sciences humaines Droit, économie et AES Sciences et santé Ce secteur a la double vocation de donner un cadre éditorial cohérent aux chercheurs tout en permettant l’élargissement de leur audience. Déjà parus Brobbel Dorsman Anne, Lapérou-Scheneider Béatrice, Kondratuk Laurent (Dir.),Genre, famille, vulnérabilité, Mélanges en l’honneur de Catherine Philippe, 2017. Solbiac Rodolphe et Alaric Alexandre, Littérature et arts postcoloniaux dans l’émergence civilisationnelle caribéenne, 2016.Delga Jacques (Dir.)Criminalité en col blanc, Délinquance d’affaires, délinquance financière, délinquance fiscale, 2016. Srir Mohamed (dir.),Dynamiques urbaines à Alger. La (re)fabrication de la ville en questions,2016. Scarwell Helga-Jane, Leducq Divya et Groux Annette (coordonné par),Transitions énergétiques : quelles dynamiques de changement ?, 2015. Corroy-Labardens Laurence, Barbey Francis et Kiyindou Alain (coordonné par),Education aux médias à l’heure des réseaux,2015.
Sous la direction de Lydie Laroque et Sophie Pelissier Regards pluriels sur la littérature de jeunesse
ESPÉ d’Amiens,Université de Picardie Jules Verne
Remerciements Nous tenons à remercier Nathalie Catellani, directrice de l’ESPÉ d’Amiens, Bruno Poucet, directeur du CAREF et Joël Bisault, chargé de mission recherche à l'ESPÉ d’Amiens et responsable de l’axe 2 du CAREF (Curricula, apprentissages et professionnalité enseignante) pour leur aide et leur concours précieux lors de la journée d’études du 9 octobre 2015 consacrée à la littérature de jeunesse à l’école et au collège.
6
Sommaire Prologue de Philippe Barbeau............................................9 Introduction de Lydie Laroque ........................................13 La littérature de jeunesse à l’école...................................15 Présence et usages de la littérature de jeunesse dans le Primaire (Max Butlen) ................................................................................17 La compréhension du récit et les pratiques de terrain autour de la pédagogie de projet à l’école maternelle (Hélène Weis) ...............................................................................31 Fait-on de la littérature dans les manuels pour l’école primaire ? (Anne Delbrayelle) .......................................................................49 La littérature de jeunesse et les professeurs des écoles débutants (Marthe Fradet-Hannoyer)............................................................73 Les discussions philosophiques à l’École à partir de la littérature de jeunesse (Jean-Luc Guichet) .......................................................................95 La littérature de jeunesse de l'école au collège ..............111 La lecture silencieuse au cycle 3 (Christa Delahaye) ......................................................................113 Les usages de la littérature de jeunesse au collège : d’hier à aujourd’hui (Sylviane Ahr) ............................................................................131 Littérature de jeunesse et enseignement spécialisé : offre de lecture et usages en CLIS, ULIS, SEGPA, IME (Lydie Laroque) ..........................................................................155 Contes des veillées au coin du feu, romans au plaisir des jardins (Pedro García Martín).................................................................175
7
Texte et images en regard-Découverte d’un conte bilingue illustré en espagnol LVE au Collège (Sophie Pelissier) ........................................................................189 Notice sur les auteurs .....................................................209 Résumés des interventions .............................................217
8
Prologue de Philippe Barbeau Élève, j’aimais les mathématiques, les sciences et le dessin, matières où je réussissais plutôt bien, du moins tant que je travaillais un minimum. Elles m’ont permis de devenir instituteur. À l’école comme à la maison, je détestais lire. Les histoires de papier m’effrayaient. Je n’aimais pas non plus écrire. J’en souffrais certainement, mais je masquais cette souffrance derrière des bravades que je croyais rassurantes. Pourtant, j’aimais les histoires et je m’en racontais beaucoup quand je jouais seul ou avec mes copains. Il y avait peu de livres à la maison. Mon père lisait le quotidien régional et ma mère,Nous deux. Moi, j’étais abonné à Tintin, mais je ne survolais que les BD. Quelques graines furent cependant semées dans ma terre apparemment stérile. J’éprouvai ma première tendresse livresque avec un album racontant une histoire de lapins et d’œufs de Pâques. Comment ai-je connu ce livre ? Peut-être à la bibliothèque où maman m’emmenait parfois sans que j’y prenne pourtant plaisir. Ensuite, en CM1Amadou le bouquillon m’émut. C’était un livre très scolaire, mais l’histoire me plut et me donna envie d’aller vers d’autres livres. Ceux-ci étaient enfermés dans une armoire, au fond de la classe et couverts de kraft brun ou bleu, nous avions le droit d’en emprunter. Jusqu’alors, je n’avais jamais sauté le pas, mais je le fis et tentai de lireBen-Hur. Ses grandes pages
9