De la didactique des mathématiques au Québec

De
Ce livre réunit des entretiens menés auprès de huit chercheurs expérimentés qui ont fait et bâti la didactique des mathématiques au Québec. Il offre un aperçu du développement historique de ce champ de recherche, des personnes qui l’ont influencé, du positionnement de leurs travaux et de leurs contributions ainsi que des perspectives d’avenir qui se dessinent.
Publié le : mercredi 21 août 2013
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782760537590
Nombre de pages : 266
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Épine 0,556 po / 14,12 mm / 264 p. / 120 M
De la didactique
des mathématiques au Québec
ENTRETIENS AVEC SES BÂTISSEURS
De la didactique
des mathématiques
La connaissance de notre histoire,
comme le disait Francisco Varela, permet de comprendre qui au Québec
nous sommes et où nous allons, de nous inspirer des trajets
parcourus pour l’avancée d’un champ tout en faisant attention
ENTRETIENS AVEC SES BÂTISSEURS
à ne pas reproduire les erreurs du passé. En matière de
didacJÉRÔME PROULXtique des mathématiques, c’est particulièrement à partir des
années 1970 que les travaux de recherche menés au Québec ont
pris une ampleur considérable. Les chercheurs ayant participé
à ces travaux sont maintenant à la retraite ou sur le point de
l’être. La passation des savoirs de cette génération pionnière à
une nouvelle génération de jeunes chercheurs a ainsi cours.
Ce livre réunit des entretiens menés auprès de huit
chercheurs expérimentés qui ont pensé et bâti la didactique des
mathématiques au Québec. Il offre un aperçu du développement
historique de ce champ de recherche, des personnes qui l’ont
infl uencé, du positionnement de leurs travaux et de leurs
contributions ainsi que des perspectives d’avenir qui se dessinent à la
lumière du passé. Il participe à établir un pont entre les
générations, à assurer la survivance d’une mémoire collective, en
reconstruisant des connaissances et des expériences que recèlent
la didactique des mathématiques au Québec et ses représentants.
Jérôme Proulx est professeur de didactique des mathématiques
au Département de mathématiques de l’Université du Québec
à Montréal (UQAM). Ses recherches portent sur l’étude des aspects
épistémologiques et cognitifs de l’enseignement-apprentissage PUQ.CA
des mathématiques. Ses projets de recherche actuels concernent
le calcul mental en mathématiques.
Entretiens avec Gisèle Lemoyne (Université de Montréal) +
Bernard Héraud (Université de Sherbrooke) + Nadine Bednarz
(Université du Québec à Montréal) + Renée Caron (Conseillère
pédagogique et Université du Québec à Montréal) + Carolyn Kieran
(Université du Québec à Montréal) + Jean Dionne (Université Laval) +
Nicole Nantais + Anna Sierpinska
(Université Concordia)
Extrait de la publication
3757G-Couvert.indd All Pages 2013-05-02 14:58
ISBN 978-2-7605-3757-6
,!7IC7G0-fdhfhg!
JÉRÔME PROULX
De la didactique des mathématiques au QuébecExtrait de la publicationExtrait de la publicationDe la didactique
des mathématiques
au Québec
Extrait de la publicationPresses de l’Université du Québec
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2
Téléphone : 418 657-4399 Télécopieur : 418 657-2096
Courriel : puq@puq.ca Internet : www.puq.ca
Diffusion / Distribution :
Canada Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7
Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864
France AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99
Belgique Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847
Suisse Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits.
Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des
ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des
professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour
l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Membre deDe la didactique
des mathématiques
au Québec
ntretiens vec ses bâtisseurs
Jérôme Proul
Extrait de la publication
aexCatalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales
du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Proulx, Jérôme,
1976De la didactique des mathématiques au Québec :
entretiens avec ses bâtisseurs
ISBN 978-2-7605-3757-6
1. Professeurs de mathématiques - Québec (Province) - Entretiens.
2. Mathématiques - Étude et enseignement - Québec (Province). I. Titre.
QA28.P76 2013 510.92’2714 C2013-940579-8
Les Presses de l’Université du Québec
reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada
par l’entremise du Fonds du livre du Canada
et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement
des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Conception graphique
Vincent Hanrion
Image de couverture
Aakash Nihalani
www.aakashnihalani.com
Mise en pages
Le Graphe
e trimestre 2013Dépôt légal : 3
› Bibliothèque et Archives nationales du Québec
› Archives Canada
© 2013 – Presses de l’Université du Québec
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au CanadaÀ Nadine, pour tout ce qu’elle m’a appris
À Jean-François, pour tout ce qu’il m’apprend(ra)
Extrait de la publicationExtrait de la publicationTable des matières
page 1
Introduction au recueil
page 9
Entretien avec Gisèle Lemoyne
Textes choisis
page 45
Entretien avec Bernard Héraud
Textes choisis
page 73
Entretien avec Nadine Bednarz
Textes choisis
page 113
Entretien avec Renée Caron
Textes choisis
page 145
Entretien avec Carolyn Kieran
Textes choisis
Extrait de la publicationpage 171
Entretien avec Jean Dionne
Textes choisis
page 205
Entretien avec Nicole Nantais
Textes choisis
page 227
Entretien avec Anna Sierpinska
Textes choisis
Extrait de la publicationIntroduction
au recueil
Ce projet de livre a vu le jour lors du colloque du Groupe de didactique
des mathématiques du Québec de 2007 à Rimouski, qui avait pour
thème La didactique des mathématiques au Québec : genèse et
perspectives. Ce fut pour moi un des meilleurs colloques à ce jour, dans lequel
des discussions fort importantes ont eu lieu sur le passé, le présent et
le futur de la recherche en didactique des mathématiques au Québec.
Lors de ce colloque, il est devenu évident que la didactique des
mathématiques au Québec (ainsi que sur le plan national et international)
entrait dans une période particulière, avec le départ à la retraite d’un
grand nombre de didacticiens d’expérience qui laissent la place à une
relève fort nombreuse de nouveaux didacticiens. On assiste
actuellement à une rupture de générations et à une passation des savoirs d’une
génération pionnière à une génération fort vibrante, mais toute jeune.
Bien entendu, ce groupe de jeunes didacticiens apporte avec lui un
souffe nouveau au milieu de la recherche, mais il inquiète aussi, car
la transition n’est pas si facile : les didacticiens expérimentés prennent
peu à peu leurs distances du milieu qu’ils ont eux-mêmes bâti durant
tant d’années. La question de savoir comment passer le fambeau des
grands chercheurs aux futurs (grands) chercheurs devient donc
cruciale, dans le but de favoriser l’établissement d’un certain pont entre
les générations. Ainsi ai-je ressenti, à l’issue de ce colloque, la
nécessité de contribuer à ce grand projet de passation du fambeau entre les
générations de didacticiens des mathématiques au Québec, dans l’idée
Extrait de la publicationDe la didactique des mathématiques au Québec
de reconquérir le passé, notre histoire, pour l’offrir au futur. Le présent
ouvrage s’insère donc dans cette initiative intergénérationnelle qui veut
favoriser les discussions et les échanges entre les différentes
générations de didacticiens pour partager, approfondir et enrichir les savoirs
individuels et collectifs – en plus d’établir une certaine mémoire
collective sur la didactique des mathématiques au Québec.
Ce profond désir de contribuer à la passation du fambeau s’est
cristallisé dans l’idée qui m’est venue de m’entretenir avec les
chercheurs qui ont contribué à notre champ de recherche au Québec, de
véritables bâtisseurs, et de les faire (nous) parler. Mon projet a donc
pris la forme d’entrevues avec divers chercheurs expérimentés, qui
ont bâti le champ de recherche en didactique des mathématiques
au Québec. D’entrée de jeu, je dois souligner l’appui que j’ai reçu de
Nadine Bednarz, Jean Dionne et Gisèle Lemoyne, que j’ai appelés mon
petit « comité scientifque » pour le projet. Ces derniers m’ont épaulé
dès le début pour raffiner mes idées, m’en proposer d’autres, me
conseiller, me motiver, etc. Je leur dis ici un grand merci !
Qui ?
J’ai donc joint divers chercheurs expérimentés, de diverses
institutions, qui sont intervenus à différents paliers importants de la
recherche en didactique des mathématiques au Québec, avec des
passés aussi divers que similaires. Ces chercheurs me sont apparus
comme pouvant permettre de toucher à diverses facettes de l’histoire
de la recherche en didactique des mathématiques au Québec. Voici les
noms de ceux qui ont participé aux entretiens :
Gisèle Lemoyne, Université de Montréal
Bernard Héraud, Université de Sherbrooke
Nadine Bednarz, Université du Québec à Montréal
Renée Caron, conseillère pédagogique et Université du Québec
à Montréal
Carolyn Kieran,
Jean Dionne, Université Laval
Nicole Nantais, Université de Sherbrooke
Anna Sierpinska, Université Concordia
Y a-t-il des absents dans cette liste ? Oui et non. Oui, car
beaucoup d’autres gens ont contribué de près et de loin à la recherche en
didactique des mathématiques au Québec. Oui aussi car pour moi il
Extrait de la publicationIntroduction au recueil page 3
y a deux absents de taille : Claude Janvier et Richard Pallascio. J’ai
trop peu connu ce dernier, si ce n’est lors de courtes discussions,
qui m’ont toujours beaucoup apporté. Aujourd’hui encore, j’aime
à citer certaines de ses idées. Mais d’autres l’ont beaucoup mieux
connu que moi. Je n’ai jamais connu Claude Janvier, et j’en ai
toujours été fort attristé. Il est décédé alors que je commençais mes
études à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Qui sait, nous
nous sommes peut-être déjà croisés sans le savoir dans les
corridors du Carré Philippe ! Ce que je sais, c’est que ses travaux et sa
pensée m’ont profondément infuencé et que je lui dois beaucoup.
Ces deux grands bâtisseurs ne sont toutefois pas totalement absents
du présent recueil, car ils sont cités dans les discours des autres
bâtisseurs, ce qui permet d’accéder un tant soit peu à leur pensée.
Et, non pour les absents par contre, car le but de ce projet n’a jamais
été de donner une vision exhaustive de l’histoire de notre champ de
recherche. Donc, certaines personnes ont été choisies, et la liste des
bâtisseurs est partielle : partielle dans son sens commun comme
non exhaustive, mais aussi partielle au sens anglophone de biaisée,
décidée et adaptée en majeure partie par moi, et les acceptations
ou refus de certains didacticiens. Finalement, oui et non
simultanément pour les absents, car les bâtisseurs choisis l’ont été dans
un contexte particulier : soit tout juste retraités, soit près de l’être.
Il était important pour moi que les nouveaux chercheurs puissent
se reconnaître dans ces bâtisseurs et savoir qui sont ceux qui leur
parlent. Les chercheurs ou didacticiens qui ont quitté le milieu il
y a trop longtemps n’ont donc pas été considérés, malgré leur
pertinence. On peut donc les voir comme des absents, ou simplement
comme des didacticiens appartenant à une autre époque. Ces
bâtisseurs choisis sont donc des gens qui représentent, et de différentes
façons, la recherche en didactique des mathématiques au Québec :
ils sont parmi ceux qui l’ont bâtie.
Quoi ?
Les entretiens avec chacun des chercheurs expérimentés se sont
déroulés en trois temps. Dans un premier temps, chacun des
chercheurs a envoyé trois de ses ouvrages ou publications qui décrivent
différentes périodes de sa vie ou de sa carrière (à différents temps
dans son parcours, qui montrent une évolution, qui sont importants
et marquants pour lui, etc.). Aussi, pour se préparer à l’entretien,
chacun des chercheurs devait réféchir à des faits marquants dans
sa carrière, que ce soit des événements, des personnes, des
documents, etc. Dans un deuxième temps, un entretien individuel a eu De la didactique des mathématiques au Québec
lieu. Cet entretien a été divisé en trois parties, parsemées de
questions relatives à chacune de ces parties : une première centrée sur
le chercheur lui-même, son parcours, ses travaux ; une deuxième
centrée sur les recherches au Québec (et sur la scène
internationale) développées au fl des années ; une troisième centrée sur des
enjeux généraux sur le plan de l’évolution du champ de recherche
(les conditions d’exercice, le rôle du didacticien, le passage à l’autre
génération de chercheurs, etc.). Pour clore l’entretien, une dernière
mais diffcile question a été posée à chacun des chercheurs : « Dans
vos mots, et pour le simple plaisir de faire l’exercice, qu’est-ce que
la didactique des mathématiques ? » Dans un troisième temps, le
compte rendu intégral de l’entretien a été transcrit et retourné au
chercheur pour que ce dernier fasse des ajouts, des modifcations,
des clarifcations, etc., concernant ce qui avait été discuté durant
l’entretien. Le texte de chacun des chercheurs tente donc de
représenter le plus fdèlement possible les entretiens ayant eu lieu, soit
leur spontanéité, mais aussi et surtout ce que le chercheur voulait
vraiment dire et communiquer. Ainsi, les textes ne relatent pas
toujours ce qui s’est exactement dit ou passé durant l’entretien,
chacun des chercheurs ayant relu et corrigé le texte de l’entretien,
modifant, complétant et ajoutant ici et là des informations perti -
nentes. Évidemment, ces entretiens se sont déroulés de façon très
informelle, plus en termes de conversation que d’entrevue. Certains
thèmes ont été plus touchés lors d’un entretien que d’un autre, et
certaines questions ont été implicitement abordées, évitées, ou posées
autrement, car la nature des discussions s’y prêtait ainsi. C’est un
peu ce qui fait la richesse de ce que j’ai souvent appelé la mosaïque
des didacticiens des mathématiques du Québec, alors qu’on
s’intéresse à des thèmes différents, des entrées différentes, mais toujours
autour du même sujet : la didactique des mathématiques.
Un dernier mot, vers les entretiens…
Je répète souvent la phrase suivante à mes étudiants : « La recherche
a un visage, celui du chercheur. Et ce chercheur, il a une histoire. »
Cette affrmation prend une signifcation toute particulière à travers
ces pages, remplies d’histoires de chercheurs relatives à l’histoire du
champ de recherche en didactique des mathématiques au Québec
(et ailleurs !). Il faut en effet regarder l’ensemble des entretiens, leur
contenu, comme un tout, un tout qui raconte une histoire sur notre
champ de recherche. Le but de ce recueil n’est pas de relater l’histoire
avec un grand H. L’idée n’est pas de tracer le fdèle portrait de ce qui
Extrait de la publicationIntroduction au recueil page 5
s’est passé, car vouloir faire ceci exposerait trop les chercheurs à la
critique de la part d’autres chercheurs qui croient que les choses ne
se sont pas passées ainsi. Le recueil est en fait une invitation à voir
le « passé », l’histoire de la didactique des mathématiques au Québec,
sous l’œil de nos bâtisseurs, à comprendre ce qu’ils en ont compris,
à partager leurs idées et leurs compréhensions (non pas pour le
prendre pour la chose en soi, le ding an sich, mais pour écouter leur
histoire, à eux). Ces chercheurs, ces bâtisseurs, ne nous racontent pas
l’histoire, mais bien une histoire de la didactique des mathématiques
au Québec, la leur. Pris en ce sens, on se tourne davantage,
expliquerait Maturana, vers une vision « multiverselle » de notre histoire, et
non pas vers sa vision universelle.
J’ai l’intime conviction que vous reconnaîtrez notre champ de
recherche dans leurs propos, que vous revivrez des moments vécus
ou relatés par d’autres par leurs idées, que vous établirez des ponts
et que vous penserez à de nouvelles avenues par mes interactions
avec eux. Dans leur intention ultime, ces entretiens font comprendre
le passé, le présent et le futur pour mieux saisir qui nous sommes,
d’où nous venons et vers où nous allons. Mais surtout, ces entretiens
font penser au futur, pour saisir ce qui peut être fait, même si parfois
aujourd’hui, il semble diffcile de penser ainsi.
Ce recueil a été pensé comme un livre de chevet, offrant une
lecture simple et amusante de tout ceci. Il n’a pas été pensé comme
un ouvrage scientifque savant, demandant à être scruté avec pré -
cision et détails. C’est davantage pour instiller la curiosité, pour en
faire apprendre sur le passé, le futur et le présent, sur les chercheurs
d’importance, sur leur vécu à eux, que ce livre a été pensé. Toutefois,
le lecteur avide de plus de détails peut, entre autres, consulter les
textes écrits par Bednarz (2007), Kieran (2003) et Lemoyne (1996) sur
les dimensions historiques de la didactique des mathématiques au
Québec et au Canada.
Je souhaite que votre lecture soit aussi enrichissante que mon
aventure dans ce projet l’a été, à sillonner les différentes
universités et bureaux de professeurs (voire leur salon !), pour en savoir
davantage sur la didactique des mathématiques, et surtout sur
eux, ces bâtisseurs. En effet, égoïstement, ce projet a été un projet
avant tout pour moi… pour me permettre moi-même d’en connaître
plus sur l’histoire de mon champ de recherche. En ce sens, mission
accomplie !
Extrait de la publicationDe la didactique des mathématiques au Québec
En terminant, avec vous, je dis merci à ces huit bâtisseurs pour
avoir été si importants pour notre champ de recherche, pour y avoir
mis toute leur énergie, mais aussi pour avoir généreusement accepté
de répondre à un jeune chercheur curieux qui n’avait qu’une envie
simple de mieux (les) connaître.
Je vous salue donc, en adaptant l’expression d’un de nos
regrettés anciens…
Didactiquement vôtre !
Jérôme Proulx
Montréal, février 2013
Références
Bednarz, N. (2007). « Ancrage de la didactique des mathématiques au Québec : à la recherche
de sens et de cohérence », Actes du colloque du Groupe de didactique des mathématiques
du Québec, Rimouski, GDM, p. 19-61.
Kieran, C. (2003). « The twentieth century emergence of the Canadian mathematics education
research community », dans G. Stanic et J. Kilpatrick (dir.), A History of School Mathematics,
Reston, National Council of Teachers of Mathematics, p. 1701-1778.
Lemoyne, G. (1996). « La recherche en didactique des mathématiques au Québec :
rétrospectives et perspectives », Bulletin de l’AMQ, 36(3), p. 31-40.
Extrait de la publicationExtrait de la publicationGisèle Lemoyne
Bénéfciant de cours de premier cycle en sciences et mathématiques et d’un
doctorat en psychologie qui a porté sur la modélisation informatique du
développement de la sériation, elle a effectué plusieurs recherches sur
l’enseignement de l’arithmétique et de l’algèbre, recherches effectuées, entre
autres, auprès d’élèves présentant des diffcultés d’apprentissage. Divers envi -
ronnements informatiques ont alors été conçus et mis à l’épreuve. Plusieurs
chercheurs québécois (Jacinthe Giroux, Sophie René de Cotret, Gustavo
Barallobres, Louise Poirier, Cathy Arsenault) et européens (François Conne,
Marie-Hélène Salin, Jean Brun, Alain Mercier) ont participé à ces projets.Épine 0,556 po / 14,12 mm / 264 p. / 120 M
De la didactique
des mathématiques au Québec
ENTRETIENS AVEC SES BÂTISSEURS
De la didactique
des mathématiques
La connaissance de notre histoire,
comme le disait Francisco Varela, permet de comprendre qui au Québec
nous sommes et où nous allons, de nous inspirer des trajets
parcourus pour l’avancée d’un champ tout en faisant attention
ENTRETIENS AVEC SES BÂTISSEURS
à ne pas reproduire les erreurs du passé. En matière de
didacJÉRÔME PROULXtique des mathématiques, c’est particulièrement à partir des
années 1970 que les travaux de recherche menés au Québec ont
pris une ampleur considérable. Les chercheurs ayant participé
à ces travaux sont maintenant à la retraite ou sur le point de
l’être. La passation des savoirs de cette génération pionnière à
une nouvelle génération de jeunes chercheurs a ainsi cours.
Ce livre réunit des entretiens menés auprès de huit
chercheurs expérimentés qui ont pensé et bâti la didactique des
mathématiques au Québec. Il offre un aperçu du développement
historique de ce champ de recherche, des personnes qui l’ont
infl uencé, du positionnement de leurs travaux et de leurs
contributions ainsi que des perspectives d’avenir qui se dessinent à la
lumière du passé. Il participe à établir un pont entre les
générations, à assurer la survivance d’une mémoire collective, en
reconstruisant des connaissances et des expériences que recèlent
la didactique des mathématiques au Québec et ses représentants.
Jérôme Proulx est professeur de didactique des mathématiques
au Département de mathématiques de l’Université du Québec
à Montréal (UQAM). Ses recherches portent sur l’étude des aspects
épistémologiques et cognitifs de l’enseignement-apprentissage PUQ.CA
des mathématiques. Ses projets de recherche actuels concernent
le calcul mental en mathématiques.
Entretiens avec Gisèle Lemoyne (Université de Montréal) +
Bernard Héraud (Université de Sherbrooke) + Nadine Bednarz
(Université du Québec à Montréal) + Renée Caron (Conseillère
pédagogique et Université du Québec à Montréal) + Carolyn Kieran
(Université du Québec à Montréal) + Jean Dionne (Université Laval) +
Nicole Nantais + Anna Sierpinska
(Université Concordia)
Extrait de la publication
3757G-Couvert.indd All Pages 2013-05-02 14:58
ISBN 978-2-7605-3757-6
,!7IC7G0-fdhfhg!
JÉRÔME PROULX
De la didactique des mathématiques au Québec

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le commerce international, 4e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Hydraulique et hydrologie, 2e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Conception de bases de données avec UML

de presses-de-l-universite-du-quebec

suivant