Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 11,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Vous aimerez aussi

Le commerce international, 4e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Hydraulique et hydrologie, 2e édition

de presses-de-l-universite-du-quebec

Conception de bases de données avec UML

de presses-de-l-universite-du-quebec

suivant
Sous la direction de Nicole Carignan,Myra DeraîcheetMarie-Cécile Guillot
JUMELAGES i n  e r c u l  u r e l s
COMMUNICATION, INCLUSION ET INTÉGRATION
JUMELAGES i n  e r c u l  u r e l s
Membre de
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2Téléphone :418 657-4399Télécopieur :418 657-2096Courriel :puq@puq.caInternet :www.puq.ca
Difusion / Distribution : CàNàà Prologue inc.,1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7Tél. : 450 434-0306 / 1 800 363-2864 FRàNçE AFPU-D – Association française des Presses d’université Sodis,128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99
BELGîqûE SûîŝŝE
Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél. : 022 960.95.32
La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des profes-sionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Sous la direction de Nicole Carignan,Myra DeraîcheetMarie-Cécile Guillot
JUMELAGES i n  e r c u l  u r e l s
COMMUNICATION, INCLUSION ET INTÉGRATION
Préface dePierre Zundel
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Vedette principale au titre :
Jumelages interculturels : communication, inclusion et intégration
Comprend des références bibliographiques.
ISBN 978-2-7605-4164-1 1. Communication interculturelle. 2. Immigrants – Intégration. 3. Diversité culturelle. I. Carignan, Nicole, 1952- . II. Deraîche, Myra, 1973- . III. Guillot, Marie-Cécile, 1967- . HM1211.J85 2014 303.48’2 C2014-941726-8
Les Presses de l’Université du Québecreconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition. Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Conception graphique Michèle Blondeau
Image de couverture iStock
Photos des auteuresNicole Carignan
Mise en pagesInfo 1000 Mots
er Dépôt légal : 1 trimestre 2015 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
©2015 – Presses de l’Université du QuébecTous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Imprimé au Canada
Préface Pierre ZUNDEL Recteur et vice-chancelier, Université de Sudbury, Ontario
J’É TA I S E N C H A N T É L O R S Q U’O N M’A D E M A N D É D’É C R I R E L A P R É FA C E de ce livre. J’ai d’abord connu le travail de jumelage interculturel de Nicole Carignan et de ses collègues de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) lorsque j’étais membre du jury d’un prix national de l’enseignement pour lequel cette équipe était candidate. L’élégance du concept et l’efïcacité de son exécution dans différentes matières enseignées à l’UQAM m’ont immédiatement séduit. Ma première impres-sion était que cette approche avait le potentiel de donner d’excellents résultats. Pendant que je préparais ma recommandation, je me demandais pourquoi cette approche était si attrayante. J’ai répondu à cette question en m’appuyant sur ma compréhension fondamentale de l’apprentissage au niveau postsecondaire. L’un des grands déïs de l’éducation postsecondaire est que chacun doit œuvrer à partir de ressources limitées. Cela est vrai autant pour les universités que pour leurs étudiants. Il devient dès lors essentiel que la pédagogie univer-sitaire revête deux caractéristiques principales. Cette pédagogie doit se concentrer sur les objectifs éducatifs les plus importants, notamment : les objectifs qui peuvent avoir la plus grande inuence sur la qualité de vie des étudiants et leurs contributions à la société ; • les objectifs qui peuvent produire le maximum d’expériences et de capacités humaines (p. ex. le savoir, le savoir-faire, le savoir-être, les domaines intellectuel, physique, spirituel et affectif).
Mesurée par unité d’effort du corps professoral, cette pédagogie doit générer beaucoup de croissance au regard de ces objectifs. Ce résultat est atteint lorsque : • le modèle pédagogique est fondé sur une compréhension globale et précise des besoins et des caractéristiques des apprenants ; • plusieurs types d’apprentissages se font simultanément ; • les approches pédagogiques font un usage judicieux des ressources limitées disponibles (p. ex. le temps du personnel enseignant) ; • les motivations des étudiants servent de moteur à des apprentis-sages signiïcatifs ; • les objectifs pédagogiques sont explicites et clairement énoncés, et les méthodes pédagogiques sont alignées sur ces objectifs et les caractéristiques des étudiants ; • les activités sont exécutées avec savoir-faire après une préparation adéquate et sont suivies d’une réexion appropriée ; • des activités qui produisent un engagement substantiel des étudiants sont utilisées (p. ex. l’apprentissage expérientiel) ; • tous les éléments du modèle ont des fondements théoriques expli-cites que l’on peut vériïer de manière empirique au moyen de la recherche en pédagogie et en enseignement. Le jumelage interculturel m’est apparu riche en promesses, parce que je pouvais cocher sans hésitation chacun des critères du succès mentionnés plus haut. C’était mon sentiment il y a quelques années à la lecture du court formu-laire de mise en candidature au prix national, et je suis encore plus convaincu maintenant après avoir lu ce livre. Les objectifs d’apprentissage décrits dans les différents projets de jumelage interculturel sont englobants et bien équilibrés. Ils visent à former une personne dans sa totalité et pas seulement un cerveau sans âme et sans corps. Les programmes s’appuient sur de solides fondements théo-riques, sur des objectifs d’apprentissage clairs, sur une compréhension profonde des étudiants, de même que sur des méthodes pédagogiques innovantes et efïcaces. Ces programmes sont exécutés avec soin et leurs incidences sur les étudiants font l’objet de recherches substantielles. La description qualitative ci-dessus ne sera pas très utile au lecteur en l’absence d’une bonne connaissance du concept de jumelage interculturel. Elle explique surtout pourquoi ce concept fonctionne, et non ce qu’il est. Aux lecteurs qui n’auraient pas cette connaissance, je propose la description suivante dans l’espoir qu’elle leur fournira une bonne idée de son essence. À l’aide d’une analogie empruntée au secteur agricole, on peut illustrer la différence entre l’enseignement universitaire didactique traditionnel et les nouvelles stratégies comme le jumelage interculturel. L’agriculture industrielle
VIII
 Jumelages inerculurels