Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 13,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Les jeunes adultes faiblement scolarisés

De
240 pages
Favoriser le retour aux études ainsi que la persévérance et la réussite scolaires des adultes les plus faiblement scolarisés est une stratégie indispensable de développement pour les sociétés postmodernes. En effet, plus les adultes sont formés, plus ils sont en mesure de participer de façon active au développement des sociétés et aux profondes ­transformations de celles-ci.
Comptant parmi les adultes les plus faiblement scolarisés, les jeunes de 16 à 24 ans font face à de nombreux défis. Ils ont souvent vécu des difficultés persistantes dans leur cheminement scolaire, puisqu’ils sont jugés comme « lents », « inadaptés » ou encore « à problèmes ». Plusieurs options, tant au secteur de l’éducation des adultes qu’en formation générale ou professionnelle, s’offrent néanmoins à eux et leur permettent d’obtenir un premier diplôme ou une qualification qui faciliteront leur insertion socioprofessionnelle et leur épanouissement personnel.
S’adressant aux professionnels (chercheurs, éducateurs ou intervenants) qui travaillent à mieux connaître ces jeunes adultes et qui souhaitent améliorer leurs offres de formation ainsi que leurs pratiques de formation et d’accompagnement, cet ouvrage présente les résultats de plusieurs recherches récentes sur le sujet. Il aborde les caractéristiques et les besoins de nature psychosociale et psychopédagogique des adultes de 16 à 24 ans inscrits en formation générale des adultes, le projet de carrière comme dimension fondamentale de la persévérance scolaire, la formation des enseignants des centres d’éducation des adultes ainsi que les réalités associées à la formation qualifiante.
Si la dimension scolaire ne peut expliquer à elle seule les situations de décrochage et de raccrochage, les milieux de formation peuvent certainement jouer un rôle-clé en développant des réponses formatives tenant compte des besoins diversifiés des jeunes adultes.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

image

Collection
ÉDUCATION
-RECHERCHE

Les développements récents de la recherche en éducation ont permis de susciter diverses réflexions pédagogiques et didactiques et de proposer plusieurs approches novatrices reconnues. Les nouveaux courants de recherche donnent lieu à un dynamisme et à une créativité dans le monde de l’éducation. Conséquemment, la collection Éducation-Recherche des Presses de l’Université du Québec offre un lieu de présentation des plus récents résultats de recherche dans le domaine de l’éducation. Respectant les critères de scientificité des revues arbitrées, cette collection offre l’occasion aux chercheures et chercheurs de présenter l’état des connaissances dans leurs domaines ou encore de diriger un numéro thématique sur un sujet d’intérêt.

La collection Éducation-Recherche est dirigée par Nadia Rousseau, forte d’une grande expérience de recherche et de transfert des connaissances et très active dans la valorisation des résultats de la recherche.

Les jeunes adultes
faiblement scolarisés

image

Presses de l’Université du Québec

Le Delta l, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2

Téléphone: 418 657-4399

Courriel: pub@puq.ca

Télécopieur: 418 657-2096

Internet: www.puq.ca

Diffusion/Distribution:

CANADA

Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 Tél.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864

FRANCE

AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77 403 Lagny, France – Tél.: 01 60 07 82 99

BELGIQUE

Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél.: 02 7366847

SUISSE

Servidis SA, Chemin des Chalets 7, 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél.: 022 960.95.32

image

La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le «photocopillage» – s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du «photocopillage».

Les jeunes adultes
faiblement scolarisés

Parcours de formation
et besoins d’accompagnement

Sous la direction de
CARINE VILLEMAGNE
JULIE MYRE-BISAILLON

image

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Vedette principale au titre:

Les jeunes adultes faiblement scolarisés: parcours de formation et besoins d’accompagnement

(Collection Éducation-recherche; 36)

Comprend des références bibliographiques.

ISBN 978-2-7605-4321-8

ISBN EPUB: 978-2-7605-4323-2

1. Décrocheurs – Services – Québec (Province). 2. Jeunes adultes – Éducation – Québec (Province). 3. Formation professionnelle des jeunes – Québec (Province). I. Villemagne, Carine, 1972-. II. Myre Bisaillon, Julie, 1976-. III. Collection: Collection Éducation-recherche; 36.

LC145.C3J48 2015    371.2’91309714    C2015-940699-4

image

Conception graphique
Richard Hodgson

Image de couverture
iStock

Mise en pages
Presses de l’Université du Québec

Dépôt légal: 3e trimestre 2015
› Bibliothèque et Archives nationales du Québec
› Bibliothèque et Archives Canada

© 2015 – Presses de l’Université du Québec
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés

Imprimé au Canada

Remerciements

Nous remercions Nadia Rousseau et le groupe de recherche Qualification et insertion socioprofessionnelle des jeunes adultes québécois (QISAQ), financé par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture, pour leur soutien financier et moral tout au long de cette aventure. Merci également aux auteurs de cet ouvrage pour leur participation active et aussi leur patience! Enfin, un merci tout spécial à tous les participants qui ont accepté de donner de leur temps dans chacune des études dont les résultats sont présentés dans cet ouvrage. Sans eux, la recherche ne serait pas aussi porteuse de sens.

Carine Villemagne et Julie Myre-Bisaillon

Tableau 2.2. Analyse de la variance du genre et des groupes d’âge pour les besoins psychologiques et psychopédagogiques de jeunes fréquentant un centre d’éducation des adultes (n = 610)

Tableau 4.1. Moyenne au stade d’exploration en fonction des différents échantillons

Tableau 4.2. Jeunes adultes «fortement préoccupés» ou «très fortement préoccupés» (4 et 5 à l’échelle de Likert) aux différentes tâches

Tableau 4.3. Items pour lesquels les jeunes adultes sont le plus fortement préoccupés

Tableau 4.4. Variables influençant le stade d’exploration (échantillon total)

Tableau 4.5. Variables influençant le stade d’exploration chez les élèves HDAA (n = 120)

Tableau 4.6. Variables influençant le stade d’exploration chez les élèves sans difficultés (n = 45)

Tableau 7.1. Répartition de l’importance accordée par les participants (enseignants) aux besoins de formation

Tableau 8.1. Différences d’importance accordée aux facteurs de choix du programme de formation professionnelle selon les groupes d’élèves (analyse de la variance)

Tableau 8.2. Différences entre les obstacles dispositionnels selon les groupes d’élèves (analyse de la variance)

Tableau 8.3. Différences entre les obstacles situationnels selon les groupes d’élèves (analyse de la variance)

Tableau 8.4. Différences entre les obstacles institutionnels selon les groupes d’élèves (analyse de la variance)

Tableau 8.5. Régression logistique multinomiale, facteurs de choix et obstacles à la formation selon les groupes d’élèves (JASD référence) (n = 483)

Introduction

Carine Villemagne

Julie Myre-Bisaillon

Depuis plusieurs décennies, l’éducation des adultes est reconnue à l’échelle internationale comme une dimension éducative indispensable au rehaussement du niveau de formation générale des populations adultes (Bélanger, 2002). Inscrite dans la perspective de l’apprentissage tout au long de la vie (Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, 2010), l’éducation des adultes est non seulement un droit fondamental pour les individus en vue de permettre leur épanouissement multidimensionnel, mais elle est aussi une stratégie de développement pour les sociétés postmodernes: plus les adultes participent à des activités structurées d’éducation ou de formation, plus ils sont portés à se former et à s’engager ultérieurement dans des activités de formation; plus ils sont formés, plus ils sont en mesure de participer de façon active au développement des sociétés et aux profondes transformations de celles-ci (Alheit et Dausien, 2002; Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie, 2010).

C’est la raison pour laquelle plusieurs pays ou provinces, inspirés par les travaux de la commission Delors (1996) et de la Ve Conférence internationale sur l’éducation des adultes (UNESCO, 1997), ont entrepris la réforme de leurs systèmes éducatifs. Ils ont renouvelé leurs politiques et plans d’action en matière d’éducation et de formation des adultes; ils ont rénové les programmes éducatifs et adopté un ensemble de mesures concrètes visant à préciser la demande de formation des adultes peu scolarisés (moins d’un niveau de 5e secondaire) et à favoriser le retour aux études ainsi que la persévérance et la réussite scolaires des adultes les plus faiblement scolarisés. Au Québec, les nouvelles orientations de l’éducation des adultes résultent de cette volonté d’arrimage avec les orientations prises par l’UNESCO en 1997 (Mercier, 2004). Ainsi, depuis 2002, la promotion de la formation de base auprès des adultes québécois est réalisée dans le cadre de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue et du plan d’action qui l’accompagne (Ministère de l’Éducation du Québec, 2002a, 2002b).

Parmi les adultes les plus faiblement scolarisés, les plus jeunes font face à de nombreux défis. La période de vie des 16-24 ans est en effet une période «sensible» d’exploration identitaire. Située aux frontières de l’adolescence et de l’âge adulte, cette période est marquée par de multiples transitions qui ne sont pas toujours couronnées par la réussite, et ce, autant dans la sphère privée de la vie amoureuse et familiale que dans celle de la scolarité et de la vie professionnelle (Gaudet, 2007). Du point de vue de leur parcours de formation, les jeunes adultes faiblement scolarisés rapportent bien souvent une expérience négative et éprouvante de l’école. Ils ont vécu des difficultés persistantes dans leur cheminement scolaire (Roy, 2005) les ayant amenés à fréquenter des classes spéciales ou des cheminements particuliers. Ils ont été jugés tout au long de leur parcours scolaire «lents», «inadaptés», ou encore «à problèmes» (Roy, 2005). Pour beaucoup, ces expériences les ont fragilisés et stressés, tout en ayant une incidence sur leur estime de soi ou encore leur santé mentale (Desmarais, 2000). Plusieurs options au secteur de l’éducation des adultes, en formation générale ou professionnelle, s’offrent néanmoins à eux en vue d’obtenir un premier diplôme ou une qualification qui faciliteront leur insertion socioprofessionnelle et leur épanouissement personnel.

Si les travaux de recherche de langue française sur les jeunes adultes faiblement scolarisés sont longtemps demeurés marginaux au Canada, les mutations socioéconomiques internationales et locales ainsi que les réformes éducatives menées au Québec ont créé un contexte extrêmement fertile au déploiement de la recherche en ce domaine (Solar et Tremblay, 2008). Ainsi, cet ouvrage présente les résultats de plusieurs recherches récentes afin d’en favoriser la diffusion auprès de professionnels (chercheurs, éducateurs ou intervenants) qui cherchent à mieux connaître ce public en pleine croissance dans les espaces formatifs qui leur sont proposés, et qui souhaitent également améliorer tant les offres de formation que les pratiques de formation et d’accompagnement qui sont offertes aux jeunes adultes faiblement scolarisés. Il y a en effet lieu de développer une meilleure compréhension de la situation des jeunes adultes faiblement scolarisés afin de développer des environnements éducatifs et des pratiques éducatives qui leur offrent une réponse à la fois globale et différenciée (Bourdon et Roy, 2004). Les jeunes adultes veulent trouver du sens à leur parcours présent de formation en bénéficiant de réponses éducatives adaptées à la compréhension de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vivent (Conseil de la santé et du bien-être, 2001).

Plus précisément, cet ouvrage collectif rassemble neuf chapitres dont les préoccupations sont convergentes et complémentaires. Les deux premiers chapitres abordent au moyen de recherches à grande échelle les caractéristiques et les besoins de nature psychosociale et psychopédagogique des jeunes adultes de 16 à 24 ans inscrits en formation générale des adultes. Ainsi, Julie Marcotte, Geneviève Lévesque, Julie Corbin et Aude Villatte se sont penchées sur les caractéristiques personnelles, familiales, sociales et scolaires présentes et passées de jeunes adultes de 16 à 24 ans poursuivant leur formation dans huit centres d’éducation des adultes différents. De leur analyse, elles dégagent quatre sous-groupes d’apprenants, mettant en évidence que le groupe d’âge ciblé par leur étude constitue un groupe hétérogène du point de vue des parcours de vie et des expériences passées, mais aussi des risques de décrochage à l’éducation des adultes. Pour les auteures, il est rassurant de constater qu’une majorité des jeunes adultes ayant participé à leur étude fonctionnent bien à l’éducation des adultes et que les entraves à leurs études sont peu nombreuses, si ce n’est la nécessité de trouver du sens à celles-ci. Néanmoins, un quart de ces jeunes, surtout des jeunes femmes, vivent des situations très préoccupantes. Fragilisées par des événements traumatiques, ces jeunes femmes ont grand besoin de services spécialisés qui pourraient leur éviter une marginalisation chronique ou les cantonner dans la misère multidimensionnelle dont elles sont issues.

Pour leur part, Michelle Dumont, Nadia Rousseau, Danielle Leclerc, Line Massé, France Beaumier et Suzie McKinnon ont évalué le profil psychologique et psychopédagogique de 610 jeunes adultes de 16 à 24 ans qui, ayant un cheminement scolaire atypique, sont inscrits dans des centres d’éducation des adultes. Leur étude met en évidence quelques effets de genre et de groupe d’âge. Notamment, les filles se disent plus stressées et adoptent davantage de stratégies adaptatives que les garçons, mais indifféremment du genre, les 19-24 ans utilisent plus de stratégies d’adaptation de type productif que les 16-18 ans. Également, les garçons ont un plus grand sentiment de compétence globale que les filles. Ces différentes caractéristiques ont permis aux auteures d’effectuer des recommandations concrètes telles qu’un plus grand soutien affectif des filles, plus d’interactions entre les apprenants et entre les apprenants et l’enseignant tant pour les apprentissages que pour les liens socioaffectifs; et enfin, il semble fort important que les jeunes adultes soient appréhendés dans leur globalité et leur singularité.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin