Lettre à un jeune professeur

De
Publié par

Vous avez le désir de transmettre et la passion d'enseigner. Vous voulez apprendre à lire et dessiner aux enfants, enseigner l'histoire, les mathématiques, l'éducation physique ou l'électronique à des adolescents. C'est pour cela que vous êtes devenu professeur... ou que vous allez le devenir.
Pas pour vous épuiser à faire de la discipline. Pas pour crouler sous des réformes ministérielles contradictoires et des instructions officielles ésotériques. Ni pour tenter désespérément de colmater les brèches d'une société tout entière vouée au divertissement et à l'individualisme.
Alors, vous vous demandez parfois si vous ne vous êtes pas trompé de métier. Ou si l'on ne vous a pas trompé sur le métier !
Je voudrais vous convaincre qu'il n'en est rien. Qu'il n'y a pas de contradiction entre votre projet personnel et les exigences de l'Ecole de la République. Je voudrais vous montrer que vous pouvez être totalement investi dans la transmission des savoirs et assumer, en même temps, la dimension politique de votre travail. Car c'est au coeur même de l'acte d'enseigner que se joue l'éducation du citoyen et que se construit une société démocratique...
Pour les jeunes professeurs et pour les autres aussi... pour tous ceux qui sont concernés par l'avenir de notre Ecole, j'ai voulu n'éluder aucune question et me situer là où, aujourd'hui, les tensions sont les plus vives.
Publié le : vendredi 19 juin 2015
Lecture(s) : 13
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782710129523
Nombre de pages : 128
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lettre à un jeune professeur
© 2005 ESF éditeur Division de la société Intescia SAS au capital de 4 099 16852, rue Camille-Desmoulins, 92448 Issy-les-Moulineaux Cedex
e 3 édition actualisée et complétée 2014
www.esf-editeur.fr
ISBN 978-2-7101-2952-3 ISSN 1158-4580
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5, e e 2 et 3 a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usa-ge privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute re-présentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite » (art. L. 122-4). Cette repré-sentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Philippe Meirieu
Lettre à un jeune professeur
Édition actualisée et complétée
Sommaire
Introduction – La dimension cachée. . . . . . . . . . . . . . . .
1. Entre l’amour des élèves et l’amour des savoirs, nous n’avons pas à choisir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Nous enseignons pour faire vivre à d’autres la joie de nos propres découvertes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Notre projet de transmettre ne fait pas toujours bon ménage avec les exigences de notre institution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. Nous voulons bien être efficaces, mais pas à n’importe quelles conditions. . . . . . . . . . . . . . . . . .
5. Au cœur de notre métier : l’exigence. . . . . . . . . . . . .
6. Une préoccupation dont nous n’avons pas à rougir : la discipline en classe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
7. Quel que soit notre statut, quelles que soient nos disciplines, nous sommes d’abord « professeurs d’École ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’École comme institution de la rencontre de l’altérité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’École comme institution de la recherche de la vérité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . L’École comme institution d’une société démocratique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Conclusion – Utopiques par vocation !. . . . . . . . . . . . . .
9
21
29
41
57
69
83
95
97
100
103
115
5
« Vous regardez vers le dehors et c’est là précisément ce que vous ne devriez pas faire aujourd’hui. Personne ne peut vous conseiller ni vous aider, personne. Il n’est qu’un seul moyen. Rentrez en vous-même. » Rainer Maria Rilke 1 Lettres à un jeune poète
1. Le clin d’œil à Rilke et la référence immodeste à sesLettres à un jeune poètem’ont fait donner à cet ouvrage un titre qui pourra paraître sexiste. Ce n’est évidemment pas dans mon intention. Que les femmes qui enseignent ou se destinent à l’enseignement veuillent bien m’excuser et considérer que ce texte s’adresse aussi à toutes les jeunes professeures.
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.