Réussir ses premiers cours

De
Publié par

Jeune professeur, vous trouverez dans ce livre ce que vous n'avez pas trouvé dans votre formation et qui est essentiel pour enseigner. Il peut s'agir de notions concernant le savoir-être (attitudes recommandées vis-à-vis des élèves ou des parents selon les situations) ou le savoir-faire (quelles méthodes pédagogiques utiliser, comment gérer son temps, comment évaluer…).Cet ouvrage, véritable outil de soutien et de perfectionnement au quotidien, rédigé dans un style simple et direct, est facile d'accès, très opérationnel et synthétique. Vous y trouverez de nombreux témoignages et cas concrets, ainsi que des astuces et des modèles d'exercices à utiliser en classe.À l'heure où de nombreux enseignants expriment leur désarroi devant l'évolution de la profession, « Réussir ses premiers cours » deviendra un compagnon indispensable pour mener à bien votre travail pédagogique. Cet ouvrage destiné en priorité aux nouveaux enseignants, s'adresse plus généralement aux jeunes professeurs de collège déjà en poste et constituera également une ressource pour les enseignants chevronnés désireux de mettre à jour leurs connaissances professionnelles.
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782710123811
Nombre de pages : 233
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pédagogies
JeanMichel Zakhartchouk
Réussir ses premiers cours
Faire cours au quotidien Obtenir la discipline en classe S’organiser, planifier Donner du travail à la maison Évaluer efficacement Valider le socle commun
JeanMichel Zakhartchouk
Réussir ses premiers cours
© ESF éditeur, 2011 Division de Reed Business Information  SAS au capital de 4 099 168Forum 52  52, rue CamilleDesmoulins, 92448 IssylesMoulineaux Cedex Président : Antoine Duarte  Directeur de publication : Antoine Duarte www.esfediteur.fr ISBN :9782710123828 ISSN : 11584580
e e Le Code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 1225, 2 et 3 a, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction inté grale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droit, ou ayants cause,est illicite » (art. L. 1224). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Sommaire
Avantpropos, Philippe Meirieu . . . . . . . . . . . .  . . . . . . . . . . . . . . . . .
Avant le grand jour…Démarrez du bon pied ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1. Les premiers cours Déstressezvous !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
2. Faire cours au quotidien Tout commence quand ils sont assis. .  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
3. Plusieurs façons de faire cours Il n’y a pas que le cours magistral  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4. S’organiser, planifier Apprenez à gérer votre temps. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
5. La discipline dans la classe Du bon et du mauvais usage de la sanction. .  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
6. Le travail à la maison Des devoirs, oui mais pour quoi faire ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
7. Travailler avec les autres De l’échange informel au travail d’équipe  . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
6
8
16
28
46
57
67
82
92
8. Le rôle important du professeur principal Un coordonateur et un leader. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .100
9. La dimension de l’établissement Une indispensable coopération. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .111
10. Les relations avec les parents On a besoin les uns des autres. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .125
11. Comment évaluer ? Prenez du recul avec les notes136 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4
Avant le grand jour…
La prise de fonctions Qu’estce que débuter dans l’enseignement ? François Müller, s’appuyant sur les travaux de Peretti, nous rappelle que c’est de l’inquiétude, des représentations, des projets. Ce beau texte nous met en condition puisqu’il nous ramène à nos attentes, nos espoirs, nos objectifs d’enseignant. http://parcoursdiversifies.scola.acparis.fr/PERETTI/ debuter1.htm
Quelles ressources pédagogiques pour ma discipline ? Le Guide 2011 du web pédagogique propose une sélection de ressources pour chaque niveau (primaire et secondaire) et chaque discipline. Les sites dont les profs se servent vraiment. www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/indis_2011. aspx
François Jarraud,rédacteur en chef du Café pédagogique
1
5
1. Les premiers cours
uoi de plus stressant pour un Q Déstressez-vous ! débutant que de s’entendre dire que presque tout se joue le premier jour ! Rassurez-vous, même si le premier contact est un moment important, il ne décide pas de tout. Bien sûr, certaines erreurs sont gênantes et vous allez voir comment on peut les éviter.
Les pratiques les plus courantes
En général, lorsque vous prenez en main votre classe, celle-ci a déjà vu le professeur principal et, souvent, d’autres profes-seurs. Peut-être serez-vous le professeur principal, mais cela arrive très rarement (voir page 100). Quoi qu’il en soit, vous devez avoir bien conscience que les élèves auront déjà entendu de nombreux discours assez semblables et subi les mêmes rituels qui ne les engagent pas forcément vers le travail de fond.
Trop souvent, les enseignants tiennentun discours très « convenu »sur les objectifs de l’année et passent du temps sur diverses formalités administratives. Les élèves ne sont-ilspas lassés d’entendre ces phrases un peu stéréotypées – d’au-tant qu’ils ont pu voir à l’usage que les déclarations d’inten-tion ne correspondaient pas forcément à la réalité ? Est-il bienutile de proclamer solennellement : « Je n’accepterai aucun bavardage, aucune moquerie », « Tout élève qui ne rendra pas son travail sera sanctionné » (voir les phrases à proscrire,
1
6
1. Les premiers cours
page 72) ? Ces déclarations risquent d’apparaître comme desimples rodomontades, plutôt difficiles à tenir dans la durée. Remplirles fiches administratives constitue un autre rituel peu prisé par les élèves et dont la pertinence est dis-cutable. En effet, aujourd’hui avec l’informatisation, il est très facile d’avoir des renseignements techniques précis sur ses élèves auprès de l’établissement. De toute façon, on peut s’interroger sur la pertinence de la démarche qui consiste à demander des informations sur le nombre de frères et sœurs ou la profession des parents. Cela peut se révéler délicat et déstabilisant pour certains enfants. Il y a d’autres manières d’obtenir ces informations – tout en sachant qu’elles ne doivent pas conduire à des étiquetages trop rapides. Certes, il y a plus de risques d’être en échec scolaire si on est un garçon, fils d’un ouvrier et d’une mère au foyer, avec six frères et sœurs et un an de retard, que si on est la fille d’un couple d’enseignants du supérieur avec un ou deux frères et un an d’avance ! Mais rien n’est inéluctable et il faut se méfier de l’« effet Pygmalion » qui consiste à se forger une idée pré-conçue des élèves en fonction de ce que l’on sait d’eux (voir le chapitre sur l’évaluation, page 136). d’établissement demande aux ensei-Il arrive que le chef gnants deprésenter le règlement intérieur. Si l’enseignant se contente de le lire, cet exercice se révèle fastidieux et inu-tile. La croyance dans la parole magistrale reste une valeur forte de notre école, mais son efficacité n’est pas prouvée. Les élèves subissent ainsi une surcharge d’informations, notam-ment pour les petites classes, et ne parviennent pas à démêler l’essentiel de l’accessoire. Aujourd’hui, certains établissements proposent unedistri-bution de l’emploi du tempsaux élèves, ce qui évite de le recopier. Car tout ce qui va dans le sens de l’« occupation » au détriment de ce qui ferait déjà travailler les élèves est négatif.
1
7
1. Les premiers cours
Si le premier contact avec le cours est sous le signe de l’ennui, on aura raté quelque chose. La volonté d’être exhaustif, de ne rien oublier et de vouloir tout dire met en danger ces premiers moments avec la classe alors qu’ils pourraient se dérouler tout à fait autrement. En particulier, il paraît intéressant de se plonger tout de suite « dans le bain », de commencer à aborder une question, un texte en français (par exemple, sur la rentrée des classes !), un point de géographie, un petit questionnaire sur les connais-sances de l’année précédente, non pour tester, mais pour se rafraîchir la mémoire. Enfin, il est d’usage de se tourner vers sescollègues plus âgéset plus expérimentés afin de récolter leurs conseils sup-posés avisés. En fait, ce n’est pas systématiquement le cas et ces conseils peuvent se révéler beaucoup moins pertinents qu’ils n’en ont l’air.
Des pratiques plus efficaces
Il est intéressant de disposer d’une palette d’outils et de situations parmi lesquels on pourra effectuer un choix, en fonc-tion du type de classe rencontré. En effet, on ne démarre pas de la même façon avec une sixième en éducation prioritaire et avec une troisième « latiniste ». Dans le premier cas, les élèves viennent de plusieurs écoles, ne se connaissent pas, et il peut y avoir des redoublants. Certains seront complètement perdus le premier jour, d’autres joueront les durs pour « marquer leur ter-ritoire ». Dans le second cas d’un collège favorisé, où dominent, par exemple, les professeurs anciens, on cherche plutôt à tester le « petit nouveau », mais les élèves sont « scolaires » et peu indisciplinés. Il est donc nécessaire de réfléchir au contexte dans lequel on va enseigner, tout en évitant les clichés.
1
8
Ouvrages numériques ESF éditeur
Anthologie des textes clés en pédagogie Danielle Alexandre
ISBN E-PUB 978-2-7101-2377-4 ISBN PDF 978-2-7101-2378-1 160 pages -9,99 €
L’erreur, un outil pour enseigner Jean-Pierre Astolfi
ISBN E-PUB 978-2-7101-2379-8 ISBN PDF 978-2-7101-2380-4 128 pages -9,99 €
Réussir ses premiers cours Jean-Michel Zakhartchouk
ISBN E-PUB 978-2-7101-2381-1 ISBN PDF 978-2-7101-2382-8 240 pages -9,99 €
Les méthodes qui font réussir les élèves Danielle Alexandre
ISBN E-PUB 978-2-7101-2361-3 ISBN PDF 978-2-7101-2375-0 256 pages -9,99 €
Lettre à un jeune professeur Philippe Meirieu
ISBN E-PUB 978-2-7101-2368-2 ISBN PDF 978-2-7101-2376-7 128 pages -5,99 €
Retrouvez tous les ouvrages ESF éditeur sur http://www.esf-editeur.fr/
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.